Vous êtes sur la page 1sur 23

Ovario-hystérectomie

de la lapine
L'hystéro-ovariectomie est une chirurgie qui consiste en l'ablation des
ovaires et de l'utérus de la femelle

Qu'est-ce qu'une ovariectomie?


Cette chirurgie consiste à retirer les deux ovaires d'une femelle.

Indications:

Cette technique est employée soit :


lors de chirurgie de convenance : contrôle de la fertilité, maîtrise des
caractères sexuels (suppression des chaleurs et de leurs inconvénients)
lors d´indications thérapeutiques : tumeur ovarienne ou prévention des
tumeurs mammaires, diabète.
Quels sont les risques ?

C´est une opération très courante mais qui n´est cependant pas dénouée
de risque puisqu´elle est réalisée sous anesthésie générale et que l
´abdomen va être ouvert. Toutes les précautions sont prises comme pour
toutes les chirurgies : matériel stérile, chirurgien expérimenté, anesthésie
surveillée...

De plus, des hémorragies peuvent survenir lorsque les ligatures ne sont


pas assez serrées. Cependant, le chirurgien vérifie toujours qu´aucun
saignement n´est observé avant de refermer la plaie.
OVARIO-HYSTÉRECTOMIE DE LA LAPINE
Prémédication

Un quart d’heure avant le début de l’anesthésie, le vétérinaire pratique trois


injections (morphinique, anti-inflammatoire et antibiotique) en vue de diminuer
les risques de douleur et d’infection per- et post-opératoires.

Prémédication
la veine marginale auriculaire L'abord veineux

La dilatation de la veine peut être obtenue par


un massage de l’oreille, en approchant une
source de chaleur près de l’oreille du lapin ou
en utilisant des agents dilatateurs, comme par
exemple l’acétylpromazine (0.25 ml, SC).
La Tonte

L’abdomen est tondu depuis la région péri-ombilicale jusqu’à la région


inguinale.

La Tonte
Antiseptie

La zone tondue est nettoyée et aseptisée à l’aide d’un savon antiseptique


chirurgical.

Antiseptie
matériel chirurgical

L’ensemble du matériel chirurgical est entièrement stérile et contenu dans des


emballages à usage unique. De haut en bas et de gauche à droite : trousse de
chirurgie, champ de table pour le matériel, champ opératoire pour le patient, fil
résorbable pour la ligature et la suture des structures internes, fil irrésorbable
pour la suture de la peau, gants, lame de bistouri.
Champ opératoire

Un champ opératoire stérile est placé sur l’abdomen et maintenu par quatre pinces à
champ.
Visualisation de la paroi musculaire

L’incision cutanée laisse apparaître la


paroi musculaire abdominale.

Ponction de la paroi musculaire

La paroi musculaire est saisie à


l’aide d’une pince et une courte
ouverture est pratiquée à l’aide
d’un ciseau.
Incision de la paroi musculaire

Une sonde cannelée est introduite dans l’ouverture. Le vétérinaire incise la paroi
musculaire en plaçant la lame du bistouri dans la gouttière de la sonde, ce qui
évite de léser des structures sous-jacentes vitales, comme par exemple
l’intestin, volumineux chez le lapin.
Préhension au crochet de la corne utérine gauche

La paroi abdominale est réclinée à l’aide d’un écarteur. La corne utérine gauche est
extériorisée à l’aide d’un crochet à ovariectomie.
Visualisation de l’ovaire gauche

L’ovaire gauche est visualisé (flèche blanche). On notera au passage la présence


de plusieurs petits kystes utérins (flèche noire).
Ligature de la vascularisation ovarique

Les vaisseaux sanguins irriguant l’ovaire sont ligaturés afin de prévenir toute
hémorragie au moment du retrait de l’ovaire.
Exérèse de l’ovaire gauche

L’exérèse de l’ovaire gauche est ensuite


pratiquée par section de son attache
ligamentaire et de ses vaisseaux
sanguins.

Préhension de la corne utérine droite

Une fois l’ovaire détaché de ses attaches, le


ligament large est rompu sur toute sa longueur
afin de libérer la corne utérine gauche.
L’ensemble est ensuite récliné vers l’arrière. On
peut alors visualiser le reste de l’appareil
génital : corps et cols de l’utérus, seconde
corne utérine (droite).
Détail de la corne utérine droite et du ligament large

La corne utérine droite est attachée au plafond de la


cavité abdominale par le ligament large, souvent
infiltré par du tissu graisseux, comme c’est le cas sur
cette photographie.

Visualisation de l’ovaire droit

L’ovaire droit est visualisé, sous la forme d’une


structure de forme ovale et de couleur
saumon, ici située à l’extrémité de la pince.
Ligature de la vascularisation ovarique

A l’instar de l’ovaire gauche, les vaisseaux Visualisation des deux cols utérins
sanguins irriguant l’ovaire droit sont ligaturés
afin de prévenir toute hémorragie au moment Une fois les deux ovaires et les deux
du retrait de ce dernier. La même technique cornes détachés de leurs attaches
est appliquée pour l’ovaire et la corne utérine ligamentaires et vasculaires, ils sont
droits que pour l’ovaire et la corne utérine réclinés vers l’arrière afin de faciliter
gauches. la visualisation du corps et des deux
cols utérins. A ce stade, la seule
attache restante est le corps de
l’utérus, relié au vagin.
Ligature et exérèse de l’ensemble cols-cornes-ovaires

Le corps de l’utérus est ligaturé, puis une section est pratiquée qui permet le
retrait de l’ensemble formé par les deux cols utérins, les cornes et les ovaires.
Suture de la paroi musculaire

La paroi musculaire est suturée à l’aide d’un fil


chirurgical résorbable.

Aspect de la suture musculaire

La paroi musculaire est suturée à l’aide de


multiples points séparés.
Merci pour votre attention