Vous êtes sur la page 1sur 47

Développement personnel

Séminaire animé par Mme N. BEDOUI


Enseignant chercheur/Consultante
UCD/ENCGJ
Axes
Types de personnalité (TEST)
Soi dans la communication
Perception
Communication interpersonnelle
C° non verbale/Ecoute active
Analyse Transactionnelle et PNL
Qu’est ce une personnalité ?
Ensemble des sentiments, comportements et attitudes qui
caractérisent un individu.

Ces derniers sont propres à chacun d’entre nous.


Elle se construit tout au long de la vie d’un individu,
mais, surtout pendant les onze premières années de la vie.
Cette personnalité continuera de se construire par la
suite au travers des expériences traversées, et des
rencontres avec l’autre.
On dira de certains individus qu’ils ont beaucoup ou
peu de personnalité. Cela dépend de leur rapport au
monde.
•  
La communication
intrapersonnelle
Les types de personnalités
Et le
Soi dans la communication?
Types de personnalité
Process Communication  :

Persévérant, Travaillomane, Empathique, Promoteur,


Rêveur ou Rebelle. Si les noms des types de
personnalité sont évocateurs, il faut exclure toute
connotation négative et tout jugement de valeur. Aucun
de ces types n’est meilleur ou pire que les autre. Ce
n’est pas mieux d’être un Travaillomane qu’un 
Promoteur, un Rebelle ou un Persévérant
Ce n’est ni bien ni mal ! Chaque type de personnalité
possède des caractéristiques avec des points forts et des
points faibles plus ou moins adaptés à une situation
(activité, fonction, métier, objectif).
Les caractéristiques d'un type de personnalité

A chaque type de personnalité correspond

- des points forts ou des aptitudes particulières


- des caractéristiques comportementales observables
(langage verbal et non verbal, tenue vestimentaire, choix
de l’environnement.)
- un mode spécifique de perception de l’environnement,
- un canal de communication privilégié pour rentrer en
relations avec d’autres types de personnalité.
- des besoins psychologiques qui conditionnent le
développement de son énergie, sa motivation, ses
points forts et la plupart de ses décisions concernant le
choix d’une activité professionnelle  et de son mode de
vie, le choix d’une activité ou d’une profession.
- des points négatifs sous stress quand les besoins
psychologiques ne sont pas satisfaits.

Les points « négatifs » sont des comportements


inadaptés à la situation. La non satisfaction des besoins
« fragilise » la personne et font apparaître des manières
spécifiques et prévisibles d'entrer sous stress.
Pour des raisons pédagogiques, les types de
personnalité sont décrits comme des types « purs »,
c'est-à-dire des sujets qui seraient 100 % d’un type
exclusif de personnalité, ce qui bien sûr n’existe pas
dans la réalité.

Chaque personne est constituée d’un agencement


unique et spécifique des six types de personnalité
décrits ci dessous
Les Six types de personnalités
L’Empathique
• Les points forts : l’Empathique est sensible, chaleureux et
compatissant. Il aime s’occuper des autres, être utile, donner aux
autres en s’occupant de leur confort.
Les comportements : il s’habille pour plaire aux autres. Son
visage est souvent souriant. Il aime travailler en groupe et
recherche des ambiances bienveillantes, dans un décor
sympathique et personnalisé.
Le mode de perception et de communication : il perçoit les gens
et les situations avant tout par ses ressentis. Son langage
exprime de nombreux sentiments et émotions
Les besoins psychologiques : il souhaite être reconnu en tant
que personne, se sentir aimé pour lui-même et pas pour son
travail ou ses opinions. Il recherche également la satisfaction
des besoins sensoriels ( voir , entendre, sentir, goûter)
Le choix d’une activité : il sera attiré par les métiers de
relations, les métiers de service ou d'assistance (infirmières,
psychologues, assistantes sociales, hôtesses), ou des métiers
liés à l'usage des sens.
Les points négatifs sous stress : il aura tendance à se sur-
adapter aux besoins des autres, il a du mal à s’affirmer et peut
commettre des erreurs absurdes
Le Travaillomane

