Vous êtes sur la page 1sur 16

METHODOLOGIE DE

L ’ AUDIT

R E A LIS E PA R : PR O FE S S E U R :
LE M R A JN I LO T FI M m e EL M EN Z H I
K A O U TA R

M A S T E R C o m p ta b ilité , C o n trô le e t A u d it
2 0 1 0 /2 0 1 1
PLAN
 INTRODUCTION.
 UN DECOUPAGE MODULAIRE.
 LA PRISE DE CONNAISSANCE GENERALE DE L’ENTREPRISE:
 Travaux préliminaires ;
 Premiers contacts avec l’entreprise ;
 EVALUATION DU CONTRÖLE INTERNE:
 Saisie des procédures;
 Tests de conformité;
 Evaluation préliminaire du contrôle interne ;
 Tests de permanence;
 Evaluation définitive du contrôle interne;
 EXAMEN DES COMPTES ET DES ETATS DE SYNTHESES:
 Adaptation du programme d’examen des comptes;
 Tests de cohérence ;
 Tests de validation ;
 Achèvement de l’audit;

IN T R O D U C T IO N
p o u r fo rm u le r u n e o p in io n va la b le e t q u i
m é rite la’ tte n tio n , ilfa u t sa tisfa ire à d e u x
co n d itio n s:
C e lu i- ci d o it d ’ a b o rd a vo ir ré u n ile s é lé m e n ts
n é ce ssa ire s à la co m p ré h e n sio n d e
l’ e n tre p rise e t a vo ir co n trô le r le u r fia b ilité .
Il d o it e n su ite a vo ir co lle cté d e s
p ré so m p tio n s e t d e s é lé m e n ts d e p re u ve
su ffisa n ts p o u r a ffirm e r q u e le s é ta ts
fin a n cie rs re flè te n t, o u n e re flè te n t p a s, o u
re flè te n t d ’ u n e m a n iè re im p a rfa ite la
situ a tio n fin a n ciè re d e le ’ n tre p rise a u d ité e .
INTRODUCTION
Les objectifs de l’auditeur:
 Toutes les opérations de l’entreprise devant être comptabilisées ont–
elles fait l’objet d’un enregistrement dans les comptes ?
 Tous les enregistrements portés dans les comptes sont-ils la
traduction correcte d’une opération réelle ?
 Toutes les opérations enregistrées durant l’exercice concernent-elles
la période écoulée et elle seule ? Inversement, des opérations
concernant cette période ne sont-elles pas enregistrées dans un
autre exercice ?
 Tous les soldes apparaissent au bilan représentent-ils des éléments
d’actif et de passif existant réellement ??
 Ces éléments d’actif et de passif sont –ils évalués à leur juste valeur?
 Les documents financiers sont-ils correctement présentés ?
 Les documents financiers font-ils l’objet des informations
complémentaires qui sont éventuellement nécessaires ?

UN DECOUPAGE
MODULAIRE.

Le praticien est amené à calquer son


intervention
sur le découpage naturel qui résulte de l’activité

de
l’entreprise, et qui a servi de base, en principe, à

l’organisation de la comptabilité et du contrôle

interne.
L’auditeur n’examinera pas les comptes selon

l’ordre
préconisé par le PCM, mais en contrôlant

Simultanément les comptes qui se rattachent à


UN DECOUPAGE
MODULAIRE.

Nous retiendrons, les modules suivants:


Ventes et créances d’exploitation;
Charges et dettes d’exploitation;
Charges de personnel;
Investissements d’exploitation
(immobilisations);
Portefeuille-titres;
Trésorerie;
Opérations financières;
Capitaux propres et situation nette;
Résultats et synthèse générale.
LA PRISE DE
CONNAISSANCE GENERALE
DE L’ENTREPRISE
Travaux préliminaires:
l’auditeur commence à se documenter sur
l’entreprise avant même d’intervenir sur
place.
Premiers contacts avec l’entreprise:
L’auditeur les organise sur la base de
l’organigramme de l’entreprise:
 Un entretien avec les principaux responsables;
 L’utilisation de la documentation interne;
 la visite des lieux d’implantation;
un projet
 d’intervention établi sur la base d’un découpage modulaire de l’entre
EVALUATION DU CONTRÖLE
INTERNE
Saisie des procédures:
L’objet de cet étape est de recenser toutes les
procédures qui conduisent aux travaux de
comptabilisation pour en acquérir une
connaissance précise, dans l’objectif de les
formaliser;
Tests de conformité:
Ces tests permettre à l’auditeur de vérifier
qu’il a bien appréhendé le système existant
dans la société, ils sont par nature d’une
ampleur très limitée.
La b o n n e d e scrip tio n d e s p ro cé d u re s;La b o n n e co m p ré h e n sio n d e s exp lica tio n s fo
EVALUATION DU CONTRÖLE
INTERNE
Evaluation préliminaire du contrôle interne :

La description des procédures

Les points faibles


s points forts
s qui garantissent la bonne
les comptabilisation
défaillances qui des
fontopérations
naître un risque d’erreur ou d
EVALUATION DU CONTRÖLE
INTERNE
Tests de permanence;
Les tests de permanence visent à vérifier que
les procédures correspondant aux points
forts du système comptable font l’objet
d’une application constante, ces tests
revêtent une ampleur suffisante.
ésentent des anomalies doivent être rangées avec les faiblesses détectées
EVALUATION DU CONTRÖLE
INTERNE
Evaluation définitive du contrôle interne:
En définitive, l’auditeur sera donc amené à
distinguer :
 Les véritables points forts qui sont à la fois
théoriques et pratiques;
 Les faiblesses imputables à un défaut dans la
conception du système;
 Les faiblesses imputables à une mauvaise
application des procédures.

RAPPORT SUR LE CONTRôLE INTERNE


EXAMEN DES COMPTES ET
DES ETATS DE SYNTHESES
Adaptation du programme d’examen des
comptes;
L’auditeur peut adapter son programme
d’audit de manière à obtenir les éléments de
preuves pour donner à son opinion un
caractère raisonnable , sans déployer
d’efforts inutiles.

ystè m e ju stifie ro n t ce rta in s a llélge esmp oe innts


ts dfau ibp lro
e sg ra
le mcomn ed udi’ro
inntet rve
à len ti
reonnfo rce r
EXAMEN DES COMPTES ET
DES ETATS DE SYNTHESES
Tests de cohérence:
Permettent de vérifier l’homogénéité des
informations à caractère comptable ou
opérationnel qui sont à la disposition du
praticien.
Les techniques:
 Les revues de l’information : elles consistent à
examiner l’information sur un plan général afin
de déceler les incohérence notoire qui
pourraient transparaître;
 Les comparaisons par calcul: exemple les
vérifications de vraisemblance
EXAMEN DES COMPTES ET
DES ETATS DE SYNTHESES
Tests de validation:
C’est un rapprochement entre un élément
comptable et la réalité qu’il représente.
Il existe différentes formes de validation:
 La validation sur la base des documents détenus
par l’entreprise;
 La validation par confirmation extérieure;
 La validation par inspection physique.


EXAMEN DES COMPTES ET
DES ETATS DE SYNTHESES
Achèvement de l’audit:
La revue des options comptables prévues par
l’entreprise;
L’examen des événements après bilan ;
L’examen de la présentation et de
l’information complémentaire;
La revue des papiers de travail;
L’émission de l’opinion, sur laquelle prend fin
la démarche de l’audit.



MERCI