Vous êtes sur la page 1sur 39

APPAREIL RESPIRATOIRE

ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE

1
APPAREIL RESPIRATOIRE
Respiration= phénomène indispensable à la vie
Comporte 2 étapes
- transport des gaz vers les cellules (surtout O²)
et en provenance des cellules (surtout CO²), assuré
par l’appareil respiratoire, qui assure la ventilation
- phénomènes d’échanges gazeux et d’utilisation
de l’oxygène par les cellules (oxydation)
- le tout contribue à l’hématose

2
APPAREIL RESPIRATOIRE
PLAN
- Anatomie: le système ventilatoire
- A) voies aériennes supérieures: (face et cou)
- (1) fosses nasales, (2) rhinopharynx, (3)
cavité buccale, (4) oropharynx
- B) voies aériennes inférieures: (cou et thorax)
- (1) larynx, (2) trachée, (3) arbre
bronchique, (4) alvéoles pulmonaires
- C) Cage thoracique, muscles respiratoires
3
APPAREIL RESPIRATOIRE
PLAN
- Physiologie
- Mécanique ventilatoire
- Echanges gazeux au niveau alvéolaire
- Transport sanguin des gaz
- Echanges gazeux au niveau cellulaire

A chaque étape seront indiqués les méthodes d’exploration


et les liens avec la pathologie

4
APPAREIL RESPIRATOIRE
- A) VOIES AERIENNES
SUPERIEURES
- 1) Fosses nasales
- 2 cavités situées dans le
massif facial, séparés par
une cloison ou septum,
s’ouvrant à l’extérieur
par les narines. Fonction
respiratoire et olfactive

5
APPAREIL RESPIRATOIRE
- A) VOIES AERIENNES SUPERIEURES
- 1) Fosses nasales
- Formées de 4 parois:
- Paroi médiale ou septum, cartilage en AV, os en AR
- Paroi latérale, formée de 7 os de la face, en rapport avec les
sinus qui se drainent par des méats
- Paroi sup. ou toit, formée de l’os nasal, frontal, de
l’ethmoïde et du sphénoïde
- Paroi inf. ou plancher, formée de l’os palatin qui les sépare
de la cavité buccale
- Tapissée de muqueuse olfactive en haut et de muqueuse
respiratoire ailleurs
- Conditionne l’air en température et en humidité
6
APPAREIL RESPIRATOIRE
- A) VOIES AERIENNES SUPERIEURES
- 1) Fosses nasales
- Exploration: radiographies standard, TDM,
visualisation au spéculum nasal ou en
fibroscopie
- Pathologie:
- Le canal lacrymal se draine dans les
fosses nasales: une pathologie nasale peut
entrainer un larmoiement ou une
infection oculaire ascendante
- Certaines sinusites peuvent entrainer un
jetage nasal du fait du drainage des sinus
par les méats 7
APPAREIL RESPIRATOIRE
- A) VOIES AERIENNES SUPERIEURES
- 2) Rhinopharynx ou nasopharynx
- Situé en arrière des fosses nasales, avec
lesquelles il communique par les choanes
- Forme cubique à 6 parois
- la supérieure est tapissée de follicules
lymphoïdes chez l’enfant formant la tonsille
pharyngienne ou végétations adénoïdes
- L’antérieure correspond aux choanes
(orifices postérieurs des fosses nasales)
- Paroi composée de 4 tuniques, dont muscles
constricteurs et muqueuse 8
APPAREIL RESPIRATOIRE
- A) VOIES AERIENNES
SUPERIEURES
- 2) Rhinopharynx: pathologie
- Chez enfant: hypertrophie et
infections responsables de
rhinopharyngite à répétition
- Ablation chirurgicale des
végétations (ou
adénoïdectomie)

