Vous êtes sur la page 1sur 54

Transparence de la gestion fiscale

a travers la dématerialisation des


declarations et paiement des
impots
Fait par :
El AOUAD soukaina
EL BAHRI mohamed
MASBAHI nouamane
TABIQ dounia

Lp GECOFI 2017/2018
PLAN
Introduction
Dématérialisation des procédures fiscales à la DGI,
un atout de modernisation
de la gestion de l'impôt
TRANSFORMATION DIGITALE DE LA DGI 
Avantages et Apports de Processus de la Tel
déclaration / Télépaiements 
La Démarche suivi par la DGI  dans le contexte de la
dématérialisation des Procédures Fiscales 
La vision stratégique
UNE SANCTION POUR INFRACTION AUX
DISPOSITIONS RELATIVES A LA TELEDECLARATION /
TELEPAIMENT 
conclusion

2
Introduction

chaque pays s'emploie à développer le secteur des technologies de


l'information notamment dans les administrations publiques, en créant
une nouvelle forme d'administration appelée : « e-administration » ou «
Administration en ligne », et ce pour offrir un meilleur service à l'usager.
Dans le cadre du programme « e-Gouvernement » :
L’Administration publique Marocaine a entamé un processus global de
modernisation avec pour principales orientations (d'alléger les structures,
de simplifier les procédures, de réduire le coût de la gestion afin
d'améliorer la performance et de rendre un service de qualité aux
citoyens et aux entreprises).
Parmi les engagements pris dans ce cadre, la mise en place de systèmes
d'information métiers, qui permettent un traitement électronique des
procédures publiques en vue de faciliter l'accès des citoyens aux services
de base et d'alléger les charges de l'administration.
3
Dématérialisation
des procédures
fiscales à la DGI,
un atout de
modernisation
de la gestion de
l'impôt
« La mondialisation, l'ouverture, la
numérisation et l'automatisation
de l'information ».

Contexte de la dématérialisation
de la gestion fiscale à la DGI

Pour une préparation à l'intégration dans la


société de l'information, le Maroc a l'obligation
d'adopter les nouvelles Technologies de
l'information et de la communication (NTIC) dans
sa stratégie du développement.
De là, il y a eu lieu l'élaboration d'une stratégie « e-
Maroc 2010 » suite aux orientations soulignaient
par SA Majesté le Roi Mohammed VI lors du
discours prononcé, lors du symposium sur :
" Le Maroc dans la société globale de l'information et
du savoir ".

5
Contexte de la dématérialisation de la gestion fiscale à la
DGI

L'élaboration de « e-Maroc 2010 » s'est basée sur plusieurs principes directeurs :

 La définition d'une vision claire et La mise à profit des expériences


précise de la place des NTIC dans le  internationales réussies pour le
processus global de développement déploiement de << Cyber-stratégies >>
de notre pays dans différents pays

 La prise en compte des réalisations  et enfin l'adoption d'une démarche


considérables depuis le premier coup rigoureuse plaçant le citoyen,
d'envoi à la société de l'information l'entreprise et l'administration au
premier plan du processus de
planification identifiant les plans
d'actions à déployer et les indicateurs
de performance à évaluer

Ainsi, le projet « Administration en ligne » va être consacré à la modernisation de l'administration


publique marocaine par les NTIC à travers un programme national dirigé par le comité e-GOV.
6
Le développement de la mise en
ligne de l'Administration
Programme national de « l'Administration en ligne » Par l'initiative
du Premier Ministre, le Comité e- Gouvernement a été constitué
dans le
but de contribuer à la mise en œuvre du programme national de
« l'Administration en ligne ».

« Ce programme a eu comme but principal de créer une


administration performante, transparente et proche de l'usager
pour servir les objectifs prioritaires du Maroc ».

Le développement de l’e- Gouvernement au Maroc suit le modèle


standard de beaucoup de pays. D'abord, la création des
programmes de dématérialisation ministérielle isolée, puis une
consolidation des premières expériences, puis la définition de
l'importance des NTIC dans l'administration et enfin une
structuration de la démarche au niveau interministériel
Le développement de la mise en ligne de l'Administration

Le nombre de Projets e-Gouvernement qui découle de ses axes stratégiques pour la période 2005-
2008 est d'environ 180 actions et projets portant sur les aspects suivants :

Cadre commun d'interopérabilité,


chartes communes des portails Projets à caractère transversal tels
(graphique, nomenclature, . .), normes que le portail national de l'annuaire
et standards, etc de l'Administration publique, etc

projets « e-services » des différents Infrastructure informatique sécurisée,


départements ministériels tels que: e- plate-forme de transaction, Système
Finance, e-Justice, e-Santé, etc d'échange Inter Administration

Projets à caractère commun et unifié tels que la gestion


des ressources humaines, la gestion budgétaire, la
gestion des immobilisations, le suivi du courrier, le
stock, etc.

