Vous êtes sur la page 1sur 28

« Pilotage et organisation des

évolutions de
la supply chain management »
• Master: Management Logistique
Encadré par :
- Mme. AICHA OUAZZANI

Réalisé par :
- Abdel.Majid
khachni

2019-2020
introduction
L’émergence du Supply Chain Management (SCM), depuis une vingtaine
d’années, a entraîné de nombreuses évolutions dans les systèmes
d’organisations et de pilotage notamment les systèmes de contrôle de
gestion. Cette évolution a conduit à une remise en cause profonde des
modèles organisationnels classiques et à l’émergence d’un nouveau
paradigme post-bureaucratique. Les nouvelles formes organisationnelles
se structurent autour de processus de gestion transverses orientés vers les
clients.
Dans le contexte actuel d’instabilité des marchés, les entreprises doivent
intégrer l'incertitude de la demande dans leurs méthodes de planification
afin de mieux gérer leurs ressources et de préserver leurs performances.
D'autre part, elles se sont de plus en plus recentrées sur leur cœur de
métier, et se sont donc de plus en plus regroupées au sein de chaînes
logistiques.
introduction
Le SCM est devenue, un axe stratégique des entreprises ; en particulier, dans des
grandes entreprises multi-sites et multinationales. La fonction de la Supply
Chain a évolué de la logistique indépendante principalement synonyme de
gestion des transports et de l’entreposage vers la Supply Chain global reliant
l’ensemble des flux allant du client du client au fournisseur du fournisseur.
Dans les travaux scientifiques, au fil de ces deux décennies, les divers aspects
de la Supply Chain sont étudiés pour faire face aux nouveaux enjeux, qu’ils
soient liés au contexte social ou encore, aux nouvelles stratégies des entreprises,
comme par exemple, le management des risques dans la Supply Chain, les outils
de pilotage de la Supply Chain, la collaboration inter-organisationnelle de la
Supply Chain, ou encore la Supply Chain inverse, et la Supply Chain verte.
Dans cette optique, l’organisation et le pilotage des flux de la Supply Chain
Management est devenu un outil prédominant pour prendre les bonnes
décisions compte tenu des aléas incontournables.
Dans Quelle mesure la mise en
place d’un système de pilotage
efficient peut-il contribué à la
performance de la supply
chain management ?

Problématique
PLan
AXE I  : Cadre conceptuel et contextuel de le SCM :
Section 1 : Le SCM Cadre conceptuel et historique
Section 2 : Pilotage de la SCM définitions et objets
 
AXE II : Pilotage et organisations de la SCM ; indicateurs de performance
Section 1 : l’organisation et le pilotage de la SCM comme levier de la
performance pour l’entreprise
Section 2 : Les enjeux et les outils de pilotage et de a SCM
 
AXE III : Etude de cas : groupe centrale DANONE
Section 1 : présentation de l’entreprise
Section 2 : tableau de bord de l’entreprise centrale DANONE
Cadre conceptuel et contextuel de
la Supply Chain Management
AXE I : Cadre conceptuel et contextuel de le Supply Chain Management
• Contexte historique de chaîne logistique « Supply chain Management 
• Le terme anglo-saxon « Supply Chain » a été crée pour la première fois
aux Etats-Unis en 1982 par deux consultants Oliver et Webber et ce
n’est qu’au début des années 1990 que son utilisation a été généralisée.
L’équivalent en Français du terme Supply Chain est chaîne logistique, il
a été utilisé depuis les années 1970, mais il n’a pas le même sens
qu’aujourd’hui.
Cadre conceptuel et contextuel de
la Supply Chain Management

Le terme SCM a été introduit par les consultants au début des années
80. Depuis le début des années 90, les académiciens ont essayé de lui
donner une structure. Les premiers travaux ont été menés par
Christopher (1992, 1994). Il considère que le SCM s'inscrit dans la
continuité d'une logistique stratégique intégrative à laquelle le SCM
emprunte de nombreux éléments. Il met l'accent sur l'évolution des
structures organisationnelles tant en interne qu'en externe. Les
entreprises doivent ainsi passer d'un système structuré en fonctions à
une logique en termes de processus, d'une notion de profit à une notion
de performance (éléments financiers et non financiers), d'une gestion des
produits à une gestion des clients, d'une logique verticale à une logique
virtuelle (Christopher, 1997).”
Cadre conceptuel et contextuel de
la Supply Chain Management

