Vous êtes sur la page 1sur 152

LA CONSOLIDATION DES COMPTES

Pr. Abdelmoumen BERJAOUI


Docteur en sciences de gestion
Professeur habilité
FSJES, Kenitra

1
Plan

Ch 1. Présentation de la consolidation


Ch 2. Périmètre de la consolidation
Ch 3. Les méthodes de la consolidation
Ch 4. Le traitement des opérations réciproques

2
CH I : Présentation de la consolidation

1. Le groupe
1.1. Définition
une entreprise en croissance qui diversifie ses activités a souvent recours à une
stratégie de création d’autres sociétés ou de prise de contrôle. On est alors
en présence d’une organisation économique et juridique constituant un groupe.
D’une manière plus simple, une entreprise est appelée groupe ( société
mère); à partir du moment où elle exerce directement ou indirectement un
certain contrôle, ou une certaine influence sur d’autres entreprises (filiales).
On peut également dire qu’un groupe est un ensemble d‘entreprises qui ne
sont pas forcément de la même nationalité, présentant des caractéristiques
juridiques distinctes, mais qui ont des liens directs et/ou indirects
principalement financiers ( contrôle, influence, participation),
organisationnels (dirigeants, stratégies, etc.) et économiques (mise en
commun de ressources).

3
1.2. Exemples de quelques groupes marocains

- Groupe Benjelloun: BMCE, Saida Star Auto, Maghrebail, Salafin, Maroc Soir,etc.
- Groupe Chaâbi: Holding Ynna: Dimatit, Aswak Assalam , Super Cérame, Plastumar, Snep,
Hôtellerie, Textile, Bâtiment, etc.

- Groupe Akhannouch: Afriquia, Akwa Holding, Maghreb Gaz, Maghreb Oxygène,etc.


- Groupe Agouzal: Chimicolor, Huileries de Meknes, Conserveries, Moulins, etc.
- Groupe Lamrani Karim: Foodipex, Marotrans, Smeia, Smm Socodam Davum, Crédit du
Maroc, Bois de l'Atlas, etc.
- Groupe Zniber: Ebertec, Celliers de Meknes, Atlas Bottling, etc.
- Groupe BenSalah Olmarcom: Saham assurances, Comptoir métalurgique, Otis Maroc, Oulmes,
Smdc, Orbonor, etc.
- Groupe ElAlami: Jacob Delafon,Aluminium du Maroc, Structal, Industube, etc.
- Groupe Amhal: Omafu, Tissir PrimaGaz, Jorfgaz,etc.
- Groupe Sekkat : Ingelec, 10 Rajeb, Maghreb Steel ,etc.

4
2. Les comptes consolidés

2.1. Définition et but des comptes consolidés

Les comptes consolidés (Bilan et CPC consolidés, ETICC), établis


et publiés à l’initiative de la société mère, regroupent les comptes de
toutes les sociétés sur lesquelles elle exerce, directement ou
indirectement, un certain contrôle ou une certaine influence.
Les comptes consolidés ont pour but de présenter le patrimoine, la
situation financière et les résultats de l’ensemble, constitué par une
société consolidante et les entreprises qui lui sont liées ( comprises
dans la consolidation) comme s’elles ne formaient qu’une seule et
même entité .

5
2.2. - Les principales Normes IAS/IFRS liées aux comptes consolidés

IAS 1 – Présentation des états financiers


IAS 7 – Le tableau de flux de trésorerie
IAS 8 - Méthodes comptables, changement d’estimations comptables, erreurs
IAS 12 - Impôts sur le résultat
IAS 21 - Effet des variations des cours des monnaies étrangères
IAS 27 - États financiers consolidés et comptabilisation des participations dans
des filiales
IAS 28 - Comptabilisation des participations dans des entreprises associées
IAS 31 - Information financière relative aux participations dans des
coentreprises
IFRS 3 - Regroupements d’entreprises
IFRS 8 - Secteurs opérationnels

6
2.3. Utilité de la consolidation

2.3.1 . Comptes consolidés: instrument d’information financière

Les comptes consolidés donnent une meilleure information :

• Aux investisseurs qui sont intéressés par le groupe;


• Aux bailleurs de fond (banquier en particulier) sur les possibilités de
remboursements du groupe et une première appréciation du risque encouru;
• Aux dirigeants et actionnaires pour avoir une idée sur la performance réalisée
par les différentes sociétés du groupe ainsi que leur contribution aux résultats
d’ensemble.
• Enfin, les autres tiers notamment le personnel, les clients, les fournisseurs,
peuvent y trouver des éléments permettant de révéler la taille et l’importance
du groupe, sa puissance, son potentiel et surtout sa pérennité.

