Vous êtes sur la page 1sur 12

Travail de

recherche
Séance 2

« Méthodes et outils de
gestion »
Réalisé par:
MEHDI Sofiane
HADJAR Abdeslam
AKHRIB Chaher
Sommaire :
• C’est quoi la MARP ?

• Processus de la méthode MARP :

- Le QQOQCP ?

- Les 5 Pourquoi ?

- Le diagramme ISHIKAWA ?
La MARP :
Définition : La méthode MARP combine
plusieurs outils de résolution de problème
articulés autour d’un processus pour faire la
synthèse d’une situation, analyser les causes
racines d’un problème, les classifier et faire un
premier projet de plan d’action.

• La méthode est plus efficace quand pratiquée en


groupe, pour générer l’intelligence collective.
L'objectif de la méthode MARP est de faciliter la
résolution de problème et de dresser un premier
plan d’action pour éliminer les difficultés rencontrées
sur une problématique en organisant l’analyse
autour d’une démarche structurée.

La méthode facilite la résolution en groupe,


l’intelligence collective et peut s’insérer dans
différents processus de management, la gestion de
projet, le pilotage des processus…

Utiliser cette méthode contribue à l'amélioration de


la performance globale de l'organisation et de la
qualité de vie au travail.
1- Le QQOQCP :
• Définition : QQOQCCP (pour « Qui ? Quoi ? Où ?
Quand ? Comment ? Combien ? Pourquoi ? ») est un
sigle résumant une méthode empirique de
questionnement d'origine aristotélicienne simplicité, son
caractère logique et systématique en font un cadre
descriptif d'analyse classique
• Toute démarche d'analyse implique en effet une phase
préalable de « questionnement systématique et
exhaustif » dont la qualité conditionne celle de l'analyse
proprement dite, en vue de collecter les données
nécessaires et suffisantes pour dresser l'état des lieux et
rendre compte d'une situation, d'un problème, d'un
processus, Faire le tour d'une question conduit à se
poser et à répondre à de nombreuses questions — de 5
à 10 suivant les auteurs —, telles que : « Que fait-on ?
Avec quoi le fait-on ? Qui est concerné ? Qui le fait ? Et
pourquoi cette personne ? Où le fait-on ? Quand le fait-
on ? Avec quelle quantité ? Combien ça coûte ?
Comment le fait-on ? Pourquoi ? Pourquoi y a-t-il ce
problème ? Pourquoi agit-on ainsi ? Pourquoi est-ce
important ? Pourquoi est-ce situé ici ou là ? », etc.
2- Les 5 pourquoi :
• Définition : Cette méthode est une investigation
qui consiste à questionner la problématique en
posant la question pourquoi, et à répéter cette
question à chaque réponse apportée. La boucle
est à répéter jusqu’à l’épuisement des questions
se rapportant à la problématique étudiée. En
général 5 niveaux de questionnement au
maximum suffisent pour déterminer les causes
racines du problème étudié.
3- Le diagramme
d'Ishikawa :
• Définition : Le diagramme de causes et effets, ou
diagramme d'Ishikawa, ou diagramme en arêtes de
poisson ou encore 5M, est un outil développé par Kaoru
Ishikawa en 1962 Cette méthode consiste à classer les
différents causes racines sur des axes d’un diagramme
ressemblant à une arrête de poisson (d’où son autre
appellation, diagramme en arrête de poison).
• Ce diagramme se structure habituellement autour du
concept des 5 M. Kaoru Ishikawa recommande de
regarder en effet l'événement sous cinq aspects
différents, résumés par le sigle et moyen
mnémotechnique 5M :
1. Matière : les matières et matériaux utilisés et entrant
en jeu, et plus généralement les entrées du processus.
2. Matériel : l'équipement, les machines, le matériel
informatique, les logiciels et les technologies.
3. Méthode : le mode opératoire, la logique du processus
et la recherche et développement.
4. Main-d'œuvre : les interventions humaines.
5. Milieu : l'environnement, le positionnement, le
contexte.
• Chaque branche reçoit d'autres causes ou catégories
hiérarchisées selon leur niveau de détail, Le
positionnement des causes met en évidence les causes
les plus directes en les plaçant les plus proches de l'arête
centrale
MERCI POUR VOTRE ATTENTION .