• Les points forts : le Travaillomane est logique, responsable et


organisé. Il capable de penser avec logique, possède un bon esprit
d’analyse et de synthèse. C’est un rationnel très structuré, un
pragmatique apprécié pour son sérieux, son sens de l’ordre, son
efficacité, son respect des plannings.
Les comportements : il s’habille en fonction de la situation avec
une recherche d’ordre et de propreté. Pour donner le meilleur de
lui-même, il cherche à travailler avec une ou deux personnes, et
dans un environnement fonctionnel, ordonné ou chaque chose est
à sa place.
• Le mode de perception et de communication : il pense en
premier en classifiant les personnes, les événements, les
idées. Son langage exprime avant tout des pensées et bien peu
les émotions.
Les besoins psychologiques : il a besoin d’être reconnu pour
ce qu’il fait et pour son talent de planificateur
Le choix d’une activité : c’est souvent un ingénieur, un
technicien, un scientifique, un gestionnaire.
Les points négatifs sous stress : il a tendance à sur-contrôler,
à se surmener et à tout faire par lui même.
Le Promoteur
• Les points forts : le Promoteur est adaptable, charmeur, et
plein de ressources. Il aime l’action, le risque, il fonctionne à
l’intuition, il aime charmer même sans enjeux de séduction.
C’est un fonceur que l’excitation du succès stimule.
Les comportements : il s’habille pour montrer sa réussite. Il
travaille aussi bien seul qu’en groupe car il est très adaptable.
Il apprécie le luxe et les environnements luxueux.
Le mode de perception et de communication : il agit avant
tout puis ajuste l’action en fonction des résultats. Ferme et
direct dans ses propos, il n’exprime pas sentiments
considérant que c’est un signe de faiblesse.
Les besoins psychologiques : il a besoin d’excitation et
recherche les sensations fortes
Le choix d’une activité : il apprécie les métiers de l’action
et activités (vente, négociation, sports, vitesse…) avec de
forts enjeux.
Les points négatifs sous stress : il manipule son entourage
et biaise la situation à son bénéfice.
Le Persévérant
• Les points forts : le Persévérant est consciencieux, engagé et
observateur. C’est avant tout un homme ou une femme
d’opinion et de conviction. Il va au bout de ses projets et vous
pouvez compter sur ses engagements et sa parole. Ils sont
capables de défendre leur point de vue avec force et ténacité.
Les comportements : il s’habille selon des normes et parfois
pour montrer ses engagements. Il cherche à travailler avec de
petits groupes et dans un environnement « sérieux »,
traditionnel et qui respecte des normes personnelles,
culturelles, professionnelles.
• Le mode de perception et de communication : il
évalue en premier les gens et les situations.  Son
langage exprime des opinions, de nombreux
jugements et peu d’émotions
Les besoins psychologiques : il a besoin d’être
reconnu avant tout pour la valeur de ses opinions et
aussi pour la qualité de son travail.
Le choix d’une activité : il recherche un pouvoir
d’influence pour faire passer ses convictions, un
poste hiérarchique élevé. Ce sont souvent des
leaders dans le monde de l’économie, de la
politique, du syndicalisme….
Les points négatifs sous stress : ils ont tendance à
partir en croisade contre ceux qui ne partagent pas
leurs point de vue.
Le Rêveur
• Les points forts : le rêveur est calme, imaginatif et réfléchi. Il
est efficace si les taches sont clairement expliquées et qu’il
peut travailleur seul. Il garde son calme et son sang froid même
dans les coups de tempête

Les comportements : il s’habille selon le temps qu’il fait et ne


se préoccupe pas de son aspect extérieur. Il recherche un coin
isolé et tranquille pour travailler de façon efficace et parfois
sur  des tâches concrètes et répétitives qui peuvent ennuyer
les autres.
Le mode de perception et de communication : il ne prend
l’initiative et qui attend des directives claires et précises pour
se mettre en action. Peu bavard si on ne va pas le chercher.
Plutôt réservé, il n’aime pas exprimer ses sentiments.
Les besoins psychologiques : il a un grand besoin de calme et
solitude.
Le choix d’une activité : il est attiré par des activités des
activités solitaires permettant une riche vie intérieure :
chercheurs, artisans et certains artistes, écrivains.
Les points négatifs sous stress : dans un environnement agité,
trop stimulant, il rentre dans sa coquille, se sent débordé et a
du mal à achever sa tâche en temps voulu.
Le Rebelle
• Les points forts : le rebelle est créatif, ludique et spontané.
Rayonnant, enthousiaste, c’est une personne qui aime les
contacts, le travail en groupe dans une atmosphère stimulante et
ludique. Il vit l’instant présent et aime jouer et plaisanter
Les comportements : il s’habille pour être original et attirer
l’attention. Très expressif et rieur. Il travaille bien dans un
environnement riche en contacts stimulants et ludiques.
Le mode de perception et de communication : il réagit en
disant tout de suite ce qu’il adore ou déteste.
Les besoins psychologiques : il recherche des contacts
ludiques, dynamiques.
Le choix d’une activité : il est attiré par les métiers de la
créativité, des loisirs, les professions indépendantes et
artistiques.
Les points négatifs sous stress : privé de contacts
stimulants et ludiques, il va contester systématiquement,
blâmer les autres sévèrement et se défendre de toute
responsabilité dans ce qui lui arrive.
Question de réflexion

Vous faîtes partie de quelle catégorie?


