Vous êtes sur la page 1sur 32

Royaume du

Maroc

PLAN MAROC VERT

Mai
2009
ENJEU
X
Enjeux
économiques
• Contribue pour 19 % du PIB
national
‐15% production
‐ 4% Agro‐industrie
Enjeux
• Rôle capital dans la stabilité
macro‐économique
sociaux
• Emploie 4 millions de ruraux
• Crée 100.000 emplois dans le secteur agro‐industriel
• Assure la stabilité pour un tissu de producteurs très fragile
(environ 13,5 millions de ruraux dépendent à 80% de l’agriculture)
• Assure la sécurité alimentaire de 30 millions de
consommateurs
CONTRAINTES

Investissement
• Faible capacité d’investissement
• Très faible participation du système
bancaire du tissu de l’agro‐industrie
• Faiblesse
Organisation
• niveau d’organisation très faible et une quasi‐absence de l’interprofession
Gestion et encadrement
• Gestion traditionnelle des exploitations et structures d’encadrement
inadaptées
• Morcellement excessif (70% des exploitations < à 2
Foncier
ha) :
• Prive les agriculteurs de toutes possibilités d’investissement
• Limite l’activité des agriculteurs à des cultures vivrière
• Complexité du statut juridique du foncier
• Faible taux d’immatriculation et d’enregistrement

Ressources en eau
• Sécheresse : faiblesse et irrégularité de la pluviométrie
• Sous valorisation et surexploitation des eaux
Assolement
• Dominance de la céréaliculture
CONTRAINTES

Dominance céréalière en superficie, des filières HVA à


Assolement
l’export et de l’élevage en emploi :
3‐4 Mio
7,4 Mio 70‐80 Md d'emplois 13 Md
Ha DH DH
Filières végétales à
haute valeur 25%
20‐35%
ajoutée Trans‐
45‐50% formé
45‐50%

5‐10%

Céréales & fourrages


10‐15%
75%
60‐70% Frais
50‐55%
35‐40%

Elevage

SAU Chiffre Emploi Export


d'Affaire
s
Atout
s
Situation géographique et proximité du marché européen avec des
moyens logistiques en nette progression

Marché national potentiel et dynamique mais souvent négligé

Croissance démographique et augmentation du niveau de


vie

Main d’œuvre agricole qualifiée et très compétitive

Avantages comparatifs avérés pour plusieurs


produits (fruits et légumes ...)

Présence au niveau national de plusieurs modèles d’entreprises agricoles


et agro‐industrielles réussis : COPAG,COSUMAR,ANOC …
EQUATION DE
SUCCÈS
Le Plan Maroc Vert a adopté comme équation de
succès

Investissement

Stratégie basée sur


7
Fondements
principaux
Organisatio
n
PREMIER FONDEMENT
L’agriculture principal levier de croissance
pour les 10 ‐ 15 prochaines années

Renforcement de la part de 70 ‐ 100 Mds


de l’agriculture dans le Dh (PIB agricole
PIB x 2)

Création de 1,5 millions d’emplois


l’emploi supplémentaires

Accroissement de la de 8 à 44 Mds Dh
valeur des (agrumes, olivier, fruits et
exportations légumes)

l’amélioration du revenu agricole de 2


Lutte contre la
à 3 fois en faveur de 3 millions de
pauvreté ruraux
DEUXIÈME FONDEMENT
L’agrégation outil d’organisation

L’agrégation est un partenariat gagnant‐gagnant entre l’amont productif et


’l aval commercial‐industriel

L’objectif est de faire bénéficier les acteurs de la marge détenue


auparavant par les spéculateurs


Laccord de partenariat est régi par un contrat spécifique garantissant
les intérêts des deux parties

L’adhésion à l’agrégation est un choix


volontaire
AVANTAGES DE
L’AGRÉGATION
L’ Agrégateur
• Accès au foncier sans mobilisation excessive des capitaux
• Extension du périmètre d’activité à moindre coût/risque
L’
• Sécurisation d’une base plus large d’approvisionnement pour des investissements industriels
importants Agrégateur
• Partage des risques
• Sécurisation de l’approvisionnement par des volumes plus importants, plus réguliers et de
meilleure qualité
• Promotion des intrants agricoles
• Développement des capacités commerciales pour conquérir des marchés internationaux
rémunérateurs

