Vous êtes sur la page 1sur 34

ARRET CARDIO

RESPIRATOIRE

H.YAHIAOUI
EPH.Kouba
GENERALITES
-Problème de santé publique
-Europe: 700 000 patients/ an
-Fibrillation ventriculaire (FV) : 40%
dont le pronostic dépend de la performance de la
prise en charge.
-Etudes scientifiques: modification des pratiques
des intervenants (public,secouristes,
professionnels de la santé.): consensus
scientifique international
DEFINITION
• AC =arrêt de l’activité mécanique efficace
du cœur d’où :

• -Inefficacité hémodynamique
• -Arrêt de la perfusion des organes vitaux
• -Arrêt de l’oxygénation cellulaire
DEFINITION

• C’ est une urgence vitale absolue

• La rapidité et l’efficacité dans la


réanimation sont les meilleurs garants du
pronostic neurologique(3mn)
MECANISME
PHYSIOPATHOLOGIQUE

• 1-Asystolie
• 2-Trouble du rythme sévère: TV+++
• 3-Dissociation éléctro-mécanique
MECANISME
PHYSIOPATHOLOGIQUE
• 1-Asystolie: brutale
• -AC reflexe d’origine vagale
• AC du à une pause prolongée au cours
d’un BAV du 3èmedegré

• progressive
• Anoxie :corps étranger,noyade,pendaison
• Toujours précédé d’une bradycardie
MECANISME
PHYSIOPATHOLOGIQUE
2- FV : Contraction cardiaque rapide (400-
600/mn) irrégulière, sans synchronisme,
inefficace.
- Cause de mort subite chez le coronarien ou le
cardiopathe.
- Réversible sous l’effet du choc électrique
externe (CEE)
- Retrouvée dans hyper-kaliémie, hypo-
kaliémie, hyper-calcémie, intoxication
digitalique
MECANISME
PHYSOPATHOLOGIQUE
3 – Dissociation électro-mécanique:
QRS fin :
- Désamorçage de la pompe cardiaque par
hémorragie massive ou choc anaphylactique
- Tamponnade aiguë

QRS élargi:
- Hyper-K, intoxication par les anti-arythmiques,
les inhibiteurs calciques et les tricyclique
DIAGNOSTIC CLINIQUE
• Rapide :
- Perte de conscience
- Absence de pouls centraux : carotidien,
fémoral.
- Absence de respiration ou GASPS
- Mydriase bilatérale aréactive
- Aspect cireux, pâle ou cyanosé
DIAGNOSTIC CLINIQUE
• Rapide :
- Perte de conscience
- Absence de pouls centraux : carotidien,
fémoral.
- Absence de respiration ou GASPS
- Mydriase bilatérale aréactive
- Aspect cireux, pâle ou cyanosé
REANIMATION CARDIO-
PULMONAIRE(RCP) DE BASE

----RCP de base = massage cardiaque


externe(MCE) + ventilation artificielle(VA)
-Précocité+++
-Témoin+++(connaissance médicale ?)
RCP de base :
Reconnaissance de l’arrêt cardiaque
• Professionnel: prise de pouls
• Public : absence de «signe de
vie »,aréactif,respirant anormalement
(agonie)ou pas.
Libération des voies aériennes
(menton vers le haut )
Alerte
RCP de base
• MCE+++
• geste prioritaire et obligatoire même en
absence de ventilation
• Permet le maintien d’un débit cardiaque
minimum pour la perfusion des coronaires
et du cerveau
• Doit être continu
• Maintien PAsyst à 80mmHg
RCP de base
• MCE
Avant:15 compressions / 2 insufflations

Actuellement ::30compressions/2ins
ufflations::

Permet la réduction des interruptions du


MCE dues à la ventilation
RCP de base
• MCE :
-talon dela main du sauveur sur le milieu du thorax
de la victime
-FR= 100/mn
-dépression de4 à5 cm
-tps compression = tps décompression =1S
-RCP débute par MCE sauf si origine
hypoxique(noyade),il faut commencer par
5 insufflations
RCP de base
PAS DE REACTION

