Vous êtes sur la page 1sur 118

Gestion Financière

Internationale

1
Plan du module
❶ Les fondamentaux du marché des changes
 Les spécificités du marché des changes
 Les principales activités sur le marché des changes
 Les participants au marché
 Le marché au comptant (le Spot)
 Le marché du dépôt
 Le marché à terme (le Forward)

❷Le risque de change : notion de position


 Le risque de transaction
 Le risque de consolidation
 Le risque économique

❸Les modalités de couverture : RC


 Les méthodes de couverture interne
 Les techniques de couverture externe

❹Les modalités de couverture : RT


 Les produits de taux (marché monétaire, obligataire, etc.)
 La mesure du risque de taux (sensibilité et la duration)

2
❺ Exercices d’applications & QCM
Méthodologie pédagogique

• Projection des diapositifs + commentaires détaillés


• QCM auto évaluation (*), début de la séance (10mn)
• Exercices d’application
• QCM auto évaluation(*), dernier jour du cours (10 mn)
• Synthèse

(*) non notées

3
Exercices d’application :

1. Cours croisés
2. Contrat de change à terme
3. Swap de taux
4. Termaillage
5. Option de change
6. Opération Repo’s
7. Fonctionnement d’un crédit documentaire
8. Refinancement en devises

4
Objectifs du module

Maîtriser les outils et les concepts clefs de la finance


internationale (fondamentaux en économie, marchés financiers
internationaux, taux d’intérêt, taux de change…) ;

Traiter la problématique de la minimisation du risque de change


dans la gestion des aspects financiers des opérations
internationales de l’entreprise.

Maîtriser les instruments de gestion des risques (risque de change,


risque de taux d’intérêt, et de manière plus large, apprécier un
risque pays) ; 

Maîtriser la gestion des crédits documentaires (import / export).

5
Chronologie des séquences

Lexique à l’usage des


Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes Le risque de taux
cambistes des changes couvertures de RC

6
Lexique à l’usage des
cambistes

 Date de valeur / opération à l’internationale (monnaie scripturale)


 Marchés des capitaux internationaux (monétaire, obligataire, actions, OPCVM,
change, titrisation, etc.)
 Nature des jours (ouvrables, ouvrés et calendaires)
 Bases annuelles (360, 365 et 366 jours)
 TCAM / TRAAB
 Marché des changes (Forex)
 Cours de change (Ask, Bid, certain, à l’incertain, croisés, etc.)
 Figures et Pips
 Report / déport
 Marché primaire et marché secondaire
 Contrat de change à terme
 Swap de taux
 Option de change
 Position de change
 Prix de l’exercice Fichier Excel
 Salle des marchés (F, M et B office)
 Refinancement
 Techniques de règlement (Credoc, Remdoc, etc.)
 Termaillage
 MCNE/Avance en devises/affacturage international
 SWIFT
 Euribor, Pibor, Libor. 7
Lexique à l’usage des
cambistes

Zoom sur le terme « finance »


La finance permet de jongler entre prise de décision, mise en œuvre et création de
valeur. En bref, elle consiste donc à :

S’assurer que les décisions prises vont engendrer des plus-values


Mettre en place un plan financier prévisionnel
Faciliter la mise en place des décisions

Dans quel domaine peut-on trouver la finance ?


Comme dit précédemment, la finance a été créée dans le but d’augmenter les richesses
d’une organisation ou d’une entreprise. On peut trouver la finance dans six domaines bien
distincts :

La gestion financière, dans les entreprises


Le placement, dans les institutions financières
La finance institutionnelle
La finance internationale
La finance publique
La finance personnelle

Branches de la finance (cf. diapo. suivante)


8
Lexique à l’usage des
cambistes Branches de la finance

9
Lexique à l’usage des
cambistes

Finance internationale
La finance internationale est la branche des sciences économiques qui étudie les flux
de capitaux entre pays.

Avec la mondialisation des marchés financiers, la finance internationale requiert de nouvelles


compétences. La finance internationale concerne la gestion du commerce à l’extérieur des
frontières :

 l’import-export de marchandises;
 la diversification internationale;
 le financement à l’étranger;
 l’investissement à l’étranger;
 Autres activités.

Les principales tâches de l’analyste financier qui œuvre dans ce domaine sont :
 la négociation et l’obtention de financement étranger ;
 la gestion des risques et plus particulièrement le risque lié au change ; Module négo
 l’import-export de marchandises ; internationale
 la diversification internationale ;
 la gestion de la trésorerie internationale ;
 l’arbitrage.
10
Lexique à l’usage des
cambistes

Marchés des capitaux (fonctionnement)

Marchés des capitaux

Marché monétaire Marché financier (long


(court terme) terme)

Marché interbancaire Marché TCN


Marché Marché Marché
boursier obligataire Produits D.
Marché Marché
Devise locale devises

Objet de notre cours

Les marchés de capitaux comprennent les marchés de capitaux à court terme, le


marché monétaire, et le marché de capitaux à moyen et long terme le marché des 
actions et obligations, le marché financier. A ces marchés viennent s'ajouter le
marché des produits dérivés.

11
Lexique à l’usage des
cambistes 24h / 24h Calcul des Cours croisés
Pour acheter des zlotys polonais contre
des bahts thaïlandais, il
faut mener deux opérations :

1) acheter du dollar contre des bahts


2) vendre les dollars contre des zlotys

« Le dollar intervient dans 89% des


transactions de change contre 47% pour l’€,
26% pour le ¥ » Chiffres BRI 2017

Classement des places


Les 5 lois de la CPP (Walras
financières

1.Atomicité de l'offre et de la
demande
2.Transparence
3.Homogénéité des produits
offerts
4.Fluidité
5.Entrée libre

12
Lexique à l’usage des
cambistes
Transaction Transaction
spot à J+2 à terme
Une transaction au comptant sur le  Une transaction à terme (1, 2, 3,
marché interbancaire consiste en l’achat 6 et 12 mois) sec (appelé
d’une devise avec livraison et paiement à souvent terme ou forward)
la date du 2ème jour ouvrable après la date implique la livraison à une date
de conclusion de la transaction. future pour un montant spécifié
dans une autre devise.
 Le taux de change est établi au
moment de l’accord, mais le
paiement et la livraison ne se
font pas avant la maturité.

Types de Volume
cotations quotidien

Les dealers et brokers peuvent


utiliser deux types de cotation : D’après les statistiques de la BRI
(2017), le volume moyen des
Cotation en termes européens ou transactions de change est estimé à
cotation au certain +1,75 G USD
Cotation à l’américaine ou à
l’incertain.

13
Axe n° 1 : les fondamentaux du
marché de change

14
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Le marché des changes (Forex)

Le marché des changes est  sur lequel se retrouvent tous les participants désireux de
vendre ou d’acheter une devise contre une autre. Dans le jargon financier Forex pour
désigner le marché des changes ; contraction des termes anglais FOReign EXchange

Comme tout marché il a aussi pour fonction de déterminer les prix d’échanges, c’est-
à-dire le taux de change entre chaque couple de devises : . (ask - bid)
Offre Demande
Le marché des changes fournit :

•La structure physique et institutionnelle permettant l’échange de la devise d’un


pays contre la devise d’un autre;
•La détermination du cours ou du taux de change d’une monnaie contre l’autre;
•La livraison physique d’une monnaie contre l’autre;
.

15
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Les spécificités du marché des changes

Ces spécificités reposent avant tout sur :

 La règle des trois unités,


 La règle du J + 2
 Un système clé de cotation certain / incertain
 Un système de cotation ask / bid
 Une double organisation (gré à gré et organisé)
 Une déontologie très stricte

16
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

La règle des trois unités


Le marché des changes présente des spécificités qu’on ne retrouve sur aucune
autre place financière.

C’est d’ailleurs ce qui fait en grande partie son attractivité pour


les investisseurs particuliers.

Ces spécificités reposent sur ce qu’Henri Bourguinat, un économiste français,


appelle les trois unités.

Unité de temps Unité de lieu Unité d’opérations et


d’acteurs
Le forex fonctionne 24h/24 Le forex a une stature
ce qui fait que les planétaire mais il est Pour négocier les devises
transactions se réalisent totalement décentralisé. du marché des changes,
pratiquement en continu. au niveau mondial. on utilise partout les
Avec l’internet, les L’information financière mêmes procédés et les
smartphones, les tablettes, s’effectue, enfin, via mêmes produits (table de
etc.) trader les devises du différentes agences change, technologies
monde entier est devenu comme Reuters ou informatiques, etc.).
encore plus simple. Bloomberg.
17
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

La règle du J + 2 (O)

La transaction la plus simple sur le marché des devises est l’opération au


comptant, dite opération « spot ».

Elle consiste à acheter une devise contre une autre au prix actuel du marché
avec une livraison à J+2 jours (ouvrables).

Le marché au comptant (marché spot) représente 33 % des transactions


quotidiennes. (ref. BRI 2017)
La période de deux jours permet d'avoir le temps de confirmer l'accord et
d'organiser la compensation ainsi que les opérations de débit et de crédit des
comptes bancaires sur divers sites internationaux.

