Vous êtes sur la page 1sur 41

Chapitre1: La couche physique

Prof. Benkouider Sara


UATL
Email: s.benkouider@lagh-univ.dz
Plan

• Bases théoriques
• Les équipements des réseaux
• Techniques de transmission
• Modes de transmission
• Multiplexage

2
Bases théoriques

1. Éléments de transport d’information:


• Équipements voisins
• Équipements distants

3
Bases théoriques
• Équipements voisins:

Ord1 Canal de transmission Ord2

4
Bases théoriques
• Équipements distants:

Liaison de données

Ord1 ETCD ETCD Ord2

Circuit de données

ETCD : Équipement Terminal de Circuit de Données


(Exemple: modem).
5
Bases théoriques
2. Nature de l’information transportée:

Ord1 ETCD ETCD Ord2

6
Bases théoriques
3. Rôle de la couche physique:
• La couche physique est la plus basse couche du modèle
OSI.
• Elle est censée définir les moyens : mécaniques,
électriques, fonctionnels,
• Permettant d’établir, de maintenir et de relâcher une
connexion entre un ETTD et un ETCD.
 

7
Bases théoriques
4. Bande passante d’un medium:
• La bande passante d’un medium de transmission est
l’ensemble des fréquences « f » telles qu’une fréquence
« f » peut être transmise sur ce medium sans atténuation
notable.
• Idéalement, un signal passe sans aucune atténuation si sa
fréquence appartient à la bande passante et il ne passe
pas du tout si sa fréquence n’appartient pas à cette
bande passante.
 
8
Bases théoriques
5. Distorsion:
• D’après Fourier, on peut décomposer tous les signaux
(périodiques de fréquence f) en une somme de signaux
sinusoïdaux de fréquences (f, 2f, 3f....).
• Si toutes les composantes passent alors le signal passe
sans distorsion (sans être déformé).
• Si aucune des composantes ne passe, alors le signal ne
passe pas.

  9
Bases théoriques
5. Distorsion:
• Si seules certaines composantes passent sans atténuation
alors le signal reçu est plus ou moins déformé.
 

Distorsion

10
Bases théoriques
6. Atténuation:
• Un canal réel atténue (affaiblit) l’amplitude du signal qui
le traverse. Et ceci est dû à une perte d’énergie au sein
du canal.
• On mesure l’atténuation par le rapport : As/Ae
• As : Amplitude du signal de sortie.
• Ae : Amplitude su signal d’entrée.
• L’atténuation en décibel (db).

11
Bases théoriques
6. Atténuation:

  Atténuation

12
Bases théoriques
7. Interférence(‫)ا لتداخل‬ :
• Lorsqu’un canal possède une bande passante
suffisamment large, il est en général préférable de
partager cette bande entre plusieurs signaux de largeurs
de bandes limitées, mais il faut assurer que les signaux
ne se recouvrent pas afin d’éviter l’interférence.
You have to make sure that the signals do not
overlap(intersect).

13
Bases théoriques
7. Interférence :

14
Bases théoriques
8. Bruit :
• Est un signal indésirable qui s’ajoute au signal transmis
provenant du canal lui-même ou de son environnement.
9. Rapidité de modulation :
• Quand la fin d'un signal se confond avec le début d'un
autre, il n'est alors plus possible de distinguer le premier
signal du second.
• On définit la rapidité de modulation « R » d'un support
comme le nombre d’états (de symboles physiques) par
seconde.
15
Bases théoriques
9. Rapidité de modulation :Soit :
• R = 1/T
• « T » est la durée d'un symbole physique. Cette rapidité
de modulation se mesure en Baud.
• La rapidité de modulation et la bande passante sont liées
par la relation suivante :
R  2 H
• H: largeur de la bande passante

16
17
Bases théoriques
10.Débit binaire :
• La quantité d’information véhiculée par un signal est
appelée le débit binaire « D » et se mesure en
bits/seconds.
• De manière plus générale Le débit binaire est donné par
la relation suivante: D  R  log 2 V
• V: La valence est le nombre de niveau d’un signal.
• V  2 k , k: Le nombre de bits.

18
Bases théoriques
10.Débit binaire :
• Dans un canal avec une bande passante de largeur H, le
débit binaire maximal est de : D  2H log V
max 2

• En présence de bruit, le débit binaire diminue encore:


 S
Dmax  H log 2 1  
 B
• S : Le rapport signal bruit
B

19
Les équipements des réseaux 
1. Le répéteur :
• Équipement qui n'intervient qu'au niveau 1 (Physique) du
modèle OSI servant à régénérer ou à remettre un signal
sans le modifier et ainsi étendre la distance maximale
entre deux nœuds d'un réseau.
• Il ne travaille qu'au niveau binaire, et n'interprète pas le
signal reçu, comme peut le faire un routeur.

20
Les équipements des réseaux 
2. Les concentrateurs :
• Appelés aussi Hub, c’est un Dispositif qui permet à tous
les câbles d'un réseau informatique de converger vers un
même point.
• Tout élément connecté à un hub peut accéder à tout
autre élément connecté sur le même hub.
• Un Hub agisse comme un répéteur multiport et se
contente de répéter un signal sans le modifier.

