Vous êtes sur la page 1sur 14

GÉNOTOXICITÉ

Plan :

 Introduction

 Développement

 Conclusion
Introduction:
Etude systématique des effets qu’un agent
chimique ou physique peut exercer sur le
système génétique d’un organisme et,
lorsqu’il est présent dans l’environnement,
l’interaction de ces produits chimique peut
Génotoxicologie
donner lieu à un ou plusieurs effets
cumulatifs, avec des conséquences
génétiques pour l’avenir des espèces
concernées.

Objectif :
Détecter et analyser le danger potentiel des agents qui sont
très spécifiques pour l'interaction avec les acides nucléiques
et qui produisent des altérations du matériel génétique à une
concentration subtoxique.
Développement:
Agent Endommager l’information
génotoxique génétique (ADN) =
Cellule modifications de la structure,
de la séquence et / ou du
nombre de gènes.

Effets indésirables :

- Mortalité embryonnaire.
- Malformations congénitales. Mutations
- Infertilités.
- Cancers…

Géniques Chromosomiques
Risques de
génotoxicité

Cellules somatiques Cellules germinales

Maladies génétiques Maladies


Vieillissement Stérilité
(gène unique) multifactorielles

Maladies Maladies
Hémophilie
cardiovasculaires cardiovasculaires

Cancers Drépanocytose Diabète

Fibrose kystique Psychoses


Mutagènes Génotoxiques

Agent mutagène : agent de l’environnement qui augmente la fréquence


d’apparition des mutations.

Agent génotoxique : agent physique ou chimique qui provoque des anomalies


chromosomiques ou géniques dans l’ADN.
Un agent génotoxique peut avoir deux types d'effets :

Agent génotoxique

Impact direct Impact indirect

- Evènement clastogène = - Evènement aneugène =


Ruptures dans une molécules Apparition d'un nombre de
d’ADN , cassures double brin. chromosomes anormal.

Dommages génomiques

Instabilité génomique; Anomalie de


l'apoptose; Hypermutabilité; prolifération
incontrôlée.

Progression de la maladie
Tests de génotoxicité :

Les possibilités du potentiel mutagène sont recherchées par les techniques in vitro et
in vivo :
Tests de génotoxicité

Mutation génique Test de Ames

Mutation - Test d’aberrations


chromosomiques
chromosomique - Test de micronoyau

Altération de l’ADN Test de comètes


Test d’Ames

Déterminer le pouvoir mutagène d'une substance, c'est-à-dire sa


capacité à modifier l'ADN des êtres vivants.
Principe :
Il repose sur l'utilisation d'une bactérie mutante Salmonella typhimurium, qui a perdu sa
capacité à produire un acide aminé, l'histidine :
- Comme il est essentiel à son développement, la bactérie ne peut se développer que si
le milieu de culture en contient.
- Mais si elle est en contact avec un produit chimique qui provoque des mutations
dans son patrimoine génétique, elle peut réacquérir sa capacité à produire de
l'histidine, et sera donc capable de se développer sur un milieu de culture dénué de
l'acide aminé.
- Au contraire, si le produit chimique testé n'a pas de pouvoir mutagène, aucune
bactérie ne pourra se développer sans apport extérieur d'histidine.
- Le nombre de colonies de bactéries parvenant à croître sur un milieu de culture sans
histidine est donc un reflet du pouvoir mutagène d'un composé chimique.
7 souches différentes de Salmonella typhimurium peuvent être utilisées.
Test d’aberrations
chromosomiques

Méthode sensible pour prédire la présence de mutagènes et de


carcinogènes dans l´environnement.

Objectif :
Le principal objectif du test d'aberration chromosomique chez les mammifères est
d'identifier les agents qui peuvent provoquer des mutations structurelles dans les
chromosomes ou les chromatides, la mutation chromatidique étant la plus courante.
D'autres types de changements chromosomiques comme la polyploïdie et la duplication
peuvent également être trouvés en utilisant ce test.
Un résultat de test positif montre un potentiel mutagène ou cancérigène de l'agent mais
il n'y a pas de corrélation parfaite.
Test de micronoyau

Identifier des substances (liquide ou solide) qui causent des


lésions cytogénétiques et des micronoyaux dans lesquels il reste
des fragments de chromosomes ou des chromosomes entiers

Il s'agit d’un test effectué pour identifier


les dommages causés aux chromosomes
ou aux fuseaux. Lors de l'exposition au
mutagène, la cellule peut subir des
dommages et, lors de la division, elle
forme un micronoyau plus petit en plus
du noyau principal.
Test de comètes

Le test des comètes est une méthode efficace pour détecter les
lésions de l’ADN dont l’ADN simple et double-brin se brise. Nous
décrivons la comète neutres et alcalins des essais pour mesurer les
lésions de l’ADN dans les cellules cancéreuses pour évaluer les
effets thérapeutiques de la chimiothérapie.

Principe:
Le test des comètes ou Single Cell Gel Electrophoresis (SCGE) est une technique
d'électrophorèse sur microgel d'agarose. Il permet de mesurer les cassures induites
directement par un agent génotoxique et indirectement lors des processus enzymatiques de
réparation des dommages ou lors de processus secondaires de fragmentation de l'ADN tel
que l'apoptose.
Conclusion:
Les génotoxines sont des agents qui peuvent interagir avec l'ADN, provoquant ainsi des
mutations et endommageant sa structure et peuvent conduire au cancer. Les mutations
peuvent conduire à une grande variété de maladies cancéreuses.

Il est très important de faire des études de génotoxicité afin d'éviter les dommages
potentiels qui peuvent en être causés. Ces tests de génotoxicité sont effectués pour
déterminer si un médicament ou une autre substance a le potentiel de provoquer une
mutation et une génotoxicité. Ce faisant, ils nous aident à identifier les dangers au début
du développement du médicament lui-même. L'identification des agents génotoxiques
nous aide à comprendre le mécanisme de la mutation et de la génotoxicité.

Il faut préciser que les tests de la mutagénicité/génotoxicité sont des proxys pour
déterminer le caractère cancérigène d’un déterminant donné.