Vous êtes sur la page 1sur 18

Cancer du colon

Réalisé par:
Plan
Introduction
Rappels anatomique et histologique
Epidémiologie
Facteurs de risque
Circonstances révélatrices
Examens para cliniques
Prise en charge
Surveillance
Conclusion
INTRODUCTION
Le cancer du côlon se développe à partir de
la muqueuse du colon 
Dans 70 % des cas, la tumeur se développe dans le
colon sigmoïde.
Les cancers du côlon et du rectum, étant assez
semblables, sont regroupés sous le terme de cancer
colorectal.
Il s'agit souvent d'une tumeur maligne ; dont le type
histologique est un adénocarcinome
Rappel: Anatomique
Côlon (ou gros intestin):
Il est divisé en cinq
parties :
le caecum : auquel est
attaché l’appendice
le côlon ascendant
le côlon transverse 
le côlon descendant
le côlon sigmoïde suivi
par le rectum
Rappel: Anatomique
Drainage lymphatique:
Assuré par 5 relais gg: GG épicoliques , paracoliques,
intermédiaires, principaux et centraux
Vascularisation artérielle et veineuse:
 L’artère et la veine mésentériques supérieures
vascularisent la partie droite du côlon (caecum, côlon
droit et partie droite du côlon transverse)
 L’artère et la veine mésentériques inférieures
vascularisent la partie gauche du côlon (partie gauche
du côlon transverse, côlon gauche et côlon sigmoïde).
Rappel: histologique
La paroi colique est constituée de
4 couches de dedans en dehors:
o la muqueuse : l’épithélium qui
s’invagine pour former les glandes
de Lieberkühn et le chorion
o la sous-muqueuse : tissu
conjonctif riche en vaisseaux
o la musculeuse : couche
circulaire interne et couche
longitudinale externe
o la séreuse
Epidémiologie
Les cancers colorectaux représentent les cancers les
plus fréquents tout sexe confondu 
C'est le second cancer, pour ce qui est de la fréquence,
chez la femme (après le cancer du sein) et le troisième
chez l'homme (après le cancer du poumon et celui de
la prostate)
En France: 33500 cas/an
Facteurs de risque
Age : Rare avant 50 ans
la polypose adénomateuse familiale
le syndrome de Lynch
les maladies inflammatoires chroniques
intestinales (MICI), notamment la maladie de
Crohn et la RCH
Tabac, Alcool
alimentation: Charcuterie…
L'hérédité ou des mutations
Circonstances révélatrices
Très longtemps asymptomatique, ce cancer peut se
révéler par :
 des douleurs abdominales d'apparition récente
 des troubles du transit: a type de constipation, de
diarrhées ou alternance des deux
 Des hémorragies digestives: réctorragies ou méléna
 une complication (occlusion intestinale ou perforation
ou hémorragie massive).
Circonstances révélatrices
 Altération de l'état général
 Syndrome anémique
 Métastases: Ganglionnaire ( GG de troisier),viscérale
(hépatomégalie..)
 Palpation d’une masse en regard du cadre colique
 (l’examen clinique peut être normal)
 Découverte fortuite lors d’un dépistage individuel ou
de masse (test Hemocult)
Examens para-cliniques :
Coloscopie:

La coloscopie est l'examen
de référence. Il permet de
visualiser la tumeur et
préciser ses caractéristiques
et de faire des biopsies pour le
diagnostic
anatomopathologique  . Il
permet de visualiser le reste
du colon a la recherche de
localisation secondaire ou
d’autres lésions associées.
Examens para-cliniques
PRISE EN CHARGE
Bilan d’extension: il permet d’établir les degrés
d’évolution et d’agressivité de la tumeur.
 Clinique: recherche de métastases, ADP sus
claviculaires (gg de troisier)
 Endoscopique: coloscopie et écho- endoscopie
 Radiologique: Echographie abdominale-
radiographie thoracique - TDM thoraco
abdominopelvienne - IRM
 Biologique: le dosage sérique de l’antigène carcino-
embryonnaire (ACE)
PRISE EN CHARGE
Classification:
La seule classification utilisée en préopératoire est la classification
TNM
T (tumeur)
N (ganglion)
M (métastase)
Stadification:
À partir des données de la classification TNM, les
cancers du côlon sont classés en quatre stades. Les
chances de guérison varient considérablement du
stade I au stade IV
PRISE EN CHARGE
Traitement
o Chirurgical: L'objectif est d'enlever la tumeur et les
ganglions qui sont autour par curage ganglionnaire
 Hémicolectomie droite
 Hémicolectomie gauche
 Colectomie totale
 Sigmoïdectomie
PRISE EN CHARGE
o Endoscopique:
 Mucosectomie ou polypectomie: à visée curative pour
certains adénocarcinomes coliques
 Prothèses endoscopiques: à visée palliative en cas
d’occlusion colique
o Chimiothérapique
SURVEILLANCE
Le protocole de surveillance recommandé est le suivant:
 Examen clinique tous les 3 mois pendant 3 ans puis tous les 6 mois
pendant 2 ans.
 Echographie abdominale ou scanner abdomino-pelvien tous les 3
mois pendant 3 ans puis tous les 6 mois pendant 2 ans.
 Dosage sérique d’ACE : son intérêt est non complètement
démontré. Il peut être dosé tous les 3 mois pendant les 3 premières
années.
 Radiographie pulmonaire ou scanner thoracique annuel pendant 5
ans.
 Coloscopie
 TEP scan est indiquée pour la localisation des récidives en cas
d’élévation de l’ACE sans cible métastatique visible sur les examens
d’imagerie standard.
CONCLUSION
Les cancers coliques dont l’incidence a augmenté ces
dernières années sont d’évolution gravissime en raison
des complications aigues qu’ils peuvent engendrer
notamment d’ordre occlusif. C’est dire l’intérêt d’un
dépistage précoce chez les patients à risque élevé et
d’une prise en charge thérapeutique multidisciplinaire
adéquate et optimale.