Vous êtes sur la page 1sur 48

LES CAPTEURS

CHIMIQUES

Réalisé par:
o Maryem Ait El Habti
o Maryame BALLAJ Encadré Par:
o Chouaib Nassah • Mr. Echchatbi

o Taha EZZINE
Année Universitaire : 2012-2013
PLAN:

1. Introduction

2. Capteurs d’espèces ioniques et moléculaires


en solution.
3. Capteurs de composition gazeuse

4. Capteurs ambivalents

5. Conclusion
Introduction
Capteurs d’espèces ioniques et
moléculaires en solution
I. Capteurs d’espèces ioniques et
moléculaires en solution

1. Capteurs potentiométriques .

2. Capteurs ampérométriques .

3. Capteurs conductimétriques

4. Microcapteurs basés sur un


transistor à effet de champs : ISFET.
Capteurs potentiométriques

• Les capteurs chimiques sont des capteurs qui n'intègrent pas d'éléments biologiques dans
leur composition.

• Ces capteurs sont beaucoup utilisés dans l'industrie, les laboratoires chimiques et dans
l'environnement. Ils détectent les espèces ioniques et moléculaires en solution grâce à
leurs propriétés électriques, il existe plusieurs modes de détection tous basées sur les
propriétés électriques des espèces.
Capteurs potentiométriques : Type

• 1ère espèce
Un métal plongé dans une solution d’un de ses sels
Exemple : fil de Cu dans une solution de CuSO4 (sulfate de cuivre)

• 2ème espèce
Un métal recouvert d’un de ses sels peu solubles, l’ensemble plongeant dans un
électrolyte contenant l’anion correspondant au sel
Exemple : Hg|Hg2Cl2|KClsat (ECS)

• 3ème espèce
Une électrode de métal inaltérable (Pt : Platine) plongeant dans une
solution de sels d’une élément possédant deux nombres
d’oxydation différents
Exemple : Pt|FeCl3|FeCl2 (Chlorure de Fer)
Capteurs potentiométriques : Principe

• Mesure à courant nul de la différence de


potentiel (relié à la concentration) qui apparaît
aux bornes de l’ISE (ion selective electrode) et un
point de référence (potentiel constant) immergé
dans la solution.

• Les électrodes redox sont des électrodes


métalliques, donc conducteurs électroniques
permettant des échanges d'électrons avec les
couples redox contenus dans la solution, en Figure 3 : schéma d’une électrode ionique et
l'absence de courant elles adoptent un de la chaîne de mesure
potentiel d'équilibre qui est donné par la
relation de Nernst
Capteurs potentiométriques : Principe

• Application • Avantages
Quasi exclusivement le milieu aqueux :
• Faible coût / simplicité
• Environnement (CN– , F–, S2–, …) d’utilisation / rapidité de la
• Agriculture (NO3–, NH4+, K+, …) réponse
• Alimentaire (Cl–, Na+, Ca2+, …)
• Industrie des détergents, des explosifs,
papetière,
• Biomédicale
Capteurs ampérométriques .

 • Pour faire de l'ampérométrie on s'intéresse au courant qui traverse une


solution, l'intensité est fonction de la tension imposée mais aussi des
espèces chargées présentes dans la solution.

• L'ampérométrieest surtout utilisée pour la mesure de l'oxygène dissous


dans l'eau, un potentiel de 650mV est imposé entre une cathode de
platine et une anode d'argent recouverte de chlorure d'argent. Il y a
réduction à l'anode de l'oxygène dissous, ainsi le courant est
directement proportionnel à la quantité d'oxygène réduit.

½ O2 + H2O +  => H2O 2

• On peut mesurer l'oxygène en parties par million (ppm), c'est le


principe de l'électrode à oxygène de Clark.
Capteurs conductimétriques

 • Principe de fonctionnement se basant sur la conductance d'un corps,


l'inverse de sa résistance, elle obéit à l'équation suivante:

Avec:

G : la conductance exprimée en Siemens (S)


γ : la conductivité (en S.cm-1)
S : la surface de l'électrode qui est perpendiculaire à la direction du courant
(cm2)
l : la distance entre les deux électrodes (en cm)
Capteurs de composition gazeuse
1.Capteurs catalytiques  .

2.Capteurs infrarouge ponctuels & à long chemin optique.

