Vous êtes sur la page 1sur 26

Les ondes

électromagnétiques
I) Introduction
Sont des Radiations analogues à celle de la lumière

Dues à la vibration simultanée d’un champ électrique


et d’un champ magnétique

Leur propagation est rectiligne


I) Introduction
Leur vitesse est de 300 000 Km/s

Vitesse = fréquence X longueur d’onde

Au dessus du spectre visible = infrarouges

Au-dessous = ultraviolets
II) Loi du carré de la distance
L’énergie irradiée est proportionnelle au carré de la distance qui la
sépare de la source:

Lorsqu’on s’éloigne d’un patient un émetteur d’ondes


électromagnétiques, l’énergie par cm2 diminue avec le carré de la
distance

Inversement, lorsqu’on divise par 2 la distance émetteur-patient, on


multiplie par 4 l’énergie par cm2 irradié
III) Ondes courtes
et ondes centimétriques
Ondes courtes:
Longueur d’onde = 11,06 mètre
Fréquence = 27,12 MHz

Ondes centimétriques: micro-ondes: ondes radar:


Longueur d’onde = 12,24 cm
Fréquence = 2450 MHz
III) Ondes courtes
et ondes centimétriques
1) Propriétés:
Elles produisent une thermothérapie en profondeur
principalement localisées au niveau des tissus musculaires
Effets spécifiques au niveau des tissus musculaires
Les effets sont:
Vasodilatation
Amélioration de la trophicité
Accroissement de l’extensibilité du collagène
Diminution de l’excitabilité nerveuse
Action antispasmodique
Action antalgique
III) Ondes courtes
et ondes centimétriques
2) Applications:
L’intensité est augmentée progressivement jusqu’à ce que
le patient ressente une douce chaleur

La durée de la séance est augmentée très progressivement


de 10 à 20 mn en surveillant les réactions du patient

Associer à la thermothérapie, une mobilisation douce,


progressive et prolongée pour obtenir les meilleurs
résultats
III) Ondes courtes
et ondes centimétriques
2) Applications:
La thermothérapie profonde s’applique uniquement sur
les Membres

Patient installé sur une table en bois

Aucun contact avec aucun élément métallique

La peau doit être sèche


III) Ondes courtes
et ondes centimétriques
3) Précautions:
Empêcher tout contact du patient avec les cables
émetteurs

Ne pas mettre les yeux dans le faisceau des ondes (risque
de cataracte)

NB: le risque d’échauffement est plus important avec


les ondes courtes qu’avec les ondes centimétriques
III) Ondes courtes
et ondes centimétriques
4) Indications:
Incidents musculaires sans lésions anatomiques; (myalgies,
courbatures, contractures, crampes, fatigues)

Séquelles fibreuses de lésions musculaires

Douleurs chroniques non inflammatoires (arthroses des


membres)

Raideurs articulaires, rétractions musculaires et


tendineuses
III) Ondes courtes
et ondes centimétriques
5) Contre-indications:
Grossesse / Cartilage en croissance/ Cancers

Greffes récentes / Fractures non consolidées / Zones mal


vascularisées

Pace maker, pièces métalliques incluses

Ne pas irradier la tête ni le tronc


III) Ondes courtes
et ondes centimétriques
5) Contre-indications:

Infections et inflammations aigues

Affections a tendance hémorragiques

Hypoesthésies et troubles de la sensibilité


thermoalgésique

(CI communes aux IR)


IV) Rayons infrarouges
Sont des rayons thermogènes

Les longueurs d’ondes à utilité thérapeutique: entre


0,8 et 6 um

Action superficielle: 1 cm sous la peau

Thermothérapie en surface (Actinothérapie)


IV) Rayons infrarouges
1) Propriétés:
Au niveau de la peau: une irradiation d’IR
produit un érythème qui disparaît rapidement
après l’arrêt de la séance

L’action thermique des IR est donc très


superficielle
IV) Rayons infrarouges
1) Propriétés:
En profondeur
L’échauffement est très modéré:
Les IR ne pénètrent que très peu dans les tissu

Une irradiation trop importante provoque une


brûlure
IV) Rayons infrarouges
1) Propriétés:
Leur effet antalgique est du à l’échauffement qui
entraîne:
Vasodilatation superficielle

Une diminution de l’excitabilité des terminaisons


nerveuses superficielles

Les effets réflexes


IV) Rayons infrarouges
2) Application:
Sources: lampe (puissance 1500 à 2000 W)
Techniques:
 Placement à 50 cm de la peau en moyenne (loi du carré de la
distance)

 But: obtention d’une chaleur bien supportée

 Durée: 10 à 20 min
IV) Rayons infrarouges
3) Précautions:
Proteger les yeux ou le crâne et la nuque du patient en
cas d’irradiation de l’épaule ou du rachis dorsal

Pas d’association IR + courants électriques sur une


même région (risque de brûlures)

Surveillance du patient
IV) Rayons infrarouges
4) Indications:
Adjuvants du massage, de la posture et de la mobilisation
active ou passive

Douleurs chroniques (lombalgies, gonalgie…).

Les contractures musculaires

Séquelles traumatiques sans risque d’hémorragie


IV) Rayons infrarouges
5) Contre-indications :
Infections et inflammations aigues

Affections a tendance hémorragiques

Troubles de la sensibilité thermoalgésique.

Ne pas irradier la tête ni la nuque


V) Rayons ultraviolets (UV)
Utilité thérapeutiques:
Longueur d’onde entre 185 nm et 400 nm

Se divisent en
A (315 à 400 nm)
B (280 à 315 nm)
et C (185 à 280 nm)
V) Rayons ultraviolets (UV)
1) Propriétés:
Les UV A et B provoquent une réaction cutanée:
Une pigmentation de la peau
Une activation de la synthèse de la vitamine D et de
l’anabolisme du calcium

Les UV C provoquent :
Effets bactéricides (action de stérilisation)
V) Rayons ultraviolets (UV)
2) Applications:
Émetteur à distance constante du patient

Irradiations prudentes dosées et progressives

Durée: 1 mn à 12 mn

Les UV brûlent avant de chauffer contrairement aux IR


V) Rayons ultraviolets (UV)
3) Précautions:
Couvrir les yeux (conjonctivite, kératite, blépharite..) du
patient et du praticien

Pas d’irradiations excessives


 Car risque d’atrophie cutanée et cancer cutané

Surveillance du patient (risque de photosensibilisation)


V) Rayons ultraviolets (UV)
4) Indications:
Rachitisme, asthénie, lutte contre les carences solaires

TTT des escarres +++, effet érythémateux (vasodilatation sur les


ulcères et les troubles trophiques)

Effet antalgique d’appoint dans le zona

Actions en dermatologie (psoriasis, vitiligo): PUVAthérapie


V) Rayons ultraviolets (UV)
5) Contre-indications:
Tbc pulmonaire évolutive = dissémination,
Photosensibilité cutanée locale ou générale
Toute affection générale évolutive (diabète, hyperthyroidie)
Insuffisance rénale, hépatique ou cardiaque.
Artériosclérose
Certains médicaments (sulfamides)