Vous êtes sur la page 1sur 42

Alexandru Ioan Cuza Université de Iași 

Faculté des Lettres, IIéme année 

Présentation
DES
MÉTHODES
ET MANUELS                      Réalisé par: 
                    Crăcană Alexandra

de Français                      Galiț Andreea


                     Toma Emanuela
                     Țugulea Irina
                     Țușcu Andreea 
                     Zamfir Raluca 
Manuel = Ouvrage didactique ou scolaire, renfermant les notions
essentielles d'un art, d'une science, d'une technique : Manuel de
littérature, d'histoire. ( Larousse).

 Dès le XVIème siècle sont


 Mais c’est vraiment à partir
attestés en Europe des
du milieu du XVIIIème
manuels d’enseignement des
siècle que la montée de la
LVE qui semblent s’inscrire
demande sociale de
dans le prolongement
connaissance pratique des
méthodologique d’ouvrages,
LVE va provoquer la
tels que les colloques,
multiplication de ces
destinés à l’enseignement
ouvrages didactiques.
pratique du latin. 
Un manuel de FLE doit répondre à plusieurs critères : 

• Être adapté à l’âge de l’apprenant 


• Être adapté au niveau de l’apprenant (chaque manuel
correspond a un niveau de langue – niveau A, B, C) 
• Inclure du matériel pédagogique complémentaire (livre de
l’élève, cahier d’activité, support CD, DVD)
• Inclure des annexes pratiques avec tableaux de conjugaison,
lexique ou rappel de grammaire française      
Il y a trois éditeurs principaux, spécialisés dans les méthodes
d’enseignement du FLE qui ont créé des manuels de FLE.  

• La collection Hachette FLE comprend des manuels pour enfants (Les


loustics, en différentes versions, du niveau A1 a A2), adolescents (la
collection Adomania) 
• L’apprentissage du FLE peut se faire aussi avec plusieurs manuels :
• Alter Ego, méthode pour adultes fondée sur les recommandations du
CECRL 
• Alter Ego Plus, c’est une méthode très prisée qui comprend une
application mobile pour travailler son français sur tablette,
• Cosmopolite propose un apprentissage innovant de la langue française
avec des mises en situation réelles, et des documents authentiques,
Créée en 1973, CLE International propose une large collection de
manuels à destination de tous publics et de tous niveaux, mais
aussi :

• Des ouvrages de didactique du FLE,


• Des livres de formation du professeur de FLE et cours FLE
• Des manuels de préparation aux examens.
Parmi les méthodes proposées par l’éditeur pour
l’enseignement du FLE, on trouve notamment :

 Pour les enfants :


• Alex et Zoé, Jus d’Orange, Zig Zag…
 Pour les adolescents :
• Pixel, Essentiel et plus, Merci…
 Pour les adultes :
•  Tendances, Nickel, Affaires…
Les supports sont bien conçus et chaque collection comprend
différents livres adaptés au niveau de l’élève.
DIDIER FLE propose des supports de qualité adaptés à
tous publics (enfants, adolescents, grands adolescents et
adultes).
Parmi ses ouvrages, on trouve notamment les collections :
 Pour enfants :
•  Ludo et ses amis, Tip Top,
 Pour adolescents:
• Génération, Décibel,
 Pour grands adolescents et adultes :
• Edito, Saison.
LA MÉTHODE TRADITIONNELLE

 Historiquement, la méthodologie traditionnelle est « héritée de


l’enseignement des langues anciennes (latin et grec), basée sur la
méthode dite de grammaire-traduction et en usage général dans
l’enseignement secondaire français dans la seconde moitié du 19e 
siècle.» 
 La méthodologie traditionnelle s’appuie sur un fondement théorique
concernant la langue, la culture, l’enseignement et l’apprentissage.
Pour la méthodologie traditionnelle, l’enseignement /
apprentissage d’une langue étrangère doit avoir atteint, une fois
arrivé à son terme, trois grands objectifs, à savoir:

• rendre l’apprenant capable de lire les ouvrages littéraires


écrits dans la langue cible;
• développer les facultés intellectuelles de l’apprenant, par une
réflexion méthodique sur sa langue et sur celle qu’il apprend;
• rendre l’apprenant capable de traduire dans et de la L2, et
même former de bons traducteurs de textes littéraires.
L’atteinte des objectifs assignés privilégie le développement des compétences
de compréhension et d’expression écrites.

 Pour y parvenir, un ensemble de procédés et de techniques de classe sera mis


en œuvre, dont certains sont encore vivants et employés dans les cours et les
manuels les plus récents.

Par contre, la compréhension et l’expression orales occuperont une place


secondaire jusqu’au moment où, au sein même de la méthodologie
traditionnelle, commence à se manifester un certain intérêt pour l’oral, traduit
par l’introduction dans le contenu de la leçon d’un enseignement théorique de
la prononciation avec des exemples correspondants et des transpositions
phonologiques.
L’ensemble des procédés utilisés pour l’enseignement /
apprentissage n’est pas très diversifié:

 explique
 illustre
 traduit mot-à-mot
 on demande aux élèves de composer eux-mêmes des phrases
La technique utilisée est le thème, exercice de traduction de la langue
maternelle à la langue étrangère, visant à la fois l’application correcte de la
règle de grammaire enseignée et la vérification de l’acquisition du vocabulaire
établi pour l’unité d’enseignement / apprentissage considérée.

