Vous êtes sur la page 1sur 22

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la


Recherche Scientifique
Université de Djilali BOUNAAMA Khemis Miliana

Faculté des Sciences et de la Technologie


Département de Sciences et Technologie
Suralimentation des MCI par
turbocompresseur

Réalisé par : Encadré par :


 Kourad soufiane  Mr khledj

1
Plan de travail
1
Introduction
2
CARACTERISTIQUES GENERALES DU
TURBOCOMPRESSEUR
3
Systèmes combinés
4
Evolutions
5
Fonctionnement d'un turbo
6
conclusion
2
Introduction

Dans la première moitié du siècle on constate déjà 1


'apparition des moteurs suralirnentés lents ou semi-rapides
développant des puissances de1 'ordre de 500 CV à 1 'usage
de la marine ou des stations terrestres, utilisations qui
préfèrent une vitesse constante du moteur. Ces moteurs sont
caractérisés par des vitesses de piston réduites, de faibles
pressions de combustion et des températures pas trop élevées
à l'échappement.

3
.

4
5
01 :CARACTERISTIQUES GENERALES DU
TURBOCOMPRESSEUR

Définition:

la turbocompresseur, souvent raccourcie turbo, Il est


un organe mécanique dont le but est de suralimenter
un Moteur à combustion interne

6
Le turbocompresseur est installé sur le moteur de montage
du côté chaud sur les collecteurs d'échappement (qui pour
concentrer le flux peut être, par exemple, du type 4 en 1) et,
en fonction de la position du conduit d'air qui part de la
section de sortie le compresseur par rapport au mélange
avec la combustion du carburant (carburateur ou injecteur
de carburant), le turbogroup il est appelé turbocompresseur
(Si la compression de l'air a lieu avant d'être mélangé à du
carburant).

7
structure
cette turbomachines Il est composé de deux parties reliées les unes aux autres:
•compresseur (côté froid);
•turbine (côté chaud).

Ces deux éléments sont caractérisés, chacun, par un roue dédié, ou roue, qui peut
tourner à grande vitesse à l'intérieur d'un boîtier en forme de son- escargot. Par
conséquent, dans le turbocompresseur, il y aura un aspiration de la roue à aubes et
déchets qui sont reliés les uns aux autres et rendus solidaires au moyen d'une tige
de métal, et qui sont positionnés, respectivement, dans le aspiration en spirale et
en ce que déchets, et ceux-ci tournent les roues, à l'intérieur de leurs logements, à
la même vitesse angulaire.

9
mesures
Pour éviter le phénomène que l'on appelle des détonation (À savoir le frapper),
Ou même dans la rupture du même moteur, vous ne pouvez pas dépasser un
certain taux de compression à l'intérieur des cylindres et pour cette raison sont
utilisés pour évacuer les systèmes et l'écart à la fois de l'air d'admission à celle
du gaz d'échappement, sous la forme de vannes spéciales:

•valve wastegate, pour dévier (ou by-pass) l'excès de gaz


d'échappement, qui, autrement, timbre pour les rotors de turbo une
vitesse de rotation trop élevée, ce qui crée des problèmes de fiabilité;

10
•valve pop-off (Aussi appelé coup-off, Il a situé entre le turbocompresseur
et le papillon des gaz), ce qui ouvre complètement dans la phase de
relâchement de la pédale d'accélérateur, lorsque, bien que l'accélérateur
complètement fermée, les rotors de turbo continuent de tourner à la suite
de 'inertie de rotation, entraînant le compresseur continuera à comprimer
et pour propulser l'air en direction de la soupape d'étranglement. lorsque
la pop-off ouvre, cet air est évacué à l'extérieur ou à une conduite de
retour. Si cet air (qui n'est pas introduit dans les cylindres) ne sont pas
ventilés, il devrait être de « claquant » contre la manette des gaz fermé
créerait et retour onde de pression vers la turbine du compresseur, ce qui
donne lieu à la soi-disant coups de bélier, un phénomène qui peut être
très dangereux pour divers composants du turbocompresseur.

