Vous êtes sur la page 1sur 23

Ingénieurs Génie Informatique

3ième année
POLYTECH

Cours: Bases de données

Nacéra MADANI

1
Bases de données

Chapitre 1 Introduction aux bases de données et objectifs


d’un système de gestion de bases de données

Chapitre 2 Modèle Entités /Associations

Chapitre 3 Modèle relationnel / Langage algébrique

Chapitre 4 Langage SQL /Définition BDD/ Interrogation


BDD

Chapitre 5 Formes Normales / Processus de normalisation

2
Chapitre 1 : Introduction aux bases de données
et objectifs d’un SGBD

◦ 1. Introduction
◦ 2. Définition d’une base de données
◦ 3. Organisation base de données
◦ 4. Les différents niveaux de représentation
d'une base de données
◦ 5. Les objectifs d’un système de gestion de
bases de données (SGBD)
◦ 6. Acteurs : Administrateur d’une base de
données (DBA)/ Concepteur de bases de
données/Utilisateurs finaux/ Ingénieurs logiciels
◦ 7. Processus de conception d’une base de
données

3
I. Introduction
Les bases de données et les systèmes qui les
intègrent sont devenus des composantes essentielles de
notre vie :

 Effectuer un dépôt ou retrait bancaire


 Réserver une chambre d’hôtel ou billet de train
 Consulter le catalogue informatisé d’une bibliothèque
 Acheter un livre ou CD sur internet

Applications classiques de bases de données dans


lesquelles la plupart des informations stockées ou
modifiées sont de nature textuelle ou numérique.

 Les bases de données multimédias permettent de


stocker des images, des séquences vidéos et des
messages sonores.
4
I. Introduction
Les systèmes d’informations géographiques (SIG ou
GIS) permettent de stocker et d’analyser des cartes, des
données météorologiques et des images satellitaires.

Les systèmes de data warehousing et de traitement


analytique en ligne( OLAP) permettent à de nombreuses
entreprises d’extraire des données de bases très
importantes et de les analyser afin de prendre des décisions.

Les technologies en temps réel et les bases de


données actives permettent le contrôle des processus de
production industriels.

Les techniques d’interrogation de base de données


s’appliquent désormais au World Wide Web, ce qui optimise
les recherches sur internet.

5
2. Définition d’une base de données
[Delobel, Adiba 1982]

Une base de données (BDD) est un ensemble


structuré de données enregistrées sur des
supports accessibles par l’ordinateur pour
satisfaire simultanément plusieurs
utilisateurs de façon sélective et en temps
opportun.

6
3. Organisation base de données

Saisie + Traiteme Etats


Contrôl Bases de nts de
es données sortie

7
3. Organisation base de données
Uniformisation de la saisie et standardisation des
traitements (ex. tous les résultats de consultation sous
forme de listes et de tableaux)

Contrôle immédiat de la validité des données

Partage de données entre plusieurs traitements ⇒


limitation de la redondance des données

8
4. Les différents niveaux de
représentation d'une base de données

L'architecture d'une BDD est divisée en trois


niveaux1 :
- interne,
- conceptuel ou logique
- et externe

ANSI/SPARC : Groupe de normalisation crée en 1969 pour


1

étudier l'impact des SGBD sur les systèmes d'informations et


dont le résultat publié en 1975 proposant trois niveaux de
description de données.

9
10
4.1 Le niveau interne
 Description de la façon dont les objets conceptuels
sont stockés sur la mémoire secondaire (disque)

 Correspondance entre structures logiques de données


et structures physiques.

 décrire la structure des fichiers qui constituent la


base
Le fichier peut être stocké entièrement sur
un volume ou réparti sur plusieurs volumes,
Il peut être rangé selon un certain ordre
dépendant de la valeur d'un constituant ou
selon un index.
Les enregistrements du fichier peuvent être
bloqués ou non.

11
4.2 Le niveau conceptuel
 

Ce niveau résulte d'une action de modélisation du monde


réel qui respecte un modèle de données à l'aide des termes
et des expressions permises par le langage de définition de
données.

Un modèle de données est un outil formel utilisé pour


comprendre et interpréter le monde réel.
 Hiérarchique,
Réseau,
Entités/Associations,
Relationnel,
Objet, …


Une vue globale que doit fournir ce niveau.

Description à ce niveau des contraintes d'intégrité ou de


sécurité qui doivent s'appliquer sur l'ensemble de la base de
données.
 

12
4.3 Le niveau externe ou niveau application

 Ce niveau correspond à la vision du tout ou d'une partie du


schéma conceptuel par un groupe d'utilisateurs concernés
par une application.

