Vous êtes sur la page 1sur 24

Contrat de transport et

Affretement maritime
préparé par:

RABBAJ Soulaimane
HELLO
sommaire
Part I: Introduction.
Part II: Le contrat de transport maritime.
1. Définition de contrat de transport maritime.
2. Connaissement maritime.
3. Les obligations des parties de contrat de transport.
Part III: Les responsabilités de transport maritime.
1. les responsabilité de transporteur.
2. Exonération de la responsabilité du transporteur.
Part IV: Les conventions de transport maritime.
1. La convention de Bruxelles.
2. La convention de Hamburg.
3. La convention de rotterdam.
Part V: Affrètement maritime.
1. Définition contrat d'affrètement maritime.
2. Types d'affrètement maritime.

Conclusion.
Bibliographie.
Part I: Introduction

Le transport maritime est le mode de transport le


plus important pour le transport de marchandises
(marine marchande). Le transport de personnes par
voie maritime a perdu beaucoup d'importance du
fait de l'essor de l'aviation commerciale ; il subsiste
de manière significative dans seulement deux
créneaux importants : les traversées courtes et les
croisières. On peut y ajouter pour être complet les
voyages d'exploration scientifiques et les courses
sportives, qui ne relèvent cependant pas à
proprement parler du transport.

Le transport maritime est par nature international,


sauf parfois dans ses fonctions de cabotage le long
des côtes d'un pays.
Part II: Le contrat de transport maritime

1. Définition de contrat de transport maritime:

Le contrat de transport maritime est un contrat conclu entre le


chargeur et le transporteur, par lequel une personne - le
chargeur – confie à une autre personne -le transporteur- une
marchandise à transporter par mer en échange d'un prix de
transport – le fret
Part II: Le contrat de transport maritime
2. Connaissement maritime:
a) Définition
Le connaissement (ou Bill of lading) est
considéré comme la preuve du contrat
passé entre le chargeur et le transporteur.
C'est une pièce de justification, il
représente la marchandise, c'est le
document le plus utilisé pour prouver
l'existence du contrat de transport
maritime.
b) Rôle de connaissement :
Le connaissement assume un triple rôle :
› Reçu de la marchandise;
› Preuve du contrat de transport;
› Titre représentatif de la marchandise;
Part II: Le contrat de transport maritime
2. Connaissement maritime:
c) Délivrance du connaissement
Le connaissement est délivré après réception de marchandises Le
connaissement doit être établi en quatre exemplaires :
 Un pour le capitaine (connaissement chef),
 Un pour l'armateur,
 Un pour le chargeur,
 Et un pour le réceptionnaire.
d) Mention relatives à la marchandise
Le connaissement doit fournir les informations qui portent sur la marchandise
à savoir :
› Les marques principales destinées à identifier la marchandise ;
› Le nombre de colis ou leur quantité et poids (tel que fournis par écrit par le
chargeur)
› L'état et le conditionnement apparent (tel qu'ils sont constatés par le
transporteur)
Part II: Le contrat de transport maritime
2. Connaissement maritime:

e) Les différents types de connaissement maritime


• Connaissement à personne dénommée : mention à ordre rayée +
nom du consignee. Ce connaissement est non négociable
• Connaissement à ordre : transmissible par simple endos
• Connaissement au porteur : transmissible par simple tradition
Part II: Le contrat de transport maritime
2. Connaissement maritime:

e) Les informations contenues dans le connaissement:

- Le nom du SHIPPER
- Le nom du consignataire
- La NOTIFY PARTY
- Le nom du navire
- Le numéro du voyage
- Le port de chargement / déchargement / transbordement
Part II: Le contrat de transport maritime
3. Les parties au contrat de contrat de transport:
a) Les Obligations du chargeur:

