Vous êtes sur la page 1sur 6

BIOGRAPHIES

Par Alexander Garabitos


TAHAR BEN JELLOUN
 Tahar ben Jelloun (Fez, 1er décembre 1944), (en arabe: ‫ )طاه ر ب ن جلون‬est un écrivain marocain qui écrit en
français le Prix Goncourt 1987. Cultive la poésie, la narration et la dissertation; Il a également tâté au théâtre.
 Il est l'écrivain francophone le plus traduit au monde. Ses romans The Sand Boy et The Holy Night ont été
traduits en 43 langues. Le racisme expliqué à ma fille a été un succès éditorial en France, en Italie et en
Allemagne et a été traduit en 33 langues.
 Phrase

 Nous devons cesser de devenir les victimes des pays occidentaux et cesser de nous comporter de manière
hostile à leur égard.
 Travaux
 La Fiancée de l'eau, suivie des Entretiens avec M. Saïd Hammadi ouvrier algérien, Actes Sud 1984, théâtre

 L'enfant de sable, Seuil 'Points'P7) 1985, roman

 La nuit sacrée, Seuil 'Points' P113) 1987, roman, Prix Goncourt


ISABELLE EBERHARDT
 Isabelle Eberhardt (Genève, Suisse, 17 février 1877 - Aïn Séfra, Algérie, 21 octobre 1904) était un
explorateur et écrivain suisse qui vivait et voyageait en Afrique du Nord. À l'époque, c’était un homme
libre qui rejetait les mœurs européennes, suivait son propre chemin dans l’islam et écrivait plusieurs
livres de ses voyages en Afrique1. Il mourut dans une inondation soudaine dans le désert à 27 ans.
 La culture
 Mathilda May a interprété Eberhardt dans le film de 1991 Isabelle Eberhardt, qui a co-vedette Peter
O'Toole en tant qu'officier de la colonisation française.
 Des publications
 Abelle a raconté ses voyages dans de nombreux livres et journaux français, tels que Nouvelles
Algériennes («Histoires algériennes») (1905), Dans l'Ombre Chaude de l'Islam («À l'ombre chaude de
l'islam») (1906) et Les journaliers ("Les journaliers") (1922). Il a travaillé comme journaliste de guerre
dans le sud d’Oran en 1903.
 Pages d'Islam, éd. Barrucand (Paris: Fasquelle, 1920)
PANAIT ISTRATI
 Panait Istrati (Brăila, 10 août 1884 - Bucarest, 18 avril 1935) était un écrivain roumain d'origine
grecque du réalisme qui utilisait principalement la langue française dans son travail. C'était très
populaire à l'époque et le surnom de Gorki des Balkans était appliqué.
 Fervent communiste, ses premiers écrits remontent aux environs de 1907, quand il commença à les
envoyer aux journaux socialistes roumains. Le premier article publié était l'article intitulé "Hotel
Regina", paru dans România Muncitoare, un journal où seront publiés ses premiers articles:
Mântuitorul (Le Rédempteur), Calul lui Bălan (le cheval de Bălan), Familia noastră (Notre famille ),
Mai (jour de mai). Il a également collaboré avec d'autres journaux de gauche, tels que Dimineaţa,
Adevărul ou Viaţa Socială.
 obra

 Las narraciones de Adrian Zograffi. Prólogo: Vicente Blasco Ibáñez. Traducción: J. Delaville Le
Roulx. Barcelona: Lux, [s.a.]
 Isaac, el alambrero. Traducción: J. Elizalde. [Barcelona?]: Editorial Cooperativa Obrera, c. 1930.
HENRI MICHAUX
 Henri Michaux (Namur, Belgique, 24 mai 1899-Paris, 19 octobre 1984) était un poète et peintre belge, nationalisé
en français.
 Depuis 1925, Michaux s'intéresse de près aux arts plastiques, mais c'est en 1937 qu'il commence à dessiner et à
peindre. Il expose régulièrement son travail plastique dans plusieurs galeries parisiennes et publie de nombreux
ouvrages illustrés. Il était également intéressé par la calligraphie.
 D'autres grands écrivains ont écrit sur lui, tels que Jorge Luis Borges, André Gide, Lawrence Durrell, Octavio Paz
et Jean-Marie Le Clézio.
 Entre 2006 et 2007, deux expositions consacrées à l’analyse de leur contribution aux arts visuels ont été organisées
en Espagne au Círculo de Bellas Artes de Madrid et au Centre andalou d’art contemporain à Séville. Dans cette
institution, située dans le monastère de Santa María de las Cuevas, trois documentaires sur la vie et le travail de
l'écriture ont été inclus
 Une de ses citations les plus célèbres est la suivante: "Un jour, je détacherai l'ancre qui maintient mon navire loin
des mers."
 Premios: PEN Award for Poetry in Translation
 Nominaciones: Premio Internacional Neustadt de Literatura
BLAISE CENDRARS
 Blaise Cendrars (La Chaux-de-Fonds, canton de Neuchâtel, Suisse, 1er septembre 1887 - Paris, 21 janvier
1961), de son vrai nom Frédéric-Louis Sauser, était un écrivain suisse de langue française. Il a adopté la
nationalité française en 1916. 
 A cette époque, il écrivait La légende de Novgorod ou l'or gris, que Sozonov traduit lui-même en russe et à
partir de laquelle il imprime 14 exemplaires sur papier noir. Jusqu'en 1996, aucune copie de ce livre mythique
ne se retrouvait dans toutes ses bibliographies depuis son premier livre "officiel" en 1912 (Sequences).
 La poésie
 1912 - Pâques à New York (Les Pâques à New York)
 Séquences
 Prose du Transsibérien et de la petite Jeanne de France (Prose du Transsibérien et de la petite Jeanne de France)
 1916 - La guerre au Luxembourg
 1918 - Panama, ou les aventures de mes sept oncles
 1919 - Dix-neuf poèmes élastiques (Dix-neuf poèmes élastiques)
 Il est décédé le 21 janvier 1961, juste après avoir obtenu son seul prix littéraire officiel: le Grand Prix littéraire
de la Ville de Paris. Au moment de sa mort, Cendrars avait plus de 30 romans en préparation.