Vous êtes sur la page 1sur 41

Ecole Supérieure de Technologie et de Management

Professeur: Dr. Birahim DIOUF


Exposé Réseau Etendu et Réseau Opérateurs sur:

RESEAUX DE TRANSMISSION
PDH ,SDH , WDM, Ethernet, NG-SDH
Thierno Birahim NDIAYE
Amadou LY
Seydina SY
Khorédia KEBE
Amadou SY

Année 2019-2020
PLAN

A. Définition
B. Les technologies de transmission
 PDH
 SDH
 WDM
 Ethernet
 NG-SDH
C. Tableau Récapitulatif
Définition
Définition

Un réseau de transmission est un système qui fournit les capacités de


transport des flux voix ,vidéos , données générés par les réseaux de
commutation : RTC ,IP , Frame Relay , ATM…
Définition

Il existe plusieurs technologies permettant une bonne transmission


chacune avec sa capacité et son type de multiplexage.
Les technologies de transmissions
 PDH
 SDH
 WDM
 ETHERNET
 NG-SDH
PDH
Plesiochronous Digital Hierarchy
PDH

Le PDH a constitué la base de tous les réseaux de transport jusqu’aux


années 1990.
La hiérarchie numérique plésiochrone (PDH) a été mise en place en
parallèle à la numérisation du réseau téléphonique (POTS en Amérique)
afin de répondre aux besoins en téléphonie.
Les réseaux PDH sont apparus à une époque où les liaisons point à point
dominé
Principe du PDH

Le PDH est caractérisé par :


 Multiplexage par entrelacement de bit des signaux.

 L’adoption des dispositifs de multiplexage utilisent des horloges


très légèrement différentes.

La transmission de données est basée sur un flux à 2048kbits.Pour


la transmission de la voix ce flux est séparé en 30canaux de 64
Kbits/s et 2 de 64kbits/s pour la signalisation.
Multiplexage par entrelacement de bit des signaux

Les flux PDH sont regroupés par groupe de 4 par un multiplexeur


afin de transporter plus de données.
Cette opération consiste à prendre un bit pour chaque flux.

Le multiplexage permet d’avoir des débits de 8Mbits/s.


Des techniques similaires permettent d’agréger 4 de ces flux pour
former des conduits de 34 puis 140Mbits et même 565Mbits
(cette dernière n’étant pas trop normalisée).
Multiplexage par entrelacement de bit des signaux
Limites du PDH

 L'incapacité d'identifier un canal individuel dans un flot à haut débit

 L’absence des moyens efficaces pour la surveillance de la qualité

 La structure de la trame non dimensionnée pour transporter les informations


de management du réseau et des équipements

Ces défauts du PDH sont acceptables en téléphonie mais pas dans un


réseau de service.
SDH/SONNET
Synchronous Digital Hierarchy
SDH

L’évolution des réseaux de transport HD est marqué par l’introduction de


technique synchrone.
Basé sur un réseau de distribution d’horloge, le SDH garantit la délivrance
de bits en synchrone avec une horloge de référence.

Cette hiérarchie repose sur une trame numérique de niveau élevé qui
apporte une facilité de brassage et d'insertion/extraction des niveaux
inférieurs.
Les débits supportés sont plus élevés afin de se conformer à la fibre optique.
Principe du SDH

Le multiplexeur est disposé dans les liaisons de réseaux pour effectuer des
tâches d’extractions et d’insertions sur les flux multiplexés. Il comporte un
élément de démultiplexage et de multiplexage (ADM : Add Drop Multiplex
ou Multiplexeur à insertion/extraction).
Les brasseurs avec insertion-extraction transmettent certains canaux
d'entrée/sortie particulière et insèrent d’autres canaux à leur place. Les
flux insérés sont égaux aux flux sortants comme présenté dans la figure.
Principe du SDH
Principe du SDH

Pour SDH les normes sont organisés hiérarchiquement en norme STM-n.