L’enseignement est explicite et déductif: l’explication de la règle est suivie


d’exemples et d’applications.

Cette alliance grammaire / thème est considérée «la caractéristique essentielle


de la méthode grammaire-traduction au 19e siècle.»
Les trois siècles d’évolution de la méthodologie traditionnelle ne sont pas
dominés par la seule méthode grammairetraduction.

 Suivant les objectifs pratiques fixés par les apprenants, le modèle de base
grammairetraduction connaîtra des variations qui jouent sur la place et
l’importance réciproques des deux composantes, la grammaire et la
traduction. 

On atteint ainsi quatre types différents possibles décrits dans : 


 grammaire / traduction
 traduction/ grammaire ou version/grammaire
 grammaire/traduction
 traduction/grammaire
L’organisation de l’unité d’enseignement / apprentissage (de la leçon)
concerne non seulement des procédés et des techniques mais aussi et, en tout
premier lieu, le contenu, qui est surtout lexical et grammatical.
Ni la prononciation ni les thèmes n’intéressent l’enseignant.

Les textes qui serviront de matériel didactique pour l’enseignement


/apprentissage du vocabulaire et de la grammaire sont des textes littéraires
choisis pour leur valeur littéraire, sans aucune préoccupation pour
l’établissement d’une certaine progression qui prenne en compte leur degré de
difficulté. 

Le lexique, la morphologie et la syntaxe à enseigner / apprendre sont fournis


par les textes choisis.
• AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DE LA MÉTHODE
TRADITIONNELLE

• l’importance donnée à la grammaire


• l’enseignement d’une langue normative centrée sur l’écrit
• le recours à la traduction
• l’importance donnée à la littérature comme couronnement de
l’apprentissage d’une langue
• malgré un nombre important d’années et d’heures d’enseignement, les
apprenants ne développent pas une véritable compétence en L2, ni orale
ni écrite
• l’incertitude sur le degré de compréhension des règles grammaticales
• la connaissance des règles ne suffit pas pour pratiquer correctement la
langue apprise
• la traduction mot-à-mot et les équivalences lexicales sont
approximatives et peuvent provoquer des erreurs
La méthodologie  structuro-globale audio-
visuelle (SGAV)

• En 1954 a été mise au point la méthodologie audio-visuelle ;


• Les fondateurs de la méthodologie sont: 
• Petar Guberina, professeur à l’Institut de phonétique de l’Université
de Zagreb;
• Paul Rivenc au Centre de recherche et d’études pour la diffusion du
français (CREDIF) de l’Ecole Normale Supérieure de Saint-Cloud;
• Raymond Renard dans le cadre du Centre Universitaire de Mons.
Structuro-globale audio-visuelle mis en évidence les caractéristiques
de cette méthodologie:

Le structuralisme – le courant linguistique qui est le fondement de la


méthode ; le savoir est acquis dans une progression rigoureuse,  par
l’insertion de nouveaux éléments dans des structures déjà connues.
On met l’accent sur la formation des automatismes, en faisant appel le
plus rarement possible aux règles de grammaire explicites et à la
traduction.

Le principe fondamental est que la connaissance d’une langue ne


suppose pas nécessairement la compréhension de toutes ses nuances
une compréhension globale des énonces, surtout au début de
l’apprentissage, est suffisante.
Les auxiliaires didactiques préfères sont les auxiliaires techniques audio-visuels - les classes
de français commencent souvent par l’écoute de dialogues enregistres, conçus spécialement
dans ce but.

Le contenu linguistique concerne par la méthodologie SGAV a été détermine à partir de


l’élaboration d’un Français fondamental.

• Le premier pas pour l’élaboration du Français fondamental a été un enquête pourtant sur
la langue parlée recueillie en situation au magnétophone.
• Le pas suivant a été l’établissement des listes de vocabulaire fondées sur des critères
statistiques.
• On a proposé une grammaire pédagogique reposant elle aussi sur une analyse statistique
de la langue parlée.
Le Français fondamental est considéré comme une base indispensable pour une première
étape d’apprentissage du FLE pour des élèves en situation scolaire.
Le point de départ de l’élaboration du Français fondamental a été l’observation que dans
la plupart des situations d’apprentissage  (au début) il n’est pas nécessaire ou souhaitable
d’offrir aux apprenants plusieurs variantes pour la même information, c’est-à-dire il faut
s’arrêter à ces termes juges indispensables, prioritaires pour une compréhension
minimale.
A partir d’une enquête sur le français parle, le CREDIF a établi un ensemble appelé
Français élémentaire (1954), puis Français fondamental 1er degré (1959). Ainsi, les
entretiens enregistre étaient orientes vers quelques thèmes ouvertes et communs, comme
la profession, la famille, la sante, la vie quotidienne, etc.
Le Français élémentaire fournissait des moyens d’expression suffisants en vue de
l’acquisition du français complet, ainsi le Français fondamental a été accuse de porter
atteinte à l’intégrité du français, de le rendre trop pauvre.
La méthodologie audio-visuelle (MAV)