 
7
3. Date d’établissement des états de synthèse consolidés

Les états de synthèse consolidés sont établis à la même date que les
comptes annuels de l’entreprise mère; cette date est appelée "date de
consolidation » comme par exemple le 31/12 de chaque année.

Toutefois, ils peuvent être établis à une autre date, pour tenir compte de la
date de clôture du bilan des entreprises du groupe les plus nombreuses ou les
plus importantes (justification de ce choix doit être présentée dans l' E.T.I.C.C).

8
4. Les bases légales et réglementaires de la consolidation au
Maroc

Les textes évoquant la notion de consolidation au Maroc se présentent comme


suit :

- Loi 52-01 modifiant et complétant le dahir portant loi 1-93-211 du 21


septembre 1993 relatif à la bourse des valeurs de Casablanca.
- Loi 38-05 relative aux comptes consolidés des établissements et entreprises
publics publiée le 16 mars 2006.
- Loi 17-95 sur les sociétés anonymes (articles 143 et 144) publiée en août 1996
(modifiée par la loi 20-05).
- Avis n° 1 du Conseil National de la Comptabilité relatif au Code Général de
normalisation comptable: CGNC adopté par l’Assemblée plénière du 26
juillet 1993.
- Avis n° 5 du Conseil National de la Comptabilité relatif aux normes applicables
en matière de consolidation au Maroc adopté par l’Assemblée plénière du 26
mai 2005
- Dahir n° 1-05-178 du 15 moharrem 1427 (14 février 2006) portant
promulgation de la loi n° 34-03 relatives aux établissements de crédit et
organismes assimilés.
9
Remarques:
• Le Dahir portant loi 1-93-211 du 21 septembre 1993 modifié et complété par la loi
52-01 relatif à la bourse des valeurs précise dans son article 14 : les personnes
morales ayant des filiales telles que définies à l’article 143 de la loi 17-95 relative
aux sociétés anonymes, doivent présenter des comptes annuels consolidés selon la
législation en vigueur, ou, à défaut, selon les normes internationales en vigueur,

• La loi 38-05 relative aux comptes consolidés dés établissements et entreprises


publiques publiée au BO du 16 mars 2006, oblige les sociétés d’Etat, les filiales
publiques et les entreprises concessionnaires possédant ou contrôlant des filiales et
des participations à établir et présenter des comptes consolidés selon la législation
en vigueur, ou à défaut, selon les normes internationales en vigueur,

• Les articles 143 et 144 de la loi 17-95 relatives aux sociétés anonymes stipulent
qu’une filiale est une société dans laquelle une autre société, dite mère, possède
plus de la moitié du capital . Une participation: est la détention dans une société
par une autre société d'une fraction du capital comprise entre 10 et 50 %.

10
• L’avis n°1 du CNC relatif au Code Général de normalisation Comptable
"CGNC" énonce les principes de la consolidation : les états de synthèse
consolidés ont pour but de donner une image fidèle du patrimoine, de la
situation financière et des résultats du groupe, dans le respect des principes
comptables fondamentaux et des dispositions du C.G.N.C, comme si ce groupe
ne formait qu'une seule entreprise. Qu'elle soit optionnelle ou obligatoire, la
consolidation doit respecter les prescriptions de la Norme Générale Comptable
"N.G.C.“ au cas exceptionnel de dérogation justifié par l'objectif d'image fidèle
et explicité dans l‘État des Informations Complémentaires "E.T.I.C,

• Le Conseil National de la Comptabilité (CNC) réuni en Assemblée plénière le


26 mai 2005 a émis l’avis N°5 qui précise : Les personnes morales soumises à
l’obligation de présenter des comptes consolidés ou qui optent pour
l’établissement de ces comptes doivent adopter les normes ci-après :
- soit les normes nationales prescrites par la méthodologie adoptée par le CNC
lors de la 6ème assemblée plénière du 15 juillet 1999,
- ou les normes internationales (IFRS) et les interprétations s’y rapportant telles
que adoptées par l’Union Européenne.

