Vous êtes sur la page 1sur 44

Cours PRODUCTION DE SURFACE et

MESURES(M9) IAP
• Préparé par:

• Mr.: Messaoud Boussaa


Cadre technique
Sonatrach-FCP

Le 05/Fevrier/2016
PRODUCTION DE SURFACE et MESURES
• Programme:
• 1-GENERALITES
• 2-LE MATERIEL TUBULAIRE (Les normes API)
• 3-LES ACCESSOIRES DES COLLECTES
• 4-DIMENSIONNEMENT ET EPREUVE DES COLLECTES
• 5-PROTECTION DES RESEAUX CONTRE LES CORROSIONS
• 6-CONSTRUCTION D'UN RESEAU DE COLLECTE
• 7-TRAITEMENT NORMAL DE L'HUILE
• 8-TRAITEMENTS PARTICULIERS DE L'HUILE
• 9-EXERCICES D’APPLICATION
• 10-MESURE ET CONTROLE DES PARAMETRES
GENERALITES
• L’installation de surface joue un rôle très important dans
l’acheminement de l'effluent ả partir du tubing de production
(tubing Head )
jusqu'au au centre de traitement
Tout en assurant les normes de sécurités
L'etude et engineering de l’installation de surface comporte le
premier démarche á faire
l'effluent en sortant du fond du puits passe par les équipement
suivants:
-tête de puits : contient ensemble des vannes et instruments de
mesures pression et température
Tête de puits
Porte duse
• Il vient juste après la
tête du puits , son
objectif est réajuster le
débit recommandé et la
pression du tête (whp)
Flow transmitter
• le flow transmitter
viens juste après le
porte Duse , il mesure
le la différence de
pression en amant et
en avale d’orifice
Daniel installé et par
conséquent affiche le
débit e kg/h ou m3/h
Les indicateurs de pression et température
de ligne
Sonde et coupon de corrosion
• Des sonde de corrosion
Pour vérifier l'etat
d’avancement de
corrosion et l'efficacitè de
la réaction des produits
chimiques anti corrosion
PSV
• Une pression sefty valve
instalè dans la ligne
pour protéger la ligne
contre la haute
pression
Joint isolant
• Son nom indique;
Il isole le pipe contrôle le
courant électrique non
souhaitable
Un contrôle de suivi de
son état doit être
rigoureux pour minimiser
Le corrosion électrique.
Collecte ou manifold
• Le collecte est conçue
par ensemble des vannes
de sectionnement et
regroupement plusieurs
lignes (tubes) qui vient
de chaque puits
• L’intersection entre puits
et collecte(manifold) se
fait par pipe (tube)
Pipe ou tube API
• Tube se compose par
plusieurs composant en
alliage tel que
carbone/maganèse
/ phosphore / soufre
• Se trouve sur plusieurs
Dimensions et poids
Sa pression d’epreuve
diffère d’un type a l’autre
Composition
Dimension et pression d’essai
Revetement pipe
Racleurs et gare racleurs
-après soudure des piping et test ensemble en test d’epreuve
une opération de raclage est obligatoire pour nettoyer
l’interne du pipe contre les impuretés
Pertes de charge diphasiques
• Lors de l'extraction de pétrole brut d'un réservoir,
l'écoulement est diphasique (liquide/gaz). Ceci est dû à la
composition complexe du pétrole ; en effet, on y trouve à la
fois des composés faiblement carbonés (CH4, CO2…) et des
composés à longue chaîne carbonée de type C10, C11… qui ne
se trouvent pas dans la même phase à une pression donnée
• Durant l'acheminement de l'effluent de la couche réservoir au
centre de traitement , on aura au fur a mesure une perte de
charge (chute de pression) due e principalement au
frottement qui lie aussi au diamètre de piping , densité de
mélange, débit,,,
5-PROTECTION DES RESEAUX CONTRE LES CORROSIONS