LA PERCEPTION
Projection de photo
ACTIVITES
VOIR DOC
La conscience de Soi
Les questions préalables
• Que pouvez-vous faire pour mieux vous
connaître?
• Quel est le niveau de votre estime de soi?
• Comment relever l’estime de soi?
• Comment y parvenir?
• Avez-vous plusieurs secrets?...
La conscience de soi
• Elle peut s’expliquer par l’étude de divers
aspects soi tels qu’ils se manifeste à autrui
et soi même.
• L’outil servant habituellement à cette
analyse est une division métaphorique du
soi en 4 portions et portant le nom de la
fenêtre de Johari
La conscience de soi
Divisée en 4 portions, la fenêtre
représente différents aspects ou
composantes du soi:
1. le soi dévoilé,
2. Le soi aveugle,
3. Le soi caché,
4. le soi inconnu
Le soi dévoilé
• Toutes les informations, tous les
comportements, toutes les attitudes et
tous les sentiments personnels connus de
soi et d’autrui (nom, couleur de la peau,
l’âge, la religion, les convictions
politiques…)
Le soi aveugle
Représente ce que les autres savent de
vous et que vous-même ignorez(les tics,
compléter les phrases des autres, se
gratter le nez au moment d’anxiété,
l’habitude de répéter « tu comprends ».
il inclut = des expériences du passé que
vous avez oublié, etc.
Le soi incounnu
Représente ces aspects de vous-même,
inconnu d’autrui et de vous (infos enfuies
dans le subconscient ou ayant d’une
manière ou d’une autre échappé à la
conscience.
Le soi caché
Tout ce que vous savez de vous et que vous
ne révélez pas (rêves, fantasmes,
expériences passées gênantes, attitudes,
croyances et valeurs dont éprouve une
certaine honte
Comment développer la
conscience de soi
• Connaître ses propres besoins, désirs,
habitudes, croyances et attitudes.
• Dresser la liste des choses que l’on
considère importante,
• Ensuite la liste des qualités que l’on croit
posséder
Cet exercice permet d’observer son propre
comportement
L’estime de soi
• Aimez-vous vous-même?
• Pensez vous avoir de la valeur? De la
compétence? Les réponses à ces
questions reflètent l’estime de soi.
L’importance de l’estime de soi tient son
importance du fait que le succès entraîne
le succès. Si l’on s’en croit incapable, la
probabilité de l’échec est plus forte
Comment rehausser l’estime de
soi?
1. Pratiquer l’affirmation de soi:
- Pensez à vos succès, vos bonnes
actions,vos qualités, vos forces, vos
mérites.
- Pensez à vos possibilités plutôt qu’à vos
limites.
Comment rehausser l’estime de
soi?
2. Recherchez des gens encourageants:
- Entourez vous de gens constructifs et
optimistes
- Évitez les gens qui trouvent à redire tout.
- Essayez de vous bâtir un réseau de
soutien
Comment rehausser l’estime de
soi?
3. Travailler à des projets voués au succès
- Les succès renforce l’estime de soi.
Chaque succès facilite le suivant.
- Ne dites jamais que vous êtes un raté.
- Sachez que l’échec est quelque chose qui
peut arriver à tout le monde.
Comment rehausser l’estime de
soi?
Abandonnez l’idée d’être aimé de tout le
monde. Personne ne l’est
L’ouverture de soi
• C’est un genre de communication où vous
dévoilez des informations sur vous-même.
• On parle en général des informations
relevant de la part cachée et que l’on
s’efforce de taire à autrui.
• Les propos explicites, les lapsus, les
gestes involontaires non verbaux et les
confessions publiques sont des formes de
dévoilement de soi.
• En plus du dévoilement d’info sur soi, on
peut aussi communiquer des infos
concernant ses proches (parents,
enfants…)
• Il implique à tout le moins une autre
personne. Pour qu’il y ait dévoilement, la
communication doit se faire entre 2
personnes au moins. Il ne peut s’agir d’un
acte intra personnel. L’info doit être reçue
et comprise par une autre personne.
Les facteurs influant sur l’ouverture
de soi
• L’ouverture de soi dépend des circonstances.
Les petits groupes y sont plus propices que les
grands groupes. Les dyades constituent le cadre
idéal au dévoilement de soi.
• Il se fait parfois en groupe ou dans un contexte
public ( les groupes de prise de conscience ou
