Vous êtes sur la page 1sur 38

Chapitre 4 - Méthodes de contrôle

• Généralités sur les méthodes de contrôle


• Driller's method
• Wait and Weight method
• Comparaison Driller's et Wait and Weight
• Détermination de Pt1 avec une soupape
• Choix des débits réduits

• Mesure des pertes de charge à débit réduit

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


SEC -
Méthodes de contrôle

• Méthodes consistant à maintenir la pression de fond


constante :
– En circulation directe à un débit constant Qr l’outil au fond du puits :
* Driller's method : évacuation de la venue avec la boue initiale
puis circulation avec la boue de densité requise,
* Wait and Weight method : circulation avec la boue de densité
requise dès le début du contrôle.

– Sans circulation (outil au fond ou non) :

* Méthode volumétrique quand le gaz migre dans l’annulaire


(méthode qui peut être utilisée en toutes circonstances mais peu
précise),

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


* Lubricating method pour évacuer le gaz sous les BOP,

– Pf = PG pour IWCF mais en fait Pf maintenue légèrement supérieure à


PG pendant la circulation de la venue.

SEC -
Méthodes de contrôle
• Bull - heading : la pression de fond n’est pas maintenue
constante (P dans le puits  Pfrac). Procédure utilisée :
– Si problème avec l’effluent en surface (H2S, pression trop élevée, ...),
– Si problème de circulation (garniture bouchée, ...).

Attention :
– Nécessité de fracturer une formation dans le découvert, ce sera la
plus faible (pas nécessairement la zone de la venue)
 risque de blow out interne  méthode qui peut être très
dangereuse,
– Nécessité de connaître la résistance du puits (appliquer de
préférence dans un puits profond avec faible découvert !!),

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


– Nécessité de commencer rapidement après la venue (pour réduire le
volume à réinjecter),
– Débit de pompage suffisant pour avoir une vitesse de boue dans
l’annulaire > vitesse de migration du gaz,
Remarque : bull - heading surtout utilisé en workover.
SEC -
Circulation avec Pf constante - Outil au fond
• Hypothèses :
– Venue en forage au fond du puits

– Circulation directe à débit constant

– Venue de gaz sans dissolution dans la boue

– BOP de surface  PC CL = 0

– Pertes de charge dans l’annulaire négligeables (P C EA = 0)

– Pas de sécurité sur le fond (Pf = P G)

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


SEC -
Circulation avec Pf constante - Outil au fond
• Quatre phases à considérer :
– Phase de transition : le débit varie :
* Au démarrage de la circulation,
* A l’arrêt de la circulation,
* Lors d’un changement de débit.

– Circulation avec la boue initiale d1 (circulation directe) :


* Garniture pleine de boue d1,
* Presque un cycle complet avec la Driller's method,
* Déplacement de la boue d1 uniquement dans les lignes de
surface pour la Wait and Weight.

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


– Remplacement de la boue d1 dans la garniture par la boue dr,

– Remplacement des fluides dans l’annulaire par la boue dr,


* La garniture est remplie de boue dr.

SEC -
Phase de transition (variation du débit)

• En statique, avant de commencer la circulation :


Pa1 + PHEA = PG

• En circulation :
Pf = PHEA + Pa

• On veut avoir Pf = PG
• Sur une courte période, PHEA constante
 au démarrage, pour avoir Pf égale à PG, il suffit de
maintenir (avec la duse) Pa constante et égale à Pa1,
• Au démarrage, à l’arrêt de la circulation, au changement

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


de débit, pour maintenir Pf constante et égale à PG, il
suffit de maintenir, avec la duse, Pa constante (valeur lue
sur la manomètre à l’instant considéré).

