Vous êtes sur la page 1sur 56

NURSING – REFECTION DE LIT

Présenté par Mr Mamadou Faye, Infirmier d’Etat


principal de classe exceptionnelle, 5 inscriptions
validées à la faculté de médecine de l’université
de Dakar, technicien supérieur de santé diplômé
en enseignement administration, surveillant, de
la chirurgie infantile HALD
A – NURSING
ASPECT LEGISLATIF
Relèvent du rôle de l’infirmier, les soins liés aux
fonctions d’entretien et de continuité de la vie et visant
à compenser partiellement ou totalement un manque
ou une diminution d’autonomie d’une personne ou
d’un groupe de personnes.
Dans ce cadre, l’infirmier a compétence pour prendre des
initiatives et accomplir les soins qu’il juge nécessaires
et procédés visant à assurer l’hygiène de la personne et
son environnement
PREREQUIS
Connaissance de l’hygiène et la propreté
Communication verbale et non verbale
Degré d’autonomie du patient
OBJECTIF GENERAL
Acquérir les connaissances nécessaires pour effectuer un
nursing avec sécurité chez un patient
OBJECTIFS SPECIFIQUES
1 – Définir le nursing
2 – Citer les buts
3 – Citer les précautions à prendre pour faire le nursing
4 – Citer le matériel
5 – Décrire la réalisation technique
PLAN DU COURS
I – Définition – généralités
II – Buts
III – Précautions
IV – Matériel
V – Réalisation technique
I – DEFINITION -- GENERALITES
Le nursing est tiré de l’anglais nurse pour désigner
l’ensemble des soins infirmiers et d’hygiène dispensés
à des patients souvent dépendants, handicapés parfois
fortement, paralysés, dans le coma ou en fin de vie.
Il comprend la toilette du malade, le rasage et le coiffage
et la prévention des escarres
II - BUTS
Préparer le patient à l’examen médical et aux soins
Eduquer le patient dans le sens de la propreté
Susciter une impression de confort de fraîcheur, de
bien être physique et psychologique, de maintien ou
de réapprentissage de l’autonomie
Permettre à la peau de jouer carrément son rôle
De prévenir l’apparition de dégradation corporelle
(escarres, rétraction articulaire)
III - PRECAUTIONS
Ne pas découvrir le malade aux yeux de l’entourage
(respect de la pudeur)
User du tact pour faire accepter au malade les soins de
propreté.
Agir avec douceur surtout chez certains patients qui
redoutent la toilette du fait des douleurs qu’elle
entraine
Eviter le refroidissement en fermant portes et fenêtres
et s’assurer de la bonne température ambiante
IV - MATERIEL
Le matériel dépend du type de toilette
IV – 1 : Matériel pour La toilette complète
IV - 1 – 1 Matériel de propreté :
IV – 1 – 2 Matériel spécifique :
 Cuvette d’ eau tiède
 Deux gants de toilette
Deux alèzes, des gants d’examen
Une serviette de bain
Paravent si nécessaire
Un sceau
Alcool camphré
Coupe ongle ou ciseau et lime à ongle
Poudre talc
• Le nécessaire pour la toilette de la bouche.
IV – 1 – 3 - Matériel annexe ou accessoire :
Chariot
Haricot
V - REALISATION TECHNIQUE

V- 1 – Toilette complète
 Chercher un aide au besoin
 Faire la préparation psychologique
 Procéder au lavage des mains
 Porter des gants d’examen
 Isoler le patient avec un paravent
S’assurer de la bonne température de la salle
 Fermer portes et fenêtres
 Placer l’alèze
Découvrir le malade
Nettoyer les yeux l’un après l’autre lentement de
l’angle interne vers l’angle externe
Nettoyer le visage mais n’utiliser du savon que sur
désir du malade
Rincer et sécher
Nettoyer le conduit auditif externe avec un coton tige
et bien assécher.