8
La DGI dématérialise la déclaration
et le paiement des impôts :
La Direction Générale des Impôts poursuit le processus de
dématérialisation de ses services, des services de proximité aux
contribuables. Le système de télé services « SIMPL » permet aux
usagers de déclarer et payer leurs impôts via Internet.
L’administration électronique constitue l’une des priorités de la vision
stratégique de la Direction Générale des Impôts de telle sorte que
l’ensemble des démarches fiscales doivent à terme être accomplies via
internet. Le Directeur Général des Impôts est déterminé à ce qu’à
terme, « tous les usagers de l’administration fiscale n’aient plus à se
déplacer pour déclarer ou payer un impôt, demander un
remboursement ou même déposer une réclamation».
Pour donner vie à cette ambition, la DGI a mis en place un système de
télé services dénommé « SIMPL » (Service des Impôts en ligne)
permettant, dans un premier temps aux entreprises et aux professions
libérales, d’effectuer les télés déclarations et les télépaiements de leurs
impôts et taxes :

L’Impôt sur les Sociétés (IS), l’Impôt sur le Revenu (IR) et la Taxe sur la
Valeur ajoutée (TVA).
No uve a uté s :

La g é né ra lisa tio n d e la té lé d é c la ra tio n e t d u té lé p a ie m e nt de s


im p ô ts à p a rtir d u 1e r ja nvie r 2017 e st l’a b o utisse m e nt d e la
dé m a rc he de fa c ilita tio n e t de d é m a té ria lisa tio n d e s p ro c é d ure s
e nta m é e p a r la Dire c tio n Gé né ra le d e s Im p ô ts.
Télé services : Procédure d’adhésion

La procédure d’adhésion aux télé services de la DGI se


déroule en deux étapes, à savoir l’obtention du
code d’accès et dépôt du dossier d’adhésion au
bureau d’accueil de la Direction régionale ou
provinciale des impôts dont relève le siège social ou
le principal établissement du contribuable, et
l’inscription en ligne au Service «SIMPL ADHESION»

Ce service permet aux adhérents l’inscription aux télés


services de la DGI, la création/modification des
utilisateurs et mandataires, ainsi que la création de
leurs comptes bancaires.
Télé services : Procédure d’adhésion

A l’issue de la procédure d’adhésion, les utilisateurs disposent d’un login et


d'un mot de passe sur leurs boîtes mail qui leur permettent un accès
sécurisé aux télés services de la DGI:

is

Les adhérents aux ir simple tva

services SIMPL
disposent sur le
Portail de la DGI
« www.tax.gov.ma »
Attestations
d'un espace sécurisé et Compte
fiscal.
et disponible 7j/7 et
24h/24 sur lequel ils
L’essentiel de leurs démarches fiscales courantes, en réduisant les
peuvent effectuer, en
ligne. risques d’erreurs de saisie et en limitant les déplacements .
Cet espace confidentiel permet ainsi au contribuable de :

S’acquitter de ses
obligations de
déclaration et de
versement en ligne

01 05

consulter l’historique Bénéficie par ailleurs


de ses dépôts et du pré remplissage
d’obtenir ses des formulaires et
attestations en toute d’une assistance pour
sécurité ses calculs

13
Suite à l’instauration de l’obligation de la télé déclaration et du télépaiement des impôts
pour les entreprises et les professions libérales ;

(Le nombre d’adhérents est passé de 8199 en 2015 à 256 944 en 2016).

NOMBRE D’ADHESION

300000

250000

200000

150000
Colonne2

100000

50000

0
2013 2014 2015 2016

14
Paiement Multi-Canal :
Afin d’offrir une meilleure qualité de service et de faciliter le paiement
des impôts et taxes, la DGI diversifie les moyens et canaux de
paiement proposés aux contribuables qui choisissent, selon leurs
contraintes, le plus accessible et le plus simple à utiliser.
Un système de paiement multi-canal, a ainsi été mis en place, en
partenariat avec le réseau bancaire et les prestataires de services de
paiement.
En plus du portail de la Direction Générale des Impôts, les points de
paiement sont désormais offerts au niveau des différents canaux des
partenaires, à savoir les agences bancaires, les sites e-banking et
mobile banking, les guichets automatiques bancaires (GAB), les points
de paiement des réseaux des prestataires de services de paiement,
ainsi que les sites Internet des prestataires de services de paiement.
Les contribuables pourront ainsi payer leurs impôts et taxes à travers ces
multiples canaux sur l’ensemble du territoire sur simple présentation
des références de paiement, selon le mode de leur choix :
En espèce, par virement ou par carte bancaire et au plus près de leur lieu
de résidence ou de travail, 7J/7 et 24h/24 sur les sites Internet de la
DGI et des partenaires.
SIMPL-Attestation :