• L’objectif a pour but de protéger la paroi extérieure du tube contre l’oxydation , les agressions
chimique et souvent de réaliser une isolation électrique qui prévienne les corrosions
électrolytiques
• La protection cathodique est une technique de « protection active » contre la corrosion d'un
matériau métallique au contact d’un électrolyte (milieu aqueux conducteur ionique comme les
eaux,
les sols, le béton). Il s’agit d’un système de prévention électrochimique basé sur la diminution du
potentiel de corrosion jusqu'à un niveau où la vitesse de corrosion du métal est réduite de manière
significative. La protection cathodique est obtenue par l'application d'une tension capable de fournir
un courant cathodique suffisant à la surface métallique pour diminuer son potentiel à un niveau
correspondant à une vitesse de corrosion résiduelle suffisamment faible pour l’application
concernée.
• Le revêtement consiste á mettre une ou plusieurs couches d’un enduit anti rouille et l’enrobage de
la conduite par une bande plastique isolante
PROTECTION ACTIVE ET PASSIVE
• La protection cathodique en simplifié
1) La corrosion :
Les métaux ont tendance à revenir à leur état d’origine de minerai, c’est le mécanisme de corrosion.
Les éléments principaux qui génèrent la corrosion sont : eau; le sol. 
 
• 2) Pour éviter ce phénomène, deux protections complémentaires :
 
• La protection passive :
 
• Pour protéger la canalisation, il faut créer une barrière électrique (revêtement) entre le métal et l’extérieur.
Par :
• peinture
• brai de houille : résidu pâteux et solide à température ordinaire
• graisse
• polyéthylène  ( plastique) 
• La protection active appelée aussi protection cathodique complète la protection passive :
 
• L’objectif est de protéger la surface du métal en contact avec le sol par une injection de courant.
On utilise le pouvoir naturel des métaux (effet de pile) en mariant un métal moins noble (zinc, aluminium, magnésium) pour
protéger un métal plus noble (le fer, l’acier) : c’est un processus naturel.
• 3) Le contrôle de la protection sur site :
 
• La mesure du potentiel d’une structure sous protection cathodique s’effectue à l’aide :
• d’une électrode de référence et d’un voltmètre
 
Pipe corrodè
Mesure du potentiel
Joint isolant
• Il est installé sur départ du
puits et manifold pour
contrôler et isoler le
courant électrique afin de
minimiser la corrosion
• joint ou assemblage
électriquement discontinu
inséré entre deux longueurs
de tube pour créer une
discontinuité électrique entre
elles
CONSTRUCTION D'UN RESEAU DE COLLECTE

• Les types de contrats:


- il Ya le contra clé en main et contra partiel par
poste

• Réalisation de l'ouvrage. Analyse des postes:


la réalisation de l’ouvrage commence par une étude –
engineering- et travaux de préparation a partir de l’achat
d'équipement nécessaire –transport-géni civile et
aboutissement de l’ouvrage c’est une séquence jusqu’ a la
mise en production .
Traitment normale d’huile
• Le traitement consiste á séparer les principaux composant d’effluent brut a fin de permettre la livraison au
client de produits conformes á des normes définies
• Le fluide en place dans un gisement est un mélange constitue d’hydrocarbures liquides et gazeux et d’eau a
l’origine , ce mélange est dans un état d‘équilibre e qui dépend de sa composition ainsi que des conditions
de pression et de température existant dans la formation .l‘exploitation détruit cet équilibre par le jeu des
pertes de charge dans la roche magasin, dans le trou de sonde et dans les conduites de collecte
• L’effluent subit des décompressions successives jusqu'à son entrée dans centre de traitement , ces
décompression s’accompagnent aussi de baisses de température
• En conséquence des gaz sortent de solutions et se libèrent de l’huile
• Des hydrocarbures et de l’eau se condensent a partir du gaz
• Le centre de traitement reçoit en définitif des bouchons alternes de gaz humide, d’eau libre et d’huile
encore chargé de gaz dissous
• Les densité des huiles brutes s'échelonnent entre 0.78et 1.04
• L’extraction et la manipulations de l’huile brute provoque parfois des émulsions et de mousses , ces
phénomènes particuliers nécessitent la mise en place d'équipements complémentaires sur le centre de
traitement
• Les séparateurs sont placés en tête de la chaine de traitement dont ils constituent les éléments
essentiels , ils reçoivent directement du manifold d’entrée la production amené par les collectes
• La séparation du gaz et de liquide peut s’accomplir selon deux processus différents par éclair ( flash) ou
différentiel
• Eclair est la libération du gaz du liquide pendant entre le fond et séparateurs
• Différentiel: c’est une vaporisation différentiel due au passage d’effluent a travers plusieurs séparateurs
en série jusqu'à la pression de stockage
Les séparateurs
• C’est une capacité sous pression incorporé á un
circuit où elle provoque un ralentissement de la
vitesse d'écoulement de l'effluent
• Suite de mécanisme interne du séparateur se fait
la séparation liquide et gaz
• Le liquide par diffèrent densité va vers la partie
inferieur et le gaz va vers la partie supérieur .
• Il existe plusieurs type de séparateurs
(horizontale-verticale –sphérique, vx,,).
Séparateur horizontale
• PRINCIPLE OF
OPERATION
• CAPACITIES AND
RETENTION TIME
• LEVEL CONTROL
• OIL METERING
• GAS METERING
• SAFETY FEATURES
Les composants du séparateurs
Le système de metring
Caractéristique du séparateur
Turbine et système de sécurité
Porte orifice daniel et orifice
Densimetre et Ranarex
Les instruments de contrôle de PCV-LCV
Shrinkage Tester
Les indicateurs de niveau et refractometer
Formule de calcul de debit gaz

