Vous êtes sur la page 1sur 95

EKOGEST.BLOGSPOT.

COM

Préparé par : ENNHAILI ABDELAZIZ


EKOGEST.BOGSPOT.COM 1
L’entreprise est une unité
économique
Facteur Biens et
Travail Services M
A
facteur R
matériel Entreprise C
H
Facteur E
financiers

EKOGEST.BOGSPOT.COM 2
L’entreprise est un centre de flux
économique
Flux économique : différents mouvement de biens ,
de services et d’argent engendrés par l’activité de
l’entreprise.
Ils peuvent être classés selon deux optiques:
 Selon leur nature : flux réel , flux financiers.
 Selon leur origine : flux internes, flux externes.

www.fsjes-agadir.info

EKOGEST.BOGSPOT.COM 3
La comptabilité technique d’enregistrement
des flux économique
L’objectif principal de la comptabilité générale est
l’enregistrement quotidien des flux économique.

C’est un outil de gestion


C’est une obligation légale pour toute entreprise.

www.fsjes-agadir.info

EKOGEST.BOGSPOT.COM 4
Application : emplois /ressources
 Le 15 janvier 2011, M.CHOKRI décide de créer une entreprise. À cette
fin, il utilise une somme de 250 000DH.
 Il achète un local pour 130 000 DH, du mobilier pour 45 000 H, du
matériel et outillage pour 35 000 DH.
 il ouvre un compte bancaire au nom de son entreprise et y dépose la
somme de 25 000 DH ; le reste est déposé en caisse.
 Le même jour, il emprunte 70 000 DH auprès de sa banque pour
acquérir un véhicule utilitaire, et achète Des marchandises à crédit
auprès de KARIM pour une valeur de 50 000 DH.

 TRAVAIL A FAIRE
 Relever les moyens de financement (ou ressources) que M. CHAKOR .
 Relever les différentes utilisations (ou emplois) de ces moyens.
 Présenter dans un tableau les ressources et les emplois de l'entreprise
au 15/01/2011

EKOGEST.BOGSPOT.COM 5
les principes de la comptabilité
générale

La comptabilité doit refléter une image fidèle du


patrimoine de l’entreprise, de sa situation financière
et de son résultats.

Pour obtenir cette image fidèle, l’entreprise doit


respecter un certain nombre de règles qui sont : Les
principes comptables fondamentaux.

Ces principes sont au nombre de sept.

EKOGEST.BOGSPOT.COM 6
les principes de la comptabilité
générale
1] continuité d’exploitation: Les comptes de l’entreprise
sont tenus dans une perspective de poursuite normale de
l’activité. Il est abandonné si les conditions de cessation
totale ou partielle de l’activité sont réunies.
2] Permanence des méthodes :les mêmes règles sont
appliqués d’un exercice à l’autre.
3] Coût historique: La valeur à laquelle est inscrite un
bien reste fixe.
4] Spécialisation des exercices : Les charges et les
produits de l’exercice doivent être rattachés à l’exercice
qui les concernent effectivement.
EKOGEST.BOGSPOT.COM 7
les principes de la comptabilité
générale
5] Prudence:Dès qu’une charge est probable, elle
doit être enregistrée en comptabilité. Un produit n’est
enregistré que lorsqu’il est certain.
6] Clarté : Les opérations et informations doivent
être inscrites dans les bonnes rubriques sans
compensation entre elles.
7] Importance significative Les états de synthèse
doivent révéler tous les éléments dont l’importance
peut affecter les évaluations et les décisions.

EKOGEST.BOGSPOT.COM 8
IV Le mécanisme de la partie
double
Dans la pratique comptable :
 Le côté gauche, réservé aux emplois, est appelé : débit.
 Le côté droit, réservé aux ressources, est appelé : crédit.
D’où la notion du compte.
1 Définition
Le compte est un tableau contenant deux
colonnes : une à gauche appelée débit (D), et une
à droite appelée crédit (C).

EKOGEST.BOGSPOT.COM 9
Le compte est donc présenté sous la forme schématique suivante :
(D) intitulé du compte (C)

Débiter Créditer

Solde du compte
 Total débits = Total crédits
le principe de la partie double signifie que chaque opération de
l’entreprise entraîne au moins un compte débité et un compte
crédité

EKOGEST.BOGSPOT.COM 10
2) Calcul des soldes d’un compte
Le solde d’un compte est la différence entre le total des sommes
inscrites au débit et le total des sommes inscrites au crédit.
Si le total du débit est supérieur au total du crédit, le solde est
débiteur (SD). Ce solde doit être inscrit au crédit du compte.

Exemple 1
Achat d’un matériel informatique par chèque bancaire à 15.000
DH
Ventes de marchandises à 90.000 DH par chèque bancaire.
Achat d’un matériel de transport à 20.000 DH par chèque
bancaire.
 