Permet aux adhérents de récupérer leurs


attestations par voie électronique et en temps
réel.
Les premières attestations mises en service sont
celles afférentes au chiffre d’affaires et à
l’identification fiscale.
 
Pour accéder à ce service, l’entreprise doit
disposer d’un espace abonné aux services Simpl
accessibles depuis le portail de la DGI.
Le SIMPL-Compte fiscal :

(Est o u ve rt a u x a d h é re n ts d e s té lé -se rvic e s SIMPL).

o Il le u r p e rm e t d e c o n su lte r le s in fo rm a tio n s c o n c e rn a nt
l’e nse m b le d e le u r situ a tio n fisc a le , e n te m p s ré e l, à tra ve rs
u n ta b le a u d e b o rd q u i ré c a p itule
itu le :

Le s d ix d e rniè re s o p é ra tio ns, le s ve rse m e nts d e s d iffé re nts imp ô ts : IS,


IR e t TVA, le s d é c la ra tio ns, le s re mb o urse m e nts, le s re stitutio ns, le
re ste à p a ye r a insi q u’un c a le nd rie r fisc a l p e rso nna lisé d e s
o b lig a tio ns d é c la ra tive s e t d e ve rse m e nt.
SIMPL Recherche entreprise :

(e st d ’a c c è s p uub
b lic ).

o Il œ uvre p o u r la tra n sp a re n c e e t la sé c u rité d e s tra n sa c tio n s


e n tre e ntre
n tre p rise s, e n p e rm e tta nt à to u te p e rso n ne d e
s’a ssu re r q u ’u n e e n tre p rise e st b ie n id e n tifié e a u p rè s d e la
DG I e t d ’o b -te n ir le s re n se ig n e m e n ts suiva nnts, ts, su r sim p le
sa isie d e l’u n d e s nu m é ro s IC E, IF o u RC :

 Le no m e t p ré no m o u la ra iso n so c ia le ;

 L’a c tivité

 Le s d e ux a utre s ide ntifia nts (a utre s q ue c e lui


sa isi) ;

 Le c e ntre de re g istre d e c o m m
mee rc e (Jurid ic tio n)
;

 L’a d re sse .
Quelles perspectives ?

La DG I p o u rsuivra
rsu ivra le p ro c e ssus d e d é m a té ria lisa tio n d e se s
d é m a rc h e s fisc a le s a u c o u rs d e s p ro c h a in e s a n n é e s. Ain si, le
SIMPL a tte sta tio n s va s’é te n d re à d ’a u tre s a tte sta tio n s te lle s q u e
l’a tte sta tio n d ’in sc rip tio n à la ta xe p ro fe ssio n n e lle e t l’a tte sta tio n
d u re ve n u g lo b a l.

Pa r a ille u rs e t d a n s la lo g iq u e d u « To ut e n lig ne » :

L’a d m inistra tio n fisc a le e nvisa g e la té lé d é c la ra tio n e t le


té lé p a ie m e n t d e s tro is typ e s d ’im p ô ts, a in si q ue le
té lé p a ie m e n t d e s fra is d ’im m a tric ula tio n .
Prix e-mtiaz 2017 pour la dématérialisation du
paiement de la vignette :

Couronnant les efforts de la Direction Générale des Impôts en


matière de facilitation et de service de proximité, le prix «e-mtiaz»
récompense en 2016 la dématérialisation du paiement de la Taxe
Spéciale Annuelle sur les Véhicules Automobiles (Vignette).
 
La DGI a ainsi été primée lors de la 10ème édition du prix national de
l'administration électronique organisée par le Ministère de la
Fonction Publique et de la Modernisation de l'Administration, le
21 décembre 2016.
 