•  

Practical Application to Gas Measurement
The gas flow rate is determined by the use of the following formula:
• Qscf/d = /hwpf x Fu x Fg x Fb x Ftf x Fpv x Y2
 
• Symbols
• hw = Differential pressure in inches of water
• pf = Absolute static pressure (psia)
• d = Diameter of orifice
• Fu = Conversion factor for standard conditions and rate
• G = Specific gravity of gas (dry air = 1)
• Fg = Specific gravity factor = 1/G
• Fb = Basic orifice factor
• Ftf = Flowing temperature factor = (520/tf).5
• tf = Absolute Temperature of flowing fluid expressed in degrees
Rankine = degrees Fahrenheit + 460 degrees
• Fpv = Supercompressibility factor
• pf2 = Downstream pressure
• Y2 = Expansion factor:
• D = Inside diameter of pipe
Definition des facteurs de gaz
• Unit Factor Fu
• Unless otherwise instructed by the
customer, always choose 14.73 psia Basic Orifice Factor Fb
and 60 degrees Fahrenheit as standard
The value of this factor depends upon: the location of the differential taps; the
conditions and report flow rate in cubic diameter of the orifice, d; and upon the internal diameter of the pipe, D. For standard
feet per day. This gives Fu = 24 for orifices and meter tubes and for flange taps the value of Fb is given in the table. Be
rates resulting in SCF/D. For certain to use the correct line bore which is stamped on the Daniel housing and
comparison, for rates in M3/hour and flange.
standard conditions of 15 degrees
Celsius and 760mm Hg; Fu will equal Temperature Factor Ftf
0.02833.
Flowing temperature factor corrects for absolute temperature which differs from 60
• Specific Gravity Factor Fg degrees F. Ftf is given but may be calculated as follows:
• Specific gravity factor is given in the Ftf = 60+460 / tf+460
tables. It may also be calculated using
the relation:
• Fg = Ö1/G
Definition des facteurs de gaz
• Supercompressibility Factor Fpv
• In obtaining the relation it was assumed that the specific weight of the gas would increase directly with the absolute pressure and
inversely with the absolute temperature, which is the case for a perfect gas. However, real gases may deviate markedly from this
relationship and thus introduces the supercompressibility factor to account for the deviation of natural gas from the ideal gas laws.
• Fpv = Ö1/Z

• Several procedures have been developed for empirically determining the supercompressibility factor, Fpv. The AGA has published
tables in the "Manual for the Determination of Supercompressibility Factors for Natural Gas - Project No. 19", covering the following
ranges:
• Pressure - from 0 to 5000 psig
• Temperature - from -40 to +240 degrees Fahrenheit
• Specific Gravity - from 0.554 to 1.000
• Expansion Factor Y
• The expansion factor Y may be taken from upstream (Y1) or downstream (Y2) pressure tap whereas some intermediate pressure of the
gas passing through the orifice is required to obtain the correct density of gas to be used in the flow equation. The expansion factor is
included to compensate for this. More accurate measurement will result if the static pressure is taken from the side requiring the
smallest correction for expansion factors (downstream flange tap).
• The expansion factor depends upon:
• The ratio of differential pressure to static , hw/pf
• The ratio of the diameter, B = d/D
• The location of the pressure taps (HES uses flange taps)
• The location of the static pressure tap (downstream is standard)
•  
Corrected volume (Vo)