11
• Dahir n° 1-05-178 du 15 moharrem 1427 (14 février 2006) portant
promulgation de la loi n° 34-03 relative aux établissements de crédit et
organismes assimilés. L’article 47 stipule que les établissements de crédit
doivent, à la clôture de chaque exercice social, établir sur une base
individuelle et consolidée ou sous - consolidée, les états de synthèse relatifs à
cet exercice. L’Article 54 stipule que les entreprises ayant leur siège social au
Maroc, autres que les établissements de crédit et les compagnies financières,
qui contrôlent un établissement de crédit, sont tenues de communiquer à
Bank Al-Maghrib, leurs états de synthèse établis sur base individuelle,
consolidée ou sous-consolidée accompagnés du rapport de leurs
commissaires aux comptes.

12
Ch 2. Périmètre de la consolidation

13
1. Définitions

Le périmètre de consolidation regroupe l’ensemble des


sociétés qui doivent faire l’objet d’une consolidation. Il
comprend :
• L’entreprise consolidante: celle qui, directement ou
indirectement, contrôle exclusivement ou conjointement
d’autres entreprises ou qui exerce sur elles une influence
notable.
• Les sociétés consolidées: sur lesquelles s’exerce directement
ou indirectement le contrôle exclusif ou conjoint, ou
l’influence notable de la société consolidante.

14
2. Le niveau de contrôle (contrôle exclusif, contrôle
conjoint et influence notable)

2.1. Le contrôle exclusif

Le contrôle exclusif résulte :

- soit de la détention directe ou indirecte de la majorité des droits de vote


dans une autre entreprise : > 50% de droits de vote ;
- soit de la désignation, pendant deux exercices successifs, de la majorité des
membres des organes de direction (contrôle le conseil d’administration)
d’une autre entreprise. Cela est présumé en cas de détention de plus de 40%
( > 40%) des droits de vote, sans existence d’un associé plus important;
- soit du droit d’exercer une influence dominante sur une entreprise en vertu
d’un contrat ou de clauses statutaires.
15
2.2. Le contrôle conjoint

Deux ou plusieurs associés ou actionnaires se partagent le capital et les décisions sont


prises en commun accord .

2.3. L’influence notable

L’influence notable sur une entreprise est présumée lorsque l’entreprise consolidante
dispose, directement ou indirectement, d’une fraction au moins égale à 20% (≥ 20%)
des droits de vote de cette entreprise sans en avoir le contrôle.

Remarque
- Si le groupe détient moins de 20% (<20%) des droits de vote, la société est présumée
n'être pas "associée" au groupe en matière de consolidation. Elles sont de ce fait de
simple participation non consolidées, exclues du périmètre de consolidation. Dans tous
les cas où une entreprise est exclue du périmètre de consolidation, ses titres sont
comptabilisés en Titre de participation dans les comptes consolidés . Ces titres ne font
pas donc l’objet des travaux de consolidation mais ne sont pas exclus
d’enregistrement au niveau du Bilan consolidé (voir les exercices ci-après).
- Ses niveaux de contrôle peuvent connaitre des exceptions ( Voir ci-après).
16
Périmètre de la consolidation

Périmètre de Hors Périmètre de


consolidation Société Mère consolidation

Ese contrôlée Ese contrôlée Ese sous influence Ese non contrôlée
exclusivement conjointement notable et hors influence
notable

17
Schématiquement, le lien entre le type de contrôle et les droits de vote peut
être présenté ainsi :

Type de Définition légale Droits de vote


contrôle

Majorités des droits de vote > 50%


Désignation des organes de direction Présumée si > 40% et
Contrôle dans deux exercices successifs principal actionnaire
exclusif
Clause statutaire ou contractuelle

Contrôle Deux ou plusieurs associés


conjoint Partage le capital et le pouvoir

Influence Participation à la gestion ( pas de


notable contrôle) ≥ à 20%

18
3. Exclusion du périmètre

Sont à exclure de la consolidation:


• Les entreprises possédées à concurrence de moins de 20% de droits
de votes;
• Les filiales dont le contrôle semble très temporaire, ou compromis
(par exemple par suite d'impossibilité de transferts de fonds);
• Les sociétés dont les titres acquis dès le départ ne sont détenus qu'en
vue de leur cession ultérieure (spéculation);

Reamarque
Lorsqu’une entreprise est ainsi exclue du périmètre de consolidation,
ses titres sont comptabilisés en " Titres de participation " dans les
comptes consolidés.( Voir écritures comptables).

