Vous êtes sur la page 1sur 15

Université de Sfax

Faculté des sciences

Exploitation et exploration de diamant

Présenté par :
Ghaya Chair
2

Plan

I. LES GISEMENT DE DIAMANT


1. Définition
2. Les différents types de gisements de diamant
II. EXPLOITATION DE DIAMANT
III. EXPLORATION DE e DIAMANT
IV. LES EFFETS NÉGATIFS DE L‘EXPLOITATION SUR
L‘ENVIRONNEMENT
3

I. LES GISEMENTS
DE DIAMANT
4
I. Définition :

  le diamant est né dans des couches très profondes de la Terre (environ 200 kilomètres) avant de
parvenir à sa surface, porté par une roche volcanique, la kimberlite. Composé uniquement de
carbone, il lui faut beaucoup de temps et d'énergie pour se cristalliser : à une température de plus de
1 000 degrés Celsius et sous la pression de quelques dizaines de milliers d'atmosphères, chaque
atome de carbone se lie à quatre autres pour former une pyramide ayant pour faces quatre triangles
équilatéraux égaux.
L'éruption volcanique chasse le diamant du centre de la Terre par une « pipe » - sorte de cheminée
renversée. Sous l'action de l'érosion et de l'altération, la kimberlite libère les cristaux de leur gangue.
Les eaux de ruissellement les acheminent alors vers le lit des rivières, les fleuves et la mer. Là, ils se
mélangeront aux masses de sédiments.
5
II. Les différents types de gisements :
■ Les trois types de gisements de diamant sont :
_les gisements associés aux kimberlites;

_les gisements associés aux lamproïtes;

_les gisements associés aux placers.


8

II. EXPLOITATION DE
DIAMANT
7

La découverte de roches diamantifères n'est pas suffisante. Encore faut-il que le gisement
soit rentable : nombre de cheminées de kimberlites ou de lamproïtes diamantifères pourtant
connues ne sont pas exploitées, soit parce qu'elles contiennent trop peu de diamants, soit
parce que les diamants n'y sont pas suffisamment gros ou de bonne qualité.
1. Les Les différents modes d’extraction du diamant :

■ L’extraction alluviale :
Pendant des siècles, les diamants n’étaient découverts que dans des gisements secondaires :
alluvions de certaines rivières, embouchure de fleuves, sables côtiers… notamment en Inde et au
Brésil. L’extraction alluviale est le mode d’extraction du diamant traditionnel le plus ancien. Il
s’effectue la plupart du temps de façon artisanale, par tamisage du lit des rivières, mais des mines
alluviales utilisant des équipements lourds se sont organisées pour récupérer les sédiments et les
tamiser de façon industrielle.
■ L’extraction minière
Les diamants proviennent des cheminées volcaniques appelées kimberlite. Les gisements de
kimberlite sont les gisements naturels des diamants. Il existe deux types d’exploitation minière pour
ce type de gisement : à ciel ouvert ou souterrain.

8
2_les méthodes et les techniques utilisées :

■ Gisement primaire
La terre est bleue dans des cônes volcaniques. Deux modes d'exploitation existent, la mine à ciel
ouvert et la mine souterraine.Il faut extraire environ 250 tonnes de minerai diamantifère pour
produire un diamant taillé de 1 carat.

* La mine à ciel ouvert


Ce type d'exploitation reste le plus répandu, surtout en Afrique du Sud où la célèbre mine de
Kimberley appelé « Big Hole » fait référence en la matière.On utilise de gros engins de
terrassement afin d'extraire le minerai de la pipe. Des explosifs sont utlisés lorsque la roche est
trop dure.On creuse ainsi la pipe laissant apparaître des gradins par lesquels sont remontés par
camions les matériaux à traiter et les stériles.

9
*La mine souterraine :
L'extraction souterraine peut aujourd'hui atteindre des profondeurs de plus de 1 000 mètres au-
dessous de la surface du sol.La teneur des diamants s'apauvrit avec la profondeur.
Deux techniques d'extraction sont utilisées :
_L'extraction par éboulement : des galeries horizontales qui traversent la pipe sont creusées et
bétonnées. Au bout de ces galeries sont creusées des sortes de conduits secondaires qui
communiquent eux-mêmes à des sortes d'entonnoirs. On dynamite tout cela, et sous la pression
de la charge la cave s'effronde et se déverse dans les couloirs. Il suffit de racler les matériaux, de
les mettre sur des wagonnets et de remonter le tout à la surface. Une opération de concassage
est souvent réalisée sous terre avant de remonter les matériaux.
_L'extraction souterraine en gradins : c'est une méthode mixte qui est utilisée à la Mine
Premier en Afrique du Sud.

■ Gisements littoraux marins :


On utilise de puissants engins de terrassement ou des explosifs pour atteindre le gravier
diamantifère.L'extraction sur les plages nécessite l'enlèvement de très grosses quantités de
sable avant de pouvoir atteindre le gravier diamantifère, et il n'est pas rare de se retrouver ainsi à
plus de 20 mètres au-dessous du niveau de la mer, ce qui pose des problèmes d'étanchéité qu'il
faut solutionner par la constructions d'énormes digues qu'il faut sans cesse consolider pour
pouvoir travailler en toute sécurité.
10
11
III. EXPLORATION DE
DIAMANT
12
■ Les kimberlites forment généralement des essaims associés à de grandes fractures
profondes (ou failles) et à l’intersection de grandes zones de faiblesse de la croûte
terrestre. Ces fractures et ces zones de faiblesse ont permis la montée de magma
kimberlitique dans la croûte. Elles peuvent être détectées au moyen de levés
magnétiques et gravimétriques, de levés topographiques ou par télédétection. Elles
apparaissent sous la forme de grands linéaments sur les cartes et images-satellite.

13
IV. LES EFFETS NÉGATIFS
DE L’EXPLOITATION DE
DIAMANT SUR
L‘ENVIRONNEMENT
14
15

AVEZ-VOUS DES
QUESTIONS !

Vous aimerez peut-être aussi