Vous êtes sur la page 1sur 29

Législation et

organisation
publicitaire au
Maroc
Sommaire :

Introduction
Le cadre juridique de la publicité
audiovisuelle au Maroc
Le cadre juridique de la publicité visuel
au Maroc
L’organisation de la publicité au Maroc
Conclusion
INTRODUCTION :

La publicité revêt une importance capitale dans la promotion des produits et


services et contribue de manière significative à l’essor des entreprises et des
acteurs économiques c’est une stratégie d'incitation à la consommation
ciblant un public particulier. La publicité se donne pour but de construire la
personnalisé d'une marque, d'un produit ou d'une institution afin de la faire
évoluer en transmettant des informations.

Le législateur marocain a depuis longtemps saisi l’importance de la publicité


aux bords des routes et lui a réservé un cadre particulier qui tente de concilier
les impératifs de la sécurité routière avec les nécessités de la promotion des
produits et prestations des entreprises.
Le cadre juridique de la publicité au
Maroc (audiovisuel)
La définition présentée dans la loi n° 03-77 qui a débuté avec la promulgation
du dahir n° 1-02-663 du 31 août 2002 relatif à la création de la Haute Autorité
de la Communication Audiovisuelle, a bien défini la publicité ; type audio,
visuelle ou bien audiovisuelle. La loi a prévu que la publicité quelque soit ses
types de messages, doit avoir une contrepartie et réaliser un objectifs principal
c’est d’attirer l’attention du public à fin de commercialiser un produit ou un
service précis d’une entreprise publique ou privée
Type de publicité audiovisuel 
Une publicité clandestine :
la présentation verbale ou visuelle, de manière explicite ou implicite, de
marchandises, de services, du nom, de la marque ou des activités d'un
producteur de marchandises ou d'un prestataire de services dans des
programmes.
Une publicité interdite :
 la publicité contenant des éléments de discrimination en raison de la
race, du sexe, de la nationalité ou de la religion…etc
 la publicité de nature politique
 comportant le dénigrement d'une entreprise, d'une organisation,
d'une activité industrielle ou commerciale ou agricole,
Un parrainage :
Toute contribution d'une entreprise, publique ou privée
au financement de programmes dans le but de promouvoir
son nom, sa marque, son image, ses activités ou ses
réalisations.
Une publicité non commerciale :
Tout message diffusé contre rémunération ou paiement
similaire
Cadre juridique

PRINCIPES GÉNÉRAUX
La communication audiovisuelle
est libre
RÉGIME JURIDIQUE
DE LA COMMUNICATION AUDIOVISUELLE PRIVÉE

DE LA LICENCE
De l'autorisation
De la déclaration
DU SECTEUR PUBLIC DE LA
COMMUNICATION AUDIOVISUELLE
SANCTIONS
Le cadre juridique de la publicité au Maroc
(visuel)

Affiche publicitaire
L’affiche publicitaire est un élément important de
votre communication visuelle qui doit s’intégrer aux
paysages urbains et attirer l’attention sur le message
que vous souhaitez transmettre.
I- Le cadre initial de la publicité aux bords des routes :
A) Le dahir du 6 avril 1938
Le dahir du 6 avril 1938 portant réglementation de la publicité par affiches,
panneaux, réclames et enseignes avait pour principale caractéristique
d’interdire toute publicité sur le domaine public, y compris donc les voies
de communication routière.

En effet, en vertu de ce dahir, l’apposition des affiches publicitaires était


interdite :
À l’intérieur des villes et sur les murailles ou remparts qui les entourent,
Sur les monuments historiques et les sites classés.

B) L’apport de l’article 17 de la loi de finances 1996-


1997 :
La loi venue pour donner une satisfaction relative auxdites sollicitudes tout
en saisissant l’occasion pour faire de nouvelles recettes au profit du trésor.
Ainsi, l’intervention de cet article avait pour effet :
1- L’élargissement de l’espace susceptible de recevoir la publicité :
l’article 17 de la loi de finances 96-97 a eu pour objectif :
D’ouvrir certaines parties du domaine public de l’Etat à la publicité, en l’occurrence
les aires de repos et les stations-services ;
D’éliminer les périmètres d’interdiction de publicités aux bords des voies de
communication routières de l’Etat. D’ailleurs l’arrêté viziriel de 1942 a été abrogé
par le décret n° 2-96-618 du 31 mars 1997.
2- L’institution d’une taxe annuelle sur les panneaux publicitaires :
Cette taxe a été instituée en raison d’une part, du rôle que jouent les voies de
communications routières de l’Etat dans la valorisation de la publicité, et d’autre part
de la nécessité de la participation des professionnels de la publicité aux frais engagés
par l’Etat à l’occasion de l’expropriation des terrains nécessaires à la construction des
routes.
II- champs d’application de la taxe annuelle :
A- la notion de panneau publicitaire :
En vertu de l’article 17 de la loi de finances 96-97, est considéré comme panneau
publicitaire, tout dispositif mentionné au paragraphe n°1 de l’article premier du
dahir du 6 Avril 1938 portant réglementation de la publicité par affiches, panneaux-
réclames et enseignes.
B- la notion de » voies de communication
routières de l’Etat » :
Seules les voies de communication routière de l’Etat sont concernées par ledit
article, à savoir les voies qui, en vertu du décret n° 2.83.620 du 1er février 1990
relatif aux voies de communication, sont construites et entretenues à la charge de
l’Etat, à savoir :
◦ Le réseau national ou réseau des routes nationales et autoroutes ;
◦ Le réseau régional ou réseau des routes régionales ;
◦ Le réseau provincial ou réseau des routes provinciales.
C- le taux de la taxe :
L’article 17 précité a créé deux zones de publicité dont
chacune st soumis à un tarif distinct :
•La première zone s’étale sur une distance de 2
kilomètres à partir des périmètres urbains et comprend
également les stations-services et les aire de repos ;
•La deuxième zone comprend les secteurs autres que
ceux relevant de la première zone
Ainsi le montant de la taxe varie selon les dimensions
du panneau et la catégorie de la voie de communication
routière concernée.

