Vous êtes sur la page 1sur 33

Etude de quelques

problèmes analytiques
propres aux
monnaies antiques
(Argent — Cuivre)

Miguel TUDA
Methodes d’examen et d’analyse des biens culturels
M1 Conservation - Restauration des biens culturels
Plan

• Introduction
• Démarche historique
• La fluorescence de rayons X
• Conclusions
Introduction

Quel est l'intérêt de connaître la composition?


Introduction

Quel est l'intérêt de connaître la composition?

• Économique
Introduction

Quel est l'intérêt de connaître la composition?

• Économique
• Historique
Introduction

Quel est l'intérêt de connaître la composition?

• Économique
• Historique
• Conservation-Restauration
Démarche historique

Comment est-ce qu’on a répondu à la


question de la composition?
Démarche historique

Comment est-ce qu’on a répondu à la


question de la composition?
• IIIe siècle avant J.-C.: Archimède

??
Démarche historique

Comment est-ce qu’on a répondu à la


question de la composition?
• IIIe siècle avant J.-C.: Archimède
Démarche historique

Comment est-ce qu’on a répondu à la


question de la composition?
• IIIe siècle avant J.-C.: Archimède

Densité Densité
théorique réelle

Flan nº 5 10,2 Kg/l


Démarche historique

Comment est-ce qu’on a répondu à la


question de la composition?
• IIIe siècle avant J.-C.: Archimède

Densité Densité
?? ??
théorique réelle

Flan nº 5 10,2 Kg/l 8,1 Kg/l


Démarche historique

Comment est-ce qu’on a répondu à la


question de la composition?
• IIIe siècle avant J.-C.: Archimède

Densité Densité
???? ??
théorique réelle

Flan nº 5 10,2 Kg/l 8,1 Kg/l

Densité Ag = 10,5 Kg/l


Densité Cu = 8,9 Kg/l
/ Démarche historique

Comment est-ce qu’on a répondu à la


question de la composition?
/ Démarche historique

Comment est-ce qu’on a répondu à la


question de la composition?
• XIXe siècle après J.-C.: naissance de la chimie
/ Démarche historique

Comment est-ce qu’on a répondu à la


question de la composition?
• XIXe siècle après J.-C.: naissance de la chimie
• 1895 rayons X (W. Conrad Rötgen)
/ Démarche historique

Comment est-ce qu’on a répondu à la


question de la composition?
• XIXe siècle après J.-C.: naissance de la chimie
• 1895 rayons X (W. Conrad Rötgen)
• 1896 fluorescence X (Winkelmann et Straubel)
/ Démarche historique

Comment est-ce qu’on a répondu à la


question de la composition?
• XIXe siècle après J.-C.: naissance de la chimie
• 1895 rayons X (W. Conrad Rötgen)
• 1896 fluorescence X (Winkelmann et Straubel)
/ Démarche historique

Comment est-ce qu’on a répondu à la


question de la composition?
• XIXe siècle après J.-C.: naissance de la chimie
• 1895 rayons X (W. Conrad Rötgen)
• 1896 fluorescence X (Winkelmann et Straubel)
/ Démarche historique

Comment est-ce qu’on a répondu à la


question de la composition?
• XIXe siècle après J.-C.: naissance de la chimie
• 1895 rayons X (W. Conrad Rötgen)
• 1896 fluorescence X (Winkelmann et Straubel)
• 1899 diffraction de rayons X (Haga et Wind)
/ Démarche historique

Comment est-ce qu’on a répondu à la


question de la composition?
• XIXe siècle après J.-C.: naissance de la chimie
• 1895 rayons X (W. Conrad Rötgen)
• 1896 fluorescence X (Winkelmann et Straubel)
• 1899 diffraction de rayons X (Haga et Wind)
/ Démarche historique

Comment est-ce qu’on a répondu à la


question de la composition?
• XIXe siècle après J.-C.: naissance de la chimie
• 1895 rayons X (W. Conrad Rötgen)
• 1896 fluorescence X (Winkelmann et Straubel)
• 1899 diffraction de rayons-X (Haga et Wind)
• 1913 premier spectre de rayons-X (Henry et William Lawrence Bragg)
/ Démarche historique

