Vous êtes sur la page 1sur 25

PANSEMENT D ’UNE PLAIE

ASEPTIQUE
Présenté par Mr Mamadou Faye infirmier d’état principal de
classe exceptionnelle, 5 inscriptions validées à la faculté de
médecine de l’université de Dakar, Technicien supérieur de
santé diplômé en enseignement administration , Surveillant
de la chirurgie pédiatrique HALD
LEGISLATION
Dans le cadre de son rôle propre l’infirmier est habilité à
faire les pansements sauf pour les pansements
spécifiques qui relèvent de la prescription médicale.
Les médecins peuvent faire tous les pansements sans
autorisation particulière
PREREQUIS
Connaissances en anatomie et physiologie humaines
OBJECTIF GENERAL
Acquérir les connaissances nécessaires permettant
d’effectuer avec sécurité le pansement d’une plaie
aseptique
OBJECTIFS SPECIFIQUES
1. Définir une plaie aseptique
2. Définir le pansement aseptique
3. Citer le matériel
4. Décrire en respectant la chronologie les différentes
phases du pansement d’une plaie aseptique
PLAN DU COURS
I. Définition – Généralités
II. Préparation
III. Réalisation technique
I – DEFINITION -- GENERALITES
Une plaie aseptique est une plaie à faible risque
infectieux
Le pansement d’une plaie aseptique est l’ensemble des
actes assurant le traitement d’une plaie non
infectée(plaie opératoire).
Il est fait après nettoyage des locaux et toilette du
patient, le plus souvent au lit du patient ou en salle de
soins, tous les deux ou trois jours.
II - MATERIEL
II – 1 : Matériel de propreté :
Cf Généralités sur les pansements
II – 2 : Matériel d’asepsie
Cf Généralités sur les pansements
II – 3 : Matériel de protection
Cf Généralités sur les pansements
II – 4 : Matériel spécifique
1 boite à instrument :
Cf Généralités sur les pansements
Le matériel de contention :
Cf Généralités sur les pansements
 Les antiseptiques
- 1 antiseptique moussant(bétadine rouge )
- De la bétadine dermique ou autre médicament pour le
traitement de la plaie
Autres matériels : éther, sérum physiologique, cuvette
contenant la solution de décontamination
II – 6 : Matériel accessoire ou annexe :
chariot, haricot,
III – REALISATION TECHNIQUE
III – 1 : Phase pré- exécutoire
III – 1 – 1 : Préparation du lieu :
cf cours les généralités sur les pansements
III – 1 – 2 : Préparation du patient
Cf cours généralités sur les pansements
III – 1 – 3 : Préparation du soignant :
Cf cours généralités sur les pansements
III – 1 – 4 : Préparation du matériel :
Réunir et ranger sur un chariot à pansement le matériel
nécessaire ; Cf cours généralités sur les pansements
Tapisser un plateau stérile de compresses stériles et y
déposer les instruments et les compresses stériles;
recouvrir le tout avec le second plateau.
N.B : Prévoir tout le matériel nécessaire pour éviter les
déplacements inutiles.
III – 2 : Phase exécutoire
Fermer portes et fenêtres et arrêter la ventilation ou la
climatisation
Se placer dans une position de telle sorte qu’on ne
survole pas les plateaux stériles ou faire des
déplacements inutiles
 III – 2 – 1 : Ablation du pansement précédent
 Enfiler les gants d’examen
 Enlever le sparadrap ou la bande
S’il s’agit du sparadrap, saisir avec la pince à Disséquer
avec griffe un des bouts du sparadrap et tirer tout en
déprimant la peau du site du soin avec l’autre main
posée à plat
S’il s’agit d’une bande, soulever une partie du bandage ne
se situant pas dans la zone de la plaie à l’aide de la
pince à disséquer avec griffe et couper la bande avec la
paire de ciseaux
 Enlever doucement la bande puis les compresses une à
une.
 Si les compresses sont adhérentes à la plaie, les
imbiber de sérum physiologique
- Jeter le pansement souillé dans le haricot et plonger les
pinces utilisées dans la solution de décontamination.
- Décontaminer les gants et les enlever selon la méthode
enseignée.
- Se passer les mains à la SHA ou à l’alcool et enfiler les
gants stériles.
III – 2 – 2 : Examen de la plaie
Inspecter la plaie pour voir l’état d’ évolution
Explorer la plaie avec une sonde cannelée ou un stylet
pour déterminer la profondeur ou l’existence d’un
foyer de suppuration
III – 2 – 3 : Nettoyage de la plaie
Le nettoyage de la plaie aseptique se fait toujours en
allant de l’intérieur vers l’extérieur et comporte
trois temps
- La détersion avec le savon antiseptique
- Le rinçage au sérum physiologique
- Le séchage avec des compresses sèches
Les rebords sont nettoyés toujours en respectant les
trois temps
A l’aide d’une pince de Kocher ou de Péan et une pince à
disséquer, plier la compresse en quatre pour en faire
un tampon.
Demander à un aide de verser la solution savonneuse sur
le tampon au dessus du deuxième plateau stérile
Savonner l’intérieur de la plaie en changeant de tampon
autant de fois que nécessaire.
Rincer avec le sérum physiologique(SSI), changer de
tampons de compresses si nécessaires
Sécher par tamponnement avec des compresses stériles
Changer de tampons de compresses si nécessaires
Savonner le pourtour de la plaie, rincer et sécher de la
même manière que pour l’intérieur de la plaie
Décaper le pourtour avec l’éther.
III – 2 – 4 : Application du pansement primaire
Faire des attouchements répétés avec une compresse
imbibée de Bétadine jaune sur toute la surface de la
plaie; ou appliquer le médicament prescrit
III – 2 – 5 : Application du pansement secondaire
Recouvrir le pansement primaire de compresses en les
appliquant une à une et enfin fixer le tout avec une
bande ou du sparadrap.
III – 3 : Phase post exécutoire

III – 3 - 1 : Concernant le patient


 Cf cours sur les généralités sur les pansements
III – 3 – 2 : Concernant l’environnement du soin
Cf cours sur les généralités sur les pansements
III – 3 – 3 - Concernant le matériel :
Cf cours sur les généralités sur les pansements
III – 4 - Concernant l’infirmier :
Cf cours sur les généralités sur les pansements
Je vous remercie
de votre attention