Jours ouvrés, ouvrables et jours calendaires


Bases de calcul des intérêts 18
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Un système de cotation
La cotation à l'incertain est un mode d'expression qui s'applique à une devise
cotée sur le marché des changes. Avec la cotation à l'incertain, une unité de la
devise étrangère est exprimée en une quantité variable de la monnaie locale.
USD/EURO = 1,1187-94

La cotation au certain est un mode d'expression qui s'applique à une devise cotée
sur le marché des changes. Avec la cotation au certain, une unité de la monnaie
nationale est exprimée en une quantité variable de la devise étrangère. e la zone
Euro.
EURO/USD/= 0,8933-39

19
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Un système de cotation ask / bid


La première devise de la paire de monnaie est désignée sous le nom de « devise
de base » et la deuxième devise est la « devise cotée ou de cotation » Comme
tous les produits financiers, les cotations du marché des changes incluent une
demande et une offre.

La demande est le prix auquel un cambiste est prêt à acheter la devise de base en
échange de la devise cotée. L'offre est le prix auquel il vendra la devise de base
contre la devise cotée. La différence entre l'offre et la demande est désignée sous le
nom de « spread ».

Trois
initiales
Les principales devises : EURO, USD, CHF, GBP, CAD, JPY, AUD

20
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Un système de cotation ask / bid


Les cours de change sont
exprimés généralement
en 4 décimales. Pour les
cambistes :

Les deux dernières


décimales sont des points
ou des pips.

Les deux précédentes


sont des figures.

Un point de base est égal


à 0,01%, soit 0,0001.
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Une double organisation (gré à gré et organisé)


Il existe deux types de marché pour échanger des instruments financiers :
celui dont on parle quand on utilise l’expression « Marché financier » est
implicitement le marché règlementé (les négociations obéissent à un certain
nombre de règles). Il est cependant possible à l’acheteur et au vendeur de
négocier en direct, c’est le marché de gré à gré.

Le marché de gré à gré Marché organisé ou


Le marché est dit de « gré à gré » quand réglementé
l’acheteur et le vendeur sont mis en
relation directe, soit de leur propre
initiative, soit par l’intermédiaire d’une Un marché réglementé est un lieu
banque ou d’un courtier. On parle aussi de d’échange sur lequel les
négociations obéissent à un
marché hors cote (over the counter). Les
certain nombre de règles dont le
deux parties négocient elles-mêmes les
respect est contrôlé par un
termes de la transaction. Ce type de
régulateur.
marché est donc plus souple, mais peut
présenter plusieurs risques : risque de
22
défaut de contrepartie, risque de R/L.
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Une déontologie très stricte

23
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Les activités du marché des changes

La spéculation réaliser un gain en pariant sur la fluctuation des cours du


marché
opération d'arbitrage qui consiste à acheter une monnaie
L’arbitrage sur une place et à la vendre sur une autre pour profiter d'un
décalage des cours existant entre ces deux places

La couverture opération consistant pour une entreprise ou un investisseur


à se protéger du risque de change

La rémunération attachée aux différentes activités


L’intermédiation
d'intermédiation de marché repose essentiellement sur la
perception de commissions).

le teneur de marché est un opérateur ou établissement qui


Le teneur de marché intervient sur les marchés financiers pour son propre
compte de manière continue en indiquant en permanence
les prix d'achat et de vente.

24
Fondamentaux du marché
Lexique à l’usage des
cambistes des changes

Les opérateurs sur le marché

Les principaux intervenants sont :

Les supports de transaction


Le change manuel : est effectué auprès de
bureau de change ou dans des agences
bancaires, implique la perception d'une
commission.

Le change scriptural : la monnaie scripturale


correspond aux sommes déposées sur les
comptes courants ou comptes chèques
ouverts par les particuliers ou entreprises
auprès d'établissements financiers. 25
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes Les opérateurs du marché de change

Opérateurs sur le marché de change • Intervention

Banques commerciales et institutions financières (cambistes ou • Tirent leur profit à partir des achats de devises étrangères à
dealers) un cours acheteur (bid) et de leur vente à un cours vendeur
(ask), légèrement +élevé.
• Fonctionnement comme teneur de marché (market markers)
• Achètent et vendent des devises et maintiennent des
positions de change dans des limites autorisées.

Les banques centrales et les Trésors • Ils utilisent le marché de change pour acquérir et vendre des
réserves de change ainsi que d’influencer les cours
(interventions).
• Ils peuvent agir pour soutenir leur propre devise (politique
nationale, accords multilatéraux, etc.)
• Ils ont des motivations différentes des autres acteurs.

Courtiers de change (brokers) Ils facilitent l’échange entre cambiste sans prendre part
directement à la transaction
Ils savent à tout moment quels dealers veulent acheter ou
vendre, quelle devise et à quel prix.

Particuliers et les entreprises (importateurs, exportateur, Utilisent le marché de change pour réaliser leurs transactions
multinationales, etc.) économiques et financières internationales

Spéculateurs et arbitragsites • Ils opèrent pour leur propre compte, sans l’obligation de servir
les clients ou d’assurer un service continu.
• Ils cherchent à profiter des variations des cours de change et
26
cherchent à profiter des possibilités d’arbitrage.
Lexique à l’usage desFondamentaux du marché
cambistes des changes
Compartiments du marché de changes

27
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Le marché des changes au comptant

C’est le marché sur lequel s’échangent les devises. Ces échanges s’effectuent sous
forme de chèques libellés en devises sur les comptes bancaires.

La livraison des devises est réalisée dans les 48 heures ouvrables. Le marché au
comptant est un marché non localisé (dématérialisé), qui comprend les banques et les
courtiers de change et qui se fait essentiellement par téléphone, dealing, etc.

 Les normes ISO


 La base de cotation
 Le certain et l’incertain
 Les cours acheteurs et les cours vendeurs
 Le croisement des monnaies
 La formation des cours sur le marché au comptant

28
Fondamentaux du marché
Lexique à l’usage des
cambistes des changes

Le marché des changes au comptant (suite)

1 – les normes ISO :


Il des codes utilisés pour désigner les différentes devises.
La norme ISO est simple à utiliser, chaque devise a un code de trois lettres : les
deux premières proviennent des normes des pays concernés et la dernière est la
première lettre de la devise.

2 – la base de cotation :
Dans la plupart des cas, le cours de change d’une monnaie A contre une monnaie B
exprime le cours de conversion d’une unité de la monnaie A à coter en unité de la
monnaie B. cependant, il existe de nombreuses exceptions où sont fournies pour cent ou
mille unités.

Par ailleurs, les cotations sont fournies la plupart des cas jusqu’à la quatrième décimale.

29
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Le marché des changes au comptant (suite)


3 – Le certain et l’incertain :
Le certain exprime le nombre d’unités de la devise locale dans une unité
de monnaie étrangère. Exp. Pour € à Paris EUR / USD, EUR/GBP
La cotation à l’incertain exprime le nombre d’unités de la monnaie
étrangère dans une unité de devise locale. Ex : pour le Yen japonais à
Tokyo USD/JPY,etc.
4 – Les cours acheteur et vendeur :
Les cotations sur le marché au comptant sont sous la forme de deux
cours :
Un cours acheteur (bid price) le moins élevé est le prix auquel la banque
se propose d’acheter la devise directrice(ou base)
Un cours vendeur (ask price) le plus élevé est le prix auquel la banque se
propose de vendre la devise directrice.
La différence entre ces deux cours constitue la marge de la banque ou le 
« spread ». Marge = (CV – CA) * 100 / CV
30
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Le marché des changes au comptant (suite)


5. Expression des cours de change :

Deux premiers chiffres après la virgule  Figures


Le 3ème et le 4ème chiffre après la virgule  pips

6. Croisement des monnaies :


Si A/B = x – y alors B/A = 1/x – 1/y
Si on a CAD/USD et GBP/USD alors : CAD/GBP = (CAD/USD)/(GBP/USD)
Si on a USD/MAD et USD/JPY alors : JPY/MAD = (USD/MAD)/USD/JPY
Si on a GBP/USD et USD/MAD alors : GBP/MAD = (GBP/USD) * (USD/MAD).

Exp. De calcul des cours croisés

31
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Le marché des changes au comptant : cours croisés (suite)

Cours acheteur Cours vendeur Devises de base et devise de règlement


CA CV
DB
USD JPY 119,2500 DB 119,6500 USD est la devise de base JPY est la devise de règlement
CA CV
DR DR
USD CAD 1,0485 1,0535 USD est la devise de base CAD est la devise de règlement

On cherche à coter le JPY CAD dans les deux sens

Diviser le CA de la devise de règlement par le CV de la devise


Cours acheteur du JPY / CAD
de base

Cours vendeur du JPY / CAD Diviser le CV de la devise de règlement par le CA de la devise


de base

Soit une parité JPY / CAD 0,008763 - 0,008834


1,0485/119,65 1,0535/119,25
32
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Exercice d’application
Un client demande à sa banque un prix de CHF/JPY au comptant. Ce prix ne se trouve
pas spontanément, il faut donc passer par l'USD.