SEC -
Circulation avec la boue d1

• En statique (garniture pleine de boue d1) :


Pt1 + PHI = PG (1)

• En circulation à débit réduit :


Pf = PHI + PR - PCI (2)
• On veut avoir Pf = PG, (3)

• En combinant (1), (2) et (3), on obtient PR = Pt1 + PCI


Or PC1 = PCI + PCEA
PC1 = Pertes de charge dans le circuit au débit réduit avec la boue d 1
Avec un débit réduit les PCEA sont négligeables

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


• En définitive, pour maintenir Pf = PG, il faut que :
PR = Pt1 + PC1.

SEC -
Circulation avec la boue d1

• Pour avoir Pf constante et égale à PG, il suffit de maintenir


avec la duse

PR  Pt1  PC1
• (Pt1 + PC1) : valeur constante appelée "pression initiale de
circulation" (PR1, ICP),

• Pendant la circulation avec la boue de densité d1, pour


maintenir la pression de fond constante et égale à PG, il
suffit de maintenir, à l’aide de la duse, la pression de

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


refoulement constante et égale à PR1 avec PR1 = (Pt1 + PC1).

SEC -
Replacement des fluides par dr dans l’annulaire
• En statique (garniture pleine de boue dr) :
PHI = PG (1)

• En circulation à débit réduit :


Pf = PHI + PR - PCI (2)

• On veut avoir Pf = PG (3)

• En combinant (1), (2) et (3) , on obtient PR = PCI

PR doit être égale à P CI avec la boue dr

or PCI  P C1 . dr
d1

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


d ’où PR doit être égale à P C1 . dr
d1
SEC -
Replacement des fluides par dr dans l’annulaire
• Pour avoir Pf constante et égale à PG, il suffit de maintenir
avec la duse

PRr  P C1 . dr
d1
• PC1 . dr / d1 : valeur constante appelée "pression finale de
circulation" (PRr, FCP),

• Pendant le remplacement des fluides dans l’annulaire par


la boue de densité de dr, pour maintenir la pression de
fond constante et égale à PG, il suffit de maintenir, à l’aide

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


de la duse, la pression de refoulement constante et égale
à PRr avec PRr = PC1 . dr / d1.

SEC -
Replacement de d1 par dr dans la garniture
• En statique :
Pt + PHI = PG (1)

• En circulation à débit réduit :


Pf = PHI + PR - PCI (2)
• On veut avoir Pf = PG (3)

• En combinant (1), (2) et (3), on obtient :

PR doit être égale à (PG - P HI)  P CI

On retrouve bien :

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


PR = PR1 avant l’arrivée de la boue dr au plancher
PR = PRr lorsque la boue lourde passe à l’outil

SEC -
Replacement de d1 par dr dans la garniture
• Pendant cette phase, PHI et PCI varient de façon différente
suivant le profil du puits et la garniture utilisée
– Dans un puits vertical :
* PHI augmente progressivement avec la profondeur,
* Plus forte variation des PCI dans les DC, encore plus forte dans
l’outil.
– Dans un puits horizontal :
* PHI augmente jusqu’à l’entrée du drain, puis reste constante,
* Les PCI varient de façon différente tout le long de la garniture
suivant la garniture utilisée.
• Nécessité de calculer PHI et PCI en différents points de la
garniture :

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


– A chaque changement de l’inclinaison du puits (KOP, fin du build up,
etc..),
– A chaque changement du diamètre intérieur de la garniture (DP, DC,
HWDP, outil, etc..).

SEC -
Replacement de d1 par dr dans la garniture
• La ligne droite correspond à un puits vertical avec des
tiges de la surface au fond,
• La ligne 1 correspond à un puits vertical
• La ligne 2 correspond à un puits dévié

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


SEC -
Replacement de d1 par dr dans la garniture
• Différence entre la ligne droite et la réalité : peut être
d’une vingtaine de bar,
• Mais faible différence si débit réduit faible et faible
différence entre d1 et dr,
• A prendre en compte dans des puits déviés spécialement
si la marge de sécurité est faible,
• Dans la pratique :
– Maintenir la pression de refoulement égale à P R1 jusqu’à l’arrivée de
dr au plancher ( le volume des lignes de surface doit être connu),
– Remettre les compte - coups à 0 lorsque dr arrive au plancher,
– Avec la driller's method, pendant cette phase :