 
Offrant un service de proximité aux contribuables, la DGI avait
diversifié, fin 2015, les moyens et canaux de paiement de la
vignette proposés aux contribuables qui ont pu choisir, selon leur
convenance, le plus accessible et le plus simple à utiliser.
Désormais, le paiement de la vignette s’effectue au plus près de leur lieu de
résidence, de travail ou de déplacement :

Au sein de milliers
d’agences bancaires

7J/7 sur des milliers


de points de
paiement

7J/7 et 24h/24 sur


les GAB et les sites
Internet

21
« POUR UN SERVICE
PERSONNALISE, SIMPLE
ET RAPIDE ».

«  La transformation digitale de la
Direction Générale des Impôts (DGI),
qui offre un service personnalisé,
simple et rapide, constitue un premier
pas vers la transformation numérique
des relations entre les contribuables et
l’Administration fiscale, a affirmé, son
Directeur Général, Omar FARAJ ».

TRANSFORMATION DIGITALE DE LA DGI :

La DGI poursuit ses chantiers de facilitation et de dématérialisation des


procédures et étoffe son bouquet de télé services en lançant trois
nouveaux produits, va-t-il ajouté lors d’une rencontre consacrée à la
transformation digitale de la DGI.
 
Fidèle à ses engagements, la Direction Générale des Impôts (DGI)
poursuit ses chantiers de facilitation et de dématérialisation des
procédures et étoffe son bouquet de télé services.
 
Ces télés services s’ajoutent à la panoplie des télé services SIMPL :
 
SIMPL-TVA ; 
SIMPL-IS ;
SIMPL-IR ; 
SIMPL-Attestations : attestation du chiffre d’affaires et bulletin
d’identification fiscale.
TRANSFORMATION DIGITALE DE LA DGI :

 
La multiplication des télé services s’inscrit dans le cadre de la généralisation
de la dématérialisation des procédures qui sera effective dès le 1er janvier
2017, date à laquelle l’usage des télé procédures fiscales sera obligatoire
pour toutes les entreprises, à l’exception des contribuables assujettis à
l’impôt sur le revenu selon le régime du bénéfice forfaitaire.
 Ainsi, toutes les entreprises, qu’elles soient personnes physiques ou morales
et quel que soit le montant de leur chiffre d’affaires, devront déposer
auprès de la Direction Générale des Impôts, par procédé électronique,

Les télés déclarations et effectuer les télépaiements prévus en matière


d’impôt sur les sociétés, d’impôt sur le revenu et de taxe sur la valeur
ajoutée et ce, conformément aux dispositions du Code Général des
Impôts.
 
Il y a lieu de préciser que le défaut de déclaration et de télépaiement expose
les entreprises à l’application de sanctions.
 
LE SIMPL-COMPTE FISCAL : LE SERVICE SIMPL-RECHERCHE ENTREPRISE :

permet aux adhérents des télé services SIMPL Est mis à la disposition de l’ensemble des citoyens. Il
de bénéficier d’un service simple et rapide, a été conçu pour renforcer la transparence et la
disponible 24h/24 et 7j/7, leur donnant accès à sécurité des transactions des entreprises, en
permettant à tous ceux qui le souhaitent, de s’assurer
leur situation fiscale en temps réel, notamment
qu’une entreprise est bien identifiée auprès de la DGI
leurs déclarations, leurs remboursements et et d’obtenir un certain nombre de renseignements la
restitutions, les restes à payer, etc. concernant.

PAIEMENT MULTI CANAL DES IMPÔTS : L’UN DES MOYENS DE PAIEMENT SUIVANTS :

En outre, après la vignette automobile en Le paiement par prélèvement bancaire sur le portail
Internet de la DGI  
2016, la DGI étend la possibilité de
Le paiement par carte bancaire ; 
paiement multi canal à la TVA, l’IS et l’IR.
Le paiement direct auprès des banques et des
Les contribuables peuvent dorénavant réseaux de prestataires de paiement (Agences, points
choisir, selon leurs convenances. de paiement, GAB, e-banking, mobile banking).

25
ACCELERATION DE
PROCESSUS DE :
(TELEDECLARATION/TELEPAI
MENT).

«  La dématérialisation, la digitalisation,


l’électronique… »
Sont des termes de plus en plus liés, ces
dernières années, aux services publics,
notamment ceux proposés par
l’administration fiscale qui a réussi à inverser
la tendance dominatrice du papier au profit
de l’électronique ».


ACCELERATION DE PROCESSUS DE :
(TELEDECLARATION/TELEPAIMENT)

C’est dans ce sens que l’administration électronique


constitue l’une des priorités de la vision stratégique
de la Direction générale des impôts (DGI) qui
ambitionne de tirer le plein profit des nouvelles
technologies, en permettant d’accomplir l’ensemble
des démarches fiscales via Internet. 

