Vous êtes sur la page 1sur 39

Chapitre 3: L’analyse fonctionnelle

Chapitre 3: L’analyse fonctionnelle


Définition de fonction

Il s’agit d’une action réalisé par un produit exprimée sous forme de but à atteindre, en
faisant abstraction de toutes solutions. Généralement, une fonction s’exprime par un
verbe d’action et un nom, en évitant d’y associer un qualificatif

• Une fonction est toujours composée


d’un verbe et d’un nom
soutenir une masse
être réparable

• Pourquoi une telle rigueur?


– Pour à réfléchir sur le besoin réel ;
– Pour forcer à être aussi précis que possible.
Produit

Plusieurs fonctions de nature et


Classifications
d’importance différentes

Typologie des fonctions

Fonctions principales : Ce sont les fonctions essentielles d’un produit, la raison d’être de celui-
ci. Elles peuvent être des fonctions de service ou encore des fonctions techniques. Souvent, un
produit est composé de plus d’une fonction principale.
Fonctions complémentaires : les fonctions qui réalisent des actions qui complètent, améliorent
les services rendus par les fonctions principales. Les fonctions complémentaires peuvent être
autant de service que techniques et sont, généralement, en nombre supérieur aux fonctions
principales.
Fonctions de contraintes : Expriment une limitation de liberté de conception d’un produit : elles
imposent des finalités. Le plus souvent, elles prennent leur origine de l’environnement, de la
technologie, d’insatisfactions majeures des clients ou des lois et règlements. Enfin, le produit ne
réalisent habituellement pas ces fonctions : il les respecte ou s’y conforme.
Produit

Plusieurs fonctions de nature et


Classifications
d’importance différentes
TYPOLOGIE DES FONCTIONS
Fonctions de service : actions demandées à un produit ou réalisé par lui afin de
satisfaire une partie du besoin d’un utilisateur, s’obtient par la question: Qu’est ce que
le produit doit faire ou réaliser pour satisfaire l’utilisateur.

Fonction d’usage: fonctions de service ayant un aspect utilitaire


Fonction d’estime: fonctions de service ayant un impact psychologique ou
affectif sur l’utilisation du produit

Fonctions techniques : ce sont des actions d’un constituant en vue de permettre la


réalisation des fonctions de service. Les fonctions techniques dépendent des choix
technologiques réalisés, car elles font partie de l’environnement interne du produit.
Certains auteurs estiment que les fonctions techniques sont généralement de 1,5 à 2
fois plus nombreuses que les fonctions de service.
Méthodologie de l’analyse fonctionnelle

Rechercher les
fonctions
Ordonner les
fonctions
Caractériser les
fonctions

Hiérarchiser les
fonctions
Etape 1: Rechercher les fonctions

Cette première étape de l’analyse fonctionnelle a pour objectif de formuler toutes


les fonctions d’un produit.

Méthode : La conversion des besoins en fonctions


Méthodes : RESEAU
Expression fonctionnelle des besoins

Produit Un produit est ni plus ni moins que


la réponse à un besoin :

Dématérialisation Exp:
Automobile se déplacer
Téléphone communiquer
Fonctions

Il est possible d’exprimer chacun des besoins d’un utilisateur sous
forme de fonctions que devra réaliser ou respecter un produit. Cette
façon de faire permet de mieux comprendre le besoin réel et, ensuite,
de trouver une solution optimale répondant à ce besoin. ceci évite de
choisir la première solution se présentant à l’esprit et ainsi, favorise la
recherche systématique de solutions originales et mieux adaptées

Elle permet de mieux comprendre le besoin réel et de trouver une solution optimale
répondant à ce besoin.
 L’attention est porté sur le quoi (ce que le client veut réellement) et non sur le comment