 Nettoyer le cou, la poitrine, les aisselles, les bras, le
dos, le siège, en insistant sur le sillon inter fessier et
terminer par les membres inférieurs.
Inspecter les zones de pression (occiput , épaules,
coudes, sacrum, fesses, talon …. etc. ...)
V – 2 - Toilette partielle :
Il s’agit de la toilette de routine des orifices périnéaux.
V – 2 – 1 - Matériel :
V – 2 – 1 – 1 Matériel de propreté
V – 2 – 1 – 2 Matériel spécifique
Bassin de lit
 gants de toilette
serviette de bain – cuvette d’eau -- savon
 Poudre talc
 gants d’examen – alèze
V – 2 – 1 – 3 – MA : chariot, haricot
V – 2 – 2 Réalisation technique :
 Placer l’alèze si nécessaire et placer le bassin de lit
 Mettre le malade en position gynécologique
Nettoyer successivement le bas ventre et le pubis et la
vulve : bien savonner, rincer et sécher
Talquer la région fessière
V – 3 - Autres éléments du nursing
- Habillage
 Rasage
 Coiffage
 Maquillage
 La prévention des escarres :
 Frictionner le dos avec l’alcool camphré et le talquer
 Remettre le malade en position souhaitée et le
recouvrir
B - REFECTION DU LIT
ASPECT LEGISLATIF
Dans le cadre de son rôle propre, l’infirmier accomplit
les actes ou dispensent les soins suivants :
 Soins et procédés visant à assurer l’hygiène de la
personne et son environnement
 L’installation du patient dans une position en rapport
avec sa pathologie ou son handicap
 Préparation et surveillance de son repos et son
sommeil
PREREQUIS
Connaître la prévention des escarres
L’installation d’un lit orthopédique
Connaître le mode d’emploi des commandes
Le mode d’entretien du lit
OBJECTIF GENERAL
Accéder aux connaissances permettant d’assurer
correctement la réfection du lit d’un patient
OBJECTIFS SPECIFIQUES
1 - Décrire les différents éléments d’un lit d’hôpital
2 - Enumérer les règles générales de réfection du lit.
3 - Décrire les différentes techniques de réfection d’un lit
I - DEFINITION -- GENERALITES
La réfection du lit d’un patient est un ensemble d’actes
effectués par un infirmier et permettant le maintien en
état ou le changement des éléments du lit : draps,
oreillers, traversin et alèze.
Elle est faite tous les trois jours ou moins fréquemment
en cas de besoin.
II - DESCRIPTION LIT PATIENT
Le lit est le lieu de vie du patient, la chambre étant son
environnement proche. Il est donc indispensable de
tenir compte de cette intimité.
Le lit mesure : L = 1,90 m; l =80 à 90 cm; h = 70 à 90 cm
Sa mise en plat rapide permet de faire des massages
cardiaques, sinon une planche sera glissée en dessous
Les freins des pieds sont facilement utilisables et sont
serrés si le Lit est en position dans la salle(pour éviter
la chute du patient).
Des roulettes en caoutchouc permettent le déplacement
sans bruit(surtout dans les services spécialisés)
Des barrières empêchent le patient de tomber
Le sommier est métallique et articulé permettant de
varier les positions du patient
Le lit est équipé selon le risque, d’un matelas anti-
escarres et le patient doit être averti sinon il peut
ressentir une sensation de flottement(matelas en eau)
ou bien il peut ne pas pouvoir se redresser(le matelas
suit ses mouvements).Il est houssé en toile
Le lit doit être décollé du mur pour éviter d’abimer les
prises d’oxygène, d’aspiration et les prises électriques.
D’autres éléments : oreillers, taies, traversins, alèzes,
draps, couverture et couvre-lit complètent le lit.
Les draps sont changés tous les 3 jours et souvent en cas
de besoin. Ces draps sont adaptés au lit.
