Vous êtes sur la page 1sur 28

•LE MOUVEMENT APARRENT DES ASTRES

2.4 Mouvement diurne de la Terre


2.4.a Rotation diurne

• La Terre est en rotation sur elle même selon un


axe passant par le centre de gravité T appelé
axe des pôles.
• On appelle plan équatorial le plan
orthogonal à l'axe des pôles et passant par T.
Le plan équatorial divise donc le Globe en deux
hémisphères:
• l'hémisphère Nord (appelé aussi boréal)
• et l'hémisphère Sud (ou austral).
• L'axe des pôles coupe la Terre aux Pôle Nord et
Sud. L'intersection de la Terre avec le plan
équatorial est l'équateur.

• La rotation de la Terre est positive autour de


l'axe des pôles orienté du Sud vers le Nord.

• Le plan de l'équateur est incliné d'un angle e = °


¢ 23 27 par rapport au plan de sa trajectoire
appelé écliptique. Cet angle est appelé
l'obliquité.
• Mouvement diurne 

• La rotation journalière de la Terre autour de son axe,


qui amène la succession des jours et des nuits,
provoque aussi le mouvement apparent de tous les
astres autour de ce même axe. Ce mouvement, qui
intéresse le ciel entier d'un seul bloc est le mouvement
diurne (du mot latin dies = jour, puisqu'il s'effectue en
un jour).
• Mouvement diurne

• Sur la sphère céleste locale les astres paraissent


décrire, d'un mouvement uniforme et dans le sens
rétrograde (Est vers Ouest), des petits cercles
parallèles à l'équateur ; l'axe de rotation est la ligne
des pôles PP', le pôle nord étant actuellement très
voisin (moins de 1°) de l'étoile dite polaire. La rotation
diurne se fait en 23 h 56 mm 4 s, qui est le jour
stellaire. Or, pour nous, la durée du jour réglée par le
Soleil est de 24 h; cette différence s'explique par le
fait que le Soleil se déplace parmi les constellations ;
au cours de l'année, l'aspect du ciel étoilé change pour
une observation à une heure déterminée.
2 La terre en mouvement
2.1 Introduction

• · La Terre tourne autour de son axe de rotation dans


un mouvement diurne.
• · La Terre effectue une révolution autour du Soleil
dans son mouvement annuel.
• · Elle voyage également avec les planètes du système
solaire sur une orbite autour du centre de la voie
lactée qu’elles parcourent en 226 millions d’années.
• · Elle se déplace également avec la voie lactée sur
une trajectoire commune à une trentaine de galaxie
autour du centre des masses de ce groupe local de
galaxies.
• · Ce groupe local de galaxie se déplace à travers
l’univers en raison de l’expansion générale de l’Univers
expliquée par la théorie du big bang.
2.2 Mouvement de la Terre par rapport au Soleil
Lois de Kepler

• En 1609, Johannes Kepler publie deux lois


permettant de décrire le mouvement des
planètes dans un traité fondamental intitulé
Astronomia Nova. La troisième loi est décrite 10
ans plus tard, en 1619, dans l’ouvrage
Harmonices Mundi Libri V.
Lois de Kepler

• Ces trois lois sont les suivantes :

• § L’orbite de chaque planète est une ellipse, dont le


soleil est l’un des foyers.

• § Le rayon vecteur de chaque planète, qui rejoint le


soleil balaie des aires égales pendant
des intervalles de temps égaux.

• § Les carrés des périodes de révolution des planètes


autour du soleil sont proportionnels
aux cubes des demi-grand axes des orbites
• Le mouvement du Soleil

• Bien que cela soit imperceptible, le Soleil est


également en mouvement, il n'existe en effet
aucun repère immobile dans l'espace. On est
dans le cadre de la relativité galiléenne pour
laquelle le mouvement mesuré dépend de celui
de l'observateur. Ce qui nous intéresse dans le
mouvement du Soleil, c'est son mouvement par
rapport au centre de la Galaxie.
• Eclipse

• Disparition totale ou partielle de la Lune ou du


Soleil (respectivement dans l'ombre de la Terre
ou derrière la Lune).
Plus généralement, disparition d'un astre dans
l'ombre d'un autre.
Les ellipses décrites par les orbites planétaires
ont pour la plupart une faible excentricité. Pour
Pluton, l’excentricité est plus importante. Pour
toutes ces orbites, l’aphélie est l’extrémité du
grand axe de l’ellipse la plus éloignée du Soleil
et le périhélie la plus rapprochée. En
coordonnées géocentriques, l’apogée désigne
la position orbitale la plus éloignée de la Terre
et le périgée la plus rapprochée.
Eclipse solaire :
Mouvement apparent des planètes