APPELER DE L’ AIDE

LIBERER LES VOIE AERIENNES

DONNER L’ALERTE

30 COMPRESSIONS THORACIQUES

2 INSUFFLATIONS
VENTILATION
• La ventilation(V) n’est pas le 1er geste à
faire après un AC car les besoins sont
limités et a un effet délétère sur la survie
par le retard sur le MCE qu’elle entraîne.
• 1 insufflation= 1s, volume courant limité de
300 à600 cc
• Contamination : VIH, tuberculose,SARS
• Masque, ballon auto-remplisseur
DEFIBRILLATION
• La FV est le mode électrique initial d’AC
non traumatique le plus fréquent;
• La survie dépend directement de la
précocité de la défibrillation d’où la
généralisation des défibrillateurs semi-
automatiques(DSA)ou défibrillateurs
automatisés externes(DAE)
DEFIBRILLATION
– Défibrillation : Précoce +++
- Traitement spécifique de la FV
- Dépolarise une partie du myocarde pour
permettre la reprise d’une activité
électrique coordonnée
- Une électrode sous-claviculaire droite +
une électrode axillaire gauche
DEFIBRILLATION
• 2 Catégories de défibrillateurs selon la
morphologie de l’onde délivrée:
monophasique : énergie dispensée au
myocarde 360jd’emblé
• Biphasique : énergie moindre <200j+++
• Défibrillation première quand arrêt
cardiaque survenu devant témoin sinon
RCP première
DEFIBRILLATION
• Le niveau d’énergie est croissant:200-
300- 360j.
• Il est recommandé de réaliser un choc
électrique externe unique suivi
immédiatement de 2 mn de RCP,
• pouls et rythme cardiaque vérifiés après
les 2mnde RCP
• Possibilité d’utilisation de dispositif de
massage externe(Auto-pulse, Lucas)
DEFIBRILLATION
Le DAE améliore le remplissage du cœur
par augmentation du retour veineux
L’efficacité hémodynamique est réelle
DAE= def automatisé ext
DSA = def semi-automatique
DEA = def entiérement automatique
REANIMATION CARDIO-
PULMONAIRE SPECIALISEE
– REANIMATION RESPIRATOIRE:
– Oxygénothérapie le plus précocement
possible au cours de la RCP
– Intubation orotrachéale: technique de
référence d’un AC(dès présence d’équipe
médicalisée)en moins de 30s
– La vérification de la bonne position de la
sonde d’intubation ne doit pas arrêter la RCP
– Le masque laryngé et le Fastrach sont des
alternatives si l’intubation est difficile
REANIMATION CARDIO-
RESPIRATOIRE SPECIALISEE
• Ventilation mécanique réalisée de
préférence par un respirateur automatique
• Mode : ventilation assistée contrôlée
• Volume courant= 6 à7 ml/Kg
• Fréquence respiratoire =10 cycles/mn
• Fio2 = 1
• Si pas d’intubation: ventilation au masque
et au ballon
REANIMATION CARDIO-
PULMONAIRE SPECIALISE
• Réanimation circulatoire:
1-MCE classique
2-Compression-décompression active par
méthode instrumentale
Cardio-Pump
-Auto-pulse
-Système Lucas
Don d’organe+++
PHARMACOLOGIE

Adrénaline :vasopresseur préconisé dans


le traitement de l’AC quelle que soit
l’étiologie.
• Dose : 1mg /2cycles de RCP soit/4 mn
• En cas d’asystole réfractaire: 5mg
PHARMACOLOGIE
• Antiarythmique :

• Amiodarone :indiqué dans les FV


résistantes à la défibrillation et à
l’injectiond’adrénaline
• Dose: (300mg +20cc SG) en dose de
charge puis150mg et/ ou entretien
900mg/24h
PHARMACOLOGIE
• Antiarythmique:

• Sulfate demagnésuim :réservé aux FV


résistantes aux chocs en cas
d’hypomagnésémie suspectée ou torsade
de pointe.
• Dose : 2 gIVD
PHARMACOLOGIE
• Atropine : au décours d’une bradycardie
• Dose :3mg IVD

• Alcalinisation :réservée à l’hyperkaliémie,


et/ou acidose métabolique préexistante ou
en cas d’AC par overdose de drogue à
effet stabilisant de membrane
PHARMACOLOGIE

• Thrombolyse :indication au cas par cas


• Exp: embolie pulmonaire cruorique,
suspicion forte de thrombose coronarienne
MCE doit être prolongé de plus de 60 mn
PHARMACOLOGIE
• Solutés de perfusion :

• SSI 0,9%
• Expansion volémique si hypovolémie
associée à l’AC
VOIES D’ABORD

• Voie veineuse centrale: si ne retarde pas


la RCP
• voie veineuse périphérique
• Voie osseuse
• A travers la sonde d’intubation(après
dilution de la drogue par du SSI 2 à 3X)
MONITORAGE
• -PA
• -PA sanglante
• -électrocardioscope
• -EtCO2:capnomètre(mauvais Pc si <10
mmHg après reprise d’une activité card
spontanée )
• Temperature :induction d’une hypothermie
de 32 à34°(améliore le Pc)
CONCLUSION
• Améliorer la survie de l’AC par:
• Précocité de diagnostic pour une prise en
charge précoce
• Implication du public
• Organisation du système pré-hospitalier
• Diffusion large des DAE pour le public