Vous êtes sur la page 1sur 31

FRACTURES DE

L’ORBITE
FRACTURE DE L’ORBITE

• Solution de continuité du squelette de

l’étage moyen de la face qui entoure et


protège le globe oculaire.
• Le squelette de l’orbite est former de

plusieurs structures osseuse: frontale,


zygomatique, maxillaire, nasale
FRACTURE DE L’ORBITE

Rappel anatomique et physiologique

• L’ORBITE OSSEUX:
o c’est une pyramide quadrangulaire ouverte vers

l’avant et fermer en arrière par l’apex orbitaire.


oElle est constituée d’un cadre compact et de

parois papyracées.
oDestiné à protéger le globe occulaire.
FRACTURE DE L’ORBITE

Rappel anatomique et physiologique


• L’ORBITE OSSEUX:
o Paroi inférieure ou plancher de l’orbite: formé en dehors
par l’os zygomatique, et en dedans par la branche
montante du maxillaire. Elle est en rapport avec le sinus
maxillaire. À quelques millimètre du bord orbitaire
inférieure au niveau du maxillaire se trouve le trou infra
orbitaire qui livre passage au nerf infra orbitaire ou V2.
FRACTURE DE L’ORBITE

Rappel anatomique et physiologique


• L’ORBITE OSSEUX:
o La paroi médiale: formée d’avant en arrière par le processus
frontale du maxillaire, l’os lacrymal (ungus), la lame orbitaire de
l’éthmoide, la face latérale du corps du sphénoïde.
FRACTURE DE L’ORBITE

Rappel anatomique et physiologique


• L’ORBITE OSSEUX:
o La paroi supérieure ou plafond: constitué par l’os frontal
o La paroi latérale: constitué par la grande aile du
sphénoïde et l’os zygomatique
FRACTURE DE L’ORBITE

Rappel anatomique et physiologique


• Anatomie ocul-palpébrale:
Le contenue orbitaire comprend:
Le globe oculaire
La graisse péri oculaire
Les muscle oculomoteurs
L’appareil lacrymal
Le tout est protégé par les paupière
supérieure et inférieure
FRACTURE DE L’ORBITE

Rappel anatomique et physiologique


FRACTURE DE L’ORBITE

Rappel anatomique et physiologique


• Les fosses crâniennes antérieure de la face forment un
ensemble biomécanique indissociable assimilé à un
système de poutres ou de piliers séparés d’entreoises qui
forment une sorte de système de caissons permettant
d’allier une extrême rigidité et une légère té maximale.
• Une fracture orbitaire peut siégée sur l’une ou plusieurs
parois de l’orbite
• un traumatisme orbitaire peut mettre en jeu le pronostic
visuel par lesion du globe occulaire ou du nerf orbitaire ou
des muscles oculomoteurs.
• Un traumatisme orbitaire peut mettre en jeu le pronostic
esthétique.
FRACTURE DE L’ORBITE

Etiologies
• Les fracture de l’orbite représentent 10% des
fractures faciales.
• Plus fréquente chez le jeune de sexe masculin.
• Rare chez l’enfant
• Étiologies:
AVP
Rixes ou agressions
Accident de travail
Accident sportifs
Accidents domestiques
FRACTURE DE L’ORBITE

Pathogénie
• Choc direct sur l’arcade zygomatique: entraine
une fracture disjonction simple de l’os malaire et il
se déplace dans le sens de l’application de la
force.
• Le plancher de l’orbite peut également cédé si
force du choc élevée.
• L’arcade zygomatique subit un ou plusieurs trait
de fracture entrainant une déformation en coup
de hache
FRACTURE DE L’ORBITE

Pathogénie
• Choc dur le rebord orbitaire sup: zone de résistance
entraine selon la force du trauma un trait de fracture
irradié à l’os frontal voire même une embarrure ou
fracture commutative
FRACTURE DE L’ORBITE

Pathogénie
• Choc sur le globe oculaire entraine une fracture isolé du
plancher de l’orbite par:
 effondrement du plancher : BLOW OUT

 Fracture du plancher en trappe: urgence


Car incarcération du muscle dans le trait de
Fracture. Rare se voit essentiellement chez
l’enfant
FRACTURE DE L’ORBITE

Signes cliniques
A L’INSPECTION:
• Œdème et hématome de la région périorbitaire
• Enfoncement de la pommette: si fracture zygomato-malaire
• Hémorragie sous conjonctivale
• Hypoesthésie plus ou moins marquée et étendue dans le
territoire V2
• Mobilité oculaire: difficile à évaluer au stade initiale du fait de
l’œdème palpébrale:
• Limitation des mouvement du GO = incarcération d’un
muscle oculomoteur
• Diplopie du regard = incarcération musculo-graisseuse dans
le plancher de l’orbite
FRACTURE DE L’ORBITE

Signes cliniques
A LA PALPATION:
• Solution de continuité douloureuse au niveau de la suture
fronto-zygomatique et/ou temporo-zygomatique
• Solution de continuité douloureuse en marche d’escalier
avec un ressaut plus ou moins marqué au niveau de la
margelle infra orbitaire
• Emphysème sous-cutanée jugale (crépitation neigeuse)