Sur le marché des changes, les cours de ces devises contre USD sont :

• USD/CHF = 1,1950/55
• USD/JPY = 104,82/86

TAF : calculer le prix acheteur et le prix vendeur

Corrigé

33
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Exercice d’application
Pour la journée du 15-09-N, on observe sur la place de Tunis, les cours suivants :

Devise Unité Cours acheteur Cours vendeur

USD 1 1.1020 1.1030

GBP 1 1.8195 1,8230

EUR 1 1.2745 1.2760

TAF :

Calculer les cours croisés ( acheteur-vendeur ) suivants :


•EUR/USD
•GBP/EUR
•GBP/USD

Corrigé

34
Fondamentaux du marché
Lexique à l’usage des
cambistes des changes

Exercice d’application
2. Donner les cours au certain du dinar par rapport aux devises précédentes.

Les cotations à l'incertain et au certain sont parfaitement symétriques.

35
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Le marché du dépôt
C’est le marché sur lequel se traitent des opérations de trésorerie en devises
concrétisés par des emprunts en devises (avance en devises) et des prêts.

Ce marché est aussi appelé marché interbancaire. Il est organisé selon des
règles très précises quant aux taux, durées et aux calculs d’intérêts. Il constitue
le marché des eurodevises.
Cash
Banque Banque B
A Titres

Exercice : opération de Repo’s (Repurchase agreelment)


La banque A ( France) dégage un excèdent de 150 M€ qu’elle veut prêter à une
autre banque (Allemagne) pour 18 jours au taux de 2,4% et ce, dans le cadre du
marché de dépôts. A exige de la B la remise de 1,5 M€ de bons du Trésor ayant
les caractéristiques suivantes :

• Date de jouissance 18/09/2019


• Date d’ échéance 18/09/2024
• Taux facial 4%
• Nominal unitaire 1 000€
• Nombre de bons 1 500

TAF : quel est à votre avis le risque de cette opération pour la banque
36A
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Corrigé exercice : opération Repo’s en devises

37
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Le marché des changes à terme


Contrairement au marché au comptant dans lequel les transactions s’accompagnent d’un règlement simultané, dans le marché à
terme, le règlement est différé, voire conditionné.

Le marché à terme peut être scindé en trois catégories selon le


type des contrats traités :

Le marché des
Le marché des Le marché des
contrats à terme
swaps options
ou «Futures»

38
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Fixation du cours de change à terme : 3 étapes


Etape 1 Etape 2
Etape 3
Emprunter la C/V en MAD Conversion de la C/V en
Placement des devises
de la devise de base devises

Résultat du placement de la devise AAA avec vente simultanée à


terme

Résultat du placement de la devise BBB (conversion d'une unité


de la devise AAA) 

D'après la théorie de Keynes, on peut écrire Ra = Rb,


c'est à dire :

D'après ladite théorie, le cours à terme est égal à

On a alors 3 cas possibles :


Ct < Cs : situation de déport. Correspond au cas où Tb < Ta. 39
Ct > Cs : situation de report. Correspond au cas où Tb > Ta.
Ct = Cs : situation de parité. Correspond au cas où Tb = Ta (rare mais pas
impossible).
Exercice : contrat à terme export

Le 1er mars N, une entreprise exportatrice doit recevoir 200 000 USD.
Craignant une baisse de la valeur du dollar, elle négocie un contrat de
change à terme au cours du dollar à 0,85€.

1er mars avril mai juin juillet août 1 er septembre

Cs USD = 0,855€. Cs USD = 0,8225€.

Travail à faire
1.Doit-elle acheter ou vendre des contrats
2.Que fait-elle le 1er septembre si le cours du dollar est de 0,8225 €
3.Que fait-elle le 1er septembre si le cours du dollar est de 0,896 €

Qui veut passer au


tableau?

40
Corrigé exercice
1. Puisqu'elle craint une baisse du dollar, elle doit donc vendre à terme (1) .
Elle connaîtra de façon certaine le cours du dollar le 1er septembre, date de
l’échéance du contrat

2. Au 1er septembre N elle exerce son contrat, c’est-à-dire qu’elle vend ses dollars à
0,85€. Alors que sur le marché au comptant elle ne les aurait vendus qu’ à
0,8225, ainsi l’entreprise réalise un gain calculé comme suit :
200 000 USD x (0,85 – 0,8225) = 5 500 €

3. Par contre si le 1er septembre le cours du dollar est de 0,896, elle est obligée
d’exercer son contrat, c’est-à-dire qu’elle vend ses dollars à 0,85€, alors que sur
le marché au comptant elle les aurait vendus à 0,896€. Ainsi l’entreprise réalise
un manque à gagner de :

200 000 USD x (0,85 – 0,896) = -9 200 €

NB. cette couverture qui permet à l’entreprise une assurance sans coût initial
puisqu'au moment de la signature du contrat aucun paiement n’est effectué,
présente l’inconvénient majeur, pour l’entreprise, d’obliger celle-ci à renoncer à
toute opportunité de gain.

41
(1)
Inversement, un importateur qui craint une hausse des cours des devises
achète des contrats à terme.
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Le marché des contrats ou « Futures »

Les "Futures" sont des instruments financiers de la catégorie des contrats à


terme. Le principe de ce type de contrats et de permettre la négociation, achat
ou vente, d'actifs quelconques dans le futur.

Conçus à l’origine pour les marchés agricoles, le rôle premier des contrats à
terme est de minimiser les risques de pertes liés aux fluctuations de cours de
l’actif sur lequel ils portent (rôle de « couverture »).
Plus tard et pour les mêmes raisons, ces marchés à terme se sont étendus aux
marchés financiers.

Un contrat à terme sur l'or fut proposé en 1974, suivit en 1976 par un contrat à
terme portant sur les taux des bons du trésor à 3 mois.

Ainsi chacune des grandes places financières propose des prix « Futures » sur
différents actifs financiers (bons du Trésor, Certificat de dépôt, Commercial
Paper, indices boursiers, contrats d'intérêts).
Chicago propose depuis de nombreuses années un contrat USD 3 mois. En
France, un contrat sur l'Euribor 3 mois, etc.
42
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Le marché des contrats ou « Futures » : les différents sous-jacents


Les composantes d'un contrat à terme sont les suivantes :

Le sous-jacent : c'est l'actif financier qu'on s'engage à vendre ou à acheter.


Le terme : c'est la date d'échéance à laquelle l'opération de vente ou d'achat
va être effectuée.
Le prix : c'est le montant auquel on s'engage à vendre ou à acheter le sous-
jacent.

Un contrat à terme peut avoir pour sous-jacent des produits très différents.
Ils peuvent porter sur des :

matières premières, comme le pétrole ou l'or ;


produits agricoles, par exemple le blé, le maïs, l'avoine ;
produits financiers, comme une action, un indice boursier ;
devises, comme le dollar, l'euro, le yen.

43
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Le marché des contrats ou « Futures »


Exemple :
Imaginons un producteur de Blé. La récolte se fait en été, mais les ventes n'auront
lieu qu'en automne. Les cotations du blé sur le marché au comptant, se traitent
aujourd'hui à 1200 $ la tonne. Au prix actuel, il sait combien vaut sa récolte; ce qu’il
ignore, c'est le prix auquel il pourra vendre cette récolte dans 3 mois.

Pour éviter de perdre de l'argent si les prix venaient à connaître une chute inattendue,
il va s’entendre aujourd'hui avec un acheteur pour lui vendre le blé dans trois mois à
un prix que vous fixerez dès maintenant.

Dans cet exemple, acheteur et vendeur ont des stratégies opposées. Le producteur,
pense que le blé va baisser et il préfère le vendre au cours d'aujourd'hui qui le
satisfait, l'acheteur, de son côté, anticipe plutôt une hausse des prix d'ici 3 mois et
escompte faire une bonne affaire.

44
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Le marché des contrats ou « Futures »


Les principaux marchés internationaux :
 Aux Etats-Unis : CBOT, CME, PHLX…
 En Europe : MATIF, LIFFE, SOFFEX…
 En Asie : SIMEX, HKFE, SFE…

Ces marchés à terme sont très réglementés en raison de leur caractéristique hautement
spéculative. Chaque marché a sa propre structure et son mode d’organisation.

Cependant, trois grands principes sont partout appliqués :

1. Constitution d’un dépôt de garantie ou « deposit »: le client verse un certain montant


qui est destiné à garantir le règlement de ses dettes éventuelles;
2. Paiement immédiat des dettes (« appels de marge » quotidiens): dès que le client perd
de l’argent, sa dette ((ou appel de marge) doit être payée immédiatement, au besoin
grâce au deposit;
3. Tout intervenant détaillant dans le règlement de ses dettes est liquidé d’office : la
liberté du client de faire de nouvelles opérations est supprimée.
.
45
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Le marché des contrats ou « Futures »


À quoi sert un contrat à terme ?
Fonctionnement du contrat à terme
Le contrat à terme est un engagement. Personne n'a rien gagné ni rien perdu
avant l'échéance. Prenons un exemple pour l'illustrer.