L’Agrégé
Le Consommateur • Meilleure valorisation de la production
Agrégatio • Transfert de compétences / technologies
•Stabilité des prix n • Fourniture d’intrants comme moyen de
financement
• Création de lien entre les petits
•Amélioration notable agriculteurs et les marchés de capitaux
de la qualité • Sécurisation des investissements par la
reconversion dans des filières plus
valorisantes
• Partage des risques avec l’agrégateur
ACCOMPAGNEMENT DE L’ETAT À
L’AGRÉGATION

• Nouveau système de subvention

• Accès préférentiel au foncier

• Accès préférentiel au financement

• Accès privilégié aux avantages de l’interprofession

• Accompagnement de l’agrégation à long terme (promotion,


cadre juridique, arbitrage et mise en place d’un fonds de
garantie de l’investissement)
Agrégés Agrégateur

Contrat
•Sécurisation des volumes contractés
•Sécurisation des prix
•Protection de l’investissement de l’AC
•Protection économique et sociale des
AGs

Partenaires de l’agrégation
• Etat Etat
• Cadre incitatif innovant
• Fournisseurs d’intrants et de Projet : Gestion et
– Subventions
services Administration
• Bailleurs de fonds ciblées

‐ Fonds
Banquespropres – Fiscalité
– aménagée
Subventions
‐ Sources alternatives des formations
• Institutions de R & D •Accès préférentiel au
• Organismes d’assurances foncier
• Industriels / Agro‐ •Accès préférentiel au
alimentaires financement
•Support à l’agrégation
Suivi / Evaluation sur la durée
•Accès privilégié aux avantages
Résultats et de l’interprofession
Feedback AGs
Impacts Feedback AC
• Partage des risques • Développement des capacités commerciales
• Acquisition de compétences et de nouvelles • Sécurisation des investissements
technologies • Partage des risques
• Valorisation de la production • Accès au foncier / taille à moindre
• Amélioration des revenus … coût/risque…
L’AGRÉGATION DANS D’AUTRES
PAYS

La France : a adopté une loi qui réglemente


l’agrégation depuis 1964

USA : la quantité produite dans le cadre de l’agrégation


est passée de 12% en 1969 à 36% en 2004

Inde : l’adoption de ce système d’organisation depuis les


années soixante dix a permis de réduire de moitié le taux
de la pauvreté

Chine : la superficie agrégée en 2001 à été de l’ordre de


18,6 millions d’hectares, soit +40% par rapport à l’année
2000
TROISIÈME FONDEMENT
L’agriculture pour tous sans
exclusion
Pilier I

Agriculture moderne à haute



valeur ajoutée et concerne l
irrigué et
le bour favorable
PlanVert
Maroc
=
Deux Pilier
II
stratégies
Agriculture solidaire située en
zones de montagnes, oasiennes et
le bour défavorable
PILIER I
Axes de
 Organisation  développement
Conclusion de
de contrats‐ programmes filières Œ Agrég
l’interprofession entre l’Etat et les ation
des filières professionnels
Engagement de
Organisation en pôles • Défendre etl’Etat
promouvoir les intérêts de la Organisation
pour résoudre les filière à l’échelle régionale et nationale agriculteurs
des
problèmes intrinsèques à
la filière
• Instaurer un cadre incitatif innovant dans le cadre
(subventions) de l’Agrégation
• Assurer un financement préférentiel
• Nouer des partenariats avec les institutions
Participation avec l’Etat à de recherche
l’élaboration de plans de
développement de la Engagement des professionnels
filière
• Défendre et promouvoir les intérêts de la filière
• Encadrer les agriculteurs de la filière
• Organiser la filière (approvisionnement en
intrants, logistique, transformation et
commercialisation)

A ce jour, 9 contrats‐programmes ont été signés


• Avril 2008 : Agrumes, cultures sucrières et aviculture
• Avril 2009 : Céréales, semences, oléiculture, primeurs, lait et viandes
rouges

Le secteur privé joue le rôle de


locomotive
PILIER II
Axes de
Objectif : amélioration dudéveloppement
revenu agricole des exploitants et lutte contre la
pauvreté

 Référence  Mise en œuvre


ΠFinancement
Projets de
‐ Bailleurs de
Substitutionreconversion
des superficies céréalières par
des cultures à haute valeur ajoutée fonds
privés/publics, nationaux /
Projets MCC (Olivier, Amandier, Figuier …) internationaux
financé par ‐Banques
l’USA ‐ Sociétés de micro‐crédits