19
4. Les liaisons financières entre sociétés du groupe : pourcentage
d’intérêt et pourcentage de contrôle

4.1. Le pourcentage d’intérêts (PI)

• Le pourcentage d’intérêts représente la part détenu dans le capital de la filiale


que possède la société consolidante . Il correspond :

- pour la participation directe, à la part détenue dans le capital;

- pour la participation indirectes, au produit des pourcentage d’intérêts successif


(produit des parts détenus dans le capital) s’il n’ y a pas rupture de la chaine
c’est-à-dire l’existence d’ une filiale exclue du périmètre de consolidation :
une filiale pour laquelle la société mère a < 20% de droit de vote.
( Voir la remarque de la page 26).

20
4.1. Le pourcentage de contrôle (PC)

• Le pourcentage de contrôle représente le pourcentage des droits de vote que peut avoir
la société consolidante, soit directement, soit indirectement dans une entreprise. Il est égal
à:
- pour les participations directes, au pourcentage des droits de vote, (dans le cas
d’absence d’actions sans droit de vote, ni actions à droit de vote double le PI= PC pour
les participation directe);
- pour les participations indirectes:
* au pourcentage des droits de votes de la dernière participations si aucune
participation intermédiaire n’est inferieure à 50% de droit de vote;
* à zéro si une participation intermédiaire est inférieure à 50% de droit de vote.
Remarque
• le pourcentage de contrôle et le pourcentage d ’intérêts de la société consolidante sur
une filiale peuvent être différents vu l’ éventuelle existence des actions sans droits de
votes ou à droit de votes double.
• La détermination de ces pourcentages est utile pour les raisons suivantes:
- le pourcentage de contrôle permet de déterminer si une société entre dans le périmètre
de consolidation et quelle méthode de consolidation lui est applicable ( voir ci-après),
- le pourcentage d’intérêt permet de déterminer les intérêts majoritaires et minoritaires
directs ou indirects ( voir les exercice du chapitre 3).
21
22
.
Exemple 1 (PI et PC)
Une société A possède 60 % des actions d’une société B, laquelle possède 30 %
des actions du capital d’une société C: il n’y a pas d’actions sans droit de vote ni
actions à droit de vote double.

60% 30%
A B C

- Le pourcentage du contrôle de la société A sur la société C est de 30% . En


effet, la société A a directement un pourcentage de contrôle sur B supérieur à
50% ( participation intermédiaire) , et le pourcentage de contrôle de B sur C est
de 30%. C est de ce fait intégré dans le périmètre de consolidation de A. De
manière indirecte, en fait, A a une influence sur C au niveau de 30%.
- Le pourcentage d’intérêt de la société consolidante sur la société C est de 60%x
30% =18%.
Remarque
Pourtant, puisqu’on ne dispose pas de plus d’informations on ne peut pas se
prononcer sur cette influence c’est-à-dire sur le niveau de contrôle. ( voir ci-
après les cas exceptionnelles des niveaux de contrôle). 23
Exemple 2. (PI et PC)
Une société A possède 30 % des actions d’une société B, laquelle possède 60 %
des actions d’une société C: il n’y a pas d’actions sans droit de vote ni actions à
droit de vote double.

30% 60%
A B C

- le pourcentage d’intérêt de la société consolidante A sur B est de 30%


(Participation directe).
- Le pourcentage d’intérêt de la société consolidante A sur la société C est de
30% x 60% =18%;
- le pourcentage de contrôle de la société consolidante A sur B est de 30%
(Participation directe).
- Le pourcentage du contrôle de la société A sur la société C est nul car la
société A ne disposant pas de la majorité des droits de vote de B (participation
intermédiaire inférieure à 50%, il y a donc rupture dans B) B ne peut
indirectement contrôler la société C. C est donc hors périmètre de
consolidation de A. 24
A Pourcentage d’intérêts Pourcentage de contrôle
(PI) (PC)
B 30% 30%

C 30% x 60% = 18% 0

25
Exemple 3. (PI)

- Le pourcentage d’intérêt de A dans B  est de 70%.


- Le pourcentage d’intérêt de A dans C  est de 60%.
- Le pourcentage d’intérêt de B dans D  est de 20%.
- Le pourcentage d’intérêt de C dans D  est de 30%.

Quel est le pourcentage d’intérêt de A dans D?