• est définie comme la méthodologie dominante en France dans les années 1960-
1970 ;
• Le premier cours élaboré suivant cette méthode est la méthode Voix et images en
France, publie par le CREDIF en 1960.
• La méthode audio-visuelle était construite autour de l’utilisation conjointe de
l’image et du son.
• Le support sonore était constitué par des enregistrements magnétiques et le
support visuel par de vues fixes.
Selon C.Puren, la méthode audio-visuelle est une méthode originale, parce
qu’elle constitue une synthèse inédite entre l’héritage direct, la méthodologie
induite par les moyens audio-visuels et une psychologie de l’apprentissage
spécifique, le structuro globalisme.

L’apprentissage des langues passerait par l’oreille et la vue. 


La langue est considérée comme un ensemble acousticovisuel, la grammaire, les
cliches, la situation et le contexte linguistique avaient pour but de faciliter
l’intégration cérébrale des stimuli extérieurs.
D’après C.Puren, toutes les méthodes présentes dans la méthodologie directe se retrouvent dans la
méthodologie audio-visuelle.
Méthode directe :
• la langue maternelle n’est pas utilisée ;

Méthode Orale :
• La forme dialoguée facilite l’exploitation orale en classe ;

Méthode active :
• l’étudiant est protagoniste ;

Méthode interrogative :
• Dialogue constant entre le professeure et la classe ;

Méthode intuitive :
• L’élevé établit une association systématique du dialogue et de l’image. Toute explication
grammaticale est interdite ;

Méthode imitative et répétitive :


• Exercices de mémorisation.
Principes
Les supports didactiques sont visuels, oraux et écrits ;
Le support sonore est constitué par une série d’enregistrements magnétiques et les supports
écrits et visuels sont de type bande dessinée avec des légendes de dialogues ou
commentaires ;
On emploie des exercices de correction phonétique, d’entrainement structural et des
descriptions d’images et réemploi ;
• Les phrases canoniques des leçons sont : 
• -présentation ;
• -explication ;
• -répétition et mémorisation ;
• -exploitation et fixation ;
• -transposition et réutilisation 
Méthodes et procédés modernes

Il y a quatre groupes de méthodes:

a) Méthodes informatives-participatives: l’exposé, la démonstration, la


conversation, le dialogue linguistique et/ou littéraire du texte, l’approche du
texte de civilisation;
b) Méthodes informatives-non-participatives: l’exposé, l’explication, le
récit;
c) Méthodes formatives-participatives: l’apprentissage par l’action et par le
jeu, par la recherche individuelle, par la découverte;
d) Méthodes formatives-non-participatives: l’exercice, l’enseignement
programmé, l’algorithme.
Ces méthodes visent à transmettre des connaissances, d'explorer de
communiquer en français, que ce soit oralement ou par écrit activité
individuelle ou collective vise également basé sur le vocabulaire en classe,
sur l'enseignement par l'action ou régulier.

LA CONVERSATION est le plus utilisé dans l'enseignement


langues modernes. Il est une façon stimulante de donner aux étudiants la
possibilité d'utiliser leurs compétences linguistiques en permanence. 
Double entrée du journal est une méthode moderne de l'enseignement et
l'apprentissage coopératif qui établit un lien étroit entre le texte et la curiosité
des élèves et leur expérience. Les étudiants travailleront sur papier divisée en
deux, traçant une ligne verticale au milieu. 

R.A.I. (Réponse, mélanger, poser) est une méthode active participative utilisée
pour déterminer les connaissances déjà enseigné. Il a l'avantage d'aborder les
élèves les uns aux autres par une communication directe entre eux sont devenus
plus unis classe, essentiellement un état de l'amitié et l'harmonie.
Les approches communicatives

En didactique des langues, l'introduction de la notion de compétence de


communication au début des années 70 a contribué à donner un fondement
proprement linguistique aux critiques qui étaient adressées aux méthodologies de
type structuro-béhavioriste, basées essentiellement sur des pratiques répétitives et
mécaniques (imitation, répétition, pattern practice).

•  De cette révision conceptuelle sont nées les nouvelles méthodologies


qui dominent dès la fin des années 70: approches fonctionnelles, approches
communicatives et approches interactives 
La méthode communicative, la plus répandue et la plus en faveur actuellement,
vise à enseigner sans détours, c'est-à-dire sans construction graduelle d'énoncés
corrects, ce qu'il faut dire dans telle situation compte tenu de l'intention de
communication du locuteur et de l'interlocuteur. 

La compétence de communication visée par cette méthode se


compose de plusieurs compétences:
•  sociolinguistique ; 
• linguistique ou grammaticale 
• discursive et dialogique 
• stratégique