Vous êtes sur la page 1sur 25

TROUBLES DU TRANSIT

INTESTINAL
K.GUEZZEN
SERVICE DE MÉDECINE INTERNE CHUO
Le transit intestinal normal:
 Durée : 24h .
 Selles : -Fréquence= 1-2 fois/jour.

-Homogènes, moulées.
-Poids =150 g
-78% d’eau, 22% de résidus indigestibles, et produits de
desquamation de la muqueuse.
-Ph=neutre.
-Couleur jaune est donnée par la stercobilinogène,
mais peut varier en fonction de l’alimentation et des prises
médicamenteuses (betteraves, charbon, fer…).

 Les troubles du transit sont la diarrhée et la constipation.


La diarrhée:
A. Définition
Se définit par l’existence de selles trop
abondantes(sup à 300 g/j) et /ou trop
fréquentes(sup à 3/j) et trop liquides
(poids sec inf. à 25%).
-NB: l’évacuation fréquente de selles
normales n’est pas une diarrhée.
B. Physiopathologie:
Plusieurs mécanismes
- trouble de la motilité: diarrhée par hyper kinésie.
- trouble de la sécrétion: diarrhée par
hypersécrétion.
Ces deux mécanismes sont retrouvés dans la
diarrhée infectieuse.
- trouble de l’absorption par lésion de la
muqueuse: diarrhée par malabsorption.
- trouble de la digestion par insuffisance
enzymatique ou par anomalie de la flore.
C. Etude sémiologique:
 Interrogatoire:
 Début: -récent: de quelques heures à
quelques jours: diarrhée aigue.
-ancien: quelques semaines ou mois:
diarrhée chronique.
 Nombre de selles/24h.
 Horaire matinal, post prandial, nocturne.
 Impériosité (c'est-à-dire caractère urgent ou non
obligeant le sujet à interrompre son activité)
 Aspect: -couleur, consistance (pâteuse, graisseuse, liquide,
molle)
-existence d’éléments anormaux: aliments non
digérés, sang, pus, glaires.
 Evolution: aigue, chronique, alternance.
 Facteurs influençants :
- Aggravants : stress, repas, aliments, surtout
médicaments
- Diminuants : le jeûne, médicaments (ralentisseurs du
transit)
 Prise antérieure de laxatifs.
 Signes d’accompagnement: nausées, vomissements,
douleurs abdominales, fièvre, anorexie ou au contraire
polyphagie.
 Les antécédents personnels et familiaux.
 Examen clinique:
 Retentissement de la diarrhée sur l’état
général.
-déshydratation: diarrhée aigue.
-dénutrition- amaigrissement-syndrome
carenciel: diarrhée chronique.
 Cause de la diarrhée: examen de l’appareil
digestif avec toucher rectal.
D. Diagnostic différentiel:
 Fausse diarrhée:

