Vous êtes sur la page 1sur 13

LA REANIMATION

INITIALE DU BRÛLE

De l’oxygène,
de l’eau,
du sel,
de la chaleur,
de la morphine.
Réanimation hydro
électrolytique

• Avant 1930:
90 % de décès si surface > 20 %

• Après 1940: début de la réanimation


I.V.

• 1947: surface léthale 50 = 50 %


Réanimation hydro
électrolytique
BUT

Restaurer précocement
et efficacement la volémie
Importance de la réanimation
hydro-électrolytique initiale

Barrow et coll. 80
(Resuscitation 2000 : 45:91) 70

• Enfants brûlés 60
50
>50% SC 40
• 83 enfants 30
perfusés avant 20
10
2ième heure.
0
• 50 enfants Mortalité IRA Sepsis
perfusés après
<2h >2h
la 2ième heure.
Réanimation hydro-
électrolytique

Urgence absolue dés que la


surface brûlée dépasse
10% de la surface
corporelle
80
70
60
50
40
Sa précocité et son importance 30
20

conditionnent le devenir du brûlé.


10
0
Mortalité IRA Sepsis

<2h >2h
Réanimation hydro
électrolytique
LES SOLUTES
• Cristalloïdes:
Ringer, G. 5% + NACL
Sérum salé iso ou hyper tonique
Colloïdes:
Naturels : Albumine iso ou hypertonique
Synthèse: Dextrans Amidon
Réanimation hydro
électrolytique
LES SOLUTES

Colloïdes
Franchissent la barrière capillaire altérée au
début
Donc accusés d’aggraver les oedèmes

Mais, si utilisés après la 8 ème heure:


restauration de la volémie
avec moins de liquide perfusé
(maintien de Pression oncotique
et limitation des oedèmes)
Réanimation hydro
électrolytique
« FORMULES DE REANIMATION »
• Nombreuses
Avec colloïdes : Moore (1947), Evans (1952), Broocke
(1953)
Sans colloïdes : Baxter (1968), Monafo (1970)

• 2 à 4 ml X Kg poids corporel X % surface brûlée

• Aucune parfaite, sinon il n’y en aurait


qu’une…!
Réanimation hydro
électrolytique
Actuellement, dans les Centres de Brûlés
• Formule d’EVANS, avec colloïdes après H8
(2ml X Kg X %) + 2000ml de base

• J1: 1 ml X Kg X % cristalloïde
1 ml x Kg X % colloïde + volume de base

• J2: 0,5 ml X Kg X % cristalloïde


0,5 ml x Kg X % colloïde + volume de base

Exemple: 70 Kgs, brûlé sur 50% surface corporelle


J1= 9000 ml J2 = 6000 ml
PERFUSER LA MOITIE DE H0 à H6
Réanimation hydro-électrolytique
CONCRETEMENT:
• Mise en route rapide : inutile de se poser trop
de questions. Les formules classiques tendent à sous-estimer
les apports initiaux.
• Apports quantitatifs : une seule formule simple

20 à 30 ml/kg pour la première


heure.
• Apports qualitatifs :
Solution de Ringer-lactate
Solution de colloïdes (albumine de préférence) : toutes les
études sauf celle de Goodwin (1993) sont en faveur de
l ’utilisation de colloïdes qui est conseillée si SB > 30 %
(Conférence de consensus 1995) APRES H8
Surveillance de la réanimation
Vérifier l’efficacité:

• Adulte :
– fréquence cardiaque < 100
– TA systolique > 120 mmHg
– Diurèse > 1ml/kg/h
• Enfant :
– fréquence cardiaque < 140
– TA systolique > 100 mmHg
– Diurèse > 1ml/kg/h
QUI HOSPITALISER ?

• Adulte > 10% Enfant > 5%


• Brûlures profondes : face, cou , tronc
• Problème respiratoire patent
ou contexte évocateur
• Brûlures électriques
• Nouveau né ou personne âgée
Conclusion
• Trois volets fondamentaux dans la
prise en charge initiale du brûlé grave
:
– Prévention et traitement de l’hypoxie
– Remplissage vasculaire précoce et
efficace
– Prévention de l ’hypothermie