Vous êtes sur la page 1sur 16

L’AVIATION

histoire et principes

ÉLABORÉ PAR :BEN SAÏD MOHAMED


AHMED BOUHLEL
PLAN
L’Histoire de l’aviation

Les principales étapes de l’histoire de l’aviation

Les étapes d’un vol en avion

Les moteurs d’avions : Généralités

Utilisation des moteurs au cours d’un vol

Les moteurs : une question de vitesse

Comment ça vole? : schéma d’un réacteur

Le principe technique
2
L’HISTOIRE D L’AVIATION:

 L’Homme a toujours été fasciné par le ciel et le vol des oiseaux (mythe
d’Icare). Actuellement, l’aviation est le moyen de transport le plus rapide et le
plus sûr.
 Dans un contexte militaire, une machine volante est idéale : beaucoup de
dégats (bombardier) et grande vitesse (chasseur).
 C’est donc pour un rêve de l’humanité .
 L’aviation permet de se déplacer plus rapidement et d’une façon plus sûre.
LES PRINCIPALES ÉTAPES DE L’HISTOIRE DE L’AVIATION
LES ÉTAPES D’UN VOL EN AVION
Le fonctionnement d’un Avion classique se fait en 3 étapes:
*la première : le décollage
*la seconde : le vol de croisière
*la dernière consiste à atterrir.
La plupart des avions décolle en biais, après s’être
positionné sur la piste. Il décolle en poussant les moteur
au maximum, pour pouvoir s’extraire du sol ,puis il
atteint une vitesse de croisière et vole horizontalement
jusqu’à la fin du parcours et atterrit parallèlement au sol.
LES MOTEURS D’AVION – GÉNÉRALITÉS

 Pour voler, un avion a besoin de vitesse. Celle-


ci est obtenue grâce aux moteurs, qui sont des
pièces utilisant des technologies toujours plus
innovantes.
UTILISATION DES MOTEURS AU COURS D’UN VOL

 Les moteurs sont aussi bien utilisés pour la propulsion en l’air qu’au sol. Au roulage
(c’est à dire quand l’avion roule au sol), les pilotes jouent sur les faibles régimes des
moteurs pour faire rouler l’avion jusqu’à la piste : il n’y a pas de moteurs sur les roues
d’un avion !
 Au décollage, les pilotes mettent généralement plein gaz pour faire décoller l’avion le
plus vite possible, mais quand la piste est longue et que l’avion est peu chargé, le
décollage s’effectue souvent avec une puissance légèrement réduite, de façon à
diminuer la consommation et l’usure des moteurs
UTILISATION DES MOTEURS AU COURS D’UN VOL

• Après le décollage, durant la montée, on procède en général à une


diminution de la puissance des moteurs, car la pleine puissance n’est
plus nécessaire (et entrainerait une consommation élevée).
• En croisière, la puissance est encore réduite, de façon à avoir le
meilleur compromis consommation/vitesse.
• Lors de la descente, il est fréquent que les moteurs soient au ralenti, la
perte d’altitude faisant prendre naturellement de la vitesse à l’avion, de
plus, en dessous de 3300m d’altitude, la vitesse des avions civils est
limitée à 250 nœuds (environ 450km/h), gare donc aux excès de vitesse
!
• Au moment de l’approche finale, les pilotes ajustent la puissance de
façon à avoir une bonne pente de descente vers la piste, ainsi qu’une
bonne vitesse.
LES MOTEURS : UNE QUESTION DE VITESSE ?

 Grâ ce aujourd’hui à des moteurs puissants et économiques en carburant,


les avions de ligne filent à des vitesses comprises entre 800 et 1000km/h
pour les avions à réaction, et de 500 à 700 km/h pour les avions à hélices
COMMENT ÇA VOLE?

Il existe deux types de moteurs montés de nos jours sur les avions de
transport :
→ Le turboréacteur : avions dits « à réaction »
→ Le turbopropulseur : avions dits « à hélices »
A noter que ces deux moteurs fonctionnent sur un même principe, celui de la
turbine : que ce soit un turboréacteur ou un turbopropulseur, le cœur du
moteur est le turbomoteur de base.
SCHÉMA D’UN RÉACTEUR D’AVION
LE PRINCIPE TECHNIQUE
Les avions modernes en général utilisent des réacteurs pour la propulsion,
puis le vol est possible grâce à l’aérodynamisme.
L’aérodynamisme est le fait qu’un objet pénètre plus facilement dans l’air
permettant une moins forte résistance ce qui fait économiser de l’énergie.
Des forces entrent ensuite en jeu créant une dépression dans la zone située
au-dessus de l’avion qui est ainsi maintenu « en suspension » dans l’air.
(la masse de l’avion au contraire attire l’avion vers le sol.)
COMPRESSEUR :

c’est une sorte d’hélice à pales très rapprochées et nombreuses. En tournant,


ces pales vont aspirer dedans le moteur. Les différents étages d’un
compresseur vont permettre d’augmenter la pression de l’air dans le moteur.
Le moteur a ensuite une forme convergente destinée à accélérer l’air
provenant du compresseur.
L’étape suivante consiste à brû ler l’air avec du carburant pour lui fournir de
l’énergie, c’est à dire pour l’accélérer : la combustion
TURBINE :
l’air va passer dans une turbine (sorte d’hélice, comme le
compresseur) qui va se mettre en rotation. Cette turbine est reliée par
un arbre au compresseur et va donc l’entrainer dans son mouvement.
Le compresseur va donc aspirer de l’air qui va à son tour faire tourner
la turbine qui va faire tourner le compresseur et ainsi de suite…
CONCLUSION
L'industrie aéronautique a connu un développement remarquable
Alors, où va ce développement nous après quelques années ??
MERCI POUR VOTRE ATTENTION