Vous êtes sur la page 1sur 17

Fiche de lecture

Impact des NTIC sur


les services financiers
F. Bouhaci – G1 – M1 -
MS
Documents de lecture
 A. KHELIL “L’impact des NTIC sur le marketing
bancaire”, Revue des sciences humaines, Université de
Laghouat, Mars 2006.
 P. SEMON, “Impact des NTIC sur les services
financiers”, Notes D’INEA (Informations du Conseil
économique et social français), Octobre 2002.
 P. SEMON “Nouvelles technologies et services
financiers”, Revue d’économie financière – Cairn.info, N°
120, 2015.
21ème siècle :

La révolution
technologique
Après la révolution industrielle amorcée
dès le 18ème siècle et éclatée durant le 19ème,
c’est au tour de la technologie de bouleverser le
21ème siècle…

L’arrivée d’Internet notamment et d’autres technologies


l’accompagnant a changé radicalement -non seulement-
le monde de l’information et de la communication mais
la sphère économique toute entière.
Tous les secteurs y sont transformés!
Secteur financier :
l’impératif de s’y
adapter
A l’instar de tous les secteurs (de l’industrie,
des services et même des administrations publiques),
le secteur des services financiers devrait intégrer les NTIC
dans son organisation, son mode de fonctionnement et en
particulier dans la conception et qualité des offres proposées

Cet impératif est dicté par l’évolution des comportements,


attentes et besoins des consommateurs mais notament dans
un souci de réduction des coûts et de confrontation à la
concurrence de plus en rude et surtout élargie!
Immersion du SF dans la
technologie :
Les grandes étapes
1960 – 1970
1980 – 1995 1995 – 2015
- Boom du taux de
bancarisation passé de - Généralisation de - Disponibilité de
20% en 1950 à 89% en l’utilisation des outils l’information en temps
1980 technologiques réel « la banque,
- Développement de - Apparition de la banque
n’importe où et n’importe
nouveaux moyens de à domicile quand! »
paiement - Constitution de grandes - Révolution dans les
- Nouveaux moyens de bases de données innovations financières /
traitement de - Augmentation des
Big data, FinTech…
l’information plus commissions de la banque - Les porteurs de
puissants de détail technologies deviennent
- Développement du télé- - Concurrence « non-
une menace!
processing, automatisation banque »
des opérations…
NTIC,
Quel impact sur le
marketing bancaire?
Le concept marketing redéfini
 Un marketing orienté « croissance à moyen terme » au lieu
de la recherche des profits à long terme
 Le couple «Produit/Client» remplace le « Produit/Marché »
 La culture « one to one » s’amplifie
 Faire face à la concurrence « très rapidement »
 L’enjeu majeur : Etre CRÉATIF,
OPPORTUNISTE et RAPIDE
Le mix marketing réinventé
Baisse des coûts des
Produit interactif conçu
intermédiaires et
en collaboration avec
montée de la valeur
d’autres professions
ajoutée au client
Produit Prix

Distrib- Commu-
ution nication
Désintermédiation et
élargissement des Nouveaux supports de
ressources (virtuelles) à communication
grande échelle Personnalisation et
(mondiale) interactivité
NTIC dans les SF,

Entre enjeux et
contraintes
Certes, l’intégration et l’exploitation des
NTIC dans le secteur financier (banques, assurances,
sociétés financières…) constituent un enjeu majeur pour ces
acteurs puisqu’elles leur permettent un développement et une
croissance comme jamais vue.
De la conquête à la fidélisation en passant par la gestion de la
relation client, les NTIC offrent un véritable gain de temps et
d’argent dans la démarche marketing, managériale, voire
même organisationnelle.
Les nouveaux outils offerts aujourd’hui facilitent un accès et
une gestion de l’information en un temps réel!
Mais cela ne signifie pas que les NTIC ne sont
sans risques ou contraintes.

Des critiques et des réticences leurs sont adressées non


seulement sur le volet sécuritaire (matériel, transactionnel,
confidentiel…) mais en particulier sur la protection et la
sécurisation des données des consommateurs dont les
moindres détails sont stockés chez leurs banquiers,
assureurs…
En profiter, oui. Mais la vigilance doit être de mise!
Algérie,
Le système de paiement
à l’ère des NTIC
Comme beaucoup de pays dans le tiers monde,
l’Algérie s’est mise dès les années 1990 à réformer
son système financier en introduisant notamment de nouveaux
moyens et nouvelles modalités dans son outil de paiement.
Cette réforme a inclut : un développement du système de
paiement (gros montants et en temps réel), un paiement de
masse (chèque, virement, avis de prélèvement
automatique…) et une modernisation du système de paiement
sur les marchés financiers (simultanéité entre livraison de
titres et règlement en espèce…)
Mais les défis à relever restent encore d’envergure!
Merci !