3. Capteurs électrochimiques.

4. Capteurs à semi-conducteur
Les capteurs-gaz partent pratiquement tous du même principe
de base : sur un substrat est déposée une couche de matériau
actif qui interagit avec le composé gazeux, ce qui entraîne la
modification d'une propriété physique de cet ensemble
substrat-couche active. Parfois, cet ensemble est intégré à un
composant actif (transistor), ce qui permet de fournir
directement un signal électrique exploitable .
les performances des capteurs de gaz :

→ La sensibilité est définie comme étant le rapport entre la résistance R0 dans l’air pur et la
résistance R en présence d’une certaine concentration de gaz dans l’air.
→ La Sélectivité est la capacité d’un capteur à mesurer la concentration d’un gaz cible
indépendamment des variations de concentrations des autres gaz susceptibles d’être présents .
→ La Miniaturisation.
→ La Robustesse des capteurs pour résister mécaniquement et de façon durable aux conditions
difficiles d’une ligne d’échappement.
→ La Facilité de conception.
→ Le Faible coût.
→ Le temps de réponse, qui est défini comme étant le temps requis pour atteindre 90% de la
réponse en régime stationnaire après la mise en contact avec le gaz cible.
→ La durée de vie 
Capteurs catalytiques  :

Description :
Un filament de platine enroulé et noyé dans une bille de céramique recouverte d’un catalyseur poreux de
combustion, généralement à base de platine ou de palladium. Le fil de platine sert à la fois à maintenir, par
effet Joule, le capteur à une température convenable et à mesurer l’élévation de température qui
accompagne la combustion.
• Principe de fonctionnement  :
lorsqu’un mélange de gaz/d’air passe sur la surface catalytique chauffée, une
combustion se produit et la chaleur produite augmente la température du « filament ».
Il s'agit de chauffer par effet joule le filament de platine.
La concentration du gaz est suivie en mesurant les variations relatives de résistance des
éléments insérés dans le pont de Wheatstone .
Condition d'utilisation
L'idéal serait de pouvoir calibrer les appareils sur les gaz ou vapeurs inflammables recherchées. Pour des raisons pratiques et techniques, le gaz de calibrage retenu est très
souvent le méthane, quelle que soit la substance à détecter. Dans ce cas, il est indispensable de connaître le coefficient de réponse de la substance recherchée par rapport au
méthane, qui est déterminé expérimentalement. Dans la plupart des cas, le coefficient est constant sur toute la gamme de mesure.
La réponse au gaz B est surestimée tandis que la réponse au gaz C est sous-
estimée. En effet, pour une concentration présente de 50 % de le LIE, le
détecteur B indique 100 % de la LIE tandis que le détecteur C indique 25 %
de la LIE.

réponse d'un détecteur à d'autres gaz que celui de calibrage


En cas de déficience en oxygène, il peut y avoir une ambiguïté de la lecture. Dans
ce cas, la combustion est incomplète, donc la chaleur dégagée est "interprétée"
par le détecteur comme une plus faible concentration de gaz que celle
réellement présente.

ambiguïté de la mesure
Les limitations:
− La poussière, qui à haute dose peut inhiber le contact entre le gaz et le capteur.
− Les concentrations élevées de gaz inflammables qui rendent une réponse non
linéaire;
Ce type de détection n’est pas recommandé pour le mesurage de mélanges
inflammables dépassant la limite inférieure d’explosivité.
− Un apport en oxygène insuffisant ;
Pour assurer la fiabilité de fonctionnement du capteur, environ 15 % (V/V)
d’oxygène au moins sont nécessaires dans le mélange gazeux mesuré.
Capteur Infrarouge ponctuel :

Principe de fonctionnement
L'air à analyser se trouve dans la chambre de mesure, qui est traversée par un rayonnement
infrarouge à large spectre. Ce rayonnement atteint un séparateur par lequel une partie du
rayonnement atteint la cellule de mesure et l'autre, la cellule de référence. Ces deux cellules
comprennent des filtres interférentiels qui n'autorisent que le passage d'une longueur d'onde
donnée : dans la cellule de mesure, celle correspondant à la vibration de la molécule que l'on désire
détecter et dans la cellule de référence, une autre longueur d'onde, correspondant à une
absorption minimale pour ce gaz. Si le mélange gazeux dans la chambre contient une
proportion détectable du gaz, une partie du faisceau sera absorbée à la longueur d'onde
spécifique, et la cellule de mesure délivrera un signal électronique atténué, le signal de la cellule de
référence restant, lui, inchangé.
Ces capteurs sont particulièrement adaptés aux mesures dans les milieux sans
oxygène.
Conditions d'utilisation
Contrairement à la détection catalytique, le coefficient de réponse du détecteur aux
différents gaz par rapport au gaz de calibrage n'est pas constant sur la gamme 0-100 %
de la LIE, puisque la réponse n'est pas linéaire mais logarithmique (loi de Lambert Beer).

réponse d'un détecteur IR à différentes


concentrations pour différents gaz
Capteur InfraRouge à long chemin optique :

Il s'agit d'une extension du détecteur ponctuel infrarouge, avec les mêmes


caractéristiques. Dans ce cas, l'émetteur et le récepteur sont distants, d'une
dizaine à plusieurs centaines de mètres

Ces équipements sont utilisés pour couvrir une zone ou un périmètre, à la


place de plusieurs détecteurs ponctuels (catalytiques ou IR).
détecteur de gaz à long chemin optique

Contrairement au détecteur ponctuel, le détecteur à long chemin optique ne fournit


pas une concentration, mais une indication de présence de gaz en LIE mètre (LIE.m).
L'appareil intègre tout le long de son chemin optique les molécules présentes pour
calculer le paramètre LIE.m.
Capteurs électrochimiques :

• Principe de fonctionnement général :

• Modification de surface par des catalyseurs


d’oxydoréduction.
 