Vous anticipez que le cours du blé va augmenter. Il est aujourd'hui de 1 200 €


la tonne. Vous achetez un contrat à terme pour une tonne de blé dans 3 mois
au prix de 1 200 € la tonne.
Le prix du blé a augmenté Le prix du blé a baissé à 1
à 1 250 € la tonne. Vous Le prix du blé a stagné à 1 100 € la tonne. Vous
achetez, comme convenu 200 € la tonne. Vous achetez, comme convenu,
dans votre contrat à achetez, comme convenu, une tonne de blé à 1
terme, une tonne de blé à une tonne de blé à 200 €. Soit vous la
1 200 € que vous revendez 1 200 €, vous pouvez la revendez tout de suite et
sur le marché à 1 250 €. revendre à 1 200 €. Vous vous perdez 100 €. Soit
Vous avez gagné une plus- n'avez rien perdu, vous vous conservez votre sous-
value de 50 €. n'avez rien gagné. jacent en espérant…..

46
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Le marché des contrats ou « Futures »


Se couvrir par un contrat à terme : Le contrat à terme permet de se couvrir
contre une hausse ou une baisse future d'un produit sous-jacent.

Exemple :
Vous devez partir en vacances aux États-Unis dans 3 mois et vous craignez une hausse
du dollar. Vous achetez dès maintenant un contrat à terme sur dollars dans 3 mois au
cours actuel du dollar. Quoi qu'il se passe, vous payerez vos dollars au cours
d'aujourd'hui.

47
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Le marché des swaps :


Le swap est une opération qui consiste pour deux intervenants d’échanger les
conditions d’accès aux marchés de capitaux (taux d’intérêt) ou de devises (cours
de change) dans une opération avantageuse pour les deux parties.

On distingue plusieurs catégories de swaps: Swap devise, swap taux d’intérêt,


basis swap, swap de courbe, swap de matière première, swap d’indice, swaption,
etc.

Les contrats de swap permettent par une opération de crédit croisé de se


financer dans une autre devise autre que sa devise domestique et
éventuellement de gérer un risque de change.

Les principales étapes d’un swap de devises :

- l’échange du principal
- L’échange des intérêts
- Le reversement du principal à l’échéance
48
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Le marché des swaps : Swap devise


Le Forex est un marché financier où de nombreux investisseurs échangent des
devises. Pourtant, il est caractérisé par une fréquente variation des taux de
change. Cette constante volatilité du marché peut être un facteur de blocage
pour contracter des prêts ou des emprunts dans une devise étrangère.
Toutefois, le swap de devises peut être une solution à ce problème.

Le fonctionnement d'un swap de devises


Deux sociétés de nationalités différentes mais qui ont chacune une filiale dans l'autre
pays ou qui cherchent à y investir peuvent conclure un swap de devises pour faciliter
leurs transactions financières. La mise en place d'un swap de devises commence par
la détermination de la durée du contrat et par l'échange d'un montant de principe
entre les deux sociétés, en tenant compte du cours de change des deux devises
considérées. Elles conviennent ensuite des taux des intérêts qu'elles doivent se
verser mutuellement, chaque société étant tenue de payer des intérêts dans la devise
qu'elle emprunte. Par ailleurs, le montant de principe est re-échangé entre les deux
parties à la fin du swap de devises.

49
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Le marché des swaps : exemple


La société allemande A a besoin de 50 millions de dollars pour sa filiale implantée aux
Etats-Unis, tandis que la société américaine B a besoin de l'équivalent en euros de la
même somme pour investir en Europe.

Elles concluent alors un swap de devises de 50 millions de dollars, basé sur la cotation
EUR/USD 1,60 sur 10 ans.

La société américaine B verse donc 50 millions de dollars à la société allemande A,


La société allemande A verse B 50 000 000 $ / 1,60 = 31 250 000 €.

Lors de l'établissement du contrat, les deux sociétés ont aussi convenu de se payer
pendant 10 ans des intérêts de

7 % pour le dollar et de
4 % pour l'euro.

Ainsi, chaque année, la société A doit payer 50 000 000 $ x 7 % = 3 500 000 $ à la
société B et la société B paie chaque année 31 250 000 € x 4 % = 1 250 000 € à la
société A.
50
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Le marché des swaps : exemple


31 250 000€ La sté
La sté
allemande A 50 000 000 USD américaine B

Années A verse à B B verse à A


1 50 000 000 x 7% 31 250 000 x 4%
2
3
4
5
6
7
8
51
Etc.
Exercice : swap de devises
L’entreprise LMH-SA a contracté le 1 er septembre un emprunt de 100 000 USD
pour financer un important projet d’investissement aux États-Unis.

Cet emprunt est remboursable in fine le 1 er septembre N+3 au taux de 5%. Elle
désire se couvrir contre une fluctuation des cours du dollar et signe un swap de
devises avec la société SGM-SA qui a contracté le 15 septembre N un emprunt
de 110 000€ remboursable in fine le 15/09 N+3 au taux de 6,5%.

Le cours du dollar est de 1 USD = 0,91 €

Travail à faire
1. décrire et analyser le swap de devises en question

Qui veut
passer au
tableau?

52
Corrigé exercice swap de devises
Principe
a) Echange de nominal de chaque dette

Versement de 100 KUSD


Entreprise Entreprise
LMH-SA SGM-SA
Versement de 110 K€

b) Echange des intérêts


Les 2 entreprises choisissent de verser, à chaque échéance, les intérêts
respectifs de leur dette. Soit aux dates d’anniversaire de leur emprunt au
1er septembre de chaque année
Versement de 6 875 USD
Entreprise Entreprise
LMH-SA SGM-SA
Réception de 5 000 USD

Chaque entreprise peut payer donc à sa banque le montant des intérêts d’emprunt.

c) Remboursement du nominal de chaque dette + des intérêts


Versement de 100 KUSD
Entreprise Entreprise
LMH-SA SGM-SA
Versement de 110 K€
Au plan du risque de change, le swap de devises s’apparente à une série de contrats
de change à terme. Dans ce cas, également, l’entreprise n’a aucun coût à supporter à
la date de la négociation du contrat. 53
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Les options de change :


A – Définition
Un contrat d’options de devises est un contrat par lequel l’acheteur acquiert le droit,
mais non l’obligation d’acheter (ou de vendre) à un prix convenu une quantité donnée
de devises, soit à une échéance déterminée (option européenne), soit pendant une
période déterminée (option américaine).

Il existe deux types d’options : les options d’achat (un call) et les options de vente
(put).

B – Caractéristiques des options de devises :


1 – option américaine est une option qui peut être exercée à tout moment avant son
échéance.

Une option européenne est une option qui ne peut être exercée qu’à échéance.
Il est évident que la prime d’une option américaine sera plus élevée que la prime d’une
option européenne.

2 – le prix d’exercice : ou « strike price » est la valeur du titre de base, est le prix d’achat ou
de vente de la devise, défini à l’avance.

54
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Les options de change


3 – Prix d’exercice et options de change
Le prix d'exercice est celui auquel l'acheteur peut exercer son option. Il est
fixé lors de la conclusion du contrat.

Pour un prix d'exercice donné, l'option est dite :


I.T.M In-the-money
A.T.M At-the-money
O.T.M Out-of-the-money

 « dans la monnaie » quand le prix d'exercice de l'option est plus intéressant


que celui du marché. L'acheteur a alors intérêt à exercer l'option ;

 « en dehors de la monnaie » quand le prix d'exercice est moins intéressant


que celui du marché. L'acheteur n'a donc pas intérêt à exercer l'option ;

 « à la monnaie » si le prix d'exercice est égal au prix du marché. L’option


est généralement abandonnée.

55
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Les options de change :

Il faut distinguer la position de l’acheteur d’option qui va payer la prime et décider


lui même s’il veut exercer son option, de celle du vendeur qui va toucher la prime
mais qui aura un rôle passif, devant livrer ou prendre livraison suivant la volonté
de l’acheteur de l’option.

Deux éléments interviennent dans la détermination de la valeur de la prime : la


valeur intrinsèque et la valeur temps.
Prime = valeur intrinsèque (VI) + valeur temps (VT)

1. La valeur intrinsèque :
 Cas d’une option américaine :
VI d’un put = prix d’exercice - cours comptant
VI d’un call = cours comptant - prix d’exercice
 Cas d’une option européenne :
VI d’un call = cours à terme - prix d’exercice
VI d’un put = prix d’exercice - cours à terme
56
Si la différence est négative la VI = 0
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Les options de change :


2. La valeur temps :
Il s’agit du coût payé par l’acheteur pour le doit de pouvoir
exercer l’option en réalisant un gain. Ce n’est autre que la
différence entre la prime et la valeur intrinsèque.