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


* Pas besoin de faire un calcul détaillé,
* Si effluent totalement évacué, Pa restera constante et égale à
Pt1,
* Normalement pas besoin de toucher à la duse, P R va suivre les
bonnes valeurs.
SEC -
Résumé
• Démarrage, arrêt et changement de débit :
– Maintenir Pa constante (garder la même Pa lorsque l’on passe d’une
situation statique à une situation dynamique ou inversement),

• Circulation avec la boue d1 :


– Maintenir la pression de refoulement constante et égale à P R1,

• Remplacement de d1 par dr dans la garniture :


– Suivre la variation de PR1 à PRr, ou avec la Driller's method maintenir
la pression en tête de l’annulaire constante et égale à Pa 1,
– Maintenir la pression de refoulement constante et égale à P R1 jusqu’à
l’arrivée de dr au plancher !!

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


• Remplacement des fluides dans l’annulaire par dr :
– Maintenir la pression de refoulement constante et égale à P Rr.

SEC -
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training
Driller’s method - Première partie

SEC -
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training
Driller’s method - seconde partie

SEC -
Driller's method
• Première partie : évacuation de l’effluent avec la boue d1 :
– Phase 2 :
* Lorsque la pompe est au débit réduit, la pression de refoulement
doit être égale à PR1. Si non, maintenir la pression de refoulement
constante et égale à la valeur fournie par le circuit
• Seconde partie : remplacement de la boue d1 par dr :
– Phase 3 :
* Si l’annulaire est propre et la duse correctement ajustée
 rien à faire,
* Cependant vérifier que la pression de refoulement est correcte
(suit les valeurs prévues) et que la pression annulaire reste égale

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


à Pt1,
* Si l’annulaire n’est pas propre, se référer à la ligne (P R1 - PRr),
* Si variation anormale de PR, voir le paragraphe "incidents".

SEC -
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training
Wait and weight method

SEC -
Wait and weight method
• Évacuation de l’effluent avec dr
– phase 2 :
* Lorsque la pompe est au débit réduit, la pression de refoulement
doit être égale à PR1. Sinon, maintenir la pression de refoulement
constante et égale à la valeur fournie par le circuit.
– phase 3 :
* Si l’effluent est encore loin de la surface  presque pas
nécessaire de toucher à la duse,
* Tracer une ligne droite entre PR1 et PRr et se maintenir quelques
bar (≈ 70 psi) au dessus de cette ligne, ne pas faire de paliers !!
* Nécessaire de connaître les valeurs exactes et de les suivre dans
le cas d’un puits dévié fragile.

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


• Au démarrage de la circulation, si possible, plus simple :
– De démarrer avec la boue d1 et d’ajuster la duse correctement,
– De vérifier que toutes les valeurs sont correctes,
– Puis ensuite de pomper la boue dr.
SEC -
Avantages et inconvénients
• Avantages de la Driller's method :
– Plus facile (toujours une valeur constante : si problème, plus facile de le
détecter et d’analyser la situation),
– La circulation peut être démarrée juste après la lecture des pressions
stabilisées Pt1 et Pa1.

• Inconvénients de la Driller's method :


– Pression maximum dans l’annulaire (principalement sous les BOP !!),
– Deux cycles de circulation nécessaires pour reprendre le contrôle
primaire.

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


SEC -
Avantages et inconvénients
• Avantages de la Wait and Weight method :
– Moins de pression dans l’annulaire qu’avec la driller’s method 
méthode à utiliser de préférence lorsque le découvert est important,

– Un seul cycle de circulation.

• Inconvénients de la Wait and Weight method :


– Attendre que la boue soit prête pour commencer la circulation
(nécessité d’utiliser la méthode volumétrique pendant cette période si la
garniture est équipée d’une soupape étanche),

– Semble plus "compliquée" : (évacuation de l’effluent et pompage de la


boue lourde en même temps),

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


– Nécessité de déterminer les valeurs de PR entre PR1 et PRr.