Le chargeur doit :
- Déclarer par écrit tous les éléments permettant d'identifier la marchandise à
savoir la nature, le conditionnement et l'emballage, le poids et le volume de la
marchandise ;
- Payer le fret ;
- Emballer de manière appropriée pour que la marchandise soit protégée
pendant la manutention et le transport ;
- Étiqueter et marquer les colis (le nom de l'expéditeur et de l'importateur, le
numéro du colis et indiquer les ports de départ et d'arrivée)

fiche tracabilité, facture commerciale.....etc


Part II: Le contrat de transport maritime
3. Les parties au contrat de contrat de transport:

b) Les Obligations du transporteur:


Le transporteur doit :

- Mettre son navire en bon état de navigabilité ;


- Prendre en charge la marchandise pendant la durée du contrat ;
- Charger et arrimer la marchandise avec le soin nécessaire ;
- Émettre un connaissement ;
- Transborder si nécessaire en cas d'empêchement de poursuivre le voyage ;
- Décharger la marchandise ;
- Livrer la marchandise au destinataire final
Part III: Les responsabilités de transport maritime
1. la responsabilité de transport maritime:

a) Pertes manquant:
- Cas où la marchandise, reconnue par le transporteur lors
de la prise en charge, n'est pas à l'arrivée.

b) Avaries:
- Cas où l'état de la marchandise, à l'arrivée, est différent
de celui du moment de la prise en charge.

c) Prise de réserves:
- En cas de dommage non apparent :
Dans les 3 jours selon la Convention de Bruxelles .
Dans les 15 jours selon les règles de Hambourg..
Part III: Les responsabilités de transport maritime
1. Exonération de la responsabilité du transporteur:

Les principales sont :


o In navigabilité du navire
o Actes de navigation ou « faute nautique »
o Incendie
o Fortune de mer
o Faits de guerre,
o Faits du chargeur
o Grève
o Insuffisance d'emballage
o Vice propre de la marchandise
Part IV: Les conventions de transport maritime
1. La convention de Bruxelles:
-La convention de Bruxelles du 1924 dite aussi « Règles du Haye » S'applique
aux transports maritimes internationaux et est entrée en vigueur le 2 juin 1931.
-Elle est valable depuis le chargement de la marchandise à bord du navire
jusqu'au déchargement. Cette convention établit une séparation juridique du
transport. Ainsi, le pré et post acheminement terrestre sont exclus de son
champ d'application. On ne peut donc engager la responsabilité du
transporteur maritime que pendant la phase purement maritime.
-Selon la convention de Bruxelles, le transporteur maritime a une présomption
de responsabilité en cas de dommage causé aux marchandises. Le transporteur
ne pourra dans ce cas s'exonérer qu'en apportant la preuve que le dommage
est dû à une cause connue (incendie) et que cette cause figure dans le tableau
des causes exonératoires prévues par la convention de Bruxelles (vice propre de
la marchandise ; vice caché du navire ; cas de force majeure) et qu'il y a un lien
de causalité (trace de fumée) entre cette cause (incendie) et le dommage.
Part IV: Les conventions de transport maritime
2. La convention Hambourg:
- Les règles de Hambourg ont été signées le 31 mars 1978. Dès son entrée en
vigueur le 1er novembre 1992 aucune grande puissance maritime n’a ratifié
aux règles de Hambourg.
- Elle est valable depuis la prise en charge de la marchandise jusqu’à la
livraison. La durée du contrat est donc plus étendue par rapport à celle de la
convention de Bruxelles. Elle couvre non seulement la phase purement
maritime mais les phases de pré et post acheminement terrestre.
- Avec les règles de Hambourg, le régime de responsabilité du transporteur
maritime est basé sur la présomption de faute. Dans ce registre en cas de
dommage causé aux marchandises le transporteur ne peut s’exonérer de sa
responsabilité qu’en apportant la preuve que lui-même et ses préposés ont
pris toutes les mesures raisonnables afin d’éviter l’évènement ayant causé
le dommage.
Part IV: Les conventions de transport maritime
3. La convention Rotterdam:

Adoptée par l'Assemblée générale le 11 décembre 2008, la Convention des


Nations Unies sur le contrat de transport international de marchandises
effectué entièrement ou partiellement par mer ("Règles de Rotterdam")
établit un régime juridique uniforme et moderne régissant les droits et
obligations des chargeurs, transporteurs et destinataires en vertu d'un
contrat de transport de porte à porte comprenant une étape maritime
internationale. La Convention donne suite et fournit une alternative
moderne aux conventions antérieures relatives au transport international de
marchandises par mer, en particulier la Convention internationale pour
l'unification de certaines règles en matière de connaissement (Bruxelles, 25
août 1924) ("les Règles de La Haye"), et ses Protocoles ("les Règles de La
Haye-Visby"), et la Convention des Nations Unies sur le transport de
marchandises par mer (Hambourg, 31 mars 1978) ("les Règles de
Hambourg").
Part V: Affrètement maritime

L'affrètement maritime concerne principalement le


transport des matières premières pour des lots importants.
L'affrètement maritime doit aussi être envisagé pour des
marchandises diverses, à chaque fois que le port de
destination est mal desservi par les compagnies régulières
à partir du port de départ.
Il n'existe pas de règlementation internationale dans le
domaine de l'affrètement maritime, mais les contrats
d'affrètement (charter party) sont conclus sur la base de
contrats types qui sont le fruit d'une longue expérience
dans la mesure où l'affrètement a précédé le contrat de
transport maritime.
Part V: Affrètement maritime

1. Définition de contrat d'affrètement maritime:

par lequel les contractantAdd conviennent


your titlelibrement de la
location d'un navire pour une période de temps ou au
Add your words here , according to your need to
voyage déterminé. draw the text box size

Les formes d’affrètement :


• Au voyage (voyage charter)
• A temps (Time charter)
• Coque nue (Bare boat)
Part V: Affrètement maritime
2. Types d'affrètement maritime:

Le contrat d'affrètement maritime met en scène 2 acteurs :


 L'armateur ou fréteur (ship owner) qui exploite le navire
 L'affréteur (charterer) qui loue le navire à l'armateur
Notons que dans le domaine de l'affrètement maritime, les
courtiers (ship brokers) sont très actifs.
Il existe 3 types d'affrètement :
Part V: Affrètement maritime
2. Types d'affrètement maritime:

a) L'affrètement au voyage:

L'armateur fournit un navire pour une cargaison déterminée


et pour un voyage déterminé. Le fret est facturé à la tonne.
La gestion nautique et commerciale reste à la charge du
fréteur.
Ce type d'affrètement est utilisé pour des opérations "spot".
Part V: Affrètement maritime
2. Types d'affrètement maritime:

b) L'affrètement au temps:

Le contrat est conclu pour une durée déterminée. La


gestion commerciale est assurée par l'affréteur alors que
la gestion nautique reste à la charge du fréteur. Le fret est
facturé à la journée.
Ce type d'affrètement est utilisé pour monter des
opérations "revolving"
Part V: Affrètement maritime
2. Types d'affrètement maritime:

c) L'affrètement coque nue:

L'affréteur loue le navire à l'armateur pour une durée déterminée et


amène son propre équipage. La gestion nautique et commerciale du
navire sont à la charge du fréteur.

Exemple : les pétroliers


Conclusion:
Bibliographie
1. http://www.logistiqueconseil.org/
2. https://fr.wikipedia.org/wiki/Transport_maritime#Conven
tion_de_Bruxelles
3. https://www.slideshare.net/asmaachaouti/transport-
maritime-69022956
4. https://fr.slideshare.net/rabahparadise2/contrat-
detransportmaritimeinternational-23952483
5. https://www.youtube.com/watch?v=7vgBrmxBJS4
6. https://www.etudier.com/dissertations/Le-Contrat-De-
Transport-Et-Le/499244.html
7. https://fr.wikipedia.org/wiki/Connaissement