Vous êtes sur la page 1sur 15

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE


INSPECTION GENERALE DE LA PEDAGOGIE

CIRCONSCRIPTION 2
LANGUE FRANSAISE

DEMI-JOURNEE D’ETUDE

THEME : TECHNIQUES D’EXPRESSION


( RESUME, COMPTE RENDU ET CONTRACTION DE TEXTE)

LIEU : LYCÉE
ENCADREMENT: IEN: S. LABRECHE
Programme de la journée.
PREAMBULE.
L’organisation de cette journée d’étude sur les Techniques d’Expression est motivée par
plusieurs raisons :
a- Les programmes des classes du secondaire sollicitent les élèves durant les
séquences d’apprentissage ainsi que les évaluations sommatives et certificatives à
produire des écrits basés sur la restitution du sens des textes étudiés, sous une forme
plus réduite : la prise de notes, la prise de notes structurées, le plan, la contraction de
textes, le résumé, la synthèse de textes et le compte rendu (objectif – informatif ou
critique). Ce qui représente aussi une occasion pour les préparer aux études
universitaires qui exigent des étudiants la réalisation de ce genre de productions mais
à partir de configurations plus élaborées.
b - Certains collègues enseignants présentent des déficits considérables en
matière d’enseignement et d’évaluation des techniques d’expression.
c - D’autres PES ont sollicité l’organisation de cette journée d’étude pour leur
permettre de construire une démarche cohérente et rentable en matière d’expression
écrite, en relation avec les différentes techniques référencées.
e- Les techniques d’expression ORALES doivent également bénéficier d’un
intérêt particulier en classe : la synthèse orale, le monologue, le dialogue, l’exposé, le
débat, le jeu de rô les, la communication interactive.
LES NIVEAUX TAXONOMIQUES.
Quelques Situations de Communication.
Emetteur Source de Notes Type d’écrit cible. Destinataire
l’information (intermédiaires)
- L’Elève. Oral Prise de notes  Synthèse - Camarade (s)
- (L’élève peut (cours, (abréviations, orale. - Lecteurs
simuler : un conférence, débat, signes, etc.).  Compte - Responsable
Journaliste, un discours officiel, hiérarchique.
rendu.
administrateur). émission).

- L’Elève. Écrit - Prise de notes  Résumé, - Camarade (s)


- (L’élève peut (texte, document, structurées,  Compte - Lecteurs
simuler : un rapport, ouvrage). - Contraction de - Responsable
rendu. (Objectif
Journaliste, un texte, ou critique). hiérarchique.
administrateur). - Plan.

Visée - INFORMER,
communicative - RENDRE
COMPTE.

1- Un é lève qui produit un compte rendu à l’intention de son
(ses) camarade (s) absent (s) à la conférence, au cours, au
dé bat ou n’ayant pas assisté à la lecture - compré hension du
texte support afin de (les) l’informer du contenu.
2 – Un journaliste qui publie un compte rendu à l’issue d’une
confé rence de presse organisée par un homme politique ou
une personnalité célèbre. Il est chargé d’informer ses
lecteurs du contenu de la confé rence ou de la déclaration
écrite distribué e.
3- Un collaborateur rend compte à son supérieur hiérarchique
du contenu d’une conférence, un colloque, un séminaire ou
un document officiel.
Situations d’énonciation.
Exigences du Compte rendu.

1- La réduction (une vingtaine de lignes).


2- La fidélité du texte cible aux arguments, aux faits ou aux informations présentés dans le
texte source.
3- La reformulation à l’aide d’autres termes de ce qui est retenu.
4- Un premier court paragraphe de présentation « de l’identité » du texte source (titre,
auteur, source, nombre de paragraphes, thématique).
5- Un second paragraphe pour résumer le contenu à la 3 ème personne et au présent et
pour cerner les différentes intentions communicatives du texte.
6- Emploi des verbes déclaratifs : l’auteur explique, il ajoute, il note, il conclue.
7- Emploi des articulateurs d’organisation : d’abord, ensuite, par ailleurs, enfin.
8- Présentation de quelques citations ou mots clé entre guillemets.
9- Un paragraphe critique dans le cas du Compte Rendu Critique, sur la visée de l’auteur,
pour répondre à la question :«pourquoi l’auteur a-t-il écrit le texte ?»
10- Un bon élève peut intégrer sa critique subjective dans le mouvement de sa rédaction.
11 …
Des Remarques.

• Le Compte Rendu Critique peut être aussi long que le texte source mais il est
difficile de fixer une longueur optimale pour l’exercice. (Pour le Bac, c’est 20
lignes).
• Le Compte Rendu Objectif n’existe pas en réalité puisque l’élève présente sa
restitution à la 3ème personne. Ce type d’écrit est donc critique de facto. Du coup,
on peut l’appeler : Compte Rendu Informatif.
• Le Compte Rendu n’est pas une Production mais une Reproduction écrite de ce
que l’apprenant a compris, une restitution, au même titre que le résumé et la
synthèse de textes.
• Le questionnaire du sujet de composition doit être élaboré à partir du Compte
Rendu du texte qui doit être produit à l’avance par le concepteur du sujet.
• Les questions doivent donc porter sur les différentes intentions communicatives
des paragraphes (une logique des significations) à l’effet de préparer la restitution
globale basée sur une logique de sens.
Evaluation du Compte Rendu (de la Séquence).