La table de chevet doit être accessible quelque soit la
position du lit
L’environnement est ordonné et permet une
intervention rapide
Le fauteuil est un peu écarté du lit qui doit être au plus
bas possible(sécurité du patient)
Le lit doit être disposé de manière convenable par
rapport aux portes et fenêtres de telle sorte que la
lumière et l’air pénètrent sans gêner le patient
III - REGLES DE REFECTION
Ne pas secouer la literie pour dépoussiérer
Eviter le contact entre le linge sale et le linge propre
Toujours préparer un sac à linge et ne pas jeter le linge
sale par terre
Les éléments de la literie doivent être défaits
séparément
Prendre soin de fermer portes et fenêtres sauf pour la
réfection du lit inoccupé
Eviter les plis
IV- INDICATIONS
1 – Patients hospitalisés depuis plus de trois jours
2 – Devant toute nouvelle hospitalisation
3 - Prescription médicale
V - REFECTION D’UN LIT INOCCUPE
V – 1 : Matériel
 2 chaises
 2 draps
 2 alèzes, 1 en toile, 1 en tissu
 2 taies d’oreillers et 1 taie de traversin
 1 couverture
 1 couvre – lit
 Le sac à linge
V – 2 : Technique
V – 2 – 1 : Comment défaire le lit
 Placer les 2 chaises dos à dos
 Enlever les oreillers et les mettre sur les chaises
 Changer les taies
 Rabattre le bord supérieur du couvre-lit sur son bord
inférieur et le placer à cheval sur les 2 chaises
 Déborder la literie en allant des pieds à la tête
Enlever la couverture de la même manière que le
couvre-lit
Enlever le drap de dessus
Enlever le traversin et le poser sur une chaise.
Retirer l’alèze en coton puis celle en toile et les plier en
2 selon la longueur
Retirer le drap de dessous de la même manière que les
autres éléments
Tous ses éléments sont mis dans le sac à linge
V – 2 – 2 : Comment refaire le lit
V – 2 – 2 – 1 : Draps et alèzes
 Poser le drap de dessous au milieu du lit sans le
secouer, le déplier, faire les coins et border en
commençant par les pieds
 Poser l’alèze en toile puis celle en tissu
 Mettre en place le traversin
 Placer le drap de dessus, faire les coins et border
Aux pieds et latéralement

V – 2 – 2 – 2 : Couverture
 Placer la couverture, border au pied et latéralement en
prévoyant une ouverture
 Placer le couvre-lit et le border aux pieds
 Rabattre le drap de dessus sur la couverture à hauteur
du cou du patient
 Disposer les oreillers
VI – REFECTION D’UN LIT OCCUPE
VI – 1 : Changement du drap de dessus dans le sens de
la longueur
VI – 1 – 1 : Matériel spécifique
2 chaises
1 drap propre
1 sac à linge
VI – 1 – 2 : Technique :
Préparer le drap propre
 Plier le revers, rouler le drap dans le sens de la longueur
au ¾ et le poser sur les chaises
 Déborder la couverture la plier et la poser sur les
chaises
 Mettre le patient en décubitus latéral
 Déborder le drap de dessus, le rouler dans le sens de la
longueur jusqu’au contact du patient
 Refaire le lit de ce côté(literie inférieure : drap de
dessous, alèze) : Epousseter, tirer, border, faire les
coins.
 Enlever et tapoter le traversin et les oreillers au dehors
du lit et les déposer sur une chaise.
 Mettre le drap propre sur le rebord du lit, le border aux
pieds et latéralement et faire les coins
 Dérouler le rouleau vers le malade tout en roulant le
drap sale jusqu’au milieu du lit.