SEC -
Méthode à utiliser
• Wait and Weight method :
– Souvent, réduction de pression plus faible que l’on peut espérer
* Pression annulaire probablement très voisine de celle obtenue avec
la driller's method même si le temps pour préparer la boue lourde
est court,
* Probablement (et même certainement) ne diminuera pas la pression
au sabot sauf peut-être si long découvert,
– Méthode intéressante si boue lourde déjà prête et / ou moyens rapides
et fiables pour baryter.

• La driller's method peut être utilisée pour démarrer la


circulation rapidement. Cela donne du temps pour préparer

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


la boue lourde,
• Quand la boue dr est prête, on peut continuer avec la Wait &
Weight,
• Le choix peut être différent suivant les circonstances
(conditions météo, quantité de baryte à bord, compétence du personnel, ..).
SEC -
Considérations générales - Driller's et W & W
• Considération sur la Padm :
– Lorsque la venue est dans le découvert, la comparaison de Pa à Padm
donne la sécurité dont on dispose au sabot ,
– Valeur de la Padm avec la boue d1 à prendre en compte uniquement
lorsque la venue est dans le découvert (jusqu’à l’arrivée du "haut de la
bulle" au sabot),
– Garder à l’esprit :
* Effluent déplacé avec la circulation avant de fermer le puits,
* Le gaz libre migre dès son entrée dans le puits,
– Donc, "haut de la bulle" toujours plus haut que l’on imagine (au début
de la circulation, peut se trouver 400 - 500 m au dessus du fond !),
– Si gain  volume du découvert : comparer Pa à Padm n’a pas de sens,

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


– Position du sabot déterminée en considérant :
* Puits plein de gaz  pas de risque de fracturer au sabot si
procédure de contrôle correcte,
* Un gain maximum admissible  pas de risque de fracturer si
procédure correcte et gain inférieur au gain admissible.

SEC -
Considérations générales - Driller's et W & W
• Considération sur la Padm :
– La Padm peut être une valeur très conservatrice,

– Réduction de la pression au sabot dès que le gaz (libre) entre dans le


casing,
– Être réaliste :

* Généralement, si Pa < Padm à la fermeture du puits et au


démarrage de la circulation, pas de risque de fracturation,
* Si Pa > Padm pendant l’observation des pressions et dr < d frac 
possible de contrôler le puits, ne pas purger le puits mais circuler
de suite !
* Si Pa > Padm pendant l’observation des pressions et dr > d frac

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


 bull-heading et bouchage du puits doivent être considérés
* Toujours un risque de fracturation si la procédure de contrôle
n’est pas correcte !!

SEC -
Considérations générales - Driller's et W & W
• Considération sur la Padm :
– La pression au sabot peut être "contrôlée" en utilisant la pression de
refoulement lorsque le découvert est plein d ’une boue de densité bien
connue :

PR MAX  P frac   P HA dec  P HI  P CI

PR max : Pression de refoulement maximum admissible en bar,


Pfrac : Pression maximum admissible au sabot en bar,
PHA dec : Pression hydrostatique produite par la colonne de fluide
dans le découvert en bar,
PHI : Pression hydrostatique produite par la colonne de fluide à

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


l’intérieur de la garniture en bar,
PCI : Pertes de charge à l’intérieur de la garniture en bar.
(Toutes les pressions peuvent être exprimées en psi).