11
Systèmes combinés
Le système de turbocompresseur peut également être constitué par plus turbocompresseurs
disposés de diverses manières, ou vous pouvez associer un ou plusieurs turbo à un compresseur
mécanique. Voyons quelques exemples.

Turbocompresseur et compresseur de suralimentation


En ce qui concerne le système combiné et turbocompresseur compresseur est cité, par
exemple, le système monté sur Lancia Delta S4 de 1985, dont le moteur à quatre
cylindres de 1800 cc a décliné en deux versions, une route qui fournissait 250 chevaux
(Environ 185 kW) et un rallye qui pourrait offrir plus de 500 chevaux (370 kW).

12
Un tel système d'unités utilisées suralimenter dans lequel un compresseur
de suralimentation et d'un turbocompresseur fonctionnant en série. Le
compresseur volumétrique a commencé immédiatement depuis le régime
de ralenti, et son action air de pompage (le compresseur est du lobe de
type volumétrique) augmente proportionnellement à la vitesse du moteur. A
un certain régime moteur était l'entrée en fonctionnement du
turbocompresseur qui, pendant un court intervalle de révolutions a travaillé
avec le compresseur; lorsque le turbo a atteint la condition de pleine
charge, le compresseur a été complètement ignorée: une caractéristique
particulièrement utile à des vitesses élevées du moteur, afin de limiter
l'absorption de la puissance mécanique à l'arbre d'entraînement qui a servi
à l'entraînement du compresseur.

13
Evolutions
Pour améliorer l'efficacité et la performance du système turbo et son arc d'exploitation différentes solutions
ont été développées.

la Twin Scroll Turbo ou tout simplement Twin Scroll, Il est un système dans lequel un turbocompresseur
unique fonctionne avec deux canaux de gaz d'échappement, au lieu d'une seule comme dans le turbo
normal ou « mono-turbo ». Le turbocompresseur comporte deux entrées pour le gaz d'échappement et de
deux buses, une plus petite et coudée pour une réponse plus rapide et une plus grande moins inclinée
pour optimiser les performances. Ceci permet d'améliorer l'entrée des gaz d'échappement dans la turbine
et pour augmenter à la même pression et de puissance. Le carter d'entrée est divisé, par conséquent, les
collecteurs d'échappement des cylindres convergent par paires, ce qui provoque l'écoulement d'entrée de
gaz est plus efficace. Ainsi, le gaz d'échappement, ayant une section transversale de canal en deux dans
la même unité de temps, ils se déplacent plus rapidement et avec une plus grande force, ce qui provoque
à bas régime aura une inertie plus faible. Une parité du gaz d'échappement dans le volume d'entrée du
turbocompresseur, les gaz d'échappement investir les rotors de la turbine à peu près le double de la
vitesse.

14
Turbocompresseur à
géométrie variable

15
 
Fonctionnement d'un turbo

16
17
18
19
20
21
coclusion
Le principe de la suralimentation des moteurs a été proposé dès les premiers
développements de moteurs, en 1905. Ce principe est à ce jour largement répandu
sur les moteurs diesel modernes et dans une moindre mesure sur les moteurs à
essence. Les gaz d'échappement entraînent une turbine, reliée par un arbre à un
compresseur Ce dernier aspire de l'air ambiant, le compresse, et l'envoie dans les
cylindres en passant éventuellement par un refroidisseur (par exemple un
échangeur air/air) permettant d’augmenter davantage la densité de l’air. Le fait
d'envoyer de l'air déjà comprimé dans les cylindres permet de diminuer l'énergie à
apporter en plus pour atteindre la pression requise à l’auto-inflammation
(diminution des pertes de pompage) et d'augmenter sensiblement la quantité
d'oxygène disponible pour la combustion. Plus la quantité d’oxygène
22

Vous aimerez peut-être aussi