Vous êtes sur la page 1sur 24

GÉNÉRALITÉS SUR

L’INSTRUMENTATION EN
CHIRURGIE MAXILLO-
FACIALE
introduction
• La chirurgie maxillo-faciale et
stomatologie est une spécialité de la
chirurgie qui prend en charge les maladies
des maxillaires, de la face, de la bouche, et
des dents.
introduction
• La chirurgie maxillo-faciale est née de la première
guerre mondiale. 
• Les blessés de la face, plus connus sous le nom de
«gueules cassées», ont imposé aux chirurgiens de
l’époque de prendre en compte une notion jusqu’alors
inexistante : la nécessité de reconstruire.
Plusieurs volets
• Pathologie de la cavité buccale et de la face

Chirurgie de la cavité
buccale:
traumatologie - Stomatologie
- cancérologie

Chirurgie esthétique
de la face
Chirurgie de
reconstruction
Pathologies
congénitales
traumatologie
traumatologie

•Fractures mandibulaires
•Fractures maxillaire supérieur (Lefort I, II et III)
•Fracas facial
•Fracture de l’ATM
•Fracture du plancher de l’orbite

→ en général: traitement par plaque et vis, parfois utilisation


du crochet de Ginestet pour réduire la fracture ou mobiliser le
fragment, parfois traitement fonctionnel par blocage
bimaxillaire
traumatologie
Chirurgie
reconstructrice
Chirurgie esthétique
de la face
Chirurgie de la cavité
buccale:
- Stomatologie
- cancérologie
Pathologies
congénitales
Le positionnement de l’équipe dans le bloc opératoire doit être:

NB: il faut noté que le champ de travail du chirurgien e de l’anesthésiste est le


même pouvant parfois être à l’origine de faute d’asepsie ou de débranchement du
malade par faute d’inattention.
Bétadine
Installation du malade et chantage
• L’installation du malade diffère d’un acte à
un autre.
• En cas de chirurgie réparatrice 2voies
d’abords chirurgicale peuvent être parfois
nécessaire:
 Une première voie pour abord de la lésion
 Une deuxième voie d’abord pour prise de greffe
Installation du patient
• Décubitus dorsal, tête sur une têtière ou un coussin.
• Intubation naso-trachéale, sonde fixée par du sparadrap
ou cousue à la cloison nasale sur des attelles en cas de
chirurgie intra buccale (pour une chirurgie longue type
orthognatique ou oncologique).
• La sonde est orientée vers l’arrière.
Installation du patient
• Intubation or-pharyngé si chirurgie nasale ou faciale ou
cervicale.
• Intubation sous-mentale ou trachéotomie si nécessité
d’aborde en intra orale et en intra-nasale ou si chirurgie
longue.
Installation du patient
• Tamponnement (packing) oro-pharyngé non obligatoire,
recommandé si le ballonnet de la sonde est perméable ou
a un risque de fuite.
• Yeux fermés par un sparadrap, imbibés de vitamineA
pommade ou larmes artificielles en cas de chirurgie
longue, voir blépharorraphie.
Rôle du panseur ou de la tournante
conclusion