Vous êtes sur la page 1sur 20

Révisions

Logique combinatoire

Sunday, May 3, 2020


Fonctions logique de base
e1
 Fonction ET e2 & S

• Pour que la sortie soit à 1 : e1 e2 S


Il faut que e1 ET e2 soient à 1 0 0 0

• Pour que la sortie soit à 0 : 0 1 0


Il suffit qu’une entrée soit à 0 1 0 0
1 1 1
• La fonction réagit au niveau 0

S = e1 . e2
Fonctions logique de base
e1
 Fonction NON-ET (NAND) e2 & S

• Pour que la sortie soit à 0 : e1 e2 S


Il faut que e1 ET e2 soient à 1 0 0 1

• Pour que la sortie soit à 1 : 0 1 1


Il suffit qu’une entrée soit à 0 1 0 1
1 1 0
• La fonction réagit au niveau 0

S = e1 . e2
Fonctions logique de base
e1
 Fonction OU e2 >1 S

• Pour que la sortie soit à 1 :


Il suffit qu’une entrée e1 OU e2 e1 e2 S
soit à 1 0 0 0

• Pour que la sortie soit à 0 : 0 1 1

Il faut que toutes les entrées 1 0 1


soient à 0 1 1 1
• La fonction réagit au niveau 1
S = e1 + e2
Fonctions logique de base
e1
 Fonction NON-OU (NOR) e2 >1 S

• Pour que la sortie soit à 0 :


Il suffit qu’une entrée e1 OU e2 e1 e2 S
soit à 1 0 0 1

• Pour que la sortie soit à 1 : 0 1 0

Il faut que toutes les entrées 1 0 0


soient à 0 1 1 0
• La fonction réagit au niveau 1
S = e1 + e2
Fonctions logique de base
e1
 Fonction OU Exclusif e2 =1 S

• Pour que la sortie soit à 1 :


Il faut que e1 OU e2 soit à 1 e1 e2 S
Mais pas les 2 0 0 0

• Pour que la sortie soit à 0 : 0 1 1

Il faut que les entrées 1 0 1


soient au même niveau logique 1 1 0

S = e1 + e2 S = a.b + a.b
Fonctions logique de base
e1
 Fonction NOR Exclusif e2 =1 S

• Pour que la sortie soit à 0 :


Il faut que e1 OU e2 soit à 1 e1 e2 S
Mais pas les 2 0 0 1

• Pour que la sortie soit à 1 : 0 1 0

Il faut que les entrées 1 0 0


soient au même niveau logique 1 1 1

S = e1 + e2 S = a.b + a.b
Algèbre logique
 Boole, George (1815-1864), mathématicien et
logicien anglais.
 Il décrit un système algébrique qui sera plus tard
connu sous le nom d’algèbre booléenne. Dans ce
système, les propositions logiques sont
indiquées par des symboles et peuvent être
exécutées par des opérateurs mathématiques
abstraits qui correspondent aux lois de la
logique.
Algèbre logique
 Relations particulières
a.b=b.a a+0=a a.0=0

a+b=b+a a+a=a a.a=a

a+(b+c)=(a+b)+c a+1=1 a.1=a


=b+(a+c)
a(b+c)=a.b+a.c a+a=1 a.a=0
Algèbre logique
 Théorème de de Morgan

a.b=a+b

a+b=a.b

Application principale :
Transformation d’une somme en produit et inversement
Algèbre logique
 Exemple d’application : Recherche d’équation
a
b b.c >1 a + b.c

c & & S = c.(a + b.c)

Simplification : S = a.c + b.c.c


S = a.c + b.c
S = c (a + b) S = c (a + b)
Algèbre logique
 Exemple d’application : création d’un logigramme
Equation logique de départ : S = ( a + b.c ).d

a a
b
& b.c >1 a + b.c
S
c
d
d &

Règle de construction : Toujours partir de la sortie, rechercher


l’opérateur logique qui sépare l’équation
Algèbre logique
 Tableau de Karnaugh : d c b a S
0 0 0 0 0
Etude d’un exemple :
0 0 0 1 0
définition d’une équation à
partir d’une table de vérité 0 0 1 0 1
0 0 1 1 1
0 1 0 0 0
0 1 0 1 1
0 1 1 0 1
0 1 1 1 0
1 0 0 0 1
1 0 0 1 1
Algèbre logique
 Tableau de Karnaugh : d c b a S
0 0 0 0 0
1 – Construire le tableau
0 0 0 1 0
b.a 0 0 1 0 1
00 01 11 10 0 0 1 1 1

00 0 1 0 0 0
0 0 1 1
0 1 0 1 1
01 0 1 0 1 0 1 1 0 1
d.c
11 0 1 1 1 0
1 0 0 0 1
10 1 1 1 0 0 1 1
Algèbre logique
 Tableau de Karnaugh : d c b a S
0 0 0 0 0
2 – Compléter le tableau
0 0 0 1 0
b.a 0 0 1 0 1
00 01 11 10 0 0 1 1 1

00 0 1 0 0 0
0 0 1 1
0 1 0 1 1
01 0 1 0 1 0 1 1 0 1
d.c
11 1 1 1 1 0 1 1 1 0
1 0 0 0 1
10 1 1 1 1
1 0 0 1 1

Ajouter des 1 ou 0 afin de pouvoir réaliser des regroupements maximums


Algèbre logique
 Tableau de Karnaugh : d c b a S
0 0 0 0 0
3 – Regrouper les cases (groupe de 2n) 0 0 0 1 0
b.a 0 0 1 0 1
00 01 11 10 0 0 1 1 1

00 0 1 0 0 0
0 0 1 1
0 1 0 1 1
01 0 1 0 1 0 1 1 0 1
d.c
11 1 1 1 1 0 1 1 1 0
1 0 0 0 1
10 1 1 1 1 1 0 0 1 1
Algèbre logique
 Tableau de Karnaugh : d c b a S
0 0 0 0 0
4 – Etablir l’équation finale
0 0 0 1 0
b.a 0 0 1 0 1
00 01 11 10 0 0 1 1 1

00 0 1 0 0 0
0 0 1 1
0 1 0 1 1
01 0 1 0 1 0 1 1 0 1
d.c
11 1 1 1 1 0 1 1 1 0
1 0 0 0 1
10 1 1 1 1 1 0 0 1 1

S = c.b + d + a.b + a.b.c Recommencer


Algèbre logique
 Tableau de Karnaugh : Etude d’un exemple :
définition d’une équation
1 – Construire le tableau
à partir d’une équation
c.d logique
00 01 11 10

00 S = a.b.c + a.b.c + a.b.c + a.b.d

01
a.b
11 1 1 1 1

10 1 1
Algèbre logique
 Tableau de Karnaugh :
2 - Regrouper
c.d
00 01 11 10

00 S = a.b.c + a.b.c + a.b.c + a.b.d

01
a.b
11 1 1 1 1

10 1 1
Algèbre logique
 Tableau de Karnaugh :
3 – Définir l’équation finale
c.d
00 01 11 10

00 S = a.b.c + a.b.c + a.b.c + a.b.d

01
a.b
11 1 1 1 1 S = a.b + a.c S = a.(b + c)
10 1 1

Recommencer