Vous êtes sur la page 1sur 22

Chapitre 9 :Energie

Notion de travail
En physique, le travail est une grandeur algébrique qui permet d’évaluer l’effet d’une force
sur l’énergie d’un objet en mouvement.

Cette force, en se
Je pars travailler déplaçant, travaille,
et il me faudra de mais pour cela elle a
l’énergie pour ce besoin d’énergie !
faire !

En puisant de l’énergie, la force peut effectuer


un travail qui peut être converti en une autre
sorte d’énergie, qui peut à nouveau être
convertie en travail.
Travail d’une force constante
 Le travail d’une force constante , dont le point
d’application se déplace de A à B, est donné par la
relation:

, soit

avec en joule (J), F en newton (N), AB en mètre (m)


et α, l’angle entre et .

Si le travail d’une force est indépendant du chemin suivi, c’est-à-dire s’il ne


dépend que des positions du point de départ A et du point d’arrivée B, on dit que
la force est conservative.
 L’effet
d’une force sur le mouvement d’un objet est différent selon l’orientation de cette
force par rapport à la direction et au sens du déplacement .
Travail du poids
 Un objet de masse m, place dans un champ de pesanteur
uniforme , est soumis à son poids, dont le point
d’application est le centre de gravité de l’objet.
Lorsque le centre de gravité se déplace d’un point A à un
point B, le travail du poids est donné par la relation:

or,

D’où:

Dans un champ de pesanteur uniforme, le travail du poids d’un objet ne dépend que des
altitudes du point de départ et du point d’arrivée. Le poids est une force conservative.
Puissance d’une force

La puissance d’une force renseigne sur la rapidité avec


laquelle cette force effectue un certain travail.
 
𝑊
𝑃 𝑚=  Puissance moyenne d’une force
∆𝑡

Exemple: On soulève un rocher de masse M = 50 kg d’une hauteur h = 15 m


en 35 s. Calculer la puissance moyenne du poids de ce rocher au cours de
cette montée.
Page 266 (livre)
Une des première unité de puissance: le cheval vapeur
Puissance instantanée
 
𝑊 ⃗𝐹.⃗
∆𝑙  
⃗ 𝑑
⃗ 𝑙
𝑃(𝑡 )= = 𝑉=
∆𝑡 ∆𝑡 𝑑𝑡

𝑃(𝑡 )= ⃗
𝐹 . 𝑉⃗
 
Energie = force en action

On dit qu’un système possède de l’énergie s’il est capable


de fournir du travail.

 Energie cinétique
 Théorème de l’Ec
 Energie potentielle de pesanteur
 Variation de l’Epp
 Energie mécanique
 Conservation de l’Em
Energie cinétique
L’énergie cinétique est l’énergie que possède un système
du fait de son mouvement.

Dans un référentiel d’étude, l’énergie cinétique de


translation d’un système de masse m a pour expression:
Théorème de l’énergie cinétique
Dans un référentiel galiléen, la variation de l’énergie cinétique d’un solide au
cours d’un déplacement d’une position 1 à une position 2, est égale à la
somme des travaux de toutes les forces extérieures agissant sur le solide au
cours de ce déplacement.
 

∆ 𝐸 𝑐( 1→2) =∑ 𝑊 𝑒𝑥𝑡 (1→2)


Energie potentielle

Le qualificatif « potentiel » signifie


« possible ». Il exprime l’idée que cette
énergie ne se présente pas sous forme
visible, comme pour l’énergie cinétique par
exemple. C’est une énergie « en réserve ».
Energie potentielle de pesanteur
 L’énergiepotentielle de pesanteur d’un objet ponctuel de masse m en interaction avec la Terre
est une grandeur associée à sa position par rapport à la Terre.

Dans un champ de pesanteur uniforme, en choisissant à z = 0 m, l’énergie potentielle de


pesanteur est donnée par la relation:

  m en kilogramme (kg)
g intensité de la pesanteur
z en mètre (m)
en joule (J)

 Au niveau de référence de l’énergie potentielle de


pesanteur : .
Variation de l’Epp
Variation de l’énergie potentielle de pesanteur

 𝐸 𝑝𝑝𝐴 =𝑚 . 𝑔 . 𝑧 𝐴
  𝐸 𝑝𝑝𝐵 =𝑚 . 𝑔 . 𝑧 𝐵
 ∆ 𝐸 𝑝𝑝=𝐸 𝑝𝑝𝐵 − 𝐸 𝑝𝑝𝐴 =𝑚 . 𝑔 . (𝑧 𝐵 − 𝑧 𝐴 )
𝑊 𝐴𝐵 ( ⃗
 
𝑃 )=𝑃 . ( 𝑧 𝐴 − 𝑧 𝐵 ) =𝑚. 𝑔 .(𝑧 𝐴 − 𝑧 𝐵)

∆ 𝑬 𝒑𝒑( 𝑨 → 𝑩) =−𝑾 ⃗𝑷 ( 𝑨 → 𝑩)
 
Energie mécanique
 L’énergiemécanique, d’un système à un instant donné est égale à la somme de son énergie
cinétique macroscopique, , et de son énergie potentielle macroscopique, , au même instant:
Variation de l’énergie mécanique
Un projectile en mouvement possède de l’énergie cinétique et de l’énergie potentielle de
pesanteur.

 Calculons la variation de l’énergie mécanique


entre deux position A et B du centre d’inertie G de
la bille:
 La bille est soumise à son poids et à une force de frottement .

D’après le théorème de l’énergie cinétique:

Or
Donc:

∆𝑬𝒎=𝑬𝒎𝑩−𝑬𝒎𝑨=∆𝑬𝒄+𝒎. 𝒈.(𝒛𝑩−𝒛𝑨)=𝒎.𝒈.(𝒛𝑨−𝒛𝑩)+𝑾 (𝒇 )+𝒎.𝒈.(𝒛𝑩−𝒛𝑨)=𝑾(𝒇 )


⃗ ⃗
 
En l’absence de frottements
 Nousavons alors et : l’énergie
mécanique est constante.

Ce résultat se généralise au cas d’un


mouvement quelconque si le travail de
toutes les forces appliquées au solide,
autre que le poids, est nul.

Dans le cas d’une chute libre où seule intervient le poids, l’énergie mécanique
du solide est conservée.
En présence de frottements
Le travail des forces de frottements étant négatif, nous avons et : l’énergie
 

mécanique diminue.

Dans ce cas, la perte d’énergie mécanique se retrouve généralement convertie


en chaleur transférée à l’air ambiant et à la surface du projectile (échauffement).
Conservation de l’énergie mécanique

Vous aimerez peut-être aussi