Projets d’intensification
Amélioration de la productivité et
valorisation des productions végétales et
animales existantes
 Organisa
tion
S’appuie sur le tissu
Projets de d’opérateurs sociaux
diversification/niche
Création de revenus agricoles ‐ Coopératives
complémentaires avec des ‐ Associations
productions additionnelles (safran,
miel, plantes médicinales...) ‐GIE, ONG

L’Etat joue le rôle de


locomotive
QUATRIÈME
Investissement
FONDEMENT
privé

Promouvoir L’objectif est de drainer


l’investissement un
un
investissement annuel
privéaccompagné
privé accompagné de
de 10 Mds DH autour
de l’aide de 10 Mds
d’une
offre DH autour
Maroc
publique d’une
ciblée
ciblée
CINQUIÈME FONDEMENT
Approche
Contractuelle

une approche
une approche
transactionnell
•L’objectif : 1500
e pragmatique projets concrets
projets
concrets
SIXIEME FONDEMENT
SAUVEGARDE DES RESOURCES
NATURELLES
POUR UNE AGRICULTURE DURABLE
Préparation d’un programme avec le Fonds Mondial pour l’Environnement
(GEF)

• Adaptation aux changements climatiques : Reconversion des céréales vers des


systèmes plus adaptés (système pastoral et arboriculture) et introduction de
techniques de conservation (le semis direct)
• Contrôle de la désertification
• Développement des plantes aromatiques et médicinales et des produits de terroir.

Préparation d’un programme avec le fonds HASSAN II pour le


développement économique et social
• Ce programme est similaire à celui préparé avec le GEF
Bio‐carburants

• Lancement d’une étude stratégique sur les possibiltés de production de Bio‐carburants


en vue notamment d’atténuer les impacts des énergies fossiles sur l’environnement

Energies renouvelables

• Appui au développement de l’utilisation des énergies renouvelables dans le


domaine agricole (Solaire, Eolien et Biogaz)
SEPTIEME FONDEMENT
Refonte du cadre
Politiqu

• sectoriel
Mise en gestion privée des terres publiques et collectives
Mise en place des conditions cadres favorisant l’agrégation et partenariat public‐
e privé
foncière • Poursuite des efforts de réformes structurelles (Immatriculation & enregistrement)
• Accélération massive de la titrisation
Politiqu
• Tarification incitative de l’eau dans les périmètres privés
e de • Investissement pour une meilleure exploitation des périmètres
l'eau existants
• Mise en gestion déléguée progressive de l’eau d’irrigation
• Généralisation des techniques d’irrigation moderne
Politiqu • Mise en place d’une politique fiscale adaptée en tenant compte des
e spécificités régionales et économiques du secteur agricole à l’horizon 2013
Fiscale

• Modernisation des circuits de distribution : grande distribution et


Marché
formats intermédiaires
nationa
l
• Amélioration de l'accès aux marchés de gros et aux abattoirs

• Restructuration du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime


Accompagnemen • Création de deux nouvelles structures capables d’attirer les hauts potentiels et
t Suivi /
Evaluation de jouer le rôle de renouveau et d’impulsion (ADA et ONSSA)
RESTRUCTURATIO
du Ministère deNl’Agriculture et de la Pêche
Maritime

Objectifs
Redéploiement des ressources de l’Etat afin
de s’aligner sur la nouvelle dynamique créée
par l’avènement d’acteurs privés structurés

Refocalisation sur les fonctions de régulation

Transfert accru des fonctions opérationnelles


vers le privé
Agence
pour
le Développement
Agricole

Missions
Mise en œuvre du Plan Maroc Vert
• Impulsion des initiatives du programme
• Suivi et monitoring de l’implémentation
• Veille stratégique et renouvellement de l’offre Maroc

Intermédiation et lancement des projets concrets


• Identification des projets et des périmètres d’agrégation
• Gestion des appels d’offres et mise en place des transactions
• Suivi des projets

Gestion des partenariats avec les investisseurs institutionnels


et sociaux
• Prospection des investisseurs potentiels
• Négociation des partenariats
• Gestion des relations à long terme
Création de l’Office National de la Sécurité
Sanitaire des Aliments (ONSSA)

Missions

Contrôle des denrées alimentaires

Contrôle des matières premières

Protection phytosanitaire des

cultures Contrôle vétérinaire …


La mise en œuvre du
PMV

Déclinaison du Plan Maroc Vert :


