Vous êtes sur la page 1sur 19

Joseph Stiglitz, Un autre monde, contre le fanatisme de

maché, New-York, Fayard, 2006.


La théorie
• Il y a libre-échange lorsque des biens et services peuvent
être achetés et vendus entre pays ou régions infranationales
sans qu'il y ait application de tarifs, de quotas ou d'autres
restrictions. Dans l'ensemble, les nations ou les régions
profitent du libre-échange, puisque les entreprises peuvent
se spécialiser dans la production de biens et services pour
lesquels ils détiennent un avantage comparatif. La
productivité et les niveaux de vie sont habituellement plus
élevés en situation de libre-échange.

• http://canadianeconomy.gc.ca/francais/economy/freetrade.
html
Le libre-échange se résume en
trois points
Absence de tarifs douaniers entre les
partenaires de l’entente;
Abolition des subventions;
Libre circulation de toutes les
activités économiques.
But: Un marché où les entreprises des
pays signataires peuvent se livrer une
concurrence dénuée d’obstacles.
La réalité...
Les obstacles au libre-échange
Les barrières tarifaires;
Les obstacles non-tarifaires.
Les barrières tarifaires
Les tarifs douaniers existent
Ex:Le bois d’oeuvre
Les barrières tarifaires(suite)
Les subventions
L’agriculture
25 000 planteurs de cotons américains
recoivent entre 3 et 4 milliards de
subventions par année.
Des chiffres
3,5 milliards/25000 agriculteurs=???
Par agriculteur
Petit rappel:PIB/Hab au Burkina
Faso=

Conséquence sur le prix du coton ?


Les obstacles non-tarifaires
Priorité accordée aux activités
spécialisées par rapport aux activités
moins spécialisées;
Les mesures de sauvegarde;
Les droits antidumping;
Les obstacles techniques;
Les règles d’origine.
Spécialisation vs non spécialisation
Favorise la libre circulation des
services spécialisés tels:
Les banques;
Les assurances;
Les technologies de l’information.
Quels pays possèdent ces types de services ?
Quel type de main d’oeuvre migre le plus ?
Spécialisation vs non spécialisation
On néglige la libéralisation des activités moins
spécialisées:
EX: Le transport maritime.(40 pays, dont les États-Unis,
n’autorisent pas le transport maritime sur leur territoire
à bord de navires étrangers.)
Plus que ça...(Jones Act 1920)
1
2
Les mesures de sauvegarde
C’est une période qui permet à une
industrie de s’adapter à l’ouverture des
marchés.
Ex: L’industrie du textile a imposé des
quotas à l’importation des textiles chinois.
(1995-2005)
But: Permettre à l’industrie une transition.
Réalité?
Les droits anti-dumping
But: Combattre une pratique
commerciale injuste: la vente de
produits au-dessous de leur prix de
revient.
Pourquoi faire du dumping ?
Les droits anti-dumping
Fonctionnement: Un groupe de
producteurs de tomates californiens
décide d’accuser les producteurs
mexicains de tomates de dumping.
Conséquence: On impose des frais de
douane
Qu’est-ce qui arrive ?
Petite note:Le poisson-chat p.172
Les droits anti-dumping
Comment fait-on pour vérifier si un pays fait du
dumping ?
On évalue le coût de production de manière généreuse.

Ex: Le cas polonais...


Les droits anti-dumping
Des incitatifs...L’amendement Byrd 2000
Les obstacles techniques
Le cas de la vache folle...
Les règles d’origine
But: S’assurer qu’un produit acheté dans un pays soit
fabriqué dans ce pays.
Ex: Si tu achètes un chemise «Made in Mexico» où il y
a seulement l’étiquette qui est fabriquée au Mexique.
Mais...
En définitive

Vous aimerez peut-être aussi