 Il s'agit de décrire, à l'aide d'un schéma externe (parfois


appelé vue), la façon dont seront perçues les données par un
programme d'applications.
 
 Le schéma externe ou vue peut être considéré comme un
sous schéma du schéma conceptuel mais il y a des cas où on
peut calculer de nouvelles informations à partir des données
stockées.

13
 Objectif
 d'accroître le niveau d'indépendance entre
les données et les traitements :

 l'indépendance physique
 rendre l'utilisation des données indépendante
de leur organisation physique (support de
stockage et méthodes d'accès).

 l'indépendance logique
 rendre l’utilisation des données
indépendante de la structure logique globale.

 l'indépendance vis-à-vis des stratégies d'accès


 n’intervient qu’au moment de la
manipulation des données

14
5. Les objectifs d’un système de gestion de
bases de données (SGBD)

Les acteurs :
 Utilisateur « non-spécialiste » accès en mode interactif
 Le « développeur d’applications » 
L’administrateur de la base de données (DBA) 

15
Objectifs d’un SGBD

la définition des données


 langage de définition de données ou LDD

la manipulation des données


 langage de manipulation des données ou
LMD

la sécurité et l’intégrité des données


 gestion des autorisations.
 contraintes d’intégrité sémantiques
 Une protection des données entre les accès
malveillants et les pannes 

la gestion des accès concurrents.

16
6. Acteurs
6. 1 Administrateur d’une base de
données (DBA)

 Dans une organisation ou un grand nombre de


personnes utilisent les mêmes ressources, il est
nécessaire que celles-ci soient supervisées et gérées
par un administrateur attitré.

La ressource principale : LA BASE DE


DONNEES
Les ressources secondaires : SGBD et
les logiciels associés

17
6. 1 Administrateur d’une base de données
(DBA)
personne responsable de l’ensemble du système

 La définition de l’architecture originelle de la base de


données et la modification de celle-ci
 utilisation du LDD,
 définition du dictionnaire de données

 La définition des méthodes d’accès aux données et


optimisation.

 La définition des autorisations d’accès aux données.

 La description des contraintes d’intégrité.

 Sécurité de fonctionnement.

18
6. 2 Concepteur de bases de données

 Responsables de l’identification des données à


stocker et du choix des structures adéquates. Ces
tâches sont généralement exécutées avant que la base de
données ne soit implémentée et renseignée.

 Ilssont chargés de rencontrer et de discuter avec tous


les futurs utilisateurs pour comprendre les besoins
(généralement ils font partie de l’équipe BDA).

 Ils
interagissent avec chaque groupe d’utilisateurs
potentiels et développent des vues en conséquence.
Chaque vue est alors analysée et intégrée aux vues
nécessaires aux autres groupes.

 Toute conception de base de données finalisée doit


servir les besoins de tous les groupes.

19
6. 3 Utilisateurs finaux
 Personnesdont le travail implique un accès à la base de
données avec pouvoir de requête, d’actualisation et
d’édition d’états. Ils se classent en plusieurs catégories :

Utilisateurs occasionnels : des gestionnaires ou consultants


de moyen ou haut niveau.
Ils ont besoin d’un accès ponctuel mais différencié à la base
de données
et utilisent un langage de requêtes évolué.

Utilisateurs naïfs ou paramétriques : leur mission consiste


essentiellement à interroger ou à actualiser la base de
données à l’aide d’un modèle de requêtes ou de
modifications standardisées (transactions
préenregistrées) programmées et testées.
Exemples :
- Saisie d’opérations bancaires
- Réservation de chambres d’hôtel, de billets d’avion, de voitures
de location etc.
- Enregistrement de colis dans les services de messagerie.
20
6. 3 Utilisateurs finaux

 Utilisateurs experts sont des ingénieurs, des


scientifiques, des analystes qui exploitent aux
mieux les capacités des SGBD pour leur activité
propre.

 Utilisateurs autonomes exploitent les bases de


données individuelles à l’aide de progiciels leur
fournissant des interfaces graphiques conviviales.
Exemple : Un contribuable peut enregistrer ses
données fiscales à l’aide d’un logiciel spécifique.

21
6. 4 Analystes système et programmeurs
d’applications : ingénieurs logiciels

 Les analyses système déterminent les besoins


des utilisateurs finaux (utilisateurs naïfs ou
paramétrables) et développent les applications de
transactions nécessaires.

 Les programmeurs d’applications


implémentent leurs spécifications sous forme de
programme; après quoi ils testent, déboguent,
documentent et entretiennent ces transactions.

 Ingénieurs logiciels doivent connaître


parfaitement le potentiel du SGBD qu’ils
exploitent.

22
7. Processus de conception de base de
données

23