La constipation peut entrainer une irritation de


la muqueuse par stase des matières qui va
entrainer une hypersécrétion diluant des
selles entrainant ainsi une fausse diarrhée
 Incontinence anale.
E. Les différents types de diarrhée:
 Diarrhée aigue:
-Interrogatoire:
Début brutal.
Les caractéristiques des selles: aqueuses,
abondantes ou glaireuses et/ou sanglantes.
Facteurs déclenchants: aliment, médicament,
infectieux, toxique.
Rechercher la notion de voyage en zone
endémique ,des cas similaires dans
l’entourage.
Signes associés: douleurs abdominales,
nausées, vomissements, une fièvre, asthénie.
-Examen clinique: varie en fonction du
terrain, de la cause et de la sévérité de
l’affection, il permet de rechercher des
signes de déshydratation, une sensibilité
abdominale, défense et bruits
hydroaériques (complication).
-Approche diagnostique: les formes sévères
avec déshydratation, selles sanglantes, au-
delà de 24h, nécessitent une enquête :
→hémogramme
→examen de selles
→dosage des électrolytes
→rectosigmoidoscopie: Dg des
shigellose-colite amibienne.
→abdomen sans préparation si
suspicion perforation, occlusion.
-Les causes:
 Infectieuses: les plus fréquentes:
-toxi-infection alimentaire: collective, prise
alimentaire, vomissements, douleurs
abdominales, fièvre.
-autres causes bactériennes:
salmonelloses, choléra, fièvre typhoïde, etc.…
-causes parasitaires: amibiase.
-causes virales et mycosiques.
 Non infectieuses: -médicamenteuses (les
colchicine, les biguanides, les AINS, les
veinotoniques, les antibiotiques)
-Autres: allergiques, toxiques
 Diarrhée chronique:
Se définit par une diarrhée évoluant depuis plus
d’un mois.
Les causes sont nombreuses en fonction du
mécanisme physiopathologique de la diarrhée.
Un interrogatoire bien conduit et un examen
clinique complet orientent le diagnostic qui sera
confirmé par les examens paracliniques.
Les caractéristiques sémiologiques :
a) Diarrhées coliques:
-Diarrhée matinale impérieuse.
-Selles moulées suivies de selles molles ou
liquides contenant du sang, des glaires, du pus.
-Existe des douleurs à type de coliques.
-Alternance diarrhée-constipation.
-Il n’existe pas de signes généraux sauf cas
avancés.
-Existence de signes extradigestifs.
-Causes: cancer du colon, cancer du rectum,
amibiase, colites inflammatoires.
b) Diarrhées greliques:
-Dominées par la malabsorption.
-Existe une stéatorrhée les selles sont molles,
volumineuses, luisantes et pales, fétides
émises sans douleur, accompagnées d’une
anorexie et d’un amaigrissement.
-Causes:maladie cœliaque, insuffisance
pancréatique exocrine, résection iléale
étendue,lymphomes du grêle.
c) Diarrhée motrice:
-Liquidienne, impérieuse.
-Post prandiale immédiate ou précoce (30min à
1heure après le repas)
-Contenant des débris alimentaires
-Accompagnée de coliques sans retentissement sur
l’état général.
-Accélération du temps de transit<8h (normal entre
18 et 24h)
-Sédation lors de l'utilisation des freinateurs du transit
-Causes: diabète sucré, hyperthyroïdie, colon
irritable…
La constipation:
A. Définition:
Ralentissement du transit + déshydratation
des selles (surdigestion des résidus) se
traduisant par des selles rares: moins
de trois selles par semaine, ou poids
quotidien<35g, parfois ces selles sont
riches en eau réalisant une fausse
diarrhée.
B. Physiopathologie:
 Trouble de la progression du bol fécal
(constipation de transit), c’est le cas de
l’inertie colique et du colon spastique.
 Constipation terminale ou dyschésie: ici la
constipation est due à un trouble de
l’évacuation au niveau du rectosigmoïde par
obstruction atone ou spastique.
C. Etude sémiologique:
 Interrogatoire:
 Les antécédents médicaux , chirurgicaux
(hystérectomie, colectomie) et obstétricaux.
 Conditions de survenue: aigue, récente et transitoire →
affection aigue.
récente et persistante→ affection organique
(rechercher un cancer).
ancienne et chronique → cause fonctionnelle.
 Facteurs déclenchants.
 Caractères des selles: →sèches, dures, peu
abondantes en scybales.
→espacées de plusieurs jours.
→fausse diarrhée (selles
liquides dans lesquelles on retrouve des fragments de
selles dures)
 Caractères de l’exonération: douleur, rythme,
alternance avec la diarrhée.
 Existence de manœuvres digitales pour faciliter
l’exonération évocatrices d’une dyschésie
anoréctale.
 Le retentissement sur l’état général.
 Signes associés :douleurs et ballonnement
abdominal , altération de l’état général .
 Mode de vie: habitudes alimentaires, activité
physique.
 Examen clinique:
 Examen de l’abdomen : l’état de la paroi
abdominale par l’inspection et la palpation:
météorisme, masse colique gauche,une
hernie, une éventration, palpation
reproduisant les douleurs.
 Examen du périnée: périnée descendant
(prolapsus rectal ou utérin).
 Inspection de la marge anale.
 Toucher rectal: examen fondamental permettant
d’apprécier la tonicité du sphincter anal.
-rectum plein: dyschesie pelvi-rectale
-rectum vide: anomalie de progression
colique
-permet de rechercher également une
tumeur rectale

 Toucher vaginal recherche des lésions


gynécologiques pouvant occasionner une
constipation.
 Examen clinique général à la recherche d’une
pathologie extra-digestive.
 Examens paracliniques:
Ils sont guidés par les éléments recueillis à
partir de l’interrogatoire et de l’examen
clinique.
 Devant toute constipation notamment
récente et persistante, on pratique:
Examens endoscopiques bas: anuscopie,
recto-sigmoidoscopie, colonoscopie.
 Bilan paraclinique extra digestif: dosage de
la glycémie, dosage des électrolytes, bilan
thyroïdien…
D. Étiologies :
 Pathologies extra digestives:
 Causes occasionnelles: grossesse, voyage,
alitement prolongé, insuffisance cardiaque.
 Causes médicamenteuses: gel d’aluminium,
antidépresseurs ,morphine …
 Troubles hydro électrolytiques:
hypercalcémie, hypokaliémie.
 Causes métaboliques et endocriniennes:
hyperparathyroïdie, hypothyroïdie, diabète
sucré.
 Pathologies digestives:
 Causes organiques: cancer du colon, cancer du
rectum (cause la plus redoutable justifiant l’examen
endoscopique)
 Constipation chronique: colopathie fonctionnelle et
diverticulose colique.
 Constipation terminale :besoin présent, difficulté
d’exonération ,rectum plein, manœuvres digitales.
-L’anisme: asynchronisme recto-
sphinctérien.
-Megarectum :élévation ++des seuils
de perception de la distension rectale.
-Rectocèle: hernie de la paroi du
rectum.