Vous êtes sur la page 1sur 24

La Physique

des Particules
Élémentaires
Une invitation au voyage...
« What I am going to tell you about is what we
teach our physics students in the third or fourth
year of graduate school... It is my task to
convince you not to turn away because you don't
understand it. You see my physics students don't
understand it... That is because I don't
understand it. Nobody does. »

Richard P. Feynman, The Strange Theory of Light


and Matter
Plan
• En guise d’introduction: la quête du
fondamental
• Des réponses pour des questions
simples:
– De « quoi » le monde est-il fait ?
– Comment tout cela « tient »-il
ensemble ?
• A quoi cela « sert »-il ?
• Et demain ? Les mystères non résolus…
La quête du fondamental
• Depuis la nuit des temps,
l’homme a cherché à
appréhender les briques
« fondamentales » de son univers
• Fondamental = « simple », sans
« structure »
• « On connaît la couleur, On
connaît la douceur, On connaît
l'acidité, Mais en réalité il y a des
atomes et du vide. »
Démocrite (400 avant J.-C.)
La quête du fondamental
• 19ème siècle: l’atome
• 1911: l’atome a une structure
interne, il est composé d’un
noyau, d’électrons et … de
vide!
• 1930: le noyau est lui-même
composé de protons et de
neutrons
• 1969: le proton, le neutron et
beaucoup d’autres particules
sont composés de quarks
• Aujourd’hui: la quête continue!
Des réponses pour des
questions simples…
Depuis le début des années 70, les
physiciens des particules ont
synthétisé toutes leurs
connaissances au sein d’un modèle
unique: le « Modèle Standard »
De « quoi » le monde
• De quarks est-il fait ?
– Les quarks sont les
constituants élémentaires
(sans structure interne connue)
des protons, des neutrons et
de centaines d’autres
particules
– Ils portent une charge
électrique fractionnaire
– On en connaît à l’heure
actuelle 6 « saveurs »
différentes
– Chacun peut exister en trois
« couleurs »: rouge, vert ou
bleu
– Ils ne s’observent jamais seuls,
ils se regroupent en particules
« blanches » nommées
hadrons. On distingue les
« baryons » (3 quarks) et les
« mésons » (quark+antiquark)
De « quoi » le monde
• De leptons
est-il fait ?
– Il existe 6 leptons
différents: l’électron et
ses deux jumeaux (le
muon et le tau) ainsi que
3 neutrinos
– Ces particules portent
des charges entières et
n’ont pas de « couleur »
– Les neutrinos sont des
particules « fantômes »
qui interagissent très peu
et qui ont une masse
probablement très faible
Aparté: l’énergie en physique
des particules
• L’unité d’énergie utilisée par les physiciens
de particules est « l’électron-volt »:
1 eV = 1,6 £ 10-19 J
• 100 TeV = 100 £ 1012 eV = Énergie dépensée
par un moustique pour s’élever de 1m!
• E=mc2, on exprime donc la masse des
particules élémentaires en E/c2, soit en
keV/c2, en MeV/c2 et en GeV/c2
• Masse d’un neutrino (' 0.1 eV) par rapport à
la masse du quark top (' 180 GeV) , masse
d’un grain de pollen par rapport à la masse
d’un porte-avions!
De « quoi » le monde
est-il
• De matière… et
fait ?
d’antimatière!
– Chaque particule de
matière possède un double
de même masse mais de
charge opposée: c’est
l’antimatière
– Lorsqu’une particule
rencontre son antiparticule,
elles s’annihilent en pure
énergie
– De cette énergie peuvent à
nouveau émerger d’autres
particules grâce à la
célèbre loi E=mc2
Comment tout cela « tient »-
il ensemble ?
• Les bosons
intermédiaires
– Contrairement aux
fermions de la matière
(spin ½), les bosons sont
des particules de spin 1
– Un boson intermédiaire
est une particule à part
entière associée à une
des trois interactions
fondamentales. On dit
que les particules se les
« échangent » pour
interagir.
Aparté: la quantité de
mouvement en physique des
particules
• La quantité de mouvement d’un objet est
définie comme le produit de sa masse par sa
vitesse :