16 Plans Agricoles Régionaux
(PAR)

PAR : feuille de route pour le


développement agricole de la
région

PAR : soutenu par l’administration


centrale et les pouvoirs publics
(réforme sectorielle /
institutionnelle)
Synthèse des Plans Agricoles
Régionaux

Programme d’action

Actions
Pilier Pilier transverses Tot
I II al
•Nombre de
projets
961 545 1506
• Investissements
75 20 52 147
(Mds
•DH)
Nombre
560 000 840
d’agriculteur 1 400
s cibles 000
(40%) (60%) 000
Synthèse des Plans Agricoles
Régionaux
Impacts prévisionnels à l’horizon 2020

Valeur ajoutée + 160 % De 38 à 99 Mds DH


Emploi +40 % 1,5 millions d’emplois supplémentaires
Export +340 % De 1,35 à 4,6 millions de tonnes /an
Irrigatio
+ 350 % De 154 à 692 milles hectares
n
localisée
Utilisation
+ 78 % De 0,9 à 1,6 millions de tonnes /an
d’engrais
Utilisation
+ 144 % De 0,7 à 1,8 millions de quintaux /an
de
semences
Synthèse des Plans Agricoles
Régionaux
Filière
Céréales
Superficie (Million Production ( Mio
Ha) Qx)
+ 45 %
Investisseme 80
6,0
nt 11 Mds
70
5,0 ‐ 22 % DH
60

4,0
50 7
5, 6
3,0 3 40
4, 5
30 3
2,0 2
222 Projets 20
1,0 Pilier I :
10
165 Pilier
0,0
2 : 57 0

Situatio 2020 Situatio 2020


n n
Actuelle Actuelle
Synthèse des Plans Agricoles
Régionaux
Filière
Agrumes
Production (Mio
Superficie (1000 + 52 % +
Tonnes)
ha) 4 146%
Investissemen
140
120 t 9 Mds DH 4

3
100
3
3,
80 8
12 2
8
60
8 2
4
40
1

20 54 Projets 1 1,
Pilier I : 5
0 0
Situation Actuelle 2020 54 Situation Actuelle 2020
Synthèse des Plans Agricoles
Régionaux
Filière
Oléicole Production (Mio
Superficie (1000
+40% Tonnes)
ha)1400 5
+142 %
Investisseme
4
1200 nt 17 Mds
4
DH
1000
3
128
4
800 3
6
600 2
73 2
400 0
1
200
314 1
1

0 Projets 0
Situation Actuelle 2020
I ::
Pilier 2 Situation Actuelle 2020

145
169
Synthèse des Plans Agricoles
Régionaux
Filière Fruits et
légumes
Superficie (1000 Production (Mio
ha) Investisseme
Tonnes) +280 %
600 + 76 % 12
nt 24 Mds
500 DH 10

8
400
1
6
1
300 50
1 4
200 35
7
100
224 2 4
Projets
0
0 Pilier I : Situation Actuelle 2020
Situation Actuelle 2020
147 Pilier
2 : 77
Synthèse des Plans Agricoles
Régionaux
Filière
Lait
Effectif V.L. (Mio + 10 % Production (Mds s
Têtes)
1,75 Litre ) + 131 %
5
Investisseme
nt 11 Mds 5
1,70
DH 4

4 5
1,65 3
1,74
3
1,60 2

1,55 1,58 96 1 2
Projets 1

1,50 Pilier I : 0
Situation Actuelle 2020 87 Pilier Situation Actuelle 2020

2:9
Synthèse des Plans Agricoles
Régionaux
Filière Viandes
Rouges
Effectif (Mio Têtes) Production (1000
30 + 11 % Investisseme 600
Tonnes) +75%
nt 8 Mds
25
DH 500

20 2 400
56
4 1
2
15 300
7

10 200 32
1
5
369 100
Projets
I ::
Pilier 2 0

Situation 2020 267


102 Situatio 2020
Actuelle n
Actuelle
Synthèse des Plans Agricoles
Régionaux
Filière Viandes
Blanches
Production (1000 Tonnes)
+ 116 %
Investisseme
800
nt 6 Mds
DH 700

600
79
500 1
400

300

78 200
36
Projets 100 6

Pilier 2 : 0
33
Situation 2020
Actuelle