21
Les équipements des réseaux 
3. Les ponts :
• Une fois que le nombre d’utilisateurs commence à
approcher les limites d’un segment de réseau unique, il
nécessaire de créer un nouveau segment pour relier 2
réseaux ensemble. C’est ce qui permet un pont.
• Les ponts n’avaient que 2 ports un pour chaque réseau.
• Les ponts inspectent les données qui leur arrivent et
doivent décider s’ils les envoient sur l’autre réseau ou
pas.
22
Les équipements des réseaux 
4. Les commutateurs :
• Ils sont aussi appelés Switch et travaillent au niveau 2 du
modèle OSI (donc pas de diffusion).
• Les commutateurs n’étaient au départ que des ponts
multiport.
• Les données sont transmises au commutateur puis, si le
port destination est libre, au destinataire, sinon le
commutateur les conserve en mémoire et les met dans la
file d'attente concernant le port.
23
Les équipements des réseaux 
5. Les routeurs:
• Les routeurs travaillent au niveau 3 du modèle OSI.
• C'est un pont intelligent qui réalise l'interconnexion
entre 2 réseaux.
• En gérant automatiquement le chemin le plus court et le
plus efficace à travers les différents nœuds d'un réseau.
• Le routage consiste à tenir à jour dans le routeur des
tables de routage contenant les différents chemins.

24
Les Techniques de transmission  
1. Transmission en bande de base:
Lorsque la longueur de la liaison ne dépasse pas quelques
centaines de mètres, les informations peuvent être
transmises sur le support de liaison sans transformation du
signal numérique en signal analogique.
2. Transmission en bande large:
Grande distance => En modulant le signal numérique.

25
Transmission en bande de base  
Le signal binaire n'est généralement pas transmis
directement sur la ligne et différents codages numériques
sont utilisés pour différentes raisons :
1. Code tout ou rien:
• 0  0 (volt)
• 1  +V
2. Code NRZ:
• 0  -V
• 1  +V
26
Transmission en bande de base  
3. Code NRZI: ( No Return to Zero Inverted )
• 0  La tension s'inverse à chaque période.
• 1  La tension reste constante à chaque période
4. Code RZ:
• 0 0
• 1  +V durant la 1ère moitié de l’intervalle et 0 durant la
2ème moitié

27
Transmission en bande de base  
5. Code Manchester:
• 0  transition de bas vers le haut au milieu de
l’intervalle. (Front montant).
• 1  transition de haut vers le bas au milieu de
l’intervalle. (Front descendant).
6. Code Manchester différentiel:
• Écart entre donnée i et i-1 égal 0  front montant
• Écart entre donnée i et i-1 égal 1  front descendant.

28
Transmission en bande de base  
7. Code Miller:
• 0  pas de transition si le bit suivant est 1, transition à
la fin de l’intervalle si le bit suivant est 0.
• 1  transition au milieu de l’intervalle
Exemple:
Donner les différents codes de la suite suivante:
011OO10

29
30
Transmission en bande large 
• L'opération de modulation consiste à transformer les
données numériques en signal analogique, la démodulation
réalise l'opération inverse.
• Modulation d'amplitude
• Modulation de fréquence
• Modulation de phase

31
Transmission en bande large 
• Modulation d'amplitude: On associe à chaque état une
amplitude (exp : 0  A, 1  2A)

• Modulation de fréquence: On associe simplement une


fréquence à chaque état binaire. (exp : 0  fp, 1  2fp).

• Modulation de phase: On associe à chaque code binaire


une valeur de la phase (exp : 00°, 1  180°).

32
Modes de transmission
1. Unidirectionnelles: Les données sont transmises dans
une seule direction. Exp: Télévision
2. Bidirectionnelles à l’alternat: Les données sont
transmises dans les deux directions, mais il n’y a qu’un
émetteur à tout instant. Exp: radio de police.
3. Bidirectionnelles simultanées: Les données sont
transmises dans les deux directions, et il peut y avoir
plusieurs émetteurs simultanés. Exp téléphone.

33
Modes de transmission
4. Transmission synchrone v.s. Transmission asynchrone:
• L’émetteur utilise son horloge pour déterminer le début
et la fin de chaque bit.
• Le récepteur utilise son horloge pour déterminer quand
un bit se termine et quand le suivant commence.
• Si les deux horloges n’ont pas la même fréquence
=> Transmission asynchrone

34
Multiplexage
• Le multiplexage permet le partage d'un support de
communication entre plusieurs usagers.
• Les techniques de multiplexage peuvent être classées en
deux catégories selon la ressource à partager:
• Multiplexage Fréquentiel
• Multiplexage Temporel

35
Multiplexage Fréquentiel
Appelé aussi MRF (Multiplexage par Répartition de
Fréquences) consiste donc à :
• Partager la Bande Passante du support en un nombre de
canaux de fréquences.
• Séparer ces sous-bandes par des bandes de garde.
• On trouve également un bon exemple de l’utilisation de
FDM avec ADSL (Asynchronous Digital Subscriber Line).

36
Multiplexage Fréquentiel
• ADSL est né de l’observation qu’une ligne téléphonique
possède une bande passante d’environ 1 Mhz dans laquelle
seule, une largeur de bande de 4 Khz est utilisée pour les
communications téléphoniques.
• Il reste donc une bande passante importante disponible
pour un autre usage. C’est un multiplexage en fréquence
qui va permettre son utilisation.

37
Multiplexage Fréquentiel

• Une bande est réservée pour la téléphonie classique.

• Une bande est réservée pour le flux de données usager


vers réseau.
• Une bande est réservée pour le flux de données réseau
vers usager.

38
Multiplexage Fréquentiel

39
Multiplexage Temporel
• Consiste à Partager le Temps d'utilisation du support en
intervalles qui seront alloués aux différents utilisateurs.
• La totalité de la Bande Passante est allouée à un utilisateur
à un instant donné.
• Les différents usagers accèdent successivement et
périodiquement au canal pendant des tranches de temps
égales.
• L'élément d'information de base sera soit le bit
(multiplexage par bit), soit le caractère (multiplexage par
caractère).
40
Multiplexage Temporel

41