Solutions originales
Méthodes RESEAU (6 méthodes)
R Recherche intuitive
E Examen de l’environnement
S Sequential Analysis Functional Element (SAFE)
E Examen des efforts
A Analyse d’un produit de référence
U Utilisation des normes et des règlements
La recherche intuitive
Comme son nom l’indique, cette phase fait appel à l’intuition, recherche
spontanée rassemblant à un brainstorming pratiqué. La recherche intuitive à
le mérite de placer le groupe en situation assez rapidement car tous les
participants du groupe de travail recherchent les fonctions dans toutes les
directions.
Cette méthode permet de générer entre 50% et 60% des fonctions
L’examen de l’environnement
 On l’appelle aussi la méthode des interacteurs
– La plus complète et la plus systématique …
… mais aussi la plus longue à mettre en œuvre.
 Au cours de sa « vie », un produit franchira plusieurs étapes. Il se
trouvera alors en interaction avec des lieux, des systèmes et des gens
différents. Il devra alors s’adapter à ces contextes, de manière à
continuer à rendre les services attendus. Il faut alors:
1) considérer plusieurs situations dans lesquelles le produit, le système ou
le service pourraient évoluer;
2) formuler les fonctions que devra réaliser ou respecter le produit pour
évoluer dans ces situations.
 La méthode se réalise en quatre points:
1-Définir le cycle de vie
2- identifier tous les interacteurs d’un produit
3- caractériser tous les interacteurs
4- chercher les fonctions d’adaptation
L’examen de l’environnement
Un interacteur, c’est un élément de l’environnement d’un produit, qui interagit avec
ce dernier. Une fois que la quasi totalité des interacteurs pouvant faire partie de
l’étude ont été identifiées, il est important de les préciser, d’en faire ressortir les
caractéristiques. Ceci permet de mieux connaître les interacteurs.
les fonctions d’adaptation sont les fonctions qui permettent à un produit de
s’adapter à un interacteur et réciproquement.
Exemples de fonctions d'adaptation pour une tondeuse
La méthode SAFE
• Sequential Analysis of Functional Element
– Méthode très simple à mettre en œuvre.
1- Il faut imaginer des scénarios d’utilisation du produit
2- Chaque action d’utilisation donne lieu à une fonction !
La méthode SAFE
Sequential Analysis of Functional Element
SAFE est une méthode américaine nommée Analyse des Séquences des
Eléments Fonctionnels. Elle a été imaginée dans le but de rechercher les
fonctions d’un produit à travers l’études des séquences des phases de
son cycle de vie. L’analyse des séquences consiste à identifier toutes les
opérations qui ont un rapport direct avec l’usage du produit, et pour
chacune d’elles à rechercher les fonctions qui s’y rapportent.
En d’autre terme, il s’agit de se mettre à la place de l’utilisateur, de tenir
également compte de l’environnement, au moment où il utilise le
produit, et de rechercher quelles sont les fonctions à remplir durant cette
période?
Examen des efforts et des mouvements
• Méthode intéressante lorsque le produit est à
caractère assez technique.

1- Il faut imaginer divers chargements ou diverses


contraintes.
2- Puis on les traduit en fonction.

Exemple: l’utilisateur poussera la tondeuse par le manche, fixé au carter par deux
pivots : ceux-ci doivent résister aux efforts de poussée.
L’analyse d’un produit de référence
• Cette méthode consiste à décortiquer un produit de référence et à analyser
chacune de ses composantes en vue de déterminer à quoi celles-ci servent

1- Il faut se demander à
QUOI sert
chacun des composants
du produit.
2- Les réponses ainsi
trouvées sont
des fonctions du produit.

• Très facile à mettre en œuvre et très fructueuse.


• Se prête mieux à l’optimisation de produit qu’à l’innovation, car elle nécessite un
produit similaire pour l’étude.
L’utilisation des normes
• Excellente méthode pour trouver les fonctions
de contrainte.

1- Trouver les normes ou règlements applicables.


2- Identifier les fonctions à accomplir !
Liste complète des
fonctions
Ordonner
les fonctions
Ordonner les fonctions
• Les fonctions font le lien entre les attentes et le produit

Besoins Fonctions Produit

• L’inverse est aussi vrai … un produit est créé pour


répondre au besoin …

Besoins Fonctions Produit


Ordonner les fonctions
• Les liens s’établissent donc comme suit …

Besoins Fonctions Produit


Approche globale/Approche systèmes

•Cette étape peut se dérouler selon deux approches: l’approche globale ou l’approche système.

-L’approche globale est utilisé lorsque le système est très simple. Dans ce cas le produit est
vu comme un tout indivisible.