  Zone A Zone B

Autoroute 3.000 DH le m2 3.000 DH le m2

Route nationale 2.000 DH le m2 1.500 DH le m2

Route régionale 1.500 DH le m2 1.000 DH le m2

Route provinciale 1.000 DH le m2 500 DH le m2


L’ORGANISATION DE LA
PUBLICITE AU MAROC :
Le secteur de la publicité et du hors médias marocain est
économiquement de taille moyenne, quand on le limite à
l'activité des agences et autres conseils. Au cours des quinze
dernières années, il s'est structuré autour de quelques
grands groupes, qui côtoient une myriade des entreprises.
LE SYSTEME ORGANISATIONNEL DE L'AGENCE DE
COMMUNICATION AU MAROC

 L'organisation globale d'une agence conseil en communication au


Maroc, s'apparente à l'organisation classique d'une agence de
publicité dans un pays tel que la France.
 On distingue dans les agences conseils en communication, deux
ensembles de services, service commerciale et service à technique.
Dans un pays tel que le nôtre, c'est en effet la catégorie des
services commerciaux qui reste plus développée que celle des
services techniques, ceci s'explique par le fait que la fonction
commerciale intègre aussi bien la fonction création et la
fonction médiaplanning.
Directeur de l'agence
Média-Planner
Directeur commercial
Directeur Artistiques
Maquettiste
Concepteur- rédacteur
Chef de Publicité
Assistants chef de
Publicité
 Dans les grandes agences en termes d'effectifs .On dénombre deux
directions commerciales qui gèrent toutes les deux le portefeuille
clients.
 Le service à compétence plus technique, ils travaille pour
l'ensemble des clients de l'agence.
 Dans la majorité des cas, les moyens financiers de l'entreprise, ne
lui permet pas d'acquérir des équipements multiples pour former
deux ou plusieurs ateliers distincts, chargés chacun d'une série de
budgets.
 La taille et la structure des agences conseil en communication au
Maroc, ne favorise pas une organisation de groupe c'est-à-dire une
centralisation des services techniques à un nombre déterminé de
clients.
Il faut savoir que dans la réalité, l'interconnexion des deux
ensembles est étroite, en ce sens que
 la règle est la polyvalence, et que les tâches des commerciaux et
des techniciens sont assumées comme elles se présentent.
 l'intervention du responsable de l'agence à tous les niveaux de
travail publicitaire, ne permet plus réellement de délimiter les
charges commerciales et les charges techniques.
 la mentalité des dirigeants d'agences qui hésitent à répartir les
responsabilités, pour rester seuls « maître de bord ».
 l'augmentation des tâches induit nécessairement l'augmentation
des charges.
 le manque en personnel qualifié explique aussi l'attitude des
directeurs d'agence.
VERS UNE ORGANISATION DE LA PROFESSION :
GROUPEMENT DES ANNONCEURS DU MAROC
(G.A.M)
Crée en 1984, à l'initiative d'un groupe d'annonceurs, le
groupement des annonceurs du Maroc, s'impose aujourd'hui
comme un organisme connu et reconnu en tant qu'unique
représentant des annonceurs du Maroc, c'est-à-dire toute
entreprise ou organisme ayant recours à la communication sous
toutes ses formes afin de faire connaître à son public ,ses biens,
ses services ou ses activités. C'est aussi un partenaire
incontournable pour tout ce qui a trait à la publicité dans notre
pays.
Présidente par intérim Madame Sophia JALAL
Category Development Manager,
Maghreb-
Nestlé Nutrition

Premier Vice président Monsieur Hicham FILALI


Directeur Marketing, Le Pré Vinci

Deuxième Vice Madame Laila BENJELLOUN


TOUIMI
présidente
Directeur Marketing, L'Oréal Maroc

Trésorier Général Monsieur Abderrahmane


ZAGHRARY
Directeur Technico-
commercial, Béric
CONCLUSION :

A ce jour, il n’existe pas de texte législatif spécifique aux pratiques dans le


secteur de la publicité. Les seules dispositions et critères relatifs a cette activité
figurent principalement dans deux textes législatifs, notamment la loi sur la
concurrence et la loi 03-77 relative a la communication audiovisuelle et
pourtant libéralisation du secteur. Pour seules consigne on peut lire dans ces
textes qu’il y a obligation du respect des mœurs et de ne pas offenser les cibles
dites vulnérables (enfants et femmes ).De ce fait , un message doit être loyal,
décent, honnête e non mensonger.
Merci pour votre attention