Il faut éviter que les 2 draps se touchent
 Arranger les habits du patient
 Tourner le patient de l’autre côté
 Faire la même chose que gdu côté aussi
 A la fin enlever le drap sale et le mettre dans le sac à
linge
VI – 2 : Changement de drap de dessus dans le sens
de la largeur
Il faut 2 personnes
VI – 2 – 1 – Matériel :
 2 chaises
 1 drap propre
 1 sac à linge
VI – 2 – 2 – Technique :
Préparer le drap propre
 Le rouler dans le sens de la largeur
 Laisser une partie de drap propre(revers)
Le poser sur les chaises
Déborder la couverture la plier et la poser sur une
chaise
Enlever les oreillers et les poser sur une chaise
Déborder le drap de dessus aux pieds
Border le revers du drap propre poser le rouleau sur le
lit contre le rouleau sans qu’ils se touchent
 Tirer le drap de dessous et les alèzes pour effacer les
éventuels plis, épousseter reborder.
 Dérouler le drap propre tout en roulant le drap sale
jusqu’à la tête
 A la fin, enlever le drap sale et le mettre dans le sac à
linge
 Border le drap de dessus aux pieds, faire les coins et
border latéralement
 Remettre la couverture, la border aux pieds et faire les
coins
 Remettre le tout en ordre
VI – 3 : Changement de drap de dessous
VI – 3 – 1 : Matériel
 1 drap propre
 1 sac à linge
 2 chaises
VI – 3 – 2 : Préparation
 Mettre les 2 chaises dos à dos près du lit
 Préparer le drap propre selon que le malade peut
bouger ou non.
Si le malade peut bouger, rouler le drap dans le sens de la
largeur
Si le malade ne peut pas bouger, rouler le drap dans le
sens de la longueur et le déposer sur les chaises
VI – 3 – 3 : Technique
 Déborder la couverture, la plier et la mettre sur les
chaises
 Enlever les oreillers et les poser sur une chaise
 Déborder le drap de dessus, le rabattre aux pieds et
latéralement sur le patient ce qui permet d’envelopper
le malade dans le drap de dessus.
 Enlever le traversin
 Déborder les alèzes 1 à 1 les rabattre sur le drap de
dessus
VI – 3 – 3 – 1 - Si le malade peut bouger :
 Déborder le drap de dessous à la tête
 Mettre en place le drap propre
 Border à la tête, faire les coins, le dérouler jusqu’au
patient et border latéralement
 Poser les oreillers et reposer la tête du patient sur les
oreiller
Lui demander de faire le pont en s’appuyant sur les
épaules et les talons pendant que l’infirmière déroule
et roule sous son siège le drap propre et le drap sale.
Demander au patient de poser ensuite le siège.
Soulever les pieds et terminer en enlevant le drap sale
et en déroulant le drap propre jusqu’aux pieds.
Border aux pieds, faire les coins et border latéralement
le drap de dessous
VI – 3 – 3 – 2 : Si la patient ne peut pas bouger
 Enlever la couverture et la poser sur les chaises
 Mettre le patient en décubitus latéral, un aide le
maintenir dans cette position
 Enlever les oreillers
 Déborder le drap de dessus latéralement des pieds à la
tête
 Le rabattre latéralement sur le patient
 Déborder les alèzes 1 à 1 les rabattre sur le drap de
dessus
 Enlever le traversin
 Déborder et rouler le drap de dessous des pieds à la
tête
 Placer le drap propre son rouleau contre celui du drap
sale tout en évitant qu’ils se touchent
 Border des pieds à la tête
 Faire les coins
Border les alèzes en toile et en tissu
Remettre en place le traversin et le drap de dessus
Retourner le malade de l’autre côté, toujours
maintenu par l’aide
Faire la même chose que précédemment
Remettre les oreillers et la couverture
Faire la prévention des escarres
Remettre le malade sur le dos, lui placer son oreiller
sous la tête
VI – 4 - Changement d’alèze
Il sut le même processus que le changement de drap de
dessous
CONCLUSION
Nursing et réfection de lit constituent les premiers actes
de soins à l’admission du malade.
Ils sont la garantie de la qualité des soins et du confort
du malade
Ne jamais négliger ces soins les faire le matin avant la
visite médicale les traitements.
Je vous remercie
de votre attention