-L’approche système est utilisé pour les produits complexes. Il faut décomposer le produit
en systèmes et sous systèmes.
La méthode de
Ordonner les fonctions
l’arbre fonctionnel est une approche simple et plutôt intuitive.
Essentiellement, elle consiste à regrouper les fonctions par famille ou par système en vue
de leur donner une structure logique. Selon cette méthode, il faut partir de la fonction la
plus générale du produit pour aller vers les fonctions les plus spécifiques.
Une façon pratique de construire un arbre fonctionnel consiste à écrire sur des petits
papiers toutes les fonctions résultant de l’étape précédente et à les disposer sur une table,
à la vue des membres de l’équipe impliqués. Ensuite, il faut rechercher la fonction
première du produit, sa raison d’être. Celle-ci sera placée le plus à gauche possible du
support visuel utilisé. Enfin, en se posant la question comment, les fonctions de niveau
immédiatement inférieur peuvent être repérées pour être ensuite placées à la droite de la
fonction première. Le processus se poursuit ainsi jusqu’à ce que toutes les fonctions soient
ordonnées.
Fonction Fonction
secondaire tertiaire
Fonction
tertiaire
Fonction Fonction
principale secondaire
Fonction
tertiaire
Fonction Fonction
secondaire tertiaire
Ordonner les fonctions

Pourquoi? Comment?
Une fois que toutes les fonctions ont été ordonnées, il est possible de valider l’arbre
fonctionnel ainsi obtenu en partant de la droite de celui-ci et, en se posant la question pourquoi
Diagramme FAST
La méthode FAST, imaginée par l’Américain Charles W. Bitheway, est très proche de la méthode
de l’arbre fonctionnel. Le même principe de construction s’applique :
• de la gauche vers la droite : des fonctions générales aux fonctions spécifiques en se posant la
question comment;
• de la droite vers la gauche : des fonctions spécifiques aux fonctions générales en se posant la
question pourquoi.

Une différence cependant : l’enchaînement des fonctions répondant aux questions comment
et pourquoi doit permettre, autant que possible, d’inscrire sur une même ligne les fonctions
principales du produit. À cette logique s’ajoute la question quand, permettant de relier les
fonctions dites complémentaires, qui se réalisant dans une séquence temporelle simultanée aux
fonctions principales.
Diagramme FAST
La caractérisation des fonctions

• Critères d’appréciation
• Niveaux Cri Ni Flex
• Flexibilités
La caractérisation des fonctions
• Critères d’appréciation
- Paramètres retenus pour juger de la manière dont une fonction est remplie.
- Comment vais-je faire pour m’assurer que cette fonction est pleinement
réalisable ?
- Les critères d’appréciation doivent être mesurables et contrôlables .
• Recherche des critères d’appréciation
- Par brainstorming, en posant une des deux questions suivantes :
Þ Comment mesurer et contrôler cette fonction ?
Þ Comment vérifier cette fonction ?
La caractérisation des fonctions
Par exemple, un tournevis…

FONCTION CRITERES DE CONCEPTION

Diamètre de la prise
Faciliter préhension
Forme de la prise

Etre abordable Coût de fabrication

Transmettre le
Limite élastique du matériau
torque
La caractérisation des fonctions
Grandeur espérée sur l’échelle de mesure retenue pour un critère d’appréciation.

FONCTION CRITERES DE CONCEPTION NIVEAU

Diamètre de la prise 3,3 cm


Faciliter préhension
Forme de la prise Ronde

Etre abordable Coût de fabrication 2,58 $

Transmettre le
Limite élastique du matériau 400 Mpa
torque
La caractérisation des fonctions

• Flexibilité

- Ensemble des indications, exprimées par le demandeur, précisant la


possibilité de moduler la valeur d’un niveau.
- Il y a trois moyens d’exprimer la flexibilité :
Þ La limite d’acceptation (maximum, minimum);
Þ La variation du niveau (± proportion du niveau);
Þ La classe de flexibilité (F0, F1, F2, ou F3).
F: 0.impératif- 1.peu négociable- 2. négociable- 3.très négociable
La caractérisation des fonctions
Toujours pour l’exemple du tournevis

FONCTION CRITERES DE CONCEPTION NIVEAU FLEXIBILITE

Diamètre de la prise 3,3 cm Max 3,5 cm


Faciliter préhension
Forme de la prise Ronde Ovale à 10%

Etre abordable Coût de fabrication 2,58 $ ± 0,25

Transmettre le F1
Limite élastique du matériau 400 Mpa
torque Min
HIERARCHISATION DES FONCTIONS
Dans une approche client, la hiérarchisation des fonctions est
faite selon l’importance qu’accorde le client aux différentes
Approche client fonctions. Il est alors souvent question de pondération des
fonctions.