• Mouvement apparent
• Supposons maintenant que l'on gèle le mouvement de
rotation de la Terre. C'est alors la révolution des
planètes autour du Soleil qui provoque des
déplacements apparents. En effet, si les planètes se
déplacent par rapport au Soleil, leur position dans
notre ciel va légèrement changer au cours du temps,
une dérive observable grâce au fond fixe constitué par
les étoiles. Ainsi, par exemple, la position apparente
de la planète Mars par rapport au fond étoilé change
petit à petit et la planète semble légèrement dériver
vers l'est.
• Remarquons que les étoiles apparaissent fixes
car elles se trouvent à des distances énormes et
leurs éventuels mouvements sont indétectables.
Le cas de Mercure et de Vénus est encore
compliqué par le fait que les orbites de ces
planètes sont à l'intérieur de celle de la Terre.
Les deux astres ne peuvent donc pas se trouver
dans n'importe qu'elle direction du ciel, mais
restent confinées au voisinage du Soleil et
semblent osciller lentement autour de lui.
• Mouvement rétrograde
• La situation générale est rendue encore
complexe par le fait que la Terre tourne
également autour du Soleil. Ceci donne
naissance à un phénomène appelé le
mouvement rétrograde des planètes. Pour le
comprendre, faites l'expérience suivante. Levez
un doigt devant vous et bouger le lentement
vers la gauche. Déplacez alors rapidement votre
tête dans la même sens. Par un effet de
projection, votre doigt semble se déplacer vers
la droite.
Eclipse lunaire :
Phases de la Lune
• Mouvement d'une étoile

• Le mouvement des étoiles sur la sphère


céleste est imperceptible en raison de leur
extrême éloignement. Les étoiles visibles depuis
la Terre n'en sont pas moins animées d'un
mouvement réel puisqu'elles sont en rotation
autour du centre de notre Galaxie, tout comme
le Soleil. Mais seul leur mouvement relatif par
rapport à la Terre peut être mesuré.
• Le mouvement relatif
• Du mouvement d'un astre, on peut en mesurer deux
composantes :
• Le mouvement propre est la vitesse angulaire de
l'astre sur la sphère céleste, c'est-à-dire son
mouvement apparent. Il se mesure grâce aux
comparaisons de positions équatoriales sur des
périodes suffisamment longues pour le mettre en
évidence.
• La vitesse radiale mesure la vitesse de déplacement
de l'astre le long de l'axe visuel astre-observateur, elle
mesure donc la vitesse d'éloignement de l'astre par
rapport à la Terre, ou plutôt par rapport au Soleil
puisqu'on ne tient pas compte de la rotation de notre
planète. La vitesse radiale se déduit des mesures de
décalage du spectre lumineux de l'astre.
2.4 Mouvement propre des étoiles

• Lorsque nous observons le ciel, nous remarquons que


les étoiles semblent fixes les unes par rapport aux
autres.  Il n'en est rien, car les étoiles se déplacent
parfois de plusieurs centaines de kilomètres par
seconde.  En fait, elles nous semblent fixes parce
qu'elles sont éloignées.  Le mouvement des étoiles a
deux composantes: le mouvement radial, parallèle à la
ligne de visée, et le mouvement propre,
perpendiculaire à cette même ligne.  (Cf. figure 5)15 
Le Mouvement Apparent Des
Etoiles

• Les astres, "collées" à la sphère céleste,


tournent aussi autour de la terre. Les pôles de la
sphère céleste, étant sur l'axe de la rotation,
reste immobile dans le ciel. Donc, un astre qui
se trouve près d'un pôle céleste apparaîtra
comme étant stationnaire dans le ciel. C'est le
cas de l'étoile polaire, qui est une étoile se
trouvant près du pôle nord céleste (sa
déclinaison est de: 89°05' N). Elle indique
toujours le nord, un fait bien connu des
navigateurs. Malheureusement, une étoile aussi
brillante n'existe pas près du pôle sud.
• THÉORIE

• 2.1 Mouvement apparent des étoiles

•     Comme nous l'avons dit plus haut, le


mouvement apparent des étoiles est causé par
la rotation de la Terre sur elle-même.  Il peut
cependant être intéressant d'imaginer au
contraire que les étoiles tournent avec la sphère
céleste autour d'une Terre immobile, car cela
facilite la compréhension des effets observables
de la rotation diurne.  (Cf. figure 1)4
Cherchons le nord ! Trouvons le sud !

• Pour repérer l'étoile Polaire grâce à la


constellation de " la Grande Ourse ", il suffit
d'utiliser votre main en gardant les doigts
serrés. Placez la dans le ciel, entre les étoiles "
Dubhé " et " Mérak ", et faites la glisser cinq
fois en sortant du récipient de la casserole.
Vous tombez ainsi sur l'étoile principale de la
constellation de " la Petite Ourse " : l'Etoile
Polaire. Elle est un peu isolée, si bien que l'on
finit par la reconnaître assez facilement.