Vous êtes sur la page 1sur 20

Forum sur la réutilisation des

eaux usées

USAID – Maroc
Expérience en réutilisation des
eaux usées au Maroc

26 mars 2002

1
Le défi de l’eau au Maroc

 Le Maroc deviendra un pays en déficit


hydrique d’içi 2020
 Certaines régions du Maroc connaissent
déja de sévès pénuries d’eau
 La sécheresse est devenue un élément
structurel qui limite le développement
économique du pays

2
La participation de l’USAID
Maroc dans le domaine de l’eau
 L’objectif stratégique de l’USAID Maroc dans le
secteur de l’eau est “d’améliorer la gestion des
ressources en eau dans le Souss-Massa”
 L’approche de l’USAID sur le gestion intégrée des
ressources en eau vise les objectifs suivants:
– Renforcement des institutions et des politiques de gestion
des ressources en eau
– Développement et dissémination de technologies
appropriées pour la gestion de l’eau
– Accroissement de la participation d’organismes non-
gouvernementaux dans la gestion des ressources en eau

3
Dissémination de
technologies appropriées
 L’USAID Maroc a financé la mise en
œuvre de plusieurs projets pilotes pour
améliorer la gestion de l’eau:
– Efficience de l’irrigation
– Prévention de la pollution
– Contrôle de l’érosion des sols
– Traitement et réutilisation des eaux usées

4
Projet de traitement et de
réutilisation des eaux usées

 Dans le cadre du projet Pérénnité des


Ressources en Eau du Maroc (PREM),
l’USAID a financé la station de
traitement et de réutilisation des eaux
usées de Drarga

5
La Commune de Drarga
 Drarga est une commune qui croît
rapidement dans le Souss-Massa (8,000
habitants)
 Drarga a installé l’eau potable et la collecte
des eaux usées
 Les eaux usées brutes étaient rejetées dans
la nature, créant des nuisances

6
Objectifs du projet
 Traiter les eaux usées de Drarga
 Réutiliser les effluents traités pour l’irrigation
 Mettre en œuvre une technologie adaptée au
contexte marocain
 Récupérer les coûts de fonctionnement et de
maintenance de la station
 Démontrer un modèle de partenariat institutionnel

7
Etapes du Projet
 1997 : Etude de faisabilité
 1997 : Etude d’impact sur l’environnement
 1998 : Signature d’une convention de partenariat
 1998 : Tournée d’observation aux Etats-Unis
 1998 : Conception de la station
 1999 - 2000 : Construction
 October 2000 : Inauguration
 May 2001: Début de la réutilisation

8
Partenariat Institutionnel

 Convention signée entre plusieurs partenaires:


– Département de l’Environnement du Maroc
– Projet PREM (financement USAID)
– Wilaya d’Agadir
– Commune de Drarga
– ERAC-Sud
 Comité technique de suivi

9
Caractéristiques de la station
 Capacité de traitement : 1000 m3 / jour
 Système d’infiltration-percolation avec re-
circulation des effluents
– Traitement primaire: bassins anaérobiques
– Traitement secondaire : filtres à sable
– Traitement tertiare : roselière
 Lit de séchage des boues résiduaires
 Bassin de stokage des eaux usées épurées

10
Filière de traitement de la station de
Drarga
Filtres à sable Station
de relevage Filtres à sable

Bassins
Anaérobiques
Dégrilleur Roselière

Boues Bassins de Bassins


résiduaires lixiviat dénitrification tampons

Lit de séchage Bassin


des boues de stokage

Boues séchées Eau pour


pour composte l’irrigation 11
Performance de la station

Indicateur DBO5 DCO MES NTK Coliformes


(mg/l) (mg/l) (mg/l) (mg/l) Fécaux
(mg/l)

Entré 625 1825 651 317 1.6x107

<103
Standard <30 N/A <30 N/A

Sortie 9 75 3.9 10 <500

12
Coûts du projet
 Le coût total du projet est de $2 million
– Etudes : $300,000
– Conception : $200,000
– Construction : $800,000
– Equipement : $500,000
– Transport : $200,000
 Coûts de fonctionnement : $2,000 par mois

13
Recouvrement des coûts
 Le méthane des bassins anaérobiques est
récupéré et converti en énergie
 Les eaux usées épurées sont vendues aux
agriculteurs pour l’irrigation
 Les roseaux sont coupés et vendus
 Les boues résiduaires sont séchées et seront
compostées avec les déchets solides
organiques de Drarga pour le composte
14
Réutilisation des eaux usées
 Les eaux usées épurées sont vendues aux
agriculteurs à travers une association d’usagers de
l’eau
 Les eaux usées épurées contiennet des éléments
fertilisants (azote, potassium, phosphore)
 Le prix de vente des eaux usées épurées (0.5
dirham/m3) est concurrentiel avec les sources
d’eau alternatives

15
Perimètre de réutilisation
 Surface : 6 hectares
 Agriculteurs : 12
 Texture du sol : sableux (risque
d’infiltration des nitrates)
 Système d’irrigation : surface, microjet et
goutte à goutte

16
Impact de la réutilisation
Rendement de Biomasse

Redement Rendement Rendement Rendement


de la 1ère Escompté Moyen California-
coupe (T/ha) (T/ha) Davis (T/ha)
(T/ha)
Alfalfa 2.85 28.5 14 31

Ray- 9.75 48.7 21 -


Grass
Italien
17
Gains en engrais
Tomate Courgette Alfalfa Ray Blé Mais
Grass
Italien
Besoins en 8 000 5 000 12 000 10 000 4 000 4 800
eau (m3/ha)

Azote 248 155 372 310 124 149


(kg/ha)

Phosphore 352 220 528 440 176 211


(kg/ha)

Potasse 408 255 612 510 204 245


(kg/ha)

18
Impacts du projet
 Le village de Drarga est complètement assaini
 Il y a plus d’eau disponible pour l’irrigation
 Les rendement des cultures ont augmenté et les
agriculteurs économisent sur l’application
d’engrais
 Les valeurs des propriétés ont augmenté à Drarga
 Le projet a généré beaucoup d’interêt de la part
d’autres localités pour des technologies similaires

19
Conclusion
 La station de traitement et de réutilisation
des eaux usées de Drarga démontre
l’utilisation d’eaux non-conventionneles
dans un contexte de sécheresse
 Le projet et les leçons tirées de l’expérience
peuvenjt servir de modèle pour la
vulgarisation dans d’autres localités

20