• Etude du couplage transport de matière /
transfert électronique hétérogène.
 
• Etude des mécanismes de réactions
électrochimiques et catalytiques.
•Applications : détecteur de chlore innovant

c’est un capteur qui utilise une membrane structurée directement sur


l’électrode supprimant les désavantages des capteurs ampérométrique à
électrolyte, telle que la sensibilité au débit et à la pression .

Cellule électrochimique
• Domaines d’applications :

 Contrôle de la qualité de l’eau


 Sécurité de l’eau potable
 Contrôle des procédés industriels
 Mesure et contrôle des dosages en produits chimiques
 Qualité de l’eau de piscine
• Avantages:

 Contrôle en temps réel des réseaux d’eau


 Sans maintenance continue des membranes / électrolyte
 Fonctionnement sans produits chimiques
 
•Inconvénient :

Fixation très fragile la moindre variation de PH, de la force ionique, de la température, peut
provoquer la désorption

toxicité des molécules utilisées


 
 
 
 

 
Capteurs à semi-conducteur :

• Principe de fonctionnement général :


Une particule avec une énergie suffisante, rencontrant un semi-conducteur, va arracher un électron à
un atome du cristal en lui cédant une partie ou la totalité de son énergie sous forme d'énergie
potentielle et cinétique .
• Application : Les détecteurs germanium pour la détection γ

• Particularité: il fonctionne à la température de l’azote liquide (77K)


• À température ambiante, la génération thermique est trop importante, le courant est élevé et le
bruit statistique est trop fort.
• Nécessité d’avoir un cryostat, le cristal est sous vide
• Introduction de matière dans le parcours de la particule

-> Détection des X et des gammas

Détecteur puits
• Structure générale :
• Formation du signal électrique :
• Avantages

• Mécanique robuste .
• Fonctionnement adapté à une hygrométrie élevée en performance

•Inconvénients

•Sensible aux contaminants


•Variations des conditions ambiantes
•Réponse non linéaire complexe
Capteurs ambivalents
3- Capteurs ambivalents:

3.1 Transducteurs Piézoélectriques

3.2 Capteurs chimiques à fibre optique


Un transducteur piezoelectrique :

 Un transducteur est un dispositif convertissant un signal


physique en un autre , par exemple un signal lumineux en signal
électrique .

La piezo electricité :

 Un matériau piezo electrique est une substance qui produit un courant électrique
lorsqu'il est déformé. Et inversement, lorsqu'une tension electrique est placée sur la
substance, une deformation a lieu.

 Cet effet est causé par des polarisation de molécules.


En voici un exemple :

> Dans un monocrystal , tout ces vecteurs sont dans le même sens et direction.

> Dans un polycristal, ces vecteurs vont dans tous les sens et directions. 
Remarque: Si on desir obtenir une
haute frequence, on utilise une lame fine.

Application: Le transducteur piézo est


utilisé en tant que détecteur de chocs, de
vibrations ou de percussions.
Capteur chimique à base fibre optique :

 un capteur chimique à fibre optique est destiné à la mesure à distance d'une grandeur donnée
d'un milieu généralement fluide.

 Domaines d’application :

Il trouve notamment des applications dans les domaines :

> nucléaires et industriels pour le contrôle des processus chimiques.


> environnementals pour le contrôle des déchets nucléaires enterrés
> biologique et de l’analyse médicale ou dans l'industrie agro-alimentaire.
 qu'est ce qu'une fibre optique ?
Principe :

Il est en général composé :


• d'un émetteur de lumière,
• d'une fibre optique,
• d'un dispositif optique de détection,
• d'une ou plusieurs photodiodes chargées de recueillir le signal.
Application: mesure de concentration

• Lorsqu'un rayon lumineux vient frapper une particule , celle-ci va, selon sa nature
et ses caractéristiques géométriques, absorber et diffuser le rayon lumineux.

• Le flux lumineux capté est fct de :

 la concentration.
 La taille des particules
 Leur indices de réfraction
 La longueur d'onde du faisceau incident.
Types :

On distingue deux types de capteurs :


 
 actifs :
 passifs.

Pourquoi on utilise les fibres optiques au lieu d’envoyer un simple


rayon lumineux ?

 Elles sont particulièrement pratiques pour envoyer un rayonnement en des points qui ne
sont pas directement accessibles à un rayonnement non guidé.
Avantage :
 il permet d’effectuer des mesures sans altération du milieu.
 l'immunité aux champs électromagnétiques
 Il presente un faible poids et des dimensions réduites 
 adaptation pour les mesures à distance
 fiabilité et durée de vie 
 possibilité de fonctionner à hautes températures.

inconvénients :
 la difficulté de détecter un défaut dans les fibres
 le prix du capteur à fibre optique est (pour l'instant) plus élevé que celui d'un capteur
traditionnel
Conclusion

Vous aimerez peut-être aussi