Vous êtes sur la page 1sur 14

Fiche N°4 : Comprendre le système fiscal

marocain
SOMMAIRE
1.Définitions et sources du droit fiscal
marocain.

2. Distinction entre l’impôt et les


autres prélèvement.

3. Classifications des différents types d'impôts


afférents à l'entreprises.

4. Les Impôts auxquels l'entreprise est


confrontée.

5. La double position de l’entreprise face à


l’impôt.
1. Définitions et sources du
droit fiscal marocain

Définitions Sources

•Impôt •La lois

•L’assiette •Les règlements

•Liquidation •La doctrine

•Recouvrement •La jurisprudence


 Les définitions du droit fiscal
marocain
* L’impôt C’est un prélèvement pécuniaire
obligatoire subi par les
contribuables. sans contrepartie
directe, à fin de couvrir les
dépenses publiques.
* L’assiette C’est le montant auquel
s'applique le tarif de l'impôt .
( Exemple : SNI au IR salarial)

* Liquidation C’est le calcul de la somme due


par le contribuable .
* Recouvrement L’ensemble des technique pour
paiement de l'impôt.
 Les sources du droit fiscal
marocain
* La lois La constitution, la loi de
finance, et les accords
internationaux.
*Les règlements Les décris et les arrêts
émanant du pouvoir exécutif.

* La doctrine Regroupe l’ensemble des


interprétations des personnes
du domaine fiscal.

* La jurisprudence Regroupe l’ensemble des


jugements rendus par le
tribunal.
2. DISTINCTION ENTRE L’IMPÔT
ET
LES AUTRES PRÉLÈVEMENTS
La Taxe :
Prélèvement obligatoire payé en contrepartie
d’un service
direct rendu par la collectivité.
Exemple : Taxe sur services communaux.
La Redevance :
Prélèvement obligatoire en contrepartie de
l’utilisation d’un
service public.
Exemple : Redevance d’eau et d’électricité.
La Parafiscalité :
Prélèvement effectué dans un intérêt
économique et social au profit des organismes
sociaux.
3. Classifications des différents types
d'impôts afférents à l'entreprises

• Impôt directe • Impôt


Il existe une relation
indirectes
Il existe un tiers
direct entre le trésor collecteurs qui
public et le encaisse l’impôt et le
contribuable. reverse au trésor
Exemple : IS et IR. public.
Exemple: TVA
4. Les Impôts auxquels l'entreprise est confrontée.

Les différents catégories


d’impôts
 Impôts sur les sociétés.

 Impôts sur les revenus.

 Taxe professionnelle.

 Taxe sur services communaux.

 TVA

 Droits d’enregistrements.
IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS
•Définition : L’impôt sur les sociétés (I.S) est
un impôt direct qui s’applique obligatoirement
à l’ensemble des bénéfices des sociétés de
capitaux et par option aux sociétés de
personnes.
•Base imposable :
L'I.S est calculé sur la base du résultat fiscal.
 RC = Produits – Charges
 RF = Produits imposables – Charges
déductibles
RF = RC + Charges non déductibles
(Réintégrations)
– Produits non imposables (Déductions)

RF = RC + Réintégrations – Déductions –


IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS
IS théorique = RF * Taux – Somme à déduire
Cotisations minimale: ( CA+PA+PF+
Subvention et dons reçus )* 0.50%
Résultat fiscal Taux Montant à
déduire
Inférieur ou égal à 10% 0
300 000
de 300 001 à 1 000 20% ( au lieu de 30 000
000 17,50% )
Supérieur à 1 000 31% 140 000
000
Deux cas à distinguer :
1er Cas : IS théorique > CM IS dû
= IS théo
IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS
Acomptes Montant Date de
paiement
1ére 25% de IS dû en 31/03/N
N-1
2éme 25% de IS dû en 30/06/N
N-1

3éme 25% de IS dû en 30/09/N


N-1
RÉGULARISATION DE L’IS:
4émé 25% de IS du en N- 31/12/N
Deux cas à distinguer:
1
1er Cas : IS dû > Acomptes
Reliquat

2ème Cas : IS dû < Acomptes


5. La double position de l’entreprise face à
l’impôt.

En Tant Que En Tant Que


Débitrice D’impôt Collectrice De
L’impôt
 Impôt sur les sociétés  IR salarial
 IR ( sauf IR salarial)  TVA
 Taxe professionnelle CNSS
MERCI POUR VOTRE
ATTENTION

Vous aimerez peut-être aussi