En 1999, l'auteur introduit la notion de “ chaîne logistique agile ” qui


suscite une “ adaptation rapide, stratégique, et opérationnelle aux
changements à grande échelle et imprévisibles de l'environnement.
L'agilité implique la réactivité d'une extrémité de la chaîne à l'autre. Elle
se focalise sur l'élimination des freins qu'ils soient organisationnels ou
techniques
L’évolution de la Supply Chain Management :

1945-1975 : Les années de croissance :Logistique séparée


• Une logistique de juxtapositions de moyens : circuits longs, optimisation de
chaque maillon, peu de coordination globale.
• Un approvisionnement poussé : chaque intervenant fabrique sur base de
prévisions : le marché absorbe tout.
• La Logistique est essentiellement une fonction de transport/ un champ
d’action limité à l’interne de l’entreprise
1975-1985 : Le marché évolue / concurrence / qualité / coût
une logistique de gestion de flux internes ; production segmentée,
contraction des circuits longs, création de la notion de flux, logique pull ,
création de la fonction logistique , on commence à parler de la productivité
logistique
L’évolution de la Supply Chain Management :

1985-1995 : Apparition de la notion de chaîne logistique


• A partir des années 90, la logistique va connaitre une importante
évolution. La situation concurrentielle est de plus en plus forte du fait de
la baisse de la demande. Le comportement des consommateurs est très
incertain et l’entreprise se voit obligée de toujours plus personnaliser son
offre. Le marché lui est désormais mondial. Il regorge d’une multitude de
produits plus ou moins différents et a des prix toujours plus attractifs
• Mondialisation de la production, spécialisation des unités de production,
Début de la logistique partagée, les interfaces logistiques deviennent des
lieux d’affrontement, externalisation des opérations logistiques, Début du
pilotage de la chaîne Logistique.
L’évolution de la Supply Chain Management :

• Depuis 1995 apparition de la SCM :


• Depuis le début des années 90, le SCM est devenu Conception simultanée
des opérations de production et de chaînes d’approvisionnement. Le SCM
tend à devenir un outil de management global.
• Post manufacturing au sein des unités logistiques, mise en œuvre des
systèmes de pilotage complexe, recherche d’équilibre entre des structures
logistiques globales et locales , fonctions logistiques deviennent des
business unit.
SCM : Clarification conceptuel
• De nos jour La Supply Chain Management (SCM), ou Gestion de la chaîne
Logistique (GCL) en français, est devenu un élément vital pour la compétitivité́
des entreprises. Du fournisseur jusqu’au client, le SCM impacte la chaîne
d’approvisionnement et la chaîne de livraison. Au-delà̀ du flux proprement dit
des produits physiques, le SCM intègre le traitement de toutes les données et
prestations associées (modalités de livraison, facturation…). Bien géré,́ il permet
d’optimiser les stocks et d’accroitre les volumes de transaction pour une
meilleure productivité.
• La Supply chain est défini comme un ensemble de trois entreprises(ou plus)
directement liées par un ou plusieurs flux amont aval et aval de produits, de
services, d’informations et financières, du point d’origine au point de
consommation finale.
• « Une supply chain est un réseau d’organisations (fournisseurs, usines,
distributeurs, clients, prestataires logistiques…) qui participent à la fabrication,
la livraison et la vente d’un produit à un client.
SCM : Clarification conceptuel

« Elle est défini comme la coordination systémique et


stratégique des fonctions traditionnelles de l’entreprise dans
un réseau interentreprises avec pour objectif d’améliorer les
performances à long terme à la fois de l’entreprise concernée
et de a Supply Chain dans l’ensemble
Le pilotage et l’organisation de la
SCM
SECTION 2 : Le pilotage et l’organisation de la SCM
,définitions et objets

 Le pilotage de la SCM définitions et objets :


Le principe de pilotage consiste en l’organisation à l’avance de toutes les ressources
et moyens nécessaires pour produire un produit ou un service en termes de temps /
coûts / qualité souhaités.
C’est l’ajustement au plus juste au niveau de tous les flux et de leur répartition afin
de maintenir la fluidité et la régularité présente et à venir (anticipation pour un
maximum de cas de configuration des besoins de production, no rupture).