Côté chiffres, les procédures en ligne brillent de


mille feux et prennent le dessus sur le support
papier qui ne fait plus le poids face à ce nouveau
mode, que ce soit en termes «  d’efficacité, de
rapidité, de traçabilité… » Voire en matière de
préservation de l’environnement.
quelques repères d’année 2017

la Taxe sur la valeur ajoutée


(TVA)
L’impôt sur les sociétés (IS) ils ont atteint 227.008
dont le nombre est
passé de 16.580 au durant les trois
cours de la période premiers mois de
janvier-mars 2016 à l’année 2017, environ
171.181 cette année 11 fois plus que l’année
2017. écoulée (20.829).

Les dépôts de la Taxe


sur la valeur ajoutée liasses fiscales IS reçues
(TVA) via Internet ont par voie électronique,
atteint 434.563 durant elles se sont établies à
les trois premiers mois 216.653 au premier
de 2017 contre 20.704 trimestre 2017 contre
L’impôt sur les sociétés
une année auparavant, seulement 9.440
(IS) L’impôt sur le revenu
tandis que les durant la même
(IR)
versements en ligne de période de l’année
la TVA sont passés de dernière.
20.500 à 104.311. 28
La télé déclaration relative à l’impôt sur les sociétés :
Chiffre d’affaires des sociétés non
résidentes adjudicataires de marché, Plus-values
ayant opté pour l'imposition forfaitaire. résultant des
 cessions de valeurs
Résultat fiscal,
 mobilières
accompagné de  réalisées au Maroc
la liasse fiscale par les sociétés
non résidentes
concerne les éléments  Dispense de
Rémunérations
versées à des tiers
 suivants : versement


Rémunérations
 Produits des
versées à des
personnes non
 actions, parts
résidentes; sociales et
Produits de placements revenus
à revenu fixe assimilés
29
Les télépaiements en matière d’IS :

01   04
Retenue à la Source /
Acomptes et reliquat de l’IS rémunérations versées à des
personnes non résidentes
02 05
Retenue à la Source / produits Plus-values résultant de
des actions, parts sociales et cessions des valeurs
revenus assimilés mobilières réalisées au
Maroc par les sociétés
non résidentes;
03
Retenue à la Source/ produits de IS/ Chiffre d’affaires des sociétés
06
placements à revenu fixe non résidentes adjudicataires de
marché, ayant opté pour
l'imposition forfaitaire.
30
Les télés déclarations relatives à l’IR :

La déclaration des produits de placements


à revenu fixe 
La déclaration
La déclaration de
du revenu 
global transfert du
domicile fiscal

concerne les éléments La déclaration des


La déclaration des
traitements et
 suivants : prestations servies
salaires sous forme de capital
ou de rentes par les
sociétés d’assurances

La déclaration des
 La déclaration
rémunérations versées
à des personnes non
 des profits de
résidentes La déclaration des capitaux
rémunérations mobiliers
versées à des tiers
31
Les télépaiements En Matière d’IR :

La retenue à la

source sur les  Le prélèvement sur
produits de revenus salariaux et
placements à assimilés
revenu fixe
concerne les éléments La retenue à la source
Le versement de
l’impôt sur les
 suivants : sur les produits des
profits de actions, parts sociales
capitaux mobiliers et revenus assimilés;


Le versement de la Le paiement de
cotisation minimale  l’IR.
Le versement de la retenue à la
source sur les produits bruts perçus
par les personnes physiques ou
morales non résidentes 32
Avantages et Apports de
Processus de la Tel
déclaration / Télépaiements :


Facilités Accordées aux Contribuables après la
dématérialisation de leurs déclarations et paiements
des Impôts :

 FACILITES ACCORDEES AU
CONTRIBUABLES :

Sim p lific a tio n d u re n se ig n e m e n t d e s fo rm u la ire s à
tra ve rs le p ré re m p lissa g e d e s c h a m p s e t l’a ssista n c e
p o u r le s c a lc u ls.

Ré d u c tio n d e s d é p la c e m e n ts e t d e s a tte n te s a u n ive a u
d e s g uuic
ic h e ts.


Ré d u c tio n d e s e rre u rs d e sa isie e t le s c o n te n tie u x e n
d é c o u la n t.