57
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Les cotations sur le marché des changes à terme :


Le cours de change à terme est coté en termes de différences (positives ou
négatives) par rapport au cours comptant.
Si CT>CC : le cours à terme est en report Une devise qui
est +chère à
Si CT<CC : le cours à terme est en déport terme qu’au spot
est dite e en
Report
Si CT=CC : le cours à terme est au pair
Donc on peut écrire :
CT = CC + report ou premium
Ou CT = CC – déport ou discount

58
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
cambistes des changes

Le calcul des points report et déport:


CT=CC + report (ou – déport) = CC +/- e
Report ou déport acheteur =
CC(taux emprunteur devise locale – taux prêteur devise étrangère) * N/12
Report ou déport vendeur =
CC(taux prêteur devise locale – taux emprunteur devise étrangère) * N/12

Cas d’application : calcul des points acheteurs et des points vendeurs

On donne :
CC USD/SAR = 5,8000 – 40
Taux d’intérêt SAR : 4,25 – 4,60
Taux d’intérêt USD : 6,25 – 6,60
Durée : 3 mois
59
Exercice : option de change
L’entreprise LMH-SA a acheté, le 1 er octobre N, des marchandises des
États-Unis pour un montant de 300 000 USD qu’elle doit régler dans 3
mois. A cette date, le cours du dollar est de 0,90€.

Pour se couvrir contre une éventuelle hausse du dollar, l’entreprise négocie


un contrat d’option USD/€, échéance décembre N, prix de l’exercice est de
0,873€, prime de 1,85%

Travail à faire :
1.Sachant qu’au 31 décembre N, le cours du dollar est de 0,893€, analyser
l’option en question.
2.Qu’aurait-il fait si le Cs du dollar au 31/12 N est de 0,825.

N.B. Une option porte en général sur une parité de 100 000.

Qui veut
passer au
tableau?

60
Corrigé exercice : option de change
1. Pour se protéger contre une hausse des cours, l’entreprise va acheter des
options d’achats. Le nombre d’options = 300 000 / 100 000 = 3
Au moment de la signature du contrat, une prime sera versée par l’entreprise,
calculée comme suit :
1,85% x 3 x 100 000 x 0,9 = 4 995.
Il s’agit du cours au comptant le
jour de la négociation du contrat.

Calculons maintenant le résultat d’exploitation :


Le cours du dollar a effectivement augmenté (on compare le cours au 31/12 N
avec le cours correspondant au prix de l’exercice). L’entreprise exerce son
option, c’est-à-dire qu’elle va acheter des dollars au prix convenu à savoir :
0,873 €
Le trésorier de l’entreprise réalise un résultat : (3 x100 000 x 0,873) – 4 995 = 256 905 €
2. Si le dollar cote 0,825 €, il abandonne l’option et perd la prime, car le cours a
baissé (il devra débourser moins).

Toutefois, il profite de la baisse du dollar. Il peut acheter des dollars sur le


marché spot à 0,825 €
Le trésorier de l’entreprise réalise un résultat : (3 x100 000 x 0,825) – 4 995 = 242 505€

Le coût pour 1 USD = 0,825 +(1,85% x 0,9)= 0,84165 61


La Coface
Il s’agit de contrats proposés par cette compagnie d’assurance pour couvrir
une fluctuation des cours des devises.

Fonctionnement de la Coface

Un opérateur qui souhaite se prémunir contre la fluctuation d’une devise


négociée auprès de la Coface des contrats qui lui garantissent le cours de la
devise moyennant le versement d’une prime.

A l’échéance, deux cas de figure :

•Si l’opérateur réalise des pertes de change, la Coface indemnise l’entreprise

•Si l’opérateur réalise des gains de change, l’entreprise indemnise la Coface.

Exercice d’application

62
Exercice : couverture COFACE
L’entreprise LMH-SA a vendu le 1er août N, des marchandises aux Etats-Unis
pour un montant de 25 000 USD. L’entreprise américaine doit régler dans 5
mois. Au 1er août, le cours du dollar est de 0,9 €.

Pour se couvrir contre une éventuelle baisse du dollar, l’entreprise LMH-SA


négocie auprès de la COFACE des contrats d’options USD/€, «échéance
décembre N, le prix de l’exercice est de 0,92 €, la prime est de 2,12%.

Travail à faire :
Au 31/12 N, le cours du dollar est de 0,915 €, calculer le résultat de cette
opération.

Qui veut
passer au
tableau?

63
Corrigé exercice : couverture COFACE
A la signature du contrat, une prime est versée par l’entreprise LMH-SA à la
COFACE :
2,12% x 25 000 x 0,9 = 477 €
Il s’agit du cours au comptant le
jour de la négociation du contrat.

Le 31/12 N? calculer le résultat de l’opération.


Le cours du dollar a effectivement baissé. L’entreprise LMH-SA va vendre ses
dollars au prix convenu, c’est-à-dire à 0,92€

Le trésorier de l’entreprise
25 000 x 0,915 + 125 = 23 000 €
réalise un résultat : L’entreprise LMH-SA
reçoit de la Coface la
différence entre le
cours de la devise à
l’échéance (0,915) et le
cours négocié (0,92),
soit 25 000 x (0,92 –
0,915= = 125 €.

64
Corrigé exercice : couverture COFACE
Qu’aurait il fait si le cours du dollar au 31/12 N s’était élevé à 1 €?

2,12% x 25 000 x 0,9 = 477 €


Il s’agit du cours au comptant le
jour de la négociation du contrat.

Le 31/12 N? calculer le résultat de l’opération.


Si le cours du dollar cote 1,00 €, elle doit verser à la Coface le différentiel

Le trésorier de l’entreprise
25 000 x 1,00) – 2 000 = 23 000 €
réalise un résultat : L’entreprise LMH-SA
verse à la Coface la
différence entre le
cours de la devise à
l’échéance (1,00 €) et
le cours négocié (0,92),
soit 25 000 x (1,00 -
0,92 = 2 000 €.
Conclusion
Bien évidemment, ces instruments doivent être étudiées ave rigueur pour savoir
celui qui correspond le mieux aux besoins de l’entreprise.

On ne saurait privilégier uniquement le paramètre « Coût » pour choisir


l’instrument le mieux adapté, il convient aussi d’étudier la souplesse, la fluidité,
les accords futurs, etc. 65
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
Le risque de changes
cambistes des changes

Axe n° 2 : le risque de change :


techniques de mesure

66
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
Le risque de changes
cambistes des changes

1 -La position de change de transaction :


Le risque de change de transaction est celui qui résulte :
 Des activités d’import et d’export des entreprises qui font l’objet d’une
facturation en devises;
 Des activités financières : toute entreprise peut être amenée à s’endetter
ou à prêter dans une devise autre que celle de son bilan.
Ainsi :

1. Le risque de transaction découle : 2 – la position de change de


transaction est calculée :
D’un achat ou d’une vente de biens ou
Par rapport à une monnaie de
services libellés en devises;
référence : la monnaie nationale
D’emprunts ou de prêts en devises;
pour les entreprises exportatrices et
De transferts de fonds (dividendes, importatrices et généralement la
intérêts …) monnaie de la société mère pour les
groupes;
Pour une période définie;

Par devises.

67
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
Le risque de changes
cambistes des changes

1 -La position de change de transaction :

Exemple : Considérons une entreprise américaine importatrice et exportatrice,


le calcul de la position nette de change doit tenir compte des actifs et passifs en
devises.
Elle doit tenir compte des comptes clients et fournisseurs exprimés en devises
étrangères, ainsi que des commandes reçues et passées en devises et non
encore comptabilisées.

 Position de change courte dans une devise D si ses


dettes en devise D sont supérieures à ses créances
dans cette même devise.
Créances
Dettes en
en
devises
devises  Position de change longue lorsque ses créances
dans une devise D sont supérieures à ses dettes dans
cette même devise.

 En cas d’égalité la position est dite nulle.


68
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
Le risque de changes
cambistes des changes

Calcul de la position nette de change (en millions de dollars)


CAD EUR GBP JPY CHF Total

Clts et comptes rattachés 5 6 2 3 0 16

Commandés reçues 2 4 1 0 0 7

Actif exposé (I) 7 10 3 3 0 23

Frs et comptes rattachés 4 2 0,5 1 7,5

Commandés passées 3 1 0 0 4

Passif exposé (II) 7 3 0,5 0 1 11,5

Position nette de change (I) – (II) 0 7 2,5 3 -1 11,5

Sens de la position

69
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
Le risque de changes
cambistes des changes

2 – la position de change de consolidation :


Le risque de change de consolidation ou de conversion est celui qui naît de la
conversion des états financiers.
Ce risque est spécifique aux entreprises multinationales et se manifeste à la clôture
des comptes, au moment où l’on intègre les bilans des filiales étrangères afin de
présenter le bilan consolidé du groupe.

Il existe trois types de méthodes de conversion :


 La méthode du cours de clôture
 La méthode du fonds de roulement
 La méthode qui distingue les postes monétaires et non monétaires

70
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
Le risque de changes
cambistes des changes

A – la méthode du cours de clôture ou du cours comptant :


❶Principe :
Tous les postes du bilan, à l’exception des capitaux propres, sont convertis au cours
de clôture.
Les capitaux propres sont convertis généralement : pour le capital social, au cours
historique;
La position de change exposée au risque de change correspond à la différence de
conversion.