9
APPAREIL RESPIRATOIRE
- A) VOIES AERIENNES
SUPERIEURES
- 3) Cavité buccale et
oropharynx
- Ils appartiennent plus à
l’appareil digestif, mais ils
contribuent à former un
carrefour aéro-digestif
capital
- A la déglutition, l’épiglotte
vient obstruer l’entrée du
larynx
10
APPAREIL RESPIRATOIRE
- A) VOIES AERIENNES SUPERIEURES
- 3) Cavité buccale et oropharynx
- En pathologie:
- Un dysfonctionnement (Pb. Neurologique) peut
aboutir à des fausses-routes, avec passage
d’aliments dans l’arbre respiratoire
- Un cancer de l’oropharynx (fumeurs +++) peut
provoquer une gêne alimentaire (dysphagie ou
aphagie) mais aussi respiratoire.

11
APPAREIL RESPIRATOIRE
- B) VOIES AERIENNES INFERIEURES
- 1) Larynx
- Segment initial des voies aériennes inférieures
- Se poursuit avec la trachée
- Rôle important dans respiration, phonation,
déglutition
- Situé dans région cervicale médiane antérieure et
supérieure (de C4 à C6)
- Visible et palpable: « pomme d’Adam », plus marquée
chez l’homme

12
APPAREIL RESPIRATOIRE
- B) VOIES AERIENNES INFERIEURES
- 1) Larynx
- Relief supérieur palpable: os hyoïde, au dessus de
l’incisure thyroïdienne super.
- Relief inférieur: premiers anneaux trachéaux
- Squelette formé de cartilages, de membranes et de
ligaments.
- Cartilages de soutien: maintiennent la filière
ouverte
- C. épiglottique
- C. thyroïde
- C. cricoïde
- Cartilages mobiles: rôle dans phonation et
déglutition 13

- C. aryténoïdes
APPAREIL RESPIRATOIRE
- B) VOIES AERIENNES INFERIEURES
- 1) Larynx
- Ligaments et membranes
- Membrane thyro-hyoïdienne
- Lig. Vocal
- Lig. Crico-thyroïdien
- Muscles intrinsèques
- Muscles adducteurs, abducteurs et tenseurs des
plis vocaux
- Muscles extrinsèques: ils amarrent le larynx aux
structures de la région
- Vascularisation: artère thyroïdienne sup. et inf.
- Innervation: nerf laryngé sup. et inf. (ou
récurrent), branches du N. Vague
14
APPAREIL RESPIRATOIRE
- B) VOIES AERIENNES INFERIEURES
- 1) Larynx
- Exploration:
- Laryngoscopie, fibroscopie, TDM
- Pathologie:
- Pathologie de la thyroïde qui entoure le larynx et dont
la chirurgie peut entrainer des complications (paralysie
récurrentielle, avec dysphonie voire asphyxie)
- Cancer dont l’ablation totale peut comporter une
trachéostomie
- Trachéotomie (abouchement de la trachée à la peau)
appareillée par une canule dont les soins sont des soins
infirmiers. 15
APPAREIL RESPIRATOIRE
- B) VOIES AERIENNES
INFERIEURES
- 2) Trachée (ou trachée artère)
- Conduit élastique et
cartilagineux de 10 à 12 cm qui
s’étend du larynx aux bronches
(16 à 20 anneaux en fer à cheval
et un muscle trachéal
postérieur)
- Permet le passage de l’air
- Située dans la région cervicale
antérieure basse et thoracique
dans le médiastin moyen
16
APPAREIL RESPIRATOIRE
- B) VOIES AERIENNES INFERIEURES
- 2) Trachée (ou trachée artère)
- Se termine à hauteur de T5 par une
bifurcation en bronches souches droite
dans son axe et gauche formant un angle.
La bifurcation est marquée à l’intérieur
par un éperon ou carène
- Plusieurs tuniques, dont une muqueuse
comportant des cils vibratiles et des
cellules à mucus
- Rapport postérieur avec l’oesophage