• Piloter la chaine logistique : C’est la gestion des flux de matières et des flux
d’information à la fois à l’intérieur et entre les entités de la chaîne logistique
(fournisseurs, centres de fabrication et d’assemblage et sites de distribution . 
Pilotage et l’organisation de la
chaine logistique
• Le pilotage des flux :
consiste à organiser, coordonner, planifier à court terme, conduire,
guider l’ensemble des activités successives qui sont réalisées lors d’un
approvisionnement, d’une production, d’une distribution d’un produit
mais également d’autres activités dont les éventuels retours de
« matières » du client vers l’entreprise ou de l’entreprise vers le
fournisseur.
• Pilotage des coûts logistiques ou supply chain :
Il ne s’agit pas uniquement de contrôler les coûts logistiques, mais
également d’agir sur la création de valeur au moyen d’interactions
directes entre tous les responsables du pilotage opérationnel et
stratégique de la supply chain.
Pilotage et l’organisation de la chaine
logistique
• Pilotage de la performance :
La particularité du pilotage de la performance au sein d’une supply chain
c’est qu’il fait intervenir l’ensemble des responsables d’une entreprise et a
fortiori l’ensemble des acteurs d’un supply chain. Il s’agit principalement de
mesurer la performance des entrepôts ; réaliser des tableaux de bord supply
chain ; suivre la performance industrielle et de l'ensemble de la supply chain,
suivre de la performance économique de la supply chain ; mettre en place des
KPIs d'efficience de la boucle supply chain
• Gestion budgétaire et prévisionnelle : Il s’agit d’élaborer le budget des
fonctions supply chain ; de participer à la création du budget avec les
principaux interlocuteurs (directeur supply chain, directeur logistique,
directeur transport), de s’occuper de l'intégralité des budgets de la Supply
Chain qui comprend la direction logistique, la direction transport et la
direction approvisionnement, contrôler et piloter des budgets
L’objectif du Pilotage
 L’objectif de pilotage des flux 
• Le pilotage des flux se limitait à un ensemble de règles de gestion des
stocks. Par la suite, il a évolué pour intégrer dans son objet les
contraintes de coordination des différents flux au sein des systèmes de
production, les contraintes de capacité dans les systèmes de production,

Au sein de la chaine logistique, chaine d’activités qui forment le flux, les
objectifs suivants seront recherchés :
• Identification, analyse et diminution de toute forme de gaspillage
• Assurer la séparation entre les activités à valeur ajoutée
• Assurer le service au sein de la chaine logistique et les activités sans valeur ajoutée
L’organisation de la chaîne
logistique
La gestion de la chaîne logistique étant un concept basé sur les flux,
dont l’objectif est d’intégrer les ressources dans pipeline qui s’étend des
fournisseurs aux consommateurs finals, il est souhaitable de disposer d’un
moyen de vérification des couts et des performances des flux à travers ce
pipeline. 
« Stadler »propose de regrouper les méthodes et outils nécessaires à la
réussite d’une démarche de SCM dans la maison du Supply Chain
Management.
la satisfaction du client final ou leur présenté les meilleurs services
avec l’amélioration de la compétitivité de la Supply Chain dans son
ensemble.
Ces deux objectifs reposant sur deux piliers que sont l’intégration des
membres de la Supply Chain et la coordination des processus.
L’organisation de la chaîne
logistique
Le premier pilier : l’intégration
Met finalement en évidence les relations « coopératives »
entre les acteurs d’une chaîne logistique. Il s’agit de définir et
de piloter ces relations entre acteurs d’une même chaîne. Il
concerne la création de la chaîne logistique et des partenariats
entre les différents acteurs  
• La première étape est de choisir les partenaires
• La deuxième étape est l’organisation du réseau et l’organisation
collaborative.
• Enfin, la conduite et l’animation de la chaîne
Le pilotage et l’organisation de la SCM ,définitions et objets

Le deuxième pilier : la coordination :


