Vous êtes sur la page 1sur 20

REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN

 
OBJECTIFS

Définir le RGO

Décrire les principaux facteurs intervenant dans le RGO

Décrire 3 types de symptômes dans RGO

Décrire signes fibroscopiques des complications du RGO

Enoncer les principes thérapeutiques du RGO


INTRODUCTION

Reflux gastro-oesophagien (RGO) passage involontaire sans


effort de vomissement du contenu gastrique dans l’œsophage à
travers le cardia.

Ce phénomène, physiologique après les repas devient


pathologique lorsqu’il s’accompagne de symptômes et/ou de
lésions de la muqueuse oesophagienne

RGO, concerne près d’un adulte sur quatre est un motif de


consultation fréquent

RGO dans grande majorité des cas, une affection bénigne


PHYSIOPATHOLOGIE

La pathologie du RGO associe :

Incompétence de la barrière antireflux  (Sphincter inférieur


de l’œsophage par relaxation transitoire, augmentation
pression abdominale, hypotonie permanente);

Evacuation (ou clairance) inefficace du liquide de reflux ;

Caractère agressif du liquide de reflux (acide chlorhydrique,


pepsine, sels biliaires) ;

Résistance épithéliale oesophagienne diminuée.


DIAGNOSTIC
Clinique
Symptômes typiques digestifs
Pyrosis: douleurs à point de départ épigastrique suivant un
trajet retrosternal ascendant à type de brûlure, souvent
post-prandial, survenant souvent à l’antéflexion du tronc

Brûlures seulement épigastriques 

Régurgitations

Syndrome postural (signe du lacet)


 
Symptômes atypiques digestifs
Dysphagie;
Eructations, hoquets;
Hypersalivations;
Odynophagie ;

Hémorragie digestive :
Extériorisée : hématémèse ou méléna ;
Responsable d’une anémie microcytaire sidéropénique
 
Symptômes atypiques extra-digestifs

Asthme, toux nocturne spasmodique de décubitus,


broncho-pneumopathies
 
Examen physique du patient normal

Examens complémentaires
Endoscopie œsophagienne
Buts: confirmer un RGO suspecté cliniquement ;
apprécier le retentissement sur la muqueuse (œsophagite, EBO, ulcère
fonctionnel ou de Barrett, sténose oesophagienne)
éliminer une autre pathologie gastro-duodénale (UGD);
découvrir une hernie hiatale.

 Oesophagite érosive par reflux (Savary et de Miller)


Grade 1 : érosions et ulcérations indépendantes
Grade 2 : érosions et ulcérations confluentes
Grade 3 : érosions et ulcérations circonférentielles
Grade 4 : sténose et /ou ulcère

 
Examens complémentaires
 PH-métrie œsophagienne
•Quantitatifs: durée, fréquence, nombre reflux pH≤ 4
•Qualitatifs : concordance symptôme et épisodes de
RGO acide

Scintigraphie œsophagienne: apprécier le volume


du reflux, sa durée et l’éventuelle inhalation

Manométrie oesophagienne : mesure la pression


du SIO et le péristaltisme du corps oesophagien
FORMES CLINIQUES
Chez le nourrisson et le jeune enfant: régurgitations
abondantes perprandiales ou post-prandiales, asthme,
broncho-pneumopathies à répétition, mort subite.

Chez la femme enceinte : vomissements et régurgitations


résultent des hormones oestroprogestatives qui relaxent le
SIO et l’hyperpression abdominale au cours du 3ème
trimestre.
 
Sclérodermie: hypotonie permanente du SIO. RGO aggravées
par l’absence de contractions péristaltiques du corps
oesophagien  
DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL
Symptômes
Régurgitations : vomissements, mérycisme, pituites, régurgitations
d’origine oesophagienne (sténose, achalasie)
Symptômes respiratoires : asthme, bronchite …
Douleurs constrictives : angor, troubles moteurs oesophagiens

Œsophagite: infectieuse, médicamenteuse, radique, caustique, de stase


(sténose, achalasie)
 
Sténose: cancer , achalasie

hémorragie digestive : Syndrome de Mallory-Weiss,


Ulcération du collet d’une hernie hiatale
 
EVOLUTION
Spontanée: poussée irrégulière en durée et en intensité.
 
Sous traitement: favorable pour symptômes, avec récidives possibles à
l’arrêt du traitement; vitesse de cicatrisation lésions dépend de leur
étendue et de leur profondeur initiale

Complications: Ulcères Œsophagiens


  Sténose peptique
Hémorragies digestives
Adénocarcinome sur endobrachy-œsophage
Respiratoires, ORL, cardiaques

 
TRAITEMENT
Buts:

soulager les symptômes;


cicatriser les lésions d’œsophagite;
prévenir les récidives et les complications;
éviter le risque médicaments ou chirurgie;
Réduire le coût au minimum.

 
MOYENS
Règles hygiéno-diététiques
Mesures posturales : Surélever la tête du lit (15 cm), Eviter
l’antéflexion du tronc (plier plutôt les genoux), Eviter de se
coucher immédiatement après les repas ;
Diminuer pression abdominale : Eviter efforts abdominaux,
ne pas porter vêtements, ceinture, corset serrés ;
Influences sur pression SIO : éviter alcool, café, thé,
chocolat, menthe, repas riche en graisse;
Médicaments : AINS, théophylline, broncho-dilatateurs +,
inhibiteurs calciques, oestroprogestatifs, benzodiazépines;
Réduction de l’obésité.
Moyens médicaux
Antiacides;

Alginates;

Prokinétiques;

Sucralfate;

Antisécrétoires
Antihistaminiques H2
Inhibiteurs de la pompe à protons
Chirurgie
Intervention de Nissen ou fundoplicature complète
Intervention de Toupet ou hémifundoplicature
Diversion duodénale :
CONCLUSION

Le RGO, affection généralement bénigne peut dans


son évolution revêtir des aspects dramatiques comme
la sténose, la dégénérescence

Sa prise en charge au début est médicale ; le


traitement chirurgical n’a sa place que lorsqu’il y a
échec du traitement médical ou en cas de
complication chirurgicale