• L’ouverture buccale est limitée modérément: antalgique


FRACTURE DE L’ORBITE

Signes cliniques
• Bilan radiologique:
Les incidences standards de Blondeau permette de voire
des signes direct ou indirect de fracture de l’orbite
 On note l'irrégularité du rebord orbitaire inférieur et le voile
du sinus maxillaire droit (hémosinus).
FRACTURE DE L’ORBITE

Signes cliniques
• Bilan radiologique:
• Le scanner du massif faciale avec coupes coronales,
sagittales et reconstruction 3D permet une meilleure
exploration de l’orbite et surtout du plancher de l’orbite
FRACTURE DE L’ORBITE

Signes cliniques
• Bilan radiologique:
FRACTURE DE L’ORBITE

Indications opératoires
• Si fracture non déplacée sans répercutions fonctionnel ni

esthétique: pas de chirurgie.


• Si fracture déplacée: chirurgie:

• réduction à ciel fermé par crochet de Gineste: si fracture de l’os

zygomatique sans effondrement du plancher de l’orbite


• Réduction plus ostéosynthèse par micro plaques vissées: si fracture

déplacée du complexe zygomato-maxillo-malaire


• Décincarcération des éléments musculogaisseux et réparation du

plancher de l’orbite (par le fragments osseux fracturé si il est stable)


ou par greffe ou par implant
FRACTURE DE L’ORBITE

But de l’intervention
• Restauration du contenue osseux
• Restauration des fonctions visuelles et
masticatoire afin de limiter au maximum les
séquelles (déformation, persistance des reliefs,
diplopie, énophtalmie, trouble sensitifs).

 pour atteindre ces objectifs plusieurs étapes


doivent être respectées: voies d’abord adaptée,
libération des tissus incarcérés, réduction et
contention des foyers de fracture, comblement des
déficit osseux par greffons ou implants, sans
oublier le traitement des parties molles
FRACTURE DE L’ORBITE

Principes et techniques chirurgicales


• INSTRUMENTS NECESSAIRES:
Variables en fonction de la fracture et de l’indication
opératoire:
• Si réduction par crochet de Ginestet:
• Instruments pour badigeonnage
• Crochet de Ginestet
• Lame 11
FRACTURE DE L’ORBITE

Principes et techniques chirurgicales


• INSTRUMENTS NECESSAIRES:
Table opératoire contenant :
• 2 cupules:
• une pour le badigeonnage à la Bétadine
• Une contenant du sérum Physiologique
• Pince à badigeonnage
• Petite seringue contenant du xylo adrénaliné
• Lame 15 avec sa porte lame
• Pince à disséqué à griffes (Hodson)
• Petits ciseaux à disséqués
• Écarteurs palpébrales
• Lame malléable
• Décolleur ou rugine
• Micro plaques vissée et ses vis
• Plaque de reconstruction du plancher
• Moteur avec sa pièce à main et son foret
• Aspiration
• Sonde d’aspiration métallique
NB: si prise de greffe iliaque 2eme table opératoire
FRACTURE DE L’ORBITE

Principes et techniques chirurgicales


• VOIES D’ABORDS:
FRACTURE DE L’ORBITE

Principes et techniques chirurgicales


• Particularités de l’installation sur la table
opératoire

- Installation type maxillo-faciale si fracture de l’orbite ne nécessitant


pas une reconstruction par greffe iliaque ou concale ou calvaria.

- Double installation si greffe iliaque avec double voies d’abords: de la


fracture et du greffon iliaque
FRACTURE DE L’ORBITE

Principes et techniques chirurgicales


• TEMPS OPERATOIRE:
- incision et exposition de la fracture avec décollement sous
périoste (NB: en explorant le plancher de l’orbite, le
décollement sous périoste ne doit pas dépasser en
profondeur 25 à 30 mm)
FRACTURE DE L’ORBITE

Principes et techniques chirurgicales


• TEMPS OPERATOIRE:
- Exploration de la fracture ou des fractures
- Réduction des déplacement fracturaire
- Réduction du contenue orbitaire hernié de proche en
proche à l’aide d’instrument mousses
- Contention et stabilisation de la fracture par
ostéosynthèse au fils d’acier ou par plaque visée
FRACTURE DE L’ORBITE

Principes et techniques chirurgicales


• TEMPS OPERATOIRE:
- Reconstruction et comblement des défects osseux par
des autogreffes ou des greffes allogène.
FRACTURE DE L’ORBITE

Principes et techniques chirurgicales


- reflexe occulo-cardiaque: lors de l’exploration du plancher
de l’orbite, la tension faite sur le GO par la lame malléable
peut etre à l’origine d’une bradycardie.

- Soins des yeux: lors de l’intervention et à la fin de


l’intervention: lavage abondant de l’œil.
CONCLUSION
Tous traumatisme orbitaire nécessite une appréciation
clinique soigneuse aidée d’une imagerie moderne pour
connaitre les rapports contenant osseux et contenu
orbitaire.

Les buts thérapeutiques comporte la prise en charge de


l’orbite osseuse , de la mobilité oculaire et des lésions
palpébrales et cutanés

Une prise en charge initiale permet d’éviter les séquelles


tardives fonctionnels et esthétique.