• Vo = Vm x Cf x K x (1 - BSW/100)

• Vm=Volume by meter(s) increase (Vm)


• Cf=Correction factor (Cf):The correction factor accounts for meter error (M) and weathering
factor (1 - shrinkage) by the equation Cf = M x Wf. Typically, the correction factor is achieved
when proving the meters during the test by simultaneously monitoring the meter and non-
pressurized tank volumes. A correction factor would be calculated as follows:

• Cf = [(Final - initial barrels) Tank reading x K(corrected to 60oF)] /[(Final - initial barrels) Meter
reading x K(corrected to 60oF)]
• K factor=This factor corrects for volume changes caused by temperature changes above or below
the temperature designated as the standard temperature, usually 60oF. The temperature used to
make the correction is located on the oil meter run.
• Before locating the K value, the API gravity corrected to 60oF must first be determined. Once this
is achieved, the K factor can be located between the appropriate API group and observed
temperature. Errors will occur if the hydrometer temperature is mistakenly used instead of the
oil meter run temperature.
TRAITEMENTS PARTICULIERS DE L'HUILE

• Les emulsions: parfois la formation de mousse


et emulsifiants gène le processus de
separation , dans ce cas , on aura recours aux
emulsifiant á injecter auparavant du
separateur .
MESURE ET CONTROLE DES PARAMETRES
• Densité • pour plus de détails voir les photos affichés
• 1- Densité: unité kg/m3 , pour liquide on
• Pression utilise densimètre , pour le gaz on utilise
• Débit RANAREX
• • 2- la Pression: unité bars ou psi , il Ya des
Niveau
manomètres analogique et digital pour les
• Température mesurer .
• Salinité • 3-le Débit : unité M3/J , SCF/D , pour les
mesurer pour le gaz il Ya un système de porte
• Jaugeage de bacs orifice Daniel , pour le liquide il Ya des turbine
• Mesure des Pertes lors du Stockage et bac .
• 4-niveau: (cm)sur les séparateurs et bac il Ya
• Mesures de débits liquides des niveau a glass visuel
• Mesure de débits de gaz • 5-Température : unité c° , pour ls mesurer il Ya
• Mesure de pression température de de thermomètre a mercure ou des indicateurs
(transmetteur)
fond • 6-Salinité: (g/l) , plusieurs méthodes le plus
• Les Différentes vannes de contrôle utilisé est refractomètre
MESURE ET CONTROLE DES PARAMETRES
• Densité
• 7-Jaugeage de bac: dans les bac coté latérale existe
• Pression un indicateur de niveau visuel et électrique , parfois
• Débit en cas de doute on utilise la méthode classique en
entrant un bar verticale pour déterminer la hauteur
• Niveau • 8-Mesure des Pertes lors du Stockage: la perte de
niveau par vaporisation , on le mesure volume
• Température initiale-volume finale
• Salinité • 9-Mesures de débits liquides
• 10- Mesure de débits de gaz voir discuté avant
• Jaugeage de bacs • 11-Mesure de pression température de fond: il Ya
• Mesure des Pertes lors du Stockage des gauges conçue spécialement (amerada) qui
descend par câble au fond , ils mesurent la pression
• Mesures de débits liquides et température pour une durée déterminé
• Mesure de débits de gaz • 12-Les Différentes vannes de contrôle:
12-1 : ESV (emergency control valve).
• Mesure de pression température de 12-2: PCV( pressure control valve) pour
fond controler la pression au separateur
• Les Différentes vannes de contrôle 12-3 : LCV( level control valve)
conclusion
• A l’issue de ce module, les diplômés seront en
mesure de :
• connaître les installations de surface, les
processus de séparation , et savoirs mesurer
les déférentes paramètres (débit, niveau,
pression,densitè , salinitè..)