26
Société A

70% 60%

Société B Société C

20% 30%
Société D

- Le pourcentage d’intérêt de A dans D : 


- Première chaîne par B : 14% (70% x 20%)
- Seconde chaîne par C : 18% (60% x 30%)
- Donc le pourcentage d’intérêt de A dans D : 14% + 18% = 32% 
27
Remarque sur le pourcentage d’interêt (PI)

Il est à signaler que si une chaîne de participation passe par une


société exclue du périmètre de consolidation ( droit de vote <20%), il
y a rupture de la chaîne de calcul des pourcentages d’intérêts pour la
consolidation à partir de la société exclue.
Exemple 4. (PI)
- Le pourcentage d’intérêt de A dans B  est de 70%.
- Le pourcentage d’intérêt de A dans C  est de 10% ( En
suppose que le droit de vote est inferieur à 20%)
- Le pourcentage d’intérêt de B dans D  est de 20%.
- Le pourcentage d’intérêt de C dans D  est de 50%.
Quel est le pourcentage d’intérêt de A dans D?
Refaites le même exercice en supposons:
1er cas : le pourcentage d’intérêt de A dans D est de 60%.
2ème cas le pourcentage d’intérêt de B dans C est de 20%.
28
Société A

70% 10%

Société B Société C

20% 50%
Société D

Le pourcentage d’intérêt de A dans D : 


- Première chaîne par B : 70% * 20% : 14%
- Seconde chaîne par C : 0 % car C est exclue du périmètre de la
consolidation soit un total de 14%
29
Exemple 5 (PI)

- Le pourcentage d’intérêt de A dans B  est de 70%.


- Le pourcentage d’intérêt de A dans C  est de 35%.
- Le pourcentage d’intérêt de B dans C  est de 30%.
Quel est le pourcentage d’intérêt de A dans C?

30
Société A

70% 35%

Société B Société C

30%

Le pourcentage d’intérêt de A dans C : 


- Première chaîne par B : 70% * 30% : 21%
- Seconde chaîne par C : 35 %
Soit un pourcentage total d’intérêt de A dans C égal à 56% (21%+35%)

31
Exemple 6 : cas des participations réciproques (PC)

- A possède 45% des actions de B  


- A possède 55% des actions de C
- B possède 30% des actions de C
- C possède 50% des actions de B

Quel est le pourcentage de contrôle A dans B et de A dans C ?

32
Société A

55%
45%

30%
Société B Société C

50%

- Le pourcentage de contrôle de A dans B est donc égal à : (45% + 50%) : 95%


- Le pourcentage de contrôle de A dans C est donc égal à : (55% + 0%) : 55%

33
Exemple.7 (PC)

- A possède 30% des actions de B 


- A possède 60% des actions de C
- B possède 7% des actions de C
- C possède 10% des actions de B

Quel est le pourcentage de contrôle A dans B et de A dans C ?

34
Société A
30% 60%
7%

Société B Société C
10%

- Le pourcentage de contrôle de A dans B est donc égal à : (30% + 10%) : 40%


- Le pourcentage de contrôle de A dans C est donc égal à : (60% + 0%) : 60%
A n’ayant pas le contrôle de B (30%), les 7% de B sur C ne comptent pas.

35
Exemple 8: cas des participations circulaires

Les participations circulaires ont un impact à la fois sur le calcul du


pourcentage de contrôle et sur celui du pourcentage d’intérêt.

Cas 1 Cas 2

Sté A Sté A

60% 60%

Sté B Sté B

10% 20%
60% Sté D 30% Sté D

55% 80%

Sté C Sté C
36
Quel est le pourcentage de contrôle A dans B, C et D?
Cas 1 Cas 2
% contrôle de A dans B : 60%+10% :70% % contrôle de A dans B : 60% + 0% : 60 %
% contrôle de A dans C : 60% % contrôle de A dans C : 30 %
% contrôle de A dans D : 55% % contrôle de A dans D : 0 %

37
Exemple 9
1. La société A détient 60% de B et 20% de C, B détient également 40% de C.
2. La société D détient 30% de E et 41% de F. E détient également 30% de F. D est
le plus gros actionnaire de F.

3. La société G détient 30% de H et 30% de I. H détient également 60% de I.


4. La société J détient 42% de K, J détient également 6% de L (J est le plus gros actionnaire de
K).
5. La société M détient 65% de N et 75% de O, N détient également 20% de O et O détient 30 %
de N.
6. La société P détient 60% de Q et 40% de R, Q détient également 8% de R et R détient
également 3% de Q, le reste du capital de R est réparti dans les mains des petits actionnaires.
7. La société V détient 45 % de W et 45% de X, W détient également 3% de X et X détient
également 3% de W. ( V est le principal actionnaire de W et de X).

TF : Calculez les pourcentages de contrôle des sociétés mères sur les filiales et déterminez les
types de contrôle.
38
Sociétés Pourcentage Type de contrôle
A
Sur B 60% Contrôle exclusif de droit
Sur C 40%+20% = 60% Contrôle exclusif de droit