Vous êtes sur la page 1sur 12

L’ASSURANCE MARITIME SUR FACULTÉS OU

« LES FACULTÉS MARITIMES »


EXPOSÉ – COURS DE DROIT MARITIME

FSJES MOHAMMEDIA – 26/12/2019


MME FATINE YOUSSRA
MME TAHIRI NORIA
M. TAMOURO MOHAMMED
PLAN

Introduction & Historique


I - Souscription du Contrat d’Assurance Maritime Facultés
II - Les Risques Couverts
III - l’Etendue de la Garantie
IV – Tarification
V – Occurrence du sinistre & contentieux y afférent
Conclusion
HISTORIQUE

 L’histoire des échanges commerciaux entre les commerçants importateurs et exportateurs a poussé à l’émergence
de pratiques « d’Assurance Maritime sur Facultés » vu l’usage développé des bateaux pour le transport des biens
et marchandises;
 Cette Assurance avait commencé sous forme de « prêt de grosse aventure » à des taux usuraires oscillants entre 10
et 30% ;
 Ces prêts étaient perdus par les préteurs lors de l’occurrence d’un sinistre ou remboursés par les commerçants lors
de l’arrivée à bon port des marchandises transportées ; et
 L’octroi desdits prêts était conditionné par l’existence d’un « équipage » et un « capitaine de renommée ».
INTRODUCTION

 Définition de l’Assurance Maritime sur Facultés ou « Cargo Cover » :

Cette Assurance garantie les dommages subis par la marchandise, lors de son transport par voie maritime, de son
chargement, déchargement, de son stockage (60 jours après le déchargement des marchandises du dernier navire de mer
ou à toute prise de livraison anticipée) ainsi que les frais raisonnablement engagés en vue de la préserver.
C’est une assurance de chose et elle a un caractère indéterminé,
Elle est établie de bout en bout du transport au fil des moyens de transports successifs utilisés
I - SOUSCRIPTION DU CONTRAT D’ASSURANCE MARITIME
FACULTÉS

 Cette Assurance est commercialisée par les (i) Assureurs Classiques et (ii) les Protection & Indemnity Clubs
(P&I) qui sont des clubs nés en Angleterre (Pays insulaire) au XIXème siècle et composés d’armateurs qui mettent
en commun (mutualisation) des fonds afin de constituer une réserve d’indemnisation et permettre de couvrir
certains risques insuffisamment garanties par les polices d’assurances maritimes (RC) de l’armateur.
 La couverture du risque à l’issue d’un dommage est assurée par les membres du Club P&I et les montants garantis
peuvent être très élevés.
 Le Business Modèle des deux types d’acteurs cités ci-haut sont diamétralement opposés à savoir le commercial vs.
mutualiste.
 Au Royaume du Maroc, il n’est pas permis pour les importateurs de souscrire des polices d’assurances pour la
couverture des facultés auprès de compagnies d’assurance étrangères.
 La souscription du Contrat d’Assurance Maritime sur Facultés se fait sur la base de la Police Française
(Conditions Générales du 17/08/1944 modifié le 01/01/1947 et le 01/07/1960) qui est établie selon la Loi
Française (Code des Assurances).
II - LES RISQUES COUVERTS
 Les modes d’assurance facultés sont au nombre de deux (02):

(i) Tous risques : elle couvre tous les risques sauf ceux qui sont expressément exclus ;
(ii) Franc d’Avarie Particulière, sauf (FAP, sauf) : ne couvre à priori aucun risque sauf ceux qu’elle énumère expressément.
Toutefois, il y a des stipulations communes pour ces deux modes pour ce qui est de :
(*) Garantie « Magasin à Magasin »
(*) Garantie de divers frais et dépenses
(*) Garantie des contributions d’avaries communes
(*) Exclusion du risque n’ayant pas un caractère aléatoire ou accidentel
(*) Exclusion des risques spécifiques comme la guerre, la grève et les actes de piraterie
De plus, la Police Française d’Assurance Maritime sur Facultés couvre les :
(iii) Les pertes et dommages matériels subis pendant les déplacement ou séjour à terre (transit)
(iv) Frais & dépenses engagés dans l’intérêt des biens
En Pré et Post-acheminement « Couverture de bout en bout » par Assurance Maritime.
III - L’ETENDUE DE LA GARANTIE

La différence entre les deux types de Polices ci-après résulte de la mise en œuvre de la garantie:
(i) Police « Tous risques » vs.(#) tous les risques et il appartient dans cette dernière à l’assureur de prouver en quoi le sinistre
relève de la liste des exclusions;
(ii) Police « FAP, sauf » : c’est à l’assuré de démontrer en quoi son dommage correspond à l’un de ceux mentionnés dans la
liste des dommages couverts.
Dans le cadre de la Police Française, nous parlons de risques ordinaires et exceptionnels (guerre) donnant lieu à des avaries
particulières et communes et ce à bord du bateau, lors de la manutention et lors du séjour à quai ou en entrepôts des
marchandises.
(*) Les « avaries particulières » sont celles qui se rapportent aux dommages et pertes matériels manquant, perte de poids ou de
quantité subis par les marchandises en cours de transport et résultant d’évènement dits majeurs frappant le moyen de transport et
son chargement;
(*) Les « avaries communes » sont celles qui constituent un risque spécial aux transports maritimes dans certaines conditions
aux transport fluviaux.
IV – TARIFICATION

 La valeur assurée est celle fixée par l’assuré sans justification et la prime est calculée sur cette base
 En cas de sinistre, l’assureur demande la justification de cette valeur
 La valeur assurée est déterminée à titre subsidiaire sur la base de :
 Prix de revient à destination
 Valeur à destination à la date d’arrivée
 Valeur stipulée par le contrat de vente
 Valeur de remplacement
V – OCCURRENCE DU SINISTRE & CONTENTIEUX Y AFFÉRENT
(1/2)

En cas de sinistre, il y a intervention d’un commissaire d’avarie sur requête de l’assuré sous trois (03) jours de sa
survenance sous peine de déchéance de la garantie (cessation de la garantie)
Modes d’indemnisation :
(i) Règlement d’avaries: Calcul de la partie du risque subi qui est à la charge de l’assureur
(ii) Règlement par délaissement (suivant un formalisme spécifique comme en dispose l’Art 55 de la loi du
03/07/1967 et l’Art. L.113-20 du code des Assurances Français): pour la totalité de la valeur assurée en effectuant
par l’assuré un transfert de propriété de la marchandise à condition que :
(*) la marchandise soit totalement perdue
(*) la marchandise perdue ou détériorée à hauteur de trois-quarts (3/4) de la valeur
(*) vendue en cours de route pour cause d’avaries matérielles des objets assurés par suite d’un risque couvert
V – OCCURRENCE DU SINISTRE & CONTENTIEUX Y AFFÉRENT
(2/2)

La procédure de délaissement est comme suit:


(i) Notification à l’assureur de l’option de délaissement
(ii) Délai de trois (03) mois à partir de la connaissance de l’évènement
(iii) Informer l’assureur de toutes les assurances souscrites pour le bien concerné
(iv) L’assureur accepte le principe du délaissement ou le voit imposé par le tribunal

Les effets du délaissement sont :


=> Indemnisation intégrale de l’assuré ;
=> Transfert de la propriété de la marchandise délaissée à l’assureur (subordonnée à son acceptation)
ETUDE & PRÉSENTATION DE CAS

 Cas FMCG (Marque de cosmétique) au Maroc


 Contrat local

 Cas de construction d’une industrie lourde au Maroc


 Cas spécifique d’un contrat international (accord spécial)
MERCI POUR VOTRE ATTENTION