Comment est-ce qu’on a répondu à la


question de la composition?
• XIXe siècle après J.-C.: naissance de la chimie
• 1895 rayons X (W. Conrad Rötgen)
• 1896 fluorescence X (Winkelmann et Straubel)
• 1899 diffraction de rayons-X (Haga et Wind)
• 1913 premier spectre de rayons-X (Henry et William Lawrence Bragg)
/ Démarche historique

Comment est-ce qu’on a répondu à la


question de la composition?
• XIXe siècle après J.-C.: naissance de la chimie
• 1895 rayons X (W. Conrad Rötgen)
• 1896 fluorescence X (Winkelmann et Straubel)
• 1899 diffraction de rayons-X (Haga et Wind)
• 1913 premier spectre de rayons-X (Henry et William Lawrence Bragg)
• 1947 Norelco® commercialise le premier spectromètre de
fluorescence X
• 1953 A. A. Moss publie Niello Studies in Conservation, vol. 2
/ La fluorescence de rayons X

Caractéristiques de la fluorescence de rayons X

• Analyse élémentaire
• Analyse de surface
• Quali et quantitatif
/ La fluorescence de rayons X

Flan nº 127 Diagramme de diffraction de rayons X


/// La fluorescence de rayons X

Flan nº 107 section. (Le flan n'a pas subi d'attaque métallographique)
/// La fluorescence de rayons X

Flan nº 59 section. (Le flan n'a pas subi d'attaque métallographique)


/// La fluorescence de rayons X

La fluorescence de rayons X plus une technique


d’analyse globale.
/// La fluorescence de rayons X

La fluorescence de rayons X plus une technique


d’analyse globale.

Methodes d’activation, caractéristiques:

• On place l’objet dans une flux de particules (normalment


neutrons, mais aussi protons)
• Quelques atomes se transmutent en radio-isotopes
• Mesure quali et quantitatif de la radioactivité émise par ces
radio-isotopes
• Résultat global sans perte de matière
• Mais on peut changer la structure metalographique!!!
//// La fluorescence de rayons X

La fluorescence de rayons X plus une technique


d’analyse globale.

Methodes d’activation, interprétation:

1. S’il y a une différence important entre les résultats du


suface et les globales:
• la corrosion n’est pas avancée.

2. Si les résultats du suface et les globales sont pareilles:


• la corrosion est très avancée.
//// Conclusions

Conclusions

En général:
• On doit prendre les resultats des fluorescence de rayons X
avec prudence.
//// Conclusions

Conclusions

En général:
• On doit prendre les resultats des fluorescence de rayons X
avec prudence.

En relation à la restauration:
• Bien que on ne peut pas savoir la composition original de
l’alliage, on comprend mieux le processus d’alteration.
• Il faut avancer vers une description des processus plus
précis.
Bibliographie
• Condamin Jeanne, Picon Maurice: Etude de quelques problËmes analytiques propres aux
monnaies antiques (Argent óCuivre). In: Revue numismatique, 6e sÈrie - Tome 6, 1964 pp. 69-89.
• Theophile, pÍre de moire: Essai sur divers arts en trois livres, Livre III. Ed. Picard, 1980.
• VV. AA.: Historia econÛmica mundial (siglos X-XX), pages. 272-274. Ed. CrÌtica, 2005.
• R. J. Gettens: The corrosion products of an ancien chinese bronze. Journal of chemistry
education, 1951.
• Zvi Goffer: Archaeological Chemistry, a sourcebook on the applications of chemistry to
archaeology. Wiley interscience, 1980.
• VV. AA: À la recherche du metal perdu. Ed. Errance, 1999.
• L. Robbiola, N. Pereira, K. Thaury, C. Fiaud, J.-P. LabbÈ: Decuprification phenomenon of
Cu-Sn alloys in aqueus solution at nearly neutral pH condition. METAL 98, James & James science

publications, 1998
• L. Robbiola, D. Vilbert, T. Lejars, D. Bourgarit, B. Mille†: Charaterization of a buried
archaeological bronze from the Celtic tomb n∫ 1002 of La fosse Cotheret-France (Roissy-en-
France). METAL 2001, Perth, Western australian Museum publications, 2004.

Site internet:
• http://fr.wikipedia.org/wiki/Spectrom%C3%A9trie_de_fluorescence_X (consulté en Décembre, 2011)