❷Exemple :
supposons une société française qui a une filiale au Canada. Les comptes de la filiale
canadienne se présentent ainsi, en millions de CAD, fin N :

Actif Passif
Actif immob. 150 Cap. propres 100
Stocks 30 Dettes LT 70
Créances 20 Dettes CT 30
Total actif 200 Total passif 200

71
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
Le risque de changes
cambistes des changes

B – la méthode du fonds de roulement :


 Principe : Les actifs et les passifs circulants sont convertis au taux de clôture.
La position de change de consolidation correspond alors à la différence entre l’actif et
le passif ainsi calculés.
 Exemple : Reprenons la même société filiale canadienne.
En appliquant la méthode du FDR, on calcule l’actif net exposé.

C – la méthode qui distingue les postes monétaires et non monétaires :


 Principe : Elle consiste à convertir les actifs monétaires et les passifs
monétaires au cours comptant (ou de clôture) et conserver les autres
postes du bilan au cours historique.

 Exemple : reprenons la même société filiale canadienne.


En appliquant la méthode qui distingue les postes monétaires et non
monétaires, on calcule la position de consolidation .

72
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
Le risque de changes
cambistes des changes

3 – la position de change économique :

Le risque de change économique résulte de l’environnement économique de


l’entreprise. Certaines transactions sont déjà contractées ou seulement prévisibles
mais non encore comptabilisées. Elles ne le seront qu’à l’exécution des prestations et
engendreront à ce moment un risque jusqu’à leur règlement.
L’existence de ce risque d’ores et déjà connue, des dispositions peuvent être adaptées
.
Le cours de change a en effet une incidence sur :
- le niveau des ventes ;
- L’importance des coûts;
- Le bénéfice de l’entreprise.

Ces incidences varient selon les secteurs auxquels appartient l’entreprise, la


nature et le prix des produits importés, l’élasticité des prix à la demande, etc. On
parle d’exposition au risque de change économique lorsque les cash-flows
réalisés diffèrent des cash-flows attendus

73
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché
Le risque de changes
cambistes des changes

A – risque de change économique et horizon temporel :


Un changement inattendu des cours de change peut se traduire à court,
moyen ou long terme.
À court terme, les gains ou pertes dépendent essentiellement des monnaies
dans lesquelles sont libellés les contrats.
À moyen terme, la firme peut ajuster ses prix aux conditions économiques
(inflation, coûts…) de façon à maintenir sa situation compétitive.
À long terme, la firme peut réorienter ses investissements à l’étranger,
modifier ses courants d’importations ou d’exportations.

B. L’évaluation du RC économique:

Elle doit s’attacher à une étude économique de la firme, de ses marchés, de


ses implantations à l’étranger, ses stratégies financières… Elle doit apprécier
l’incidence sur les cash flows futurs des variations de cours de change de
certaines devises.

Ainsi faut-il partir d’une exposition globale de change qui, elle même, se
subdivise en risque comptable et risque économique.

74
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

Axe n° 3 : les modalités de


couverture contre le risque de
change

75
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

Introduction :

Dans un contexte économique international caractérisé par le flottement des


devises et des fluctuations de grande ampleur des cours des monnaies, la
gestion du risque de change devient une nécessité.

Celle-ci a pour objet de minimiser les pertes qui risquent d’affecter le


patrimoine ou les recettes des entreprises libellés en devises. Ainsi, on
distingue plusieurs

Ces techniques peuvent être regroupées en techniques internes,


techniques externes.

76
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

I – les techniques de couverture interne :


On entend par « techniques de couverture interne », les méthodes que
l’entreprise met en place généralement en réorganisant les services
concernés, pour diminuer l’exposition au risque de change.

L’entreprise dispose de 4 grands types d’actions, en l’occurrence :

Le choix de
Termaillage
la monnaie Auto-
(leads and Netting
de couverture
lags)
facturation

77
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

1. Choix de la monnaie de facturation


2. L’auto-couverture des dettes et des créances en devises
3. le termaillage
4. Le netting

1 – choix de la monnaie de facturation :


La monnaie de facturation est la devise dans laquelle sera libellé le contrat
d’achat ou de vente internationale.
Les parties au contrat, qui ont la liberté de choisir cette monnaie de
facturation, peuvent choisir une devise plutôt qu’une autre afin de minimiser
le risque de change.

Deux possibilités s’offrent à elle :


 Choisir la monnaie nationale
 Choisir une autre devise.
78
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

2 – l’auto-couverture des dettes et des créances en


devises :

On appelle « auto-couverture », la détention simultanée par une entreprise


d’une créance et d’une dette libellées dans la même devise et de termes
voisins.
Logiquement, l’entreprise envisage de payer sa dette avec le produit de sa
créance afin de supprimer une double opération de change qui occasionne des
frais de transaction supplémentaires et qui, surtout, peut la pénaliser deux
fois à cause des variations erratiques de certaines devises.

Deux formules existent : l’auto-couverture avec mouvement de fonds et


l’auto-couverture sans mouvement de fonds.

79
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

2 – l’auto-couverture des dettes et des créances


en devises (suite) :

Exemple : Le 1er mars N, une entreprise anglaise possède une créance de 1


000 000 USD (quelle est sa position?) réglable le 1er avril N et une dette de
800 000 USD (quelle est sa position?) à rembourser le 15 avril N

Position Créances Position


Longue Dettes courte

80
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

2 – l’auto-couverture des dettes et des créances en


devises :
Application : Une entreprise française a une créance de 50 000 EUR et de terme le 1er juin N et une dette de 70 000 EUR
et de terme le 30 juin N. Si le taux d’intérêt à 1 mois du EUR le 1er juin N est de 6 %.

Quelle est la somme maximale en EUR auto-couverte ?

81
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

3 – le Termaillage ou comment tirer profit des


variations de change :

Il s’agit de toute modification de modes de règlement afférents aux


transactions commerciales extérieures, dont l’objectif est d’éviter ou de
limiter le risque de change encouru par l’opérateur, voire d’en tirer profit.

Le principe de cette technique consiste à :


 Accélérer le remboursement des dettes et le recouvrement des créances
libellées en devises pouvant s’apprécier (dettes) ou se déprécier (créances)
par rapport à la monnaie nationale,

 Retarder le remboursement des dettes et le recouvrement des créances


libellées en devises pouvant se déprécier (dettes) ou s’apprécier (créances)
par rapport à la monnaie nationale.

82
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

3 – le Termaillage ou comment tirer profit des variations de change :

Cas d’utilisation : On considère que le termaillage peut être employé de


trois Façons :
 Comme méthode de couverture du risque de change, en modifiant
la date d’un paiement, généralement contre rabais, ou en modifiant
les dates de réalisation des importations et des exportations;
 Comme méthode de financement, il s ’agit dans ce cas de trouver
un financement plus intéressant que celui auquel l’entreprise a
recours, ç’est à dire emprunter la devise jugée faible;
 Comme moyen de spéculation.

83
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

4 – Le netting :

Le netting consiste à organiser à l’échelon d’un groupe, une compensation


généralisée de l’ensemble des flux résultant des opérations commerciales et
financières.

C’est une technique couramment utilisée par les grandes entreprises et assez
souvent mise en œuvre à partir d’un centre de netting.

L’outil permettant de cerner l’intérêt du netting est appelé matrice de


compensation.

Le tableau des positions nettes met en évidence les flux résiduels. Ces outils
sont décrits à travers un exemple.

84
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

4 – Le netting :
Exemple : construction d’une matrice de compensation et du tableau des
positions nettes

Le trésorier d’une société mère (hollandaise) doit gérer la trésorerie du


groupe composé de trois filiales NL, B, F.

- NL doit 200 NLG à B, 120 FRF à F


- B doit 150 NLG à NL, 60 NLG à F
- F doit 180 FRF à NL

Les cours de référence sont les suivants :


- 1 NLG vaut 3 FRF
- 1 NLG vaut 18 BEF

85
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

II – Les Techniques de couverture externe:


Les techniques externes adoptées par les entreprises sont plus utilisées
que les techniques internes. Certaines se sont développées surtout ces
dernières décennies comme les couvertures sur les marchés à terme, de
swaps, d’options de devises…

On passera en revue :
 Les couvertures à terme (import / export)
 Couverture sur les marchés de contrats de devises (futures)
 Les avances en devises; et,
 Les options de change.

86
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

1 – les couvertures à terme :


Une opération de change sur le marché des changes à terme est un moyen, pour
une entreprise d’obtenir, un cours de change garanti par une transaction de change
future.
Cela revient pour un importateur (ou un exportateur) devant payer dans X mois un
fournisseur étranger (ou recevoir d’un client étranger) à assurer, dès aujourd’hui, le
cours de change que la banque lui appliquera à l’échéance, jour de la transaction.