• Lorsqu’une force s’applique à cet objet, sa


quantité de mouvement varie

• Si aucune force extérieure ne s’applique, la


quantité de mouvement totale est
conservée
• Pour le système homme+bateau, on a

• Lors de la désintégration d’une particule au


repos en 2 autres particules, ces dernières
doivent donc porter des impulsions de sens
opposé
Aparté: la quantité de
mouvement en physique des

particules
Les physiciens utilisent souvent
des « diagrammes de Feynman »
pour symboliser l’échange d’un
boson intermédiaire entre deux
particules élémentaires
• Ce boson « transporte » une
certaine quantité de mouvement
d’une particule à l’autre (ainsi
qu’une certaine quantité
d’énergie cinétique
½(mv2)=p2/(2m) )
• Les quantités de mouvement
s’expriment en keV/c, en MeV/c et
en GeV/c
Comment tout cela « tient »-il
ensemble ?
• L’interaction
électromagnétique
– Théorie unifiée de
l’électricité (e.g. des charges
opposées s’attirent) et du
magnétisme (e.g. une boussole
indique le nord)
– Le messager de l’interaction
électromagnétique est le
photon, composant fondamental
de lumière de masse nulle
– Seules les particules chargées
sont sensibles à cette
interaction, sa portée est infinie
Comment tout cela « tient »-il
ensemble ?
• L’interaction faible
– Responsable, entre autres, de la
désintégration du neutron. C’est,
comparativement, la plus faible des
interactions en physique des
particules
– Les médiateurs de l’interaction
faible sont les bosons Z0, W+ et W-,
ces derniers sont, à l’inverse du
photon, très massifs (80-90 GeV)!
– La portée de l’interaction faible est
très limitée (¼ 10-18 m ! )
Comment tout cela « tient »-il
ensemble ?
• L’interaction forte
– Elle permet aux protons du
noyau (de même charge !)
de rester « attachés »
ensemble
– Les médiateurs de
l’interaction faible sont
les gluons de masse nulle
– Seules les particules
« colorées » comme les
quarks et les gluons y sont
sensibles
Comment tout cela « tient »-il
ensemble ?
• L’interaction forte
– Sa portée est très limitée mais son
intensité augmente avec la distance
– Quand on tente des séparer un quark et
un antiquark, l’interaction entre eux
devient tellement importante que de leur
énergie de liaison peut se transformer en
une nouvelle paire quark-antiquark
A quoi cela « sert »-il ?
GPS
Relativité
Restreinte &
Générale,
A. Einstein

Laser
Mécanique
Quantique,
Ondes Radio
Electromagnétisme
E. Schrödinger
J. C. Maxwell & autres
Et demain ? Les mystères
non résolus…
• Le boson de Higgs
– Dans le Modèle Standard certaines symétries
de la théorie interdisent aux bosons
intermédiaires d’acquérir une masse
– Grâce à une « brisure spontanée » de ces
symétries, le problème peut être contourné
– Pour réaliser cette « brisure spontanée », une
particule mystérieuse est nécessaire, c’est le
boson de Higgs.
– Cette particule reste introuvable pour
l’instant…
Aparté: Qu’est ce qu’une
« brisure spontanée » d’une
symétrie
• Situations symétriques

• Situations où la symétrie est brisée


« explicitement »
Aparté: Qu’est ce qu’une
« brisure spontanée » d’une
symétrie
• A partir d’un problème
symétrique…

)
• …on peut obtenir des solutions qui
ne possèdent plus la symétrie !
) 
Et demain ? Les mystères
non résolus…
• Pourquoi les particules d’une même
« famille » comme l’électron, le muon et
le tau ont-elles des masses si
différentes ?
• Pourquoi 3 « générations » dans chaque
famille ?
• Pourquoi l’univers est-il essentiellement
composé de matière et pas
d’antimatière
• Les trois interactions fondamentales
sont-elles réellement différentes ?
S’unifient-elles à très haute énergie ?
Et demain ? Les mystères
non résolus…
• Où se situe la gravitation dans ce
schéma ?
• Les théories « au-delà du Modèle
Standard » telles que la
« supersymmétrie » ou la « théorie des
cordes » seront-elles un jour vérifiées ?
• La quête du fondamental a-t-elle une
fin ?
• … et bien d’autres questions qui
attendent les générations de
physiciens à venir !!!
« The effort to understand the
universe is one of the very few things
that lifts human life a little above the
level of farce, and gives it some of the
grace of tragedy.  »

Steven Weinberg

Vous aimerez peut-être aussi