Kano

-Fonctions de performance (P) Pondération des clients avec une


-Fonctions d’excitation (validés échelle entre 1 et 5
Fonctions:
auprès des clients)

-Fonctions de base (B)

Pondération 0
Fonctions de contraintes
HIERARCHISATION DES FONCTIONS
La raison pour laquelle les fonctions B et C sont pondérées zéro (0) est simple. Ce n’est
pas parce qu’elles ont peu d’importance, bien au contraire : le non respect d’une fonction
B ou C (par exemple, l’omission de la fonction freiner le véhicule pour une automobile) a
généralement des conséquences catastrophiques. C’est plutôt parce que le client s’attend
à ce qu’elles soient totalement respectées; elles ne représentent donc pas son désir
premier. Le fait de pondérer zéro (0) les fonctions B et C permet alors à l’équipe de
conception de se concentrer davantage sur ce que le client souhaite réellement

Plusieurs autres approches

-Fonction indispensable: la raison d’être du produit


-Fonction importante: qui n’est pas indispensable mais
donne au produit une meilleur valeur
Exemple: -Fonction intéressante: elle sera retenue que si son coût
AFNOR n’est pas élevé
- Fonction accessoire: à intérêt secondaire retenue que si
son coût est faible
Le cahier des charges fonctionnel

- Document qui contient toutes les fonctions de même que leurs critères,
leurs niveaux et leurs flexibilités.

- Le cahier des charges fonctionnel est composé de deux éléments


principaux, soit les spécifications d’ingénierie (critères) dans le corps du
CdCF, et les notes à la conception.
Le cahier des charges fonctionnel
Document qui contient toutes les fonctions de même que leurs critères, leurs niveaux et
leurs flexibilités.
CdCF pour une tendeuse à gazon:
N Désignation K Critère Niveau Flexibilité F
1 Couper le gazon, 0 Hauteur 20mm ±8 mm 2
l'herbe..
2 Tailler les touffes 2 Aspect Test ­ 3
Récupérer l'herbe
3 coupèe 2 Volume 1/8m^3 ±10 % 2

4 Etre puissante 3 Puissance 500W ±10 % 0


5 Etre fiable 4 MTBF 500h ±50 % 1
Accés ­ ­ 3
6 Permettre le vidage 1 Temps 2min ±10 % 2
Facilité Test ­ 3
Position des
7 Etre ergonomique 3 comandes Test ­ 3

8 Etre maniable 2 Efforts poids 15kg ±10 % 1


Avoir une bonne
9 vitesse de taille 3 Vitesse 20m/min ±5 % 2

10 Avoir une largeur de 1 Largeur 0,4m ±5 % 2


coupe adaptée

Rappel des coefficients:


K: 1.utile- 2.nécessaire- 3.important- 4.très important- 5.vitale
F: 0.impératif- 1.peu négociable- 2. négociable- 3.très négociable
Le cahier des charges fonctionnel
Note à la conception

On conserve tout de même le reste des fonctions qui ont été retenues à la suite de
l’analyse fonctionnelle et qui ne peuvent être traduites par des spécifications. Ces
dernières sont répertoriées dans les notes à la conception. Ces fonctions
(d’estime, de contrainte, technique ou même d’usage) traduisent des critères de
conception intéressants qu’il est souhaitable de garder en mémoire.
A noter que toutes les fonctions trop techniques sont mises en notes à
la conception.
Le cahier des charges fonctionnel
Note à la conception

N Fonction Type Kano Description

Permettre la mise hors tension pendant le Lors du changement d’outil, un mécanisme de


1 changement d'outils Contrainte P verrouillage doit empêcher le déplacement des
axes et le fonctionnement de l’outil rotatif.

La produit doit être munie d’un panneau de


contrôle standard. Des boutons poussoirs
démarrer, arrêt, arrêt d’urgence sont à prévoir.
2 Posséder un panneau de commande Contrainte P
Aussi, il ne doit pas être possible de redémarrer
tant que le bouton d’urgence n’est pas remis en
position neutre.

Utiliser un disjoncteur approprié pour que le


3 Arrêter en cas d’urgence Contrainte P produit cesse de fonctionner en cas de surcharge
de la mécanique.

Un disjoncteur et ou des fusibles permettront de


4 Empêcher les surcharges de puissance Contrainte P protéger tout le système électrique en cas de
surcharge.
Questions