SEC -
Considérations générales - Driller's et W & W
• Action à la duse :
– L’ouvrir progressivement au démarrage de la circulation,
– Nécessité d’augmenter l’ouverture de la duse progressivement jusqu’à
l’arrivée du gaz en surface,
– Nécessité de réduire l’ouverture de la duse lorsque le gaz arrive en
surface,
– Nécessité d’augmenter l’ouverture de la duse à la fin de l’évacuation
du gaz,
– Nécessité d’augmenter l’ouverture de la duse progressivement
lorsque la boue lourde remonte dans l’espace annulaire,
– Retard entre la manipulation de la duse et la variation de la P R ( 3 s /

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


km)  nécessité d’anticiper les actions,
– Important d’ajuster correctement le régulateur hydraulique de la duse
(s’il existe),
– Si nécessité d’ajuster tout le temps l’ouverture de la duse toujours
dans le même sens, penser à un problème dans le circuit (sifflure,
duse bouchée, sifflée, etc..) !!
SEC -
Considérations générales - Driller's et W & W
• Sécurité :
– Nécessaire sur le chantier et sur le simulateur,
– Suivant la marge dont on dispose au sabot,
– 5 à 10 bar (≈ 70 à 150 psi) si possible, pour être à l’aise à la duse,
– Pas de sécurité dans le test théorique IWCF.

• Volume des lignes de surface :


– Besoin de connaître ce volume lorsque l’on pompe la boue dr,
– Remettre les comptes-coups à 0 lorsque la boue lourde arrive au
plancher !!

• Choix du débit de circulation Qr :

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


– On peut choisir une valeur plus faible pour les plus phases délicates
du contrôle,
– On peut choisir une valeur plus élevée lorsqu’il n’y a plus de gaz dans
le puits.

SEC -
Considérations générales - Driller's et W & W
• Évolution du niveau des bassins :
– Augmente jusqu’à l’arrivée du gaz en surface (pas de changement de
volume avec une venue de liquide),
– Diminue pendant l’évacuation du gaz,

– A la fin de l’évacuation du gaz, le niveau doit revenir à la valeur


d’avant la venue (au transfert, à l’évacuation, à l’augmentation de volume
dû au barytage, etc., de la boue près),
– Important de faire suivre l’évolution par le chef de poste pendant la
circulation de la venue (pertes, expansion du gaz,…).

• Phases délicates :

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


– A démarrage, à l’arrêt de la pompe, au changement de débit de
circulation,
– Pendant l’évacuation du gaz en surface,
– Nécessité d’avoir une bonne coordination entre le chef de poste et
l’opérateur à la duse.

SEC -
Considérations générales - Driller's et W & W
• Fin du contrôle :
– Vérifier le retour de la boue lourde en surface (sinon, continuer la
circulation jusqu’à son arrivée en surface !),
– Lorsque la boue lourde est en surface, arrêter la circulation et fermer
le puits,
– Observer les pressions en tête, la présence de pression peut être due
* A de la pression piégée dans le circuit,
* A une densité dr insuffisante (erreur sur la valeur de Pt 1).

– Pour savoir la cause de cette pression, purger le circuit par la duse et


refermer le puits :
* Si pression piégée, les pressions en tête restent à 0,

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


* Si la pression en tête augmente  le contrôle n’est pas terminé
(dr incorrecte ou puits mal nettoyé)  observer les pressions,
analyser la situation, ajuster la valeur de dr si nécessaire.
– Lorsque pressions en tête égales à 0, purger par la duse et les tiges,
puis ouvrir les BOP. Attention au gaz piégé dans les BOP.
SEC -
Considérations générales - Driller's et W & W
• GARDER A L’ESPRIT :
– LE CIRCUIT DONNE TOUJOURS DES VALEURS CORRECTES,
– TOUJOURS PRENDRE EN CONSIDERATION LES VALEURS
DONNEES PAR LE CIRCUIT, PAS LES VALEURS CALCULEES
(valeurs calculées avec des formules approximatives et des
termes négligés) !!
Mais elles ne doivent pas être vraiment différentes des valeurs
calculées. Si différence importante, penser à un incident.
– LES PRESSIONS EN SURFACE MONTRENT EXACTEMENT CE
QUI SE PRODUIT DANS LE CIRCUIT,

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


– LE MOINS ON TOUCHE LA DUSE, LE MIEUX LE CONTRÔLE
SE PASSE !!