- Principe de couverture sur le marché à terme :


 Pour se couvrir contre le risque de change, lié à la dépréciation
éventuelle d’une devise, l’exportateur doit vendre à terme les devises
correspondant au montant de l’exportation;
 Pour se couvrir contre le risque de change, lié à l’appréciation
éventuelle d’une devise, l’importateur doit acheter à terme les devises
correspondant au montant de l’importation.

87
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

Exercice : couverture à terme


L’entreprise LMH-SA, dans le cadre d’un crédit documentaire import ouvert le
1er septembre N, doit régler un fournisseur Allemand dans 3 mois, soit le
30/11 un montant de 100 000 €. Craignant une hausse des cours, le trésorier
de cette entreprise négocie avec sa banque un contrat à terme pour se
couvrir contre une éventuelle hausse des cours de €. Le cours spot le 1 er
septembre est de 10,4312, le cours à terme proposé par la banque est de
10,4512

Travail à faire :
1.Décrire le mécanisme que la banque va utiliser pour déterminer un cours
forward.
2.Analyser le présent contrat dans les ces deux cas suivants :
• Au 30/11, le cours de l’Euro est de 10,4085
• Au 30/11, le cours de l’Euro est de 9,8945

88
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

Corrigé de l’exercice : couverture à terme

89
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

2 – couverture sur le marché des futures :


1 – le marché des futures :
Un marché des futures est un marché de contrats à terme financiers
standardisés. Le premier ouvert a été l’IMM à Chicago, crée en 1972, suivi
du Chicago Board of Trade, du LIFFE (London International Financial
Futures Exchange), du MATIF à Paris…
2 – définition d’un contrat de futures :
Un contrat de futures est un engagement d’acheter ou de vendre à une
date fixée et un prix ou cours défini; dès la conclusion du contrat, une
certaine quantité d’instruments financiers.

Pour les contrats qui nous intéressent, il s’agit d’acheter ou de vendre une
quantité déterminée de devises à un cours fixé le jour de la transaction.
Les échéances des contrats sont standardisées : mars, juin, septembre,
décembre. Un dépôt de garantie doit être versé pour pouvoir acheter ou
vendre un contrat.
90
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

2 – couverture sur le marché des futures


3 – le principe de couverture sur les marchés de futures :
La couverture consiste à compenser une perte d’opportunité sur le marché
au comptant par un gain à peu près d’égale importance sur le marché des
futures.

 En d’autres termes, il faut prendre sur le marché des futures une


position inverse de celle que l’on a sur le marché au comptant.

 achat d’un « future » de devises protège contre une hausse de la


devise du contrat : DEM, GBP, JPY…
 La vente d’un « future » de devises protège contre une baisse de la
devise du contrat.
Ainsi, un importateur redoutant une hausse du cours de la devise dans
laquelle est libellée sa dette (position courte) pourra s’en protéger en
achetant des contrats à terme.
Et un exportateur craignant, en revanche, une baisse du cours de la devise
dans laquelle est libellée sa créance (position longue) s’en protège en
91
vendant des contrats à terme.
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

2 – couverture sur le marché des futures


Exemple :
Un exportateur américain doit recevoir en septembre, de son client
britannique 1million de GBP; sur la base d’une transaction réalisée en juin.

L’exportateur craint une baisse de la livre et va donc chercher à se couvrir


en vendant des contrats de futures sur l’IMM de Chicago. Les contrats sur la
livre sont d’un montant de 25 000 GBP, et ils sont cotés en USD par GBP.

Cette cotation a lieu tous les jours, et la fluctuation minimale de la


cotation est de 0,0005 USD par GBP, soit 12,5 ÛSD pour les 25 000 GBP du
contrat. Cette fluctuation minimale est appelée le tick

92
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

2 – couverture sur le marché des futures


Application :

Une entreprise américaine a acheté en mars des machines suisses pour 500
000 CHF, payables en septembre. Sachant qu’elle veut se couvrir sur le
marché de futures de l’IMM, que doit-elle faire ?

n donne :
Cours comptant : 1 CHF = 0,56 USD
Valeur du contrat sur l’IMM : 125 000 CHF

es contrats sont cotés en USD de : 1 CHF = 0,54 USD.


Déterminez la stratégie de couverture dans le cas de la baisse du CHF (1 CHF =
0,53 USD) et le cas d’une hausse (1 CHF = 0,58 USD) à l’échéance.
93
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

Comparaison des couvertures sur le marché des changes à terme et sur le marché
des « futures »

Marché des « Futures » Marché des changes à terme

Contrats standardisés Couverture sur mesure


Dépôt de garantie Pas de dépôt de garantie
Chambre de compensation Contrat avec la banque
Cotation sur le marché Cotation par la banque
Commissions de courtage Cours coté (spread entre cours
Risque de base acheteur et cours vendeur)

94
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

3– les avances en devises et la gestion du risque de change :

Les avances en devises constituent des crédits en devises


accordés par des banques nationales ou étrangères. Bien
plus qu’une simple technique de couverture, elles constituent
un crédit de trésorerie en devises et de ce fait peuvent être
considérée comme un moyen de financement des
exportations.

Le principe de couverture par ADE peut être analysé dans


deux cas de figure, le cas d’une entreprise exportatrice et
celui d’une entreprise importatrice.

95
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

3– les avances en devises et la gestion du risque de change :

 Cas d’un exportateur : avance en devises export (ADE)

L’entreprise exportatrice va emprunter à sa banque une


somme en devises dont le montant est celui de la
créance à l’étranger sur une durée au moins égale au
délai du paiement du client étranger. Les devises ainsi
avancées seront converties immédiatement en monnaie
nationale : l’entreprise se procure ainsi des liquidités
« par avance ».

La banque facturera à l’entreprise des intérêts calculés à


partir du taux interbancaire majoré d’une marge.
L’entreprise remboursera sa dette à l’échéance avec le
remboursement de la créance du client étranger.
96
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

3– les avances en devises et la gestion du risque de change :

Cas d’un importateur : avance en devises import (ADI)


L’entreprise importatrice prêtera à sa banque une somme en
devises dont le montant est celui de la dette à l’étranger sur
une durée au plus égale au délai du crédit fournisseur.

La banque rémunérera ce prêt au taux interbancaire de la


devise considérée, et l’entreprise pourra payer son fournisseur à
l’échéance avec les devises remboursées par la banque.

NB : les opérations de couverture par ADE pour les opérations


d’exportation peuvent revêtir deux formes : avec les intérêts
non couverts ou avec les intérêts couverts.

97
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

4 – les options de change

L’option de change permet :

- De bénéficier d’une évolution favorable du cours de la devise tout en


s’assurant un cours garanti
- De couvrir un risque de change incertain.

Le prix d’achat de l’option s’appelle la prime et elle est payable immédiatement.

L’option de vente protège l’acheteur de l’option contre une hausse de


la devise.

L’option d’achat protège contre une baisse de la devise.

98
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

Stratégies d’utilisation des options

Les options d’achat et de vente peuvent être achetées ou


vendues; par conséquent 4 stratégies de base sont offertes :

 Achat de call X/Y : achat de la devise X et vente de la devise Y


 Vente de call X/Y : vente de la devise X et achat de la devise Y
 Achat de put X/Y : vente de la devise X et achat de la devise Y
 Vente de put X/Y : achat de la devise X et vente de la devise Y

99
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes
cambistes des changes couvertures de RC

Tableau de synthèse :
Acheteur CALL PUT

Anticipation Haussière Baissière


Droit Achat Vente
Obligation Aucune Aucune
Gain maximal Inconnu Inconnu
Perte maximale Prime Prime
Vendeur CALL PUT

Anticipation Baissière Haussière


Droit Aucun Aucun
Obligation Vente Achat
Gain maximal Prime Prime
Perte maximale Inconnue Inconnue
100
Axe n° 4 : les modalités de
couverture contre le risque
de taux

101
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes Le risque de taux
cambistes des changes couvertures de RC

Pratique des taux d'intérêt et produits monétaires et obligataires


internationaux
 Comprendre la pratique des taux d'intérêt dans les milieux bancaire et financier.

 Comprendre le fonctionnement et les pratiques des marchés monétaires et


obligataires.

 Présenter et analyser les différents produits financiers de taux. Fournir les


principes de valorisation et quelques exemples d'utilisation.

 Etudier les risques de taux et de crédit affectant les prix des produits monétaires
et obligataires.

102
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes Le risque de taux
cambistes des changes couvertures de RC

Le marché monétaire
Le marché monétaire fait partie du marché des capitaux, c'est le marché des
capitaux à court terme,  à la différence du  marché financier qui  est le marché
sur lequel sont émis et échangés les titres à moyen ou à long terme , comme
les actions et les obligations.

C'est le marché sur lequel sont fixés les taux d'intérêt à court terme. Il comprend
deux marchés qui se juxtaposent partiellement , le interbancaire et le marché des
titres de créances négociables.

C'est sur ce marché que  les institutions financières - Trésors nationaux, banques
centrales, banques, gestionnaires de fonds, assureurs, etc. et les grandes
entreprises  se procurent  des financements courts.