dans les réunions semblables à celles des
alcooliques anonymes où les gens dévoilent
leurs problèmes les plus intimes à des dizaines,
voire des centaines de personne à la fois.
• Étant donné que l’ouverture de soi dépend
de l’encouragement reçu, c’est en général
aux gens qui nous plaisent et à qui nous
faisons confiance que nous nous
dévoilons.
• N.B: les gens compétents hésitent moins à
se dévoiler que les gens moins
compétents. Peut être ont-ils plus
d’assurance ou plus des choses agréables
à révéler.
• La personnalité influe sur le dévoilement
de soi. Les gens sociables et extravertis
se dévoilent plus que les gens moins
sociables et plus introvertis.
• On se dévoile plus volontiers sur son
travail et ses passe-temps que sur sa vie
sexuelle ou sa situation financière. Nous
sommes plus portés à dévoiler des infos
avantageuses qu’à dévoiler des infos
désavantageuses
Les avantages de l’ouverture de soi
1. Elle contribue à la connaissance de soi;
2. Elle aide à développer un nouveau point de vue sur soi-
même et à approfondir la compréhension de son propre
comportement;
3. Elle améliore votre capacité à faire face (vous aide à
surmonter vos problèmes, notamment la culpabilité). Vous
pouvez avoir peur de ne pas être accepté par les autres à
cause de quelque chose que vous avez fait, ou à cause
d’un sentiment ressenti ou d’une attitude adoptée. Si vous
croyez que ces choses peuvent être des motifs de rejet,
vous développerez de la culpabilité. En extériorisant ce
sentiment et en recevant du support plutôt que le rejet que
vous craignez, vous pourrez assumer plus facilement votre
culpabilité, la réduire ou même la faire disparaître.
• 4. elle aide à établir des relations significatives.
Sans ouverture, des relations d’une profondeur
significatives paraissent impossible à construire.
En vous ouvrant aux autres vous leur dites que
vous avez confiance en eux, que vous les
respectez et vous vous préoccupez
suffisamment d’eux et de votre relation mutuelle
pour vous révéler tel que vous êtes. Cela
amènera les autres à s’ouvrir à vous en retour et
à poser les bases d’une relation significative,
honnête, ouverte et qui va au-delà des trivialités.
Les risques de l’ouverture de soi
• En se dévoilant on risque le rejet social et personnel. En
général, c’est à une personne dont on espère le soutien
qu’on va se dévoiler. Un risque évident est donc que la
personne réagisse en sens contraire.
• certaines révélations entraînent parfois des pertes
matérielles. Les politiciens qui révèlent avoir consulté un
psychiatre risquent de perdre l’appui de leur propre parti
politique. Les professeurs qui s’opposent ouvertement à
la direction de l’école risquent de se voir refusés un
poste permanent, de recevoir un horaire enviable….
Suggestions
• Chacun doit prendre ses propres décisions en cette
matière. Les attitudes face au dévoilement de soi varie
d’une culture à l’autre et il faut en tenir compte pour
décider du moment et de la manière de se dévoiler.
• Les décisions de se dévoiler dépendent de l’importance
accordée à la relation avec la ou les personnes à qui l’on
se dévoile( la relation en souffrira t-elle? L’amitié
deviendra t-elle trop lourde à supporter?.
• On doit tenir compte du contexte où l’on se dévoile (est-
ce le bon moment? Le bon endroit? La bonne occasion?;
• La manière dont réagit la personne à qui l’on se dévoile (
se montrera t-il sympathique, encourageante,
indifférente, hostile…)
• Et si on est le destinataire?
• Imaginez vous à la place de l’autre (qui vous fait
confiance, attend votre encouragement, soutien…
• Soyez très attentif non seulement aux paroles mais
aussi aux sentiments derrière les mots.
• Paraphrasez son discours en signe de sympathie et de
compréhension.
• Montrez vous ouvertement encourageant en paroles
qu’en geste, durant et après les révélations.
• Abstenez-vous de toute critique ou de tout jugement.
• Ne trahissez pas sa confiance en racontant ses
révélations à d’autres où en vous servant de l’info
comme d’une arme