Vous êtes sur la page 1sur 6

L’histoire de l’OMC

(Organisation mondiale du commerce)


L’organisation mondiale du commerce

 est née le 1994 au Centre William-


Rappard, Genève, Suisse
 une organisation internationale qui
s'occupe des règles régissant le
commerce international entre les pays.
L’histoire – Les étapes
 1947 - Naissance du GATT (30 octobre)

- Vingt trois pays signent à Genève l’accord général sur les tarifs douaniers et le commerce. Cet accord vise à
relancer le commerce international en abaissant les barrières douanières et à éviter ainsi de retomber dans le
protectionnisme en vigueur avant la guerre. Reposant sur le principe du libre-échange, le GATT assure
l’harmonisation tarifaire et quantitative douanière entre ses membres. Provisoire dans un premier temps, le
GATT n’a pas le statut d’organisation internationale. Il sera remplacé, en 1995, par l’Organisation mondiale du
commerce (OMC).

 1948 - Le GATT entre en vigueur (1 janvier)


- Signé le 30 octobre 1947 par vingt-trois pays, il a pour objectif la relance du commerce mondial par
l’abaissement et l’harmonisation des barrières douanières tarifaires et quantitatives. Par la suite, le GATT fera
l’objet de plusieurs négociations multilatérales. Les principaux cycles de négociations, comme le Kennedy Round
ou le Tokyo Round, auront pour conséquence l’abaissement radical des droits de douane. Un autre, primordiale,
l’Uruguay Round, portera sur les domaines de l’agriculture et des services et, au terme des discussions, aboutira à
la création de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

 1994 - Les accords de l'Uruguay Round (15 avril)
- Dans le cadre du GATT (General Agreement on Tariffs and Trade), l’Uruguay Round aboutit, à Marrakech,
à la signature de l’acte de naissance de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Ouvert en septembre 1986,
ce cycle de négociations a réuni 125 pays. Il a été le plus long et le plus riche de l’histoire du GATT.

 2001 - La Chine devient membre de l'OMC (11 décembre)


- La Chine accède à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), suivie aussitôt après de Taiwan, portant à
144 le nombre de pays membres. L'accession de la Chine à l'OMC a confirmé l’ouverture du marché chinois et la
place majeure qu’elle entend occuper dans le monde économique. Elle a aussi permis d’entamer des réformes
structurelles du pays.
 Le sommet de Mexique (Cancún) de 2003 (la cinquième conférence ministérielle de
l’organisation mondiale du commerce) a été marqué par une alliance entre certains pays
du tiers-monde contre les projets de libéralisation des services qui étaient sur la table des
négociations.
ACTUELLEMENT
 Au second semestre 2017, dans le cadre de la préparation du Brexit, le Russie et l'Union
Européenne doivent présenter une réforme de leurs statuts à l'OMC. Sont notamment en
jeu les litiges en cours, comme celui opposant Airbus à Boeing au sujet de subventions.

Vous aimerez peut-être aussi