T.A.F : Présenter le compte banque en calculant son solde.
corrigé compta.docx

EKOGEST.BOGSPOT.COM 11
Exemple 2
Achat d’un terrain par chèque bancaire (170.000) DH.
Ventes de produits finis (100.000) DH chèque bancaire.
Ventes de marchandises (20.000) DH par chèque bancaire.
T.A.F : Présenter le compte banque en calculant son
solde.
Exemple 3
Achat d’un matériel de bureau en espèce 5.000 DH.
Virement de la banque pour alimenter la caisse 5.000 DH.
  
T.A.F : Présenter le compte caisse en calculant son
solde .corrigé compta.docx

EKOGEST.BOGSPOT.COM 12
V La méthode d’analyse
comptable

EKOGEST.BOGSPOT.COM 13
VI L’organisation des comptes
1 Les différentes catégories de comptes
On distingue deux grandes catégories de compte :
 Les comptes de bilan (ou compte de situation) ;
 Les comptes de charges et produits (ou comptes de gestion). 
1.1 Les comptes de bilan (ou compte de situation)
A Définition
Le bilan est un tableau en deux parties qui recense à une
date donnée:
 les emplois de l’entreprise appelé, Actif du bilan.
 les ressources qui ont permis de les financer appelé Passif
du bilan.
Le bilan est donc un tableau donnant la photographie de
la situation financière d’une entreprise à un moment
donné.
EKOGEST.BOGSPOT.COM 14
Description du bilan 
Le bilan se compose de deux parties :
Actif : Ensemble des emplois de l’entreprise.
Passif : Ensemble des ressources de l’entreprise

ACTIF ( EMPLOIS) PASSIF ( RESSOURCES

M2 Actif immobilisé M1 Financement permanent

M3 Actif circulant hors M4 Passif circulant hors


trésorerie trésorerie

M5 Trésorerie – Actif M5 Trésorerie -Passif

EKOGEST.BOGSPOT.COM 15
L’actif du bilan
L’actif exprime l’emploi qui a été fait des ressources ; on
distingue :
 Les emplois durables (classe 2)
Représentés par les biens permanents ou actif
immobilisé( classe 2) de l’entreprise
 L’ensemble de ces biens reste à la disposition de
l’entreprise pour une durée dépassant un an.
 Les immobilisations en non valeur (21)
Frais préliminaires : ce sont des frais relatives à la
constitution ; à l’augmentation du capital ; à la publicité, à
la prospection…
Ces frais peuvent être répartis sur plusieurs exercices
exemple : droit d’enregistrement, frais de notaire, frais de
publicité… 

EKOGEST.BOGSPOT.COM 16
  Les immobilisations incorporelles (22)
Elles sont constituées des éléments de l’actif immobilisé qui
n’ont pas d’existence physique.
Exemple : fonds commercial ; la clientèle, le nom commercial,
l’enseigne, immobilisation en recherche et développement (221). 
 Les immobilisations corporelles (23)
Les immobilisations corporelles sont tous les éléments ayant une
existence physiques sur lesquels s’exerce un droit de propriété,
Elles ne se consomment pas par le premier usage exemple :
terrain, construction, installations techniques, matériel et
outillage, matériel de transport… 
 Les immobilisations financières (24/25)
Ce sont les prêts d’une durée supérieure à 1 an, accordés par
l’entreprise à des tiers.

EKOGEST.BOGSPOT.COM 17
 Les emplois temporaires de l’entreprise Actif circulant
hors trésorerie (HT) (classe 3)
  stocks, créances sur les clients et créances diverses. Ce
sont des emplois temporaires car destinés à se
transformer par la suite.
 Trésorerie (classe 5) 
 Celle-ci est ventilée en :
o Trésorerie Actif ( rubrique 51) : qui comprend les disponibles
financières de l’entreprise en banque ou en caisse ….
o Trésorerie Passif  ( rubrique 52): correspond à des facilités de
trésorerie inscrites au passif du bilan (découverts, emprunts à
moins d’un an, crédits d’escompte).

EKOGEST.BOGSPOT.COM 18
Passif du bilan
Le passif exprime à la date de l’établissement du bilan l’origine et le
montant des capitaux se trouvant à la disposition de l’entreprise. Les
ressources peuvent être constituées par :
 Financement permanent (classe 1) :
 Il s’agit des ressources stables de l’entreprise constituées
essentiellement par :
 Les capitaux propres : apports des associés, bénéfices conservés dans
l’entreprise.
 Les dettes de financement : c à d : emprunts d’une durée supérieure à
1 an à l’origine.
 Passif circulant hors trésorerie (HT) (classe 4).
 Il se compose :
 Des dettes liées au financement de l’exploitation de l’entreprise : dettes vis- à-
vis des fournisseurs d’exploitation, de l’Etat, des organismes sociaux, du
personnel.
 Des dettes d’une durée inférieure à 1an liées aux acquisitions
d’immobilisations.
 Le passif est constitué également de la trésorerie passive déjà précitée.