SEC -
Garniture équipée d’une soupape
• Deux possibilités pour déterminer Pt1 :
– Première méthode : Pomper très doucement (quelques dizaines de litres
par minute), puits fermé,
Lorsque la soupape s’ouvre : Pt  Pt1 (lorsque la soupape est ouverte, Pt
et Pa augmente à la même vitesse),

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


SEC -
Garniture équipée d’une soupape
• Deux possibilités pour déterminer Pt1 :
– Seconde méthode : Démarrer avec la driller’s method au débit Qr

* Pt1 obtenue par différence (PR - PC1)


PR : valeur de la pression de refoulement lue en tête de tige
lorsque la pompe est au débit de circulation Qr et que Pa = Pa 1
PC1 = pertes de charge au débit Qr avec la boue d1

• Seconde méthode plus facile et plus rapide, mais si la


valeur PC1 n’est pas correcte, la valeur de Pt1 sera fausse,
• La première méthode nécessite :
– D’utiliser un débit de circulation très faible (20 à 40 l / min, 5 à 10 gpm),

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


– D’avoir des enregistreurs précis.

• Dans les 2 cas, nécessité de connaître la valeur de Pa1.

SEC -
Choix du débit de circulation
• Raisons pour circuler à débit réduit Qr :
– Plus facile pour ajuster la duse,
– Réduit les risques d’avoir des problèmes avec les équipements :
* Moins de pression dans le circuit,
* Une seule pompe nécessaire pour circuler.

– Limite du dégazeur atmosphérique (pression maximum admissible dans


le dégazeur déterminée par la hauteur du col de cygne. Pression dans le
dégazeur égale aux pertes de charge dans la ligne d’évacuation du gaz),
– Facilités pour alourdir la boue,

– PCEA peuvent être négligées  simplification des relations utilisées


pendant le contrôle et des procédures,

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


– Plus faible variation de la pression de fond s’il se produit un incident
et que ce dernier n’est pas détecté,
– Plus faible déviation de la ligne (PR1 - PRr) pendant le remplacement
de d1 par dr dans la garniture.

SEC -
Choix du débit de circulation
• Choix du débit réduit Qr :
– 1/4 à 1/2 du débit de forage, soit environ 600 l / min (≈ 160 gpm),
– Suivant l’habileté de l’opérateur à la duse,
– Suivant les équipements (duses, capacité pour alourdir la boue,...),
– Suivant le volume de la venue (limite du dégazeur atmosphérique),
– Peut être modifié pendant le contrôle :
* Peut être augmenté lorsque le gaz a été évacué du puits
(normalement, pas nécessaire d’ajuster l’ouverture de la duse lorsque
l’on circule des liquides),
* Peut être réduit pendant les phases délicates (évacuation du gaz,
dr dans la choke line avec les BOP sous - marins, ...).

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


• Seuls inconvénients d’avoir un débit faible :
– Limite de fonctionnement des pompes,
– Temps de circulation.

SEC -
© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training
Choix du débit de circulation

SEC -
Mesure des pertes de charge à débit réduit
• A quel moment faire les mesures :
– En début de poste,
– Lorsque les caractéristiques de la boue changent (densité, viscosité, ...)
– Lorsque il y a un changement dans la garniture (duses de l’outil,
changement de BHA, etc...),
– Tous les 150 m (500 pieds) forés (recommandation API),

• Doivent être mesurées :


– A différents débits (au moins deux),
– Avec chaque pompe,
– Puits ouvert pour les BOP de surface,

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


– Puits ouvert et puits fermé pour les BOP sous-marins.

SEC -
Mesure des pertes de charge à débit réduit
• Lecture des pressions :
– Sur le manomètre utilisé pendant la circulation de la venue.

• BOP sous-marins :
– PC mesurées en circulant par le riser (puits ouvert)  PC riser,

– PC mesurées en circulant à travers la choke line (duse grande ouverte)


 PC choke line,

– La différence entre les 2 valeurs donne la valeur P C CL des pertes de


charge dans la choke line.

© 2004 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


SEC -

Vous aimerez peut-être aussi