•Cette technique d’expression (écrite) doit être évaluée de la même


façon que toute autre production écrite, en se basant sur des critères
d’écriture qui deviennent des critères d’évaluation.
•Sachant que la Séquence 1 doit déboucher sur un sujet de rédaction
libre ou semi-libre et la Séquence 2 sur une technique d’expression, ou
inversement

L’itinéraire à suivre : (Le tout en 4 heures, maximum).


- 1 Séance de préparation à l’écrit. Les caractéristiques de la technique
doivent être présentés (en 30 mn, sans plus), de manière théorique et sous
forme de grille d’écriture.
- 1 Séance d’écriture sur table.
- 1 Séance d’autoévaluation et de réécriture.
- 1 Séance d’évolution et de rémédiation collectives.
Les Critères d’Evaluation du Compte Rendu.

1- Mise en page de la production.


2- Le paragraphe de présentation.
3- Plan de la production et Enonciation.
4- Identification des Intentions Communicatives et Visée
de l’auteur.
5- Objectivité et Reformulation.
6- Lexique spécifique au Compte Rendu (articulateurs
d’organisation et verbes déclaratifs, entre autres).
7- Correction de la langue.
Des Indices plus détaillés peuvent être greffés à chaque critère
et le barème d’évaluation doit être différent de celui de la
production écrite libre.
Les Critères d’écriture et d’Evaluation du Résumé.
1- La réduction A l’aide des suppressions (au 1/4 du texte source).

2- La fidélité et Fidélité au système énonciatif, au système des temps et aux


l’énonciation intentions de communication de l’auteur.

3- L’objectivité Aucune présence ni idée personnelle, information nouvelle ou


fait nouveau.
4- La reformulation Le fond doit être respecté mais la forme reformulée à l’aide de
mots ou d’expressions synonymes, de mots génériques et de
phrases personnelles.
5- La correction de - Lexique thématique, lexique relationnel et syntaxe adéquats
la langue et conformes à l’esprit du texte source.
- Orthographe lexicale et orthographe grammaticale correctes.
- La mise en page.
C’est pratiquement la même grille matricielle que celle qui
doit être utilisée pour la Synthèse de Textes.
Production et Evaluation d’une Synthèse de Textes (ou de documents).

Rédiger la synthèse de documents, c’est rassembler en un seul texte court les éléments
essentiels trouvés dans plusieurs textes ou documents, en relation avec une thématique
commune et précise.
Comment réaliser cette synthèse ?
• Lire attentivement les documents présentés (deux ou trois fois).
• Identifier le thème commun (de quoi parle-t-on?)
• « Analyser » les textes :
a/ Souligner les éléments propres à chaque document.
b/ Souligner les éléments communs aux documents.
c/ Repérer la structure et les articulations de chaque document.
• Classer les éléments dégagés ( les idées qui se rejoignent ou qui se croisent et les
éléments qui s’opposent).
• Rédiger la synthèse à partir d’un plan :
1- Introduction : présentation des documents et du thème général.
2- Développement : étude comparative des documents (les ressemblances et les
différences).
3- Synthèse objective.
• Présentation de 3 ou 4 textes de 300 mots chacun, relevant de la même
thématique.
• Possibilité d’intégrer un document sous forme de représentation graphique
relevant toujours de la même thématique.
• Les supports doivent présenter des titres et des références aussi complètes
que possible.
• L’élève lit « verticalement » les supports, l’un après l’autre.
• Ensuite, il les lit horizontalement : les introductions, puis les
développements, enfin les conclusions.
• Il identifie, à l’aide d’un crayon, les articulations, les mots et expressions clé
et les ensembles de signification les plus importants.
• Ils établit un plan de travail unique et se met à rédiger correctement la
synthèse de 20 lignes, (soit 300 mots) pour résumer (3 en 1) l’essentiel des
éléments significatifs des textes et documents lus.
Les critères d’écriture et d’Evaluation de la synthèse de textes :
1- La réduction Suppression de tout ce qui est « futile » et non utile dans les différents supports.

2- La fidélité Fidélité aux différents systèmes énonciatifs, aux systèmes des temps et aux
intentions de communication des différents auteurs.

3- L’objectivité Aucune présence ni idée personnelle, information nouvelle ou fait nouveau dans le
texte cible .

4- La reformulation - Les idées, les faits ou les données qui se croisent et celles qui se complètent
doivent être gardées.
- Les passages sélectionnés à partir des textes sources doivent être reformulées à
l’aide des synonymes, de la généralisation et des phrases personnelles.

5- La correction de la - Vocabulaire et articulateurs adéquats.


langue. - Syntaxe correcte.
- la mise en page. - Orthographe lexicale et orthographe grammaticale.

- La synthèse doit être accompagnée d’un titre personnel.


- Les titres et les auteurs des textes sources peuvent être mentionnés uniquemen
au début de la synthèse, sous forme de chapeau.