17
APPAREIL RESPIRATOIRE
- B) VOIES AERIENNES INFERIEURES
- 2) Trachée (ou trachée artère)
- Exploration:
- Fibroscopie, permettant des biopsies ou des ablations de
corps étrangers
- Radio thoracique standart: déviation
- TDM
- Pathologie:
- Corps étrangers le plus souvent à droite (cacahuètes,
boutons etc.)
- Cancers
- Fistules avec l’œsophage18(cancer surtout)
- Sténoses après intubation prolongée
APPAREIL RESPIRATOIRE
B) VOIES AERIENNES INFERIEURES

3) Poumons: Organes de la respiration


-Aspect lisse, brillant et rosé chez le nom
fumeur, plus ou moins foncé chez le
fumeur (et le citadin même non
fumeur!)
-un droit (650 g)de 3 lobes et un gauche
(550 g) de 2 lobes
-Situé de chaque coté du médiastin dans
la cage thoracique
-Entouré d’une double membrane ou
plèvre
-Plèvre viscérale collée au poumon
-Plèvre pariétale tapissant la face
interne du thorax 19
APPAREIL RESPIRATOIRE
- B) VOIES AERIENNES
INFERIEURES
- 3) Poumons
- Communique avec les
bronches souches et les
vaisseaux par le hile
situé sur la face
médiastine
- le sommet ou apex fait
saillie au dessus de
l’orifice sup. du thorax

20
APPAREIL RESPIRATOIRE
-B) VOIES AERIENNES INFERIEURES
-3) Poumons: Morphologie interne
-Chaque poumon est divisé en lobes
(3 à droite, 2 à gauche) séparés par
des scissures

-Chaque lobe est divisé lui-même en


segments pulmonaires, suivant ainsi
la division des bronches et formant
des unités fonctionnelle (une
bronche segmentaire,
accompagnée d’une artère
segmentaire et d’une veine
21
segmentaire)
APPAREIL RESPIRATOIRE
-B) VOIES AERIENNES INFERIEURES
-3) Poumons: Morphologie interne
- Chaque segment est divisé en lobules
pulmonaires selon la même ramification
que les segments (bronchiole, artériole
et veinule)
- Les bronchioles se terminent dans un
sac alvéolaire, se remplissant d’air à
l’inspiration et se vidant à l’expiration,
entouré de capillaires sanguins
- Le sac alvéolaire est constitué
d’alvéoles pulmonaires
- Zone d’échange = membrane alvéolo-
capillaire > 100m² 22
APPAREIL RESPIRATOIRE
- B) VOIES AERIENNES INFERIEURES
- 3) Poumons: vascularisation comporte
un système fonctionnel et un système
nourricier
- Système fonctionnel assure l’hématose.
Constitué d’artères pulmonaires venant
du ventricule droit, qui amènent le sang
désoxygéné aux alvéoles, et de veines
pulmonaires qui ramènent le sang
réoxygéné à l’oreillette gauche (petite
circulation). De là, le ventricule gauche
va l’envoyer dans tout l’organisme par
la grande circulation.
23
APPAREIL RESPIRATOIRE
- B) VOIES AERIENNES INFERIEURES
- 3) Poumons: vascularisation comporte un système
fonctionnel et un système nourricier
- Système nourricier qui irrigue et innerve
le poumon, avec des artères et des veines
bronchiques qui suivent les subdivisions de
l’arbre bronchique, des nerfs et un réseau
lymphatique