In sta u ra tio n d e p lu s d e tra n sp a re n c e g râ c e à l’a c c è s
d u re d e va b le à so n d o ssie r


Arc h iva g e d e s d é p ô ts d u c o n trib u a b le e n lig n e .


Am é lio ra tio n d e la q u a lité d e se rvic e ;
Se rvic e d isp o n ib le 7j/ 7 e t 24h / 24.
Apports attribues par la télé déclarations pour
l’Administration Fiscal vis à vis les
Contribuables :
 APPORTS DE LA 
TELEDECLARATION/TELEPAIMENT POUR Am é lio ra tio n d u re c o uvre m e nt.
L’ADMINISTRATION FISCALE :

Disp o nib ilité im m é d ia te d e l’in fo rm a tio n p o ur
u r le s tra va u x
d e c o ntrô le e t d e re c o u p e m e n t. 
Ré d uc tio n d e s c o ûts (sa isie , sé c u risa tio n d e s fo n d s,
e n tre p ô ts d ’a rc hiva g e , …)
Am é lio ra tio n d e la q ua u a lité d e l’info
l’in fo rm a tio n d e s
d é c la ra tio nnss e t d u re c o u p e m e n t (c h a m p s re q uis d e la

d é c la ra tio n c o rre c te m e n t se rvis).
Me ille ure d isp o nib ilité d e s g e stio nn a ire s p o ur d e s
 tra va ux d e p lus g ra nd e va le ur a jo u té e .
Disp o nib ilité im m é d ia te d e l’in fo rm a tio n p o ur
u r le s tra va u x
d e c o ntrô le e t d e re c o u p e m e n t.

 Ré d uc tio n d u c o nte n tie u x d û a ux e rre urs d e sa isie .
Tra ite m e nntt e t ré g u la risa tio n ra p id e s d e s d é c la ra tio nnss
(d isp o n ib ilité im m é d ia te d e la d é c la ra tio n e t d e s

ve rse m e nntsts d a ns le SI)
Sûre té d e fo nc tio n ne m e n t : Auc une inte rve ntio n
 hum a ine n’e st né c e ssa ire (p a s d e sa isie , p a s
Ré d uucc tio n d e l’a fflu
fflue n c a u nive a u d e s g uic he
e nc e h e ts. d ’im p o rt/ e xp o rt).

 
Am é lio ra tio n d u re c o uvre m e n t. C o nfo rm ité a ux e xig e nc e s lé g a le s


 Ré d uc tio n d e s c o ûts a d m inistra tifs : Vo s c o lla b o ra te urs se
Ré d uc
u c tio n d e s c o ûts (sa isie , sé c uurisa
risa tio n d e s fo n d s, fo c a lise ro nt sur le s tâ c he s à fo rte va le ur a jo uté e .
e n tre p ô ts d ’a rc hiva g e , …)
Vers Un Contribuable-Citoyen 

« Un contribuable - citoyen, est un responsable qui


respecte ses devoirs fiscaux de citoyens. En
contre partie, l'administration a l'obligation de
veiller aux respects des droits des citoyens
définis dans la loi fiscale »
Quels sont les moyens utilisés pour promouvoir
le civisme fiscal ?
Quelle est la définition du rôle de la charte du
contribuable dans l'amélioration de la relation
entre l'administration et le contribuable ?
Promouvoir le civisme fiscal et l'acceptation de
l'impôt :

L'une des causes de la fraude ou de l'évasion fiscale est :


« l'affaiblissement du sens du devoir fiscal ».
« C'est un fait bien connu que pour un grand nombre de citoyens, la
conscience fiscale est moins rigoureuse que la conscience morale ».
Donc pour remédier à ce mouvement de la fuite devant l'impôt, il est
nécessaire de prévoir les moyens adéquats pour développer et
promouvoir le civisme fiscal chez les citoyens.
(*) Outre que l'amélioration de la qualité du service et la simplification
des procédures par les nouvelles technologies d'information et de
communications.
En effet, la DGI utilise différents supports informationnels pour
promouvoir le civisme fiscal. Pour l'information du grand public,
divers canaux d'information sont mis à la disposition du public :
le Portail.
les Mass médias.
les Publications informationnelles.
  
PUBLICATIONS
LE PORTAIL : LES MASS MÉDIAS : INFORMATIONNELLES :

la représentation de la DGI sur Utilisés par la direction sont : Notamment, à travers la mise à
Internet se concrétise par le Presse écrite : jour et l'édition :
Des guides fiscaux des MRE (en
Portail récemment publié sur le Télévision  
arabe et en français)
web : Radio
Des brochures du dispositif
Il s'agit d'un ensemble d'espaces d'incitations fiscales (en arabe et
documentaires et informationnels en français),
avec un ensemble des e-services La réalisation de la version du
des télé déclarations et rapport annuel destiné au public
externe (Rapport d’activités 2017).
télépaiements.