Pour SONNET, ils sont organisés en OC (Optical contener)
Le niveau 1 de SDH (155,52Mbits) correspond au niveau 3 de SONET.
La technologie SONET utilise un multiplexage temporel à travers des
multiplexeurs ADM (Add/Drop Multiplexeur) ou MIE (Multiplexeur
Insertion/Extraction).
Principe du SDH

Le Multiplexeur Terminal permet le multiplexage des signaux affluent


dans une ligne STM -1.
Bien qu’il soit concurrencé par WDM et Ethernet(surtout) SDH
demeure la technologie dominante.
Principe du SDH

La technologie SDH se retrouve aussi bien en topologie point à point, bus et


surtout anneau. Il faut préciser que le principal support est la fibre optique
sur laquelle il est possible d’utiliser un multiplexage WDM.
Le SDH est souvent couplée à une technologie WDM quand elle relie deux
ADM .
Ceci permet de ne pas multiplier le nombre de fibre entre 2 localités.
Compatibilité SDH - PDH

Les réseaux de transmission existant sont pour l’essentiel constitué de


juxtaposition des technologies SDH et PDH principalement sur des supports
optiques.
Cependant dans certaines zones on utilise des liaisons hertziennes peu
adaptées pour les transmissions sous terraines et opérant à des fréquences
plus haute que les BTS pour relier les zones difficiles d’ accés (foret ,mer
,montagnes …)
Compatibilité SDH - PDH

Les réseaux SDH les plus déployés de nos jours combinent le STM-1, le
STM-4 et le STM-16
Dans le réseau cœur on utilise des STM-4 et des STM-16 et la périphérie
on fait recours au STM-1.
Le multiplexeur terminal (TM) permet de multiplexer dans le STM-1, les
signaux affluents plésiochrone.
Compatibilité PDH-SDH
Avantages et Inconvénients SDH

Avantages Limitations
Compatibilité avec les réseaux PDH
Rigidité
Forte disponibilité (réseau autocicatrisant)
Souplesse Non adaptée au trafic de données

Profite de tous les avantages d’une transmission


optique Approvisionnement lent
Possède des canaux d’administration

Sécurité
Gaspillage de la bande passante

Interconnexion de systèmes à haut débit facilitée par


la normalisation de la trame de ligne et des Protection au niveau conduit ou section
interfaces optiques correspondantes mais pas au niveau trame
WDM
Wavelenght Division Multiplexing
WDM

Le multiplexage par longueur d’onde est la meilleure solution pour le


transport d’une grande quantité de données entre Data Center. Cette
technologie fut traditionnellement utilisée par les opérateurs et
fournisseurs de service.
Avec le WDM ,on peut transmettre jusqu’à 40Gbits/s.
Principe du WDM

La particularité des réseaux WDM est qu’ils permettent d’envoyer


simultanément différents types de données sur une fibre optique
sous forme de lumière. Pour se faire différent canaux de lumières
seront utilisés avec des longueurs d’ondes différentes.
Type de WDM

Il existe deux types de multiplexage par longueur d’ondes :

 C-WDM (Coarse Wavelength Division Multiplexing) qui utilise un


espace entre canaux de 20 nanomètres.
 D-WDM (Dense Wavelenght Division Multiplexing) avec un pas de 0.4
nanomètres, ce qui lui permet d’avoir un nombre de canaux beaucoup
plus élevé.
Il est également à noter que C-WDM convient pour les distances
inférieures à 40Km à 1Gbits/s tandis que D-WDM peut atteindre 80KM à
10Gbits/s et même plus avec l’ajout d’un répéteur tous les 80KM.
Avantages et Limites du WDM

Avantages Limites

 Augmentation de la Coût de la fibre élevé


bande passante (même si de plus en plus
abordable).
 Optimisation de
l’utilisation des
fibres optiques
ETHERNET
 Giga Ethernet
 Carrier Ethernet
Giga Ethernet

Il s’agit d’une technologie d’Ethernet permettant de transmettre des trames


Ethernet avec un débit de l’ordre du gigabit par seconde.
Elle est défini par la norme 802.3ab de l’IEEE. Il existe plusieurs variantes de
Giga Ethernet :10GBASE-T, 10GBASE-R, 10GBASE-X et 10GBASE-W.Il est le
point de départ de l’utilisation d’Ethernet dans les réseaux Etendus.
Carrier Ethernet

Carrier Ethernet est une technologie d’Ethernet permettant aux opérateurs


d’utiliser Ethernet comme protocole de transport notamment dans le réseau
cœur.