103
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes Le risque de taux
cambistes des changes couvertures de RC

Le marché monétaire
Les produits traités (produits au comptant):

les prêts interbancaires qui se font suivant les marchés à l’Euribor, Libor ou Pibor.
les  pensions  qui sont des prêts interbancaires garantis par  des actifs identifiés mais
non livrés à la contrepartie ;
la pension livrée ou  repos (rémérés ou repurchase agreement)
les  tires de créances négociables à court terme, produits de facto à savoir
principalement les bons du Trésor émis par les Trésors nationaux, les certificats de
dépôts  émis par les banques et les billets de trésorerie  émis par les entreprises ;
des valeurs mobilières, théoriquement accessibles aux particuliers, principalement des
emprunts d'état (pour le Maroc : BdT, pour la France : les OAT) courts mais aussi des
obligations  courtes émises par les collectivités locales ou les entreprises ;
les dépôts en devises 

104
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes Le risque de taux
cambistes des changes couvertures de RC

Le marché monétaire
Les produits traités (produits dérivés):

Les produits dérivés traités sur le marché à terme sont principalement :


le change à terme  qui correspond a une combinaison d'un   prêt virtuel dans une devise et à
un emprunt virtuel dans une autre devise;
et les FRA (forward rate agreement), 
les swaps de taux d'intérêt, c'est-à-dire des contrats d'échange de taux d'intérêt,
généralement d'un taux fixe contre un taux variable, basés :
 soit sur des taux au jour le jour
 soit sur les taux des prêts interbancaires en blanc, les  Interbank Offered Rates 
(Interbank Offered Rates), également constatés et publiés par une banque centrale ou
un organisme professionnel (voir Euribor, Lipor, Pibor)   
les contrats à terme et options  sur contrats à terme sur des marchés organisés ( comme le
LIFFE ou Eurex) 
les options sur swaps de gré à gré, etc.

105
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes Le risque de taux
cambistes des changes couvertures de RC

Marché monétaire de la zone euro et marché monétaire américain

Le marché monétaire de la zone euro et celui des États-Unis sont d'un volume à peu
près équivalent.

Ils   sont, de loin, les plus actifs et les plus importants du monde. Sur certains
instruments, comme le repo, ils représentent à eux deux jusqu'à 90% des transactions
mondiales.

Il existe, sur chacun de ces deux marchés, en gros deux marchés directeurs des taux à
court terme :
A très court terme, celui des prêts en blanc au jour le jour:
Le taux moyen de ces prêts dans la zone euro est L’Eonia (anciennement Taux du
marché monétaire TMM)
Ils sont appelés Fed Funds aux USA

A plus long terme, celui des contrats futures sur IBOR


 pour la zone euro, sur Euribor 3 mois du   LIFFE ;
106
 pour les USA, sur le  Libor  3 mois du CBOT   de Chicago
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes Le risque de taux
cambistes des changes couvertures de RC

Opérations de la banque centrale


 Le contrôle de la politique monétaire est faite par les banques centrales. Pour
l'Europe elle est faite au niveau de la Banque Centrale Européenne. Au niveau des
Etats Unis il s'agit de la Federal Reserve.
 Au-delà de la gestion du système de paiements, une banque centrale utilise le
marché monétaire pour :
 gérer au quotidien la liquidité du système bancaire, et par osmose, de l'économie
en général (pour combattre l'inflation  ou la déflation
  en cas de crise financière, fournir suffisamment de liquidités pour éviter un arrêt
du système financier, voire des faillites en chaînes - ce qui a été fait notamment le
11 septembre 2001, puis dans le cadre de la crise financière issue de la crise des
subprime ;
 piloter les taux d'intérêts à court terme
 placer les réserves de change des banques centrales étrangères.  À la fin des années
1990, celles-ci sont devenues colossales, principalement en Asie, et une partie
importante de l'activité des banques centrales américaine et européennes sur les
marchés est effectuée pour le compte de banques centrales asiatiques.
 Par ailleurs, les banques de la zone euro doivent constituer des réserves
obligatoires  auprès de la BCE. 107
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes Le risque de taux
cambistes des changes couvertures de RC

Marché obligataire
Principaux émetteurs :
Emetteurs privés obligations privées
Les Etats suivants OAT, BdT, etc.

Caractéristiques des obligations


Les obligations sont définies par les caractéristiques principales suivantes
nom de l’émetteur
Valeur nominale prix d’émission
prix de remboursement
durée de vie
maturité de l’obligation
taux d’intérêt nominal
coupon, coupon couru et modalités d’amortissement 108
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes Le risque de taux
cambistes des changes couvertures de RC

Marché obligataire

Les risques liés à la détention des obligations


Le risque de défaut
Les titres font l'objet d'une notation qui est censée indiquer le niveau de risque
de défaut
Le risque de taux
le capital dont disposera l’investisseur au terme de son horizon H dépendra du
taux auquel il pourra réinvestir les coupons et de l’échéance des obligations
détenues
La sensibilité
La sensibilité donne une indication sur l’exposition d’un titre au risque de taux. Elle
mesure la sensibilité de l’obligation aux variations de taux d’intérêt

109
Lexique à l’usage des
Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes Le risque de taux
cambistes des changes couvertures de RC

Marché obligataire

Principaux émetteurs :

Emetteurs privés obligations privées


Les Etats suivants OAT, BdT, etc.

Caractéristiques des obligations


Les obligations sont définies par les caractéristiques principales suivantes
nom de l’émetteur
Valeur nominale
prix d’émission
prix de remboursement
durée de vie
maturité de l’obligation
taux d’intérêt nominal
coupon, coupon couru et modalités d’amortissement
110
QCM de fin de période :

111
• Synthèse
• Questions / réponses

112
Chronologie des séquences

Lexique à l’usage des


Fondamentaux du marché Les modalités de
Le risque de changes Le risque de taux
cambistes des changes couvertures de RC

Journée du 18 septembre

Demi-journée du 19 septembre

QCM 1 QCM 2

113
Merci bien de votre
attention
et à bientôt

114
bibliographie

 Eun C.S and Resinck B.G,International Financial Management, Mc


Graw Hill, New York, 1998. Mathis J., Marchés internationaux de
capitaux, 3ème édition, Economica, 2001.

 Simon Y., D. Lautier. Finance internationale, 10e éd., Economica,


2006 ;

 Simon Y., D.Lautier. Finance Internationale. Questions et exercices


corrigés. 5e ed. Economica, 2003.

115
Taux de change à terme et termaillage
Le contrat de change à terme permet de fixer dès aujourd’hui avec votre
banquier le cours de vente (exportation) ou d’achat (importation) d’une
devise à une date future et donc de vous préserver d’une évolution du
cours qui vous serait défavorable.

Maîtrise du risque de change

Vous importez : en fixant le cours d’achat de vos devises en vue d’un règlement
ultérieur, vous vous protégez contre une hausse du cours des devises qui pourrait
renchérir vos achats.

Vous exportez : en fixant le cours de vente des devises que vous recevrez
ultérieurement, vous vous protégez contre une baisse du cours qui minorerait le prix
de vos ventes.
Vous préservez vos marges

Aucun décaissement préalable

Qu’il s’agisse d’un achat ou d’une vente à terme, votre compte ne sera débité qu’à
l’échéance du terme. Vous fixez le cours au moment de la conclusion de votre
contrat commercial mais aucune transaction n’intervient avant l’échéance prévue.
Vous optimisez votre gestion de trésorerie.
116
Termaillage
Le termaillage consiste à accélérer ou retarder les encaissements ou les
décaissements des devises étrangères selon l'évolution anticipée de ces
devises. Cette technique vise donc à faire varier les termes des paiements
afin de profiter de l'évolution favorable des cours.

Les situations suivantes peuvent se présenter :

si l'exportateur anticipe une appréciation de la devise de facturation, il tentera de retarder


l'encaissement de sa créance pour bénéficier d'un cours futur plus avantageux. A l'inverse, si
l'exportateur anticipe une dépréciation de la devise de facturation, il tentera d'accélérer
l'encaissement de sa créance pour bénéficier du cours actuel plus avantageux ;

si l'importateur se trouve face à une tendance à l'appréciation de la devise du contrat d'achat, il sera
tenté d'anticiper son règlement. Au contraire, si l'importateur se trouve face à une tendance à la
dépréciation de la devise du contrat d'achat, il tentera de retarder son règlement de manière à
pouvoir bénéficier d'un cours futur plus avantageux.

Les techniques visant à mesurer l'évolution des cours de change mobilisent des ressources
importantes. La technique du termaillage, basée principalement sur cette estimation de l'évolution
des cours, n'est applicable que dans la mesure où votre chiffre d'affaires à l'exportation et les pertes
potentielles liées aux variations de cours de change justifient la mise en place d'une telle structure.
De plus, le termaillage présente des limites qui sont liées au niveau de la trésorerie de l'entreprise et
aux contraintes commerciales.

Le termaillage relève donc de la spéculation... 117


Exercices d’application

118