24
APPAREIL RESPIRATOIRE
- B) VOIES AERIENNES
INFERIEURES
- 3) Poumons:
- Exploration
- Radio standart, tomographie,
TDM
- Fibroscopie bronchique limité
par la taille des subdivisions
bronchiques
- Biopsies, brossage alvéolaire
- Exploration fonctionnelle
respiratoire (EFR) voir plus loin
25
APPAREIL RESPIRATOIRE
- B) VOIES AERIENNES INFERIEURES
- 3) Poumons:
- Pathologie
- Cancer bronchique ou pulmonaire
- Bronchite chronique, insuffisance respiratoire
chronique
- Dilatation des bronches, emphysème
- Abcès du poumons, tuberculose, aspergilose
- Plaie thoracique, traumatisme costal, volet costal,
épanchement pleural (pleurésie, pneumothorax,
hémothorax) 26
APPAREIL RESPIRATOIRE
C) SYSTÈME VENTILATOIRE
- 1) Cage thoracique
- Structure osseuse rigide avec 2
éléments médians et
symétriques: rachis thoracique
en AR, sternum en AV
- Des éléments latéraux en arcs ou
côtes, articulées avec les
structures médianes, +/- 12
- 6 vraies côtes, reliées au
sternum par des cartilages
- 4 fausses-côtes avec cartilage
commun
- 2 côtes flottantes 27
APPAREIL RESPIRATOIRE
) SYSTÈME VENTILATOIRE
) Muscles de la respiration:
Diaphragme: principal muscle de la
respiration
- Constitution:
- Partie centrale tendineuse
- Partie périphérique musculaire qui
s’insère en av. sur le sternum,
latéralement sur les côtes et les cartilages
costaux, en arrière sur la colonne lombaire
par des piliers et des ligaments arqués.
-Sépare les cavités thoracique et
abdominale
-Forme 2 coupoles droite et gauche
-Innervé par les N. phréniques
-Laisse passer des structures 28
APPAREIL RESPIRATOIRE
C) SYSTÈME VENTILATOIRE
) Muscles de la respiration:
Diaphragme: en pathologie
- paralysie
- Rupture traumatique
- Hernie hiatale à travers un des orifices
de passage, en général oesophagien,
avec parfois un reflux gastro-oesophagien
(RGO)
hoquet:Contractions
 incontrôlables et involontaires des muscl
es inspiratoires  concomitante d'une
inhibition des muscles expiratoires,
suivies d’une constriction de la glotte. En
général bénin, mais peut être grave 29
APPAREIL RESPIRATOIRE
-C) SYSTÈME VENTILATOIRE
-2) Muscles de la respiration:
-Muscles intercostaux
3 plans
Forment l’espace intercostal où
circulent vaisseaux et nerfs
intercostaux
Permettent aux côtes de se soulever
et de s’abaisser et donc de modifier
le volume de la cage thoracique
- Autres muscles plus accessoires:
- Scalènes
- Sternocléidomastoïdiens
- Muscles de la paroi abdo 30
APPAREIL RESPIRATOIRE: PHYSIOLOGIE
- Mécanique ventilatoire: principe de la
pompe à vélo
- Le diaphragme s’abaisse en se
contractant, ce qui agrandit la cage
thoracique et fait entrer de l’air (ou
inspiration) avec 78% d’azote, 21% d’O²
et 0,034% de CO²
- En se relâchant, il remonte, ce qui
diminue le volume de la cage
thoracique et expulse l’air (ou
expiration) avec 78% N², 15% O² et 5%
de CO²

31
APPAREIL RESPIRATOIRE: PHYSIOLOGIE
Echanges gazeux au niveau
alvéolaire:
- Surtout Oxygène (O²) et dioxyde de
carbone (CO²)
- S’opèrent par diffusion à travers la
membrane alvéolaire, du fait de la
différence de pression partielle, de la
taille des molécules, de leur
solubilité

32
APPAREIL RESPIRATOIRE: PHYSIOLOGIE
Transport sanguin des gaz
- Oxygène:
- en partie dissout dans le plasma, en partie fixé à
l’hémoglobine et donc véhiculé par les hématies
(oxyhémoglobine)
- L’oxyhémoglobine est instable et l’hémoglobine va
facilement s’enrichir en O² ou en libérer en fonction de
la pression partielle.
- CO²:
• également transporté sous forme dissoute (bicarbonates)
ou combiné à l’hémoglogine (carbhémoglobine) instable