Se définit comme étant le pilotage au niveau de chaque entité de la
chaîne logistique. La coordination du SCM s’appuie sur des variables de
décision de planification ; nécessairement par la mise en œuvre d’une
orientation processus. Il s’agit ici de décloisonner l’entreprise pour
garantir aux clients le meilleur service possible
• Il concerne la gestion des trois flux : matière, information et financier.
Cette coordination repose sur :
• L’utilisation des nouvelles technologies de l’information
• L’orientation processus
• la planification avancée
Les niveaux décisionnels
Niveau stratégique ce sont des décisions à long terme :
• la définition d’objectifs communs pour l’ensemble des acteurs de la chaîne,
• la conception ou structure physique de la chaîne (choix des partenaires,
délocalisation,…),
• la relance de la compétitivité, par exemple par la planification stratégique,
• l’évolution de la nature stratégique du management de la chaîne logistique.
Niveau tactique moyen terme
Le niveau décisionnel tactique va s’intéresser aux décisions à moyen terme et
qui devront être mises en application pour développer la stratégie décidée par
l’entreprise. Ainsi qu’il permet de prendre des décisions de dimensionnement de
besoins en termes de ressources (humaines, matérielles, financières) sur chaque
maillon de la chaîne logistique.
Les niveaux décisionnels
• Niveau opérationnel à court terme
 
• Les décisions prises au niveau opérationnel auront une portée plus
limitée dans l’espace et dans le temps. A ce niveau, les décisions
tactiques vont être déclinées de manière à ce qu’elles soient applicables
au niveau d’un site de fabrication ou, plus vraisemblablement, d’un
atelier.
• Ce niveau permet de gérer les moyens associés à chaque activité et de
 regrouper les problèmes liés au pilotage et à l’optimisation
opérationnelle de la chaîne logistique. Les décisions prises sont
appliquées sur un horizon court terme.
Pilotage et organisation de la SCM,
indicateurs de la performance

• AXE II : Pilotage et organisation de la SCM,


indicateurs de la performance
SECTION 1 : le Pilotage et l’organisation de la supply chain management
comme levier de performance pour l’entreprise
• Pendant de nombreuses années, seules les activités de transport qui
permettaient de livrer les matières premières à l'entreprise ou les produits
finis aux clients appartenaient au domaine de la logistique. La gestion des
flux à l'intérieur de l'entreprise faisait partie du management de la
production. Aujourd'hui, il n'est pas possible de s'intéresser au supply
chain management sans s'interroger sur le pilotage des flux à l'intérieur
de l'entreprise, ou entre les différentes entreprises d'une même chaîne
d'approvisionnement
Pilotage et organisation de la SCM,
indicateurs de la performance

Aujourd’hui, une mauvaise planification, exploitation et communication


de la demande se traduit généralement par un plan de prévision non
conforme à la réalité. Il en résulte une perte de qualité et de rentabilité
dans l'atteinte de la satisfaction des besoins du client (le manque
d'opportunités d'achat, des coûts de transport plus élevés, des pertes de
rendement en production...).
La performance de la chaîne logistique complète sera évaluée en tenant
compte de l'importance de la prise d'avantage concurrentiel potentielle.
Dans la même logique, le modèle de pilotage de la Supply Chain décrit ici,
tout comme l'indispensable tableau de bord de l'équipe responsable,
reflète fidèlement ces enjeux.
• Piloter la performance :
Le pilotage supply chain repose tout d’abord sur le pilotage de la
performance .c’est grâce à la démarche stratégie-objectifs-indicateurs
q’une entreprise peut mesurer sa performance
Pilotage et organisation de la SCM,
indicateurs de la performance

• Établir la vision et les orientations stratégiques: La vision de l'entreprise doit être


connue de tous et c'est en fonction de cette vision que les orientations
stratégiques seront abordées
• Créer la stratégie globale et définir les objectifs clés: Il faut toujours définir une
stratégie avec plusieurs axes reliés à des objectifs précis
• Définir le processus logistique par rapport à la stratégie: Les processus
logistiques consistent à piloter et à coordonner la chaine de l'offre selon les
objectifs clients
• Identifier les KPI et construire un tableau de bord Ce dernier permet de piloter les
KPI identifiés et ainsi de manager au mieux les équipes
• Lancer les premiers tests et mesurer / évaluer les performances: Une fois la
stratégie établie et mise en place et les tests lancés, une évaluationdes
performances s'impose afin de voir si les premiers résultats sont concluants
Supply Chain : définition
Cours disponible sur :
www.mille407.com : rubrique « Formation »
Matthieu DESIDERIO
MILLE407 – Conseils et formations
06 33 65 37 25 – md@mille407.com