38
Charte du contribuable

« La conception d'une charte du contribuable »


En définissant les droits et les devoirs de chacun, elle
contribue à faire progresser la qualité de service de
l'administration fiscale et à développer un civisme fiscal.
En raison historique, politique et économique, le régime
fiscal le plus proche de notre pays, est celui de la France et
dont il est souhaitable de s'inspirer de sa démarche de
modernisation de l'administration fiscale par les NTIC
(Nouvelles Technologies de l'Information et de la
Communication) ;
La charte du contribuable constitue l'une des phases du
processus de cette modernisation vers une accélération
de processus de la dématérialisation des Procédures de la
gestion fiscale
l'administration fiscale s'engage à ce que :(La simplicité / Le
respect / et l'équité soient au cœur de son action.)

Voici quelques exemples des réformes engagées :


 
– La simplicité, avec des services plus accessibles par Internet, mais
aussi par téléphone (accueil 6 jours sur 7, jusqu'à 22h en
semaine).
 
– Le paiement en ligne est favorisé. En 2005, 225 000 contribuables
ont payé leur impôt sur le revenu par Internet.
 
 
– Le respect, avec la création de la relance amiable. L'administration
adresse un simple courrier proposant au contribuable de procéder
lui-même à la régularisation de sa déclaration, sans sanction, ni
intérêt de retard à payer. La reconnaissance de la bonne foi du
contribuable est désormais de règle.
la Charte définit (les devoirs du contribuable vis-
à-vis de l'administration fiscale.)

Le contribuable doit :
 
– Accepter le principe de l'impôt,
 
– Respecter ses obligations et ne pas tenter de se soustraire à
l'impôt,
 
– Fournir des informations sincères et complètes lors de ses
déclarations fiscales,
 
 
– Reconnaître la légitimité du contrôle fiscal en contrepartie du
système déclaratif. S'il fait l'objet d'un contrôle, il coopère avec
le vérificateur et contribue au bon déroulement des opérations.
La Démarche suivi par la DGI 
dans le contexte de la
dématérialisation des
Procédures Fiscales :


Une Modernisation de la DGI à travers la dématérialisation
des Procédures administratives :

L'organisation constitue un ensemble des


techniques destinées à améliorer le
fonctionnement de l'administration.
L'organisation est la fonction qui consiste à
rechercher les moyens à mettre en œuvre pour
déterminer le degré d'efficacité du service, sa
rentabilité ainsi que sa faculté d'adaptation au
milieu extérieur.
Ainsi, pour plus de proximité au contribuable, la
DGI a opté pour modernisation de sa structure,
au mode d'organisation autour du contribuable -
client.
Modernisation du schéma de l’organigramme

Le processus de modernisation de l'administration fiscale, portant sur son organisation et


ses modes de fonctionnement, a débuté avec la restructuration des services centraux
de la Direction des Impôts par Nature d'impôt : (division des impôts directs, division des
taxes sur le chiffre d'affaires, division de l'enregistrement et du timbre).
Par conséquence, cette organisation a eu des lacunes et des défaillances Notamment :
 la lourdeur et la complexité d'administration de l'impôt,
 le cloisonnement des services et la difficulté pour les contribuables de suivre leur dossier.
 
Ainsi, les défauts d'un tel type d'organisation ont suscité les pouvoirs publics et les
responsables de l'administration fiscale d'instituer une nouvelle forme d'organisation
basée sur une architecture fonctionnelle. Ce qui implique que pour l'ensemble des
impôts, la gestion sera décomposée en trois fonctions distinctes (l'assiette, la
vérification et le contentieux).
Par rapport au modèle fondé sur la Nature de l'impôt :
Le modèle fonctionnel a paru offrir de nombreux avantages et sa mise en place a facilité
de nombreuses évolutions allant précisément dans le sens d'une amélioration des
performances de l'administration fiscale :
une réorganisation dans la polyvalence ;
 ainsi que l'informatisation progressive des services fiscaux ce qui permet une gestion plus
efficace des fonctions de contrôle fiscal ; l'harmonisation des procédures ; la
simplification de l'identification des contribuables selon leur forme juridique par la mise
en place de l'identifiant fiscal unique).
La vision stratégique