PRINCIPE:
Carrier Ethernet propose deux types d'interface d'entrée pour un service
Ethernet : les User Network Interfaces (UNI) et les Network Network Interfaces
(NNI). Les premières sont les interfaces de démarcation entre le réseau d'un
opérateur ou d'un client, et le réseau de son client. Les deuxièmes sont des
interfaces entre deux parties du réseau opérateur.
Principe de Carrier Ethernet

Carrier Ethernet permet de relier plusieurs sites d’abonnés (UNI). Cette connexion
est une EVC (Ethernet Virtual Connection), elle permet notamment d'empêcher
des données de passer d’une EVC à une autre. Pour réaliser une EVC on peut par
exemple utiliser des VLANs.

On distingue trois types d’EVC :


• Point à Point
• Point à Multipoint
• Multipoint à Multipoint
Principe de Carrier Ethernet

Les EVC sont utilisés dans différents services comme les E-Line qui permettent
de créer :
 Des lignes privées Ethernet EPL (Ethernet Private Lines) qui transportent de
manières transparentes les trames Ethernet entre deux sites d’un client et
permet d'obtenir une alternative au transport SDH.

 Des accès Internet avec une interface Ethernet (Ethernet Internet Access).

 Des lignes privées virtuelles EVPL (Ethernet Virtual Private Lines) qui
transportent de manières transparentes les trames Ethernet 802.1q (avec
VLAN) entre deux sites du client. Cela permet d'obtenir des services
équivalents à ATM.
Avantages de Carrier Ethernet

 Simplicité d’Ethernet
 Evolutivité
 Gestion de service multipoint contrairement à SDH
 Débit allant jusqu’à 10Gbits/s
Carrier Ethernet
NG-SDH
Nouvelle Génération de SDH
NG-SDH

Principalement basé sur le GFP , la nouvelle génération SDH vient pour


répondre aux besoins en Réseaux de Télécommunication par l'amélioration de
qualité de service(QOS) de données, une offre des débits plus élevés, une
flexibilité améliorée, une efficacité, une évolutivité et une excellente protection
en intégrant la simplicité et le coût-efficacité du réseau de data et de qualité de
service du réseau optique synchrone.
Principe de NG-SDH

Le transport des données amène de multiples problèmes pour les réseaux de


transport en fibre optique. Ces problèmes sont traités par de nouvelles
technologies :

 GFP : synchronisme, charge utile de la taille variable, gestion de réseau


robustesse. Cette technologie permet notamment le transport de données
provenant de différents équipements /réseau.

 VCAT : utilisation efficace de la bande passante

 LCAS : allocation dynamique de la bande passante


Avantage de NG-SDH

 Gain considérable en débit, qualité et disponibilité du service

 Du coté utilisateur on peut dire que NG-SDH allie la souplesse


d’Ethernet et la sureté d’Ethernet.
Tableau Récapitulatif
Tableau Récapitulatif

Technologie Description Caractéristique Débit


Transfert de données Multiplexage
PDH basé sur un flux à asynchrone normalisé jusqu’à
2Mbits/s 140Mbits/s

Transmission de Multiplexage
SDH données numériques temporel Jusqu’à 10 Gbits/s
HD synchrone

Basé sur la Multiplexage par


WDM transmission optique longueur d’ondes
Jusqu’à 40 Gbits/s

Utilisation des EVC


Carrier Ethernet Basé sur Ethernet pour relier les Jusqu’à 10 Gbits/s
abonnées
Encapsulation avec Jusqu’à 10 Gbits/s
NG-SDH Evolution du SDH le protocole GFP

Vous aimerez peut-être aussi