33
APPAREIL RESPIRATOIRE: PHYSIOLOGIE
Transport sanguin des gaz
- Exploration:
- Mesure des gaz du sang:
- Pression partielle artérielle d’O² ou PaO²= 100 mmHg
- Pression partielle artérielle de CO² ou PaCO²=40 mmHg
- pH plasmatique (concentration en ions H+) dépendant des poumons, des
reins et de l’hémoglobine)
- pH = 7,40 +/- 0,02 à 0,05
- Si pH < 7,35 il y a acidose
- Si pH > 7,42 il y a alcalose
- Prélèvement de sang artériel par ponction radiale ou fémorale.
Compression+++
- Pathologie:
• Anémie aigue: diminution du transport d’O²>>> pose O² nasal
• Intoxication au monoxyde de carbone (CO) donne la carboxyhémoglobine qui
est stable, et ne va pas quitter l’hémoglogine
34 pour laisser la place à l’O²
APPAREIL RESPIRATOIRE: PHYSIOLOGIE
Echanges gazeux au niveau
cellulaire
- l’oxygène est indispensable à la
production d’énergie par les cellule en
utilisant le cycle de Krebs (voie aérobie)
- En l’absence d’oxygène (voie anaérobie)
il y a production d’ac. Lactique
- L’échange gazeux O² et CO² obéit aux
règles de pression partielle entre le
milieu cellulaire et le sang véhiculé par
les capillaires
- En pathologie, dans la drépanocytose,
l’hypoxie est responsable d’une
déformation des hématies en faucille
(falciformation) qui les empêchera de se
faufiler dans les capillaires, d’où des
infarctus en particulier osseux et 35
spléniques.
APPAREIL RESPIRATOIRE: PHYSIOLOGIE
Exploration: EFR: examen (spirométrie) permettant de
mesurer les capacités respiratoires des individus.
- FR = fréquence respiratoire (15 à 18 mvts/mn
- VC (ou Vt) = volume courant: vol. d’air qui entre et
sort au cours d’un cycle = 0,5 l au repos
- VE = débit ventilatoire = VC X FR
- VRI = vol. de réserve inspiratoire = plus grand vol.
que l’on peut inspirer en plus du VC par une
inspiration forcée = 3 l H, 2l F
- VRE = vol. de réserve expiratoire = plus grand vol.
que l’on peut expirer en plus du VC par une
expiration forcée = 1,5 l 36
APPAREIL RESPIRATOIRE: PHYSIOLOGIE

Exploration:
- CV = capacité vitale = VC+VRE+VRI = 4,5 l
- VR = vol. résiduel, qui reste dans les poumons après
expiration forcée (explorée par radio-isotopes)
- VEMS = vol. expiratoire maximum/seconde
- VRF = vol. résiduel fonctionnel qui reste après
expiration normale
- CPT = capacité pulmonaire totale = CV+VR

37
APPAREIL RESPIRATOIRE
Rôles secondaires mais essentiels de l’appareil respiratoire:
- Réchauffement et humidification de l’air
- Purification de l’air:
- Poils du nez
- Tapis muco-ciliaire
- Cellules à poussière: lymphocytes et macrophages
- Mécanisme réflexe de la toux qui permet l’expulsion des plus
grosses particules

38
APPAREIL RESPIRATOIRE
Pathologie:
- Œdème pulmonaire: en général suite à un problème
cardiaque, les alvéoles sont congestionnées, litéralement
noyées par un exsudat qui empêchent les échanges gazeux
- Noyade: l’inondation des alvéoles empêche les échanges
- Dyspnée: toute gène à la respiration, pouvant être
inspiratoire (spasme laryngé, sténose, corps étranger) ou
expiratoire (asthme: spasme bronchiolaire)
- Infection/inflammation aigüe ou chronique comme la
bronchite, la bronchiolite

39