UNE SANCTION POUR
INFRACTION AUX
DISPOSITIONS RELATIVES A LA
TELEDECLARATION /
TELEPAIMENT :


Nouveau Barème :

«  Outre la généralisation de la déclaration et du paiement


des impôts en ligne, le projet de loi de Finances 2016
prévoit l’instauration d’une amende spécifique aux
contribuables qui continuent d’effectuer leur déclaration et
leur paiement selon la procédure normale.
Le montant de la sanction sera fixé à 1% des droits dus (IS, IR
et TVA) avec un minimum de 1.000 DH au lieu d’une
majoration de 15% actuellement.
Bon nombre de contribuables sont réticents à la télé
déclaration pour des considérations de transparence.
Le fait de ne pas y adhérer et d’effectuer sa déclaration sur
papier, malgré l’obligation prévue par la loi de Finances
2010, équivaut pour l’administration à un retard dans la
déclaration »
Annulation des pénalités, amendes, majorations
et frais de recouvrement :

«  La Direction Générale des Impôts informe les


contribuables que la loi de finances pour l’année 2018 a
prévu l’annulation totale ou partielle des pénalités,
amendes, majorations et frais de recouvrement afférents
aux impôts, droits et taxes mis en recouvrement avant le
1er janvier 2016 et demeurés impayés au 31 décembre
2017 »
Annulation Total :
A partir du 1er janvier 2018, les contribuables peuvent bénéficier de
l’annulation totale des pénalités, amendes, majorations et frais de
recouvrement afférents à tous les impôts, droits et taxes mis en
recouvrement, avant le 1er  janvier 2016 et restés impayés au 31
décembre 2017.
Pour bénéficier de cet avantage, les intéressés doivent payer
spontanément l’intégralité du principal de l’impôt, au plus tard le
31 décembre 2018 :
En outre, ils ne doivent pas avoir fait l’objet d’une procédure de
rectification de la base imposable ayant abouti, avant le 1 er janvier
2018 :
à la conclusion d’un accord écrit assorti de l’émission de l’imposition
avant cette date ;
et au paiement total ou partiel de ces pénalités, amendes,
majorations et frais de recouvrement, au cours des années
suivantes.
Annulation Partielle :

Quant aux redevables uniquement des amendes,


pénalités, majorations et frais de recouvrement
demeurés impayés au 31 décembre 2017, ils
peuvent bénéficier d’une :
Réduction partielle de 50%, à condition de verser
les 50% restant au plus tard le 31 décembre
2018.
Sanction pour infraction aux dispositions relatives à la télé
déclaration et au télépaiement :

« La loi de finances pour l’année budgétaire 2016 a complété le CGI par les articles
187 bis et 208 bis, afin d’instaurer une sanction spécifique en cas de non-respect
des obligations de télé déclaration et de télépaiement »
 
Ces nouveaux articles du CGI sont rédigés comme suit :
 
Article 187 : « Sanctions pour infraction aux dispositions relatives à la télé
déclaration » :
Une majoration de 1% est applicable sur les droits dus ou qui auraient été dus en
l’absence d’exonération, en cas de non-respect des obligations de télé déclaration
prévues à l’article 155 ci-dessus :
Le montant de la majoration précitée ne peut être inférieur à mille dirhams.
La majoration visée ci-dessus est recouvrée par voie de rôle sans procédure.
 
Article 208 : « Sanctions pour infraction aux dispositions relatives au télépaiement »
Une majoration de 1% est applicable sur les droits dus ou qui auraient été dus en
l’absence d’exonération, en cas de non-respect des obligations de télépaiement
prévues à l’article 169 ci-dessus :
Le montant de la majoration précitée ne peut être inférieur à mille dirhams.
La majoration visée ci-dessus est recouvrée par voie de rôle sans procédure.
Schéma du dépôt de la
Télédéclaration/Télépaiement
Responsable de paiement

Signée
En attente de paiement La déclaration est horodatée et archivée
Je valide les données de la déclaration
3 DGI
2

Je valide l’ordre de prélèvement  Signature électronique


4
Responsable de la déclaration
Je connecte ma clé personnelle Signée et déposée

Un accusé de réception électronique


 Echange crypté par SSL
Je rédige
Je signe ma déclaration
et je dépose et je laàsoumets
est retourné l’adhérent
En attente de validation
Je me connecte au Simpl en
utilisant mon certificat électronique
Les ordres de prélèvement sont communiqués à la banque
1

5
Banque
Rédacteur

54
Brouillon