Vous êtes sur la page 1sur 8

ARTHROGRYPOSE

ABREU RIBEIRO Bárbara


ARTHROGRYPOSE
• “Raideur articulaire”

• Conditions congénitales

• Limitation du mouvement en flexion ou en extension

• Plis cutanés articulaires réduits ou absents, fossettes cutanées au niveau


des grosses articulations, masse musculaire réduite et articulations des
épaules adduites

• Conséquence d'une maladie neurologique ou musculaire, d’une anomalie


du tissu conjonctif ou du squelette ou d'une contrainte intra-utérine.

• L'intelligence est généralement normale


TYPIQUE ENFANT AVEC ARTHROGRYPOSE
L'intelligence est normale
Visage arrondi,
Épaule fixée en adduction
souvent sans
et rotation interne avec
expression
mobilité réduite

Poignets en flexion et Coudes en flexion ou extension, avant-


inclinaison cubitale. bras en pronation
Les pouces em flexion-
adduction Doigts fléchis au niveau de l’articulation
interphalangienne proximale
Hanche en flexion,
abduction, rotation La déformation de la
externe colonne vertébrale est très
variable

L’atteinte des pieds la plus


Genoux habituellement fixés en frequente est le pied bot
flexion mais il arrive qu’ils soient Les plis de flexion articulaire
varus equin irréductible
fixés en extension complete ou sont souvent absents et il peut
même en recurvatum exister des fossettes à
proximité des articulations
TYPES
Amyoplasie • Type plus fréquent
• Hypoplasie musculaire associée à des déformations des
(arthrogrypose membres prédominant aux extrémités
classique) • Muscle absent ou hypoplasique

Arthrogrypose • Variété particulculière de l’arthrogrypose


• Touche uniquement les mains e pieds
distale

Arthrogrypose • Regroupe toutes les autres affections fœtales et les


syndromes génétiques ou malformatifs associés à des
syndomique raideurs articulaires multiples
TRAITEMENTS

Kinésithérapie

• Mobilisation articulaire; doit débuter dès la


naissance car les articulations sont encore souples
• Gain d’amplitude articulaire et de trophicité
musculaire
• Améliorer la capacité d’accomplir les activités de la
vie quotidienne
TRAITEMENTS

Ortèses

• Permet de maintenir les gains d’amplitudes


articulaires obtenus par la rééducation
• Doivent être changés avec l’évolution du traitement
et la croissance de l’enfant
TRAITEMENTS

Chirurgie

• Très rare pour les membres supérieurs car la majorité


des patients arrive à compenser les deficits par
d’autres mouvements
• Au niveau des membres inférieurs, les indications
chirurgicales sont en revanche plus fréquentes
RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

• Ayadi, K., Trigui, M., Abid, A., Cheniour, A., Zribi, M., & Keskes, H. (2015). L’arthrogrypose : manifestations
cliniques et prise en charge. Archives de Pédiatrie, 22(8), 830–839.doi:10.1016/j.arcped.2015.05.014 
• Lowry, R. B., Sibbald, B., Bedard, T., & Hall, J. G. (2010). Prevalence of multiple congenital contractures including
arthrogryposis multiplex congenita in Alberta, Canada, and a strategy for classification and coding. Birth Defects
Research Part A: Clinical and Molecular Teratology, 88(12), 1057–1061.doi:10.1002/bdra.20738
• https://www.msdmanuals.com/fr/professional