EKOGEST.BOGSPOT.COM 19
Exercice d’application N°1 :
Le 01/ 01/ 2003, deux personnes, se sont associées pour créer une
société « SOTAREX », elles ont apporté un capital de 800.000
DH et ont emprunté une somme de 200.000 DH. Ensuite, elles
ont utilisé cet argent pour faire les emplois suivants :
-Acquisition d’un fond commercial : 300.000 DH
-Acquisition d’un local : 350.000 DH 
-Acquisition de mobilier de bureau : 50.000 DH
-Acquisition d’un matériel de transport : 120.000 DH
-Acquisition d’un stock de marchandises : 160.000 DH
-Dépôt en banque : 20.000 DH.
 
T .A .F : Etablir le bilan société « SOTAREX », au 01/ 01/
2003.
corrigé compta.docx
EKOGEST.BOGSPOT.COM 20
 Exercice N°2
 Au 01/ 01/ 2005, l’entreprise « INFO » vous remet les éléments suivants
et vous demande d’établir son bilan.
- Frais de constitution 5.000 DH
-Fonds commercial 425.000 DH
- Immeuble 600.000 DH
- Matériel industriel 400.000 DH
-Matériel de transport 150.000 DH
- Matériel de bureau 70.000 DH
- Mobilier de bureau 30.000 DH
- Stocks de matières premières 250.000 DH
- Créances clients 50.000 DH
-Banque 180.000 DH
- Caisse 20.000 DH
- Capital à déterminer
-Emprunt auprès des EC 300.000 DH
- Dettes fournisseurs 180.000 DH
 T.A.F
Etablir le bilan de l’entreprise « INFO » au 01/ 01/ 2005 ; tout en
déterminant le montant du capital. corrigé compta.docx
EKOGEST.BOGSPOT.COM 21
B3 La codification des comptes
 B3 La codification des comptes
 Le classement des comptes respecte le mode de codification décimale.
 Le cadre comptable normal prévoit 10 classes (le code comptable simplifié
prévoit seulement 8 classes) numérotées ainsi :
 Comptes de bilan ou de situation :
 Classe 1 : Comptes de financement permanent
 Classe 2 : Comptes d’actif immobilisé
 Classe 3 : Comptes d’actif circulant (hors trésorerie) 
 Classe 4 : Comptes de passif circulant (hors trésorerie) 
 Classe 5 : Comptes de trésorerie

EKOGEST.BOGSPOT.COM 22
www.fsjes-agadir.info
Comptes de gestion
Classe 6 : Comptes de charges
Classe 7 : Comptes de produits
Classe 8 : Comptes de résultats
 
Classe 9 : Comptes analytiques
Classe 0 : Comptes spéciaux 
EKOGEST.BOGSPOT.COM 23
www.fsjes-agadir.info
La classe appelée aussi masse, porte un numéro composé
d’un seul chiffre, chaque classe se subdivise en plusieurs
rubriques portant des numéros à deux chiffres :
Exemple

-Classe 1 : Financement permanent

-Rubrique 11 : Capitaux propres

-Rubriques 14 : Dettes de financement.


EKOGEST.BOGSPOT.COM 24
www.fsjes-agadir.info
 Chaque rubrique se subdivise, à son tour, en plusieurs postes portant des
numéros à 3 chiffres :
 Exemple :
 -Rubrique 11 : Capitaux propres
 -Postes 111 : Capital social ou personnel
 114 : Réserves légale
 Le poste regroupe plusieurs comptes principaux portant des numéros à 4
chiffres. Ces comptes sont subdivisés en comptes divisionnaires portant des
numéros à 5 chiffres. Ces derniers peuvent être subdivisés en sous-comptes
portant des numéros à 6 chiffres et plus.
EKOGEST.BOGSPOT.COM 25
Tableau récapitulatif de la codification prescrite
par le P.C.G.E
Nombre Objet Code d’identification Prescription du P.C.G.E
de
chiffres
1 Masse- classe 1er chiffre Les masses, les rubriques et les
2 Rubrique 2 premiers chiffres comptes principaux sont
3 Poste 3 premiers chiffres limitativement prévus par le P.C.G.E
4 Compte 4 premiers chiffres et ont un caractère obligatoire.
principal

5 Compte 5 premiers chiffres Les comptes divisionnaires prévus par


divisionnaire le P.C.G.E sont recommandés pour les
entreprises.

6 Sous-comptes 6 premiers chiffres Les sous –comptes sont laissées à


l’initiative des entreprises.

EKOGEST.BOGSPOT.COM 26
B4 Les mouvements des comptes de bilan
Les comptes d’actif augmentent de valeur du côté du débit et
diminuent de valeur du côté du crédit.
Les comptes du passif augmentent de valeur du coté du crédit
et diminuent de valeur du coté du débit.
Ceci peut se résumer de la manière suivante : 
 
D Comptes d’actif C D Comptes de passif C

+ - - +
 
 
 

Les comptes d’actif présentent généralement un solde débiteur,


les comptes de passif un solde créditeur.

EKOGEST.BOGSPOT.COM 27
Exemple :
Une entreprise acquiert un matériel de transport à 100.000
DH payé par chèque bancaire.
L’analyse de cette opération en termes d’emploi –
ressource est la suivante :
Emploi (Destination): Achat d’un matériel de transport

Ressources (origine): Banque argent de banque


 
En comptabilité, cette opération va se traduire par :
Une diminution du compte banque (ressource) de 100.000
DH.
Une augmentation du compte matériel de transport
(emploi) de 100.000 DH

EKOGEST.BOGSPOT.COM 28
Le compte de produits et
charges (CPC)
 I Définition
 il retrace l’activité de l’entreprise et indique comment le résultat a été
formé. Il constitue un instrument privilégié d’informations de gestion
permettant d’orienter l’activité de l’entreprise.
 Le résultat est obtenu par différence entre les produits et les charges de
l’entreprise au cours d’une période déterminée.
 Résultat = Produits - charges
 -Les produits et les charges sont présentés dans le CPC sous forme de
rubriques et de postes classés selon la nature de ces éléments.
 -La structure du CPC présente 3 niveaux partiels (exploitation, financier,
non courant), complétée par un niveau global (impôt sur les résultats).

EKOGEST.BOGSPOT.COM 29
Charges (HT) Produits (HT)
61 Charges d’exploitation 71 Produits d’exploitation
63 Charges financières 73 Produits financiers
65 Charges non courantes 75 Produits non courants
67 Impôts sur les résultats
Bénéfice net ou perte nette

Total Total

EKOGEST.BOGSPOT.COM 30
De plus, le CPC fait apparaître différents niveaux de résultats obtenus en
cascade.
- Résultat d’exploitation = Produits d’exploitation - charges d’exploitation

- Résultat financier = Produits financiers - charges financières

- Résultat courant = Résultat d’exploitation + résultat financier

- Résultat non courant = Produits non courants - charges non


courantes

- Résultat avant impôt = Résultat courant + résultat non courant

- Résultat net = Résultat avant impôt - Impôt sur les résultats

EKOGEST.BOGSPOT.COM 31
Application :Au 31/12/2010, le cumul des charges et des produits de l’entreprise XYL fait
ressortir les soldes suivants : 
 Achat de marchandises : 675.220 DH
 Achat non stockés de matières et fournitures :12.730DH
 Locations :32.800 DH
 Entretien et réparation :25.400 DH
 Primes d’assurances :18.600 DH
 Transports :8.700 DH
 Frais postaux et frais de télécommunications :31.400 DH
 Impôts et taxes : 12.220 DH
 Salaires et traitements : 396.800 DH
 Intérêts / Emprunts : 10.740 DH
 Pénalités fiscales : 4.240 DH
 Ventes de marchandises : 1.420.600DH
 Ventes de produits accessoires : 4.750 DH
 Escomptes obtenus : 2.340 DH
 Produit de cession d’une immobilisation : 2.875 DH
 Etat des stocks de marchandises :
 Au 31/12/2003 :92.500 DH
 Au 31/12/2004 :105.400 DH
 Impôt sur le résultat : 11.600 DH
 T.A.F : Présenter le CPC au 31/12/ 2010.
EKOGEST.BOGSPOT.COM 32
Les mouvements des comptes de CPC

Les comptes de charges augmentent de valeur du côté du débit et diminuent
-

de valeur du côté du crédit.


 -Les comptes de produits augmentent de valeur du coté du crédit et
diminuent de valeur du coté du débit.
 Ceci peut se résumer de la manière suivante :
 
D Comptes de charges C D Comptes de produits C

+ - - +
 
 
Les comptes de charges présentent généralement un solde débiteur, les
comptes de produits un solde créditeur.
EKOGEST.BOGSPOT.COM 33
Chapitre II Les systèmes d’enregistrement comptable : le
Système classique
 Le code de commerce et le code général de normalisation comptable (C.G.N.C)

contiennent plusieurs dispositions qui portent sur les obligations comptables des
commerçants (personnes physiques et morales).
 Toute personne physique ou morale ayant la qualité de commerçant doit procéder à
l’enregistrement comptable des mouvements affectant le patrimoine de son
entreprise, ces mouvements sont enregistrés chronologiquement.
 Elle doit contrôler par inventaire, au moins une fois tous les douze mois, l’existence
et la valeur des éléments actifs et passifs du patrimoine de l’entreprise.
 Elle doit établir des comptes annuels à la clôture de l’exercice au vu des
enregistrements comptables et de l’inventaire. Ces comptes comprennent le bilan et
le compte de produits et charges (CPC).

EKOGEST.BOGSPOT.COM 34
www.fsjes-agadir.info
 Les documents comptables sont établis en monnaie nationale.
 Les documents comptables et les pièces justificatives sont
conservés pendant dix ans.
 Les documents comptables relatifs à l’enregistrement des
opérations et à l’inventaire sont tenus sans blanc ni altération
d’aucune sorte.
 Tout commerçant tient un livre journal, un grand livre et un
livre d’inventaire.

EKOGEST.BOGSPOT.COM 35
Le journal

EKOGEST.BOGSPOT.COM 36
Le grand livre (GL)
Il a un caractère obligatoire est consacré par les articles 2
et 3 de la loi N°9-88.
Le GL est un document comptable constitué par
l’ensemble des comptes ouverts par une entreprise et
classés dans l’ordre des numéros du plan de comptes.
Après ce report du journal au GL, on constate que les
mêmes comptes débités au journal l’ont été au GL et les
mêmes comptes crédités au journal l’ont été au GL.
EKOGEST.BOGSPOT.COM 37
C] La balance
 La balance est un document dans lequel sont reportés les comptes du grand
livre, par classe de comptes, et présentés chacun en :
- Total débits
- Total crédits
 Et soldes débiteurs ou créditeurs.
 Elle n’a pas un caractère juridique obligatoire, mais elle est indispensable
car elle permet de contrôler l’application de la partie double, et de vérifier
que les reports des écritures, du journal au grand livre, se sont faits de façon
correcte, de même qu’elle constitue un préalable indispensable pour
l’élaboration des états de synthèse (notamment le bilan et le CPC) qui eux
sont obligatoires.
 Il existe la balance à quatre colonnes et celle à 6 colonnes.

EKOGEST.BOGSPOT.COM 38
La balance à quatre colonnes se présente de la façon
suivante :

Numéros Comptes Sommes Soldes


des comptes
Débit Crédit Débiteurs Créditeurs

Classe 1
Classe 2
Classe 3
Classe 4
Classe 5
Classe 6
Classe 7

EKOGEST.BOGSPOT.COM 39
La balance à quatre colonnes se présente
de la façon suivante :
Numéros Comptes Soldes initiales Sommes Soldes finales
des Débiteurs Créditeur Débit Crédit Débiteurs Créditeur
comptes s s

Classe 1
Classe 2
Classe 3
Classe 4
Classe 5
Classe 6
Classe 7

EKOGEST.BOGSPOT.COM 40
Chapitre III L’enregistrement
des opérations courantes
d’achat et de vente

EKOGEST.BOGSPOT.COM 41
II Présentation de la facture de
« doit »
 Non ou raison sociale et adresse du fournisseur ;
 Forme juridique et montant du capital pour les sociétés ;
 Numéro d’immatriculation au registre de commerce ;
 Numéro d’affiliation à la CNSS ;
 Numéro de l’impôt des patentes ;
 Identification fiscale ;
 Date et numéro d’ordre de la facture ;
 Nom et adresse du client ;
 Détail de la facturation (désignations, quantités…) ;
 Prix établi en dirhams (ou en devises) ;
 Eventail RRR accordés au moment de la vente ;
 Taxe sur la valeur ajoutée ;
 Mentions relatives aux conditions de règlements ;
 Total HT, TVA, et montant TTC.

EKOGEST.BOGSPOT.COM 42
Exemple

EKOGEST.BOGSPOT.COM 43
EKOGEST.BOGSPOT.COM 44
A- Les réductions
1- Réduction à caractère commercial
 a) Rabais : c’est une réduction accordée par le
fournisseur à son client sur le prix de vente convenu
pour :
 - Tenir compte d’un défaut de qualité ou de conformité
des objets vendus ;
 - Retard dans la livraison.

 b) Remise : c’est une réduction accordée en tenant


compte de l’importance de la commande ou de la qualité
du client (grossiste, grand magasin…).

 c) Ristourne : réduction accordée à la fin d’une période


donnée et tient compte du montant total des achats
pendant cette période.
EKOGEST.BOGSPOT.COM 45
2) Réduction à caractère financier
Elle est constituée principalement par l’escompte qui
est une réduction de prix accordée pour paiement
comptant ou avant le terme normal d’exigibilité.

Les réductions commerciales se calculent


successivement, c’est à dire les unes après les autres
ou « en cascade ».

L’escompte se calcule sur le dernier « net


commercial » ou sur le ‘’prix brut’’ s’il n’y a pas de
réduction commercial.

EKOGEST.BOGSPOT.COM 46
III L’enregistrement comptable des
réductions
 Le plan comptable général mentionne que les achats, comme les
ventes, sont comptabilisés déductions faites des rabais, remises et
ristournes déduits du montant des factures ; c’est donc le « net
commercial » qui est enregistré hors taxe.

 Les réductions commerciales qui figurent sur la facture ne sont


jamais comptabilisée.

 L’escompte est toujours comptabilisé hors taxe.

 Comme une charge financière pour le fournisseur dans le compte


6386 « escomptes accordés ».

 Comme un produit financier pour le client dans le compte 7386


« escomptes obtenus ».

EKOGEST.BOGSPOT.COM 47
Exemple
Le 25 /03/05 Omar à dresse à son client Brahim la facture L 40

Montant Brute des m /es 40000


_
Rabais 10% ?

NC 1 = ?
_
Remise 5% ?

NC 2 ou net à payer = ?

Règlement à crédit de 30 jours

EKOGEST.BOGSPOT.COM 48
EKOGEST.BOGSPOT.COM 49
Exemple 2 : Facture comportant des
réductions commerciales et Financières :
Le 30 /07/10 Ahmed à dresse à son client Ali la facture n° L 87

Montant Brute des m /es 2600


_
Remise 5% 130

NC 1 = 2470

Remise 10% _
247
NC 2
= 2223
_
Escompte 2% 44,46

Net à payer 2178,54

Règlement par chèque bancaire n° 780

EKOGEST.BOGSPOT.COM 50
EKOGEST.BOGSPOT.COM 51
Les majorations

1- La taxe sur la valeur ajoutée


Définition
 Institué en 1985, comme premier maillon de la réforme fiscale, la
TVA est une taxe indirecte, de consommation qui s’applique ;
 -Aux opérations de nature industrielle, commerciale, artisanale ou
relevant de l’exercice d’une profession libérale, accomplies au
Maroc,
 -Aux opérations d’importation.
 Calcul de la TVA :
 La TVA est calculée sur le montant hors taxe (HT) d’une facture
(NC, NF) : TVA = HT * taux de TVA
 HT + TVA = TTC (toutes taxes comprises).
 HT = TTC/(1+taux de TVA)

EKOGEST.BOGSPOT.COM 52
c) Les taux de TVA sont :
Taux normal : 20% ;
Opérations immobilières, transport, café, thé,
confitures, margarine et les courtiers d’assurance : 14% ;
Complexe touristique, 10% ;
Opérations de banque, de bourse, leasing…, l’eau, les
produits pharmaceutique : 7%.

EKOGEST.BOGSPOT.COM 53
d) Traitement comptable
 La TVA est considérée :
comme une dette pour le vendeur (fournisseur) à
comptabiliser au crédit du compte 4455 –Etat TVA
facturée.
Comme une créance pour l’acheteur (client) à
comptabiliser au débit du compte 3455 - Etat TVA
récupérable.

EKOGEST.BOGSPOT.COM 54
Remarque importante :
Pour le compte 3455, il faut distinguer :
34551 Etat TVA récupérable sur les immobilisations
(lorsque l’opération porte sur une immobilisation de
la classe 2).
34552 Etat TVA récupérable sur les charges (lorsque
l’opération porte sur une charge de la classe 6).

EKOGEST.BOGSPOT.COM 55
Application

06/09/2010 : ventes de marchandises au client OMAR


par le fournisseur XAL, la facture porte sur les
éléments suivants Montant brut 80.000DH, remise
5%, escompte 2%, TVA 20% ; cette vente est réglée ¾
par chèque bancaire et le ¼ à crédit (facture n° AL
80).

www.fsjes-agadir.info
EKOGEST.BOGSPOT.COM 56
Résolution
(06/09) : Facture AL80
MB : 80000
- Remise 5% _ ?

= NC = ?
- Escompte 2% = ?
= NF = ?
+ TVA 20% ?
= Net à payer TTC = ?

? Par chèque bancaire


? à crédit

EKOGEST.BOGSPOT.COM 57
EKOGEST.BOGSPOT.COM 58
EKOGEST.BOGSPOT.COM 59
Les majorations : transport
Deux cas sont à distinguer

Transport assuré par un tiers « débours »

Transport assuré par les moyens du fournisseur


«forfaitaire ou
facturé »

EKOGEST.BOGSPOT.COM 60
Transport assuré par un tiers transporteur
(transport débours)
 Le vendeur peut recourir à un tiers transporteur pour livrer les
marchandises à son client. Il supporte dans un premier temps
les frais de port, puis il les récupère à l’identique en les
transférant sur la facture de son client : dans ce cas, le
fournisseur récupère une charge.
 comptabilisation :
 débit du compte 61426 transport /vente, la TVA au débit du
compte 34552 Etat récupérable sur les charges et puis créditer
le compte de trésorerie correspondant.
 - en même temps que la comptabilisation de la vente, créditer
les comptes 61426 et 34552.
 NB : le taux de TVA à appliquer ici est 14% Pour le client le
transport est considéré comme une charge.

EKOGEST.BOGSPOT.COM 61
Exemple
15/04/05, l’entreprise MSI vend des marchandises au
client ‘’LARBI’’, MB : 40000 DH. Remise 5%, escompte
2%, TVA 20%, le transport est réglé en par MSI en
espèce et assuré par la CTM, (500DH, TVA/port 14%) ;
(facture n°45)
T.A.F : Passer les écritures nécessaires chez le
fournisseur et chez le client.

EKOGEST.BOGSPOT.COM 62
Solution
Facture de transport :
Transport =500DH
+TVA = 70
=Net à payer = 570DH

EKOGEST.BOGSPOT.COM 63
EKOGEST.BOGSPOT.COM 64
EKOGEST.BOGSPOT.COM 65
EKOGEST.BOGSPOT.COM 66
Transport assuré par les propres moyens
de l’entreprise (transport forfaitaire)
 Dans ce cas, le produit du transport est considéré comme un
produit accessoire, à comptabiliser au crédit du compte 71276
ports et frais accessoires facturés.
 Remarque : Pour la TVA on applique le taux applicable pour
l’activité principale, généralement 20%.
 Application
 Le 21/04/05, l’entreprise OMEGA vend à crédit des m/ses au
client Ahmed, MB 28000 DH, remise 4%, transport forfaitaire
400DH, TVA 20% (Facture n°1586).
 T.A.F
 Passer les écritures nécessaires chez le fournisseur OMEGA et
le client OMAR.

EKOGEST.BOGSPOT.COM 67
EKOGEST.BOGSPOT.COM 68
EKOGEST.BOGSPOT.COM 69
LA FACTURE AVOIR
 L’enregistrement des factures d’avoir relative
aux réductions commerciales

 Généralement c’est le cas des rabais et parfois des ristournes.


Ces réductions sont accordées après établissement de la
première facture. Cela constitue donc une diminution du prix
de la marchandise.
 Ainsi cette diminution est enregistrée chez le fournisseur dans
le débit du compte 7119 RRRA/mses de l’entreprise;
 Chez le client, cette diminution est enregistrée dans
le crédit du compte 6119 RRRO/ achats de
marchandises.

EKOGEST.BOGSPOT.COM 70
Exemple
Le 15/06/04 l’entreprise ALG envoie à son client Ali
un lot de marchandise d’un montant de 75000 DH
(Facture n°E 45).
Ali constate un défaut de qualité des m /ses qu’il
déclare à son fournisseur ALG. Celle-ci lui adresse le
20/06/04 une facture Avoir n°A 35 comportant un
rabais de 400DH.

www.fsjes-agadir.info
EKOGEST.BOGSPOT.COM 71
EKOGEST.BOGSPOT.COM 72
EKOGEST.BOGSPOT.COM 73
Exemple 2 : reprenons le meme exemple en tenant
compte de la tva 20%
Le 15/06/04 l’entreprise ALG envoie à son client Ali
un lot de marchandise d’un montant de 75000 DH
TVA 20% (Facture n°E 45).
Ali constate un défaut de qualité des m /ses qu’il
déclare à son fournisseur ALG. Celle-ci lui adresse le
20/06/04 une facture Avoir n°A 35 comportant un
rabais de 400DH, TVA 20%.

EKOGEST.BOGSPOT.COM 74
EKOGEST.BOGSPOT.COM 75
EKOGEST.BOGSPOT.COM 76
L’enregistrement des factures d’avoir
relatives aux réductions financières
(l’escompte)

 Le traitement comptable est similaire au cas des


réductions commerciales sauf qu’il faut :
 Chez le fournisseur, débiter le compte 6386
‘’Escomptes accordés’’ au lieu des comptes ‘’RRR
accordés’’.
 Chez le client, créditer le compte 7386 ‘’Escomptes
obtenus’’ au lieu des comptes ‘’RRR obtenus’.

EKOGEST.BOGSPOT.COM 77
v3) Facture d’avoir retour de marchandise
En cas de retour de matières premières, fournitures,
marchandises ou de produits (à cause de non
conformités des objets livrés).On doit établir une
facture avoir pour retour qui contient les mêmes
réductions et les mêmes majorations (sauf transport)
que la facture initial (facture doit). Comptablement
on doit passer l’écriture inverse à l’écriture d’achats
ou de vente.
Application
- Le 05/04/05, l’entreprise OMRO vend des m/ses au
client HASSAN, MB 30000 DH, remise 5%, Escompte
2%, TVA 20% (facture n°L30).
- Le 08/04/05, le client HASSAN, retourne le ¼ des
marchandises vendues le 05/04 (facture avoir n°L 34).

EKOGEST.BOGSPOT.COM 78
EKOGEST.BOGSPOT.COM 79
EKOGEST.BOGSPOT.COM 80
Comptabilisation du retour

EKOGEST.BOGSPOT.COM 81
EKOGEST.BOGSPOT.COM 82
V4) Les avances et acomptes sur
commandes
Il arrive souvent que l’on soit amené à verser une avance ou un
acompte sur commande d’exploitation, l’avance ou l’acompte
constitue pour le client une créance, et pour le fournisseur une
dette.
Dans la comptabilité du client, le montant versé et enregistré
dans le débit du compte « fournisseurs, avances et acomptes
versés (3411).
Ce compte apparaît à l’actif du bilan parmi les créances de l’actif
circulant.
Pour le fournisseur, cela constitue une dette envers son client.
Dans la comptabilité du fournisseur, le montant reçu et
enregistré dans le crédit du compte « clients avances et
acomptes reçus » (4421).
Ce compte apparait au passif du bilan parmi les dettes du passif
circulant.
EKOGEST.BOGSPOT.COM 83
Exemple
L’entreprise AINSI MAROC (fournisseur) et l’entreprise SOFIA
(client) sont en relation d’affaires.
Le 25/01/05 « SOFIA » adresse à son fournisseur « AINSI
MAROC » un chèque (n° 1690) de 2000 DH à titre d’avance sur
commande.
Le 04/02/05 « AINSI MAROC » adresse à son client la facture n°
V22 suivante :
Marchandise 4 000
-Remise 10% -400
=NC = 3 600
+TVA 20% +720
,=total = 4 320
-Votre avance à déduire - 2 000
=Net à payer TTC = 2 320

EKOGEST.BOGSPOT.COM 84
EKOGEST.BOGSPOT.COM 85
EKOGEST.BOGSPOT.COM 86
Déclaration de la TVA

La déclaration da la TVA est établie par l’entreprise ;


Mensuellement si le chiffre d’affaires annuel est
supérieur ou égal à 1.000.000 DH.
Trimestriellement si le chiffre d’affaires annuel est
strictement inférieur à 1.000.000 DH.

www.fsjes-agadir.info

EKOGEST.BOGSPOT.COM 87
Cas de déclaration mensuelle :
TVA due (ou crédit de TVA) du (mois N) = TVA facturée « 
collectée »
(mois N)- TVA récupérable «déductible » / immobilisation
(mois N)- TVA récupérable « déductible » / charges (mois N- 1)
- crédit de TVA (éventuel)
Cas de déclaration trimestrielle :
TVA due (ou crédit de TVA ) du ( Mois N , N+1 , N+2 ) = TVA
facturée « collectée » ( Mois N, N+1 , N+2 ) - TVA récupérable
« déductible » /imm Mois (N,N+1,N+2 )- TVA récupérable « 
déductible » / charges (Mois N-1, N,N+1 ) -crédit de TVA
( éventuel ).
EKOGEST.BOGSPOT.COM 88
Remarque :
TVA due est une dette à régler l’Etat avant la fin du
mois suivant la période de déclaration.
Crédit de TVA est une créance sur l’état que l’entreprise
peut récupérer au moment des déclarations
postérieures.

EKOGEST.BOGSPOT.COM 89
EKOGEST.BOGSPOT.COM 90
EKOGEST.BOGSPOT.COM 91
Exemple d’application
L’entreprise XLM nous communique les informations
suivantes :

T.A.F : cette entreprise vous demande d’ :


1°) Etablir la déclaration de Mai.
2°) Comptabiliser cette déclaration.
3°) Comptabiliser le paiement de la TVA de Mai effectué le
25/06 par chèque bancaire n° ME 1119...\Solution tva.doc

EKOGEST.BOGSPOT.COM 92
Solution
1°) la déclaration de Mai
- TVA collectée de Mai 200000
- TVA collectée sur /Imm de Mai _ 70000
- TVA déductible sur charge d’avril _ 80000
-Crédit de TVA (Avril) _ 3000

TVA à payer (TVA due) = 47000

EKOGEST.BOGSPOT.COM 93
EKOGEST.BOGSPOT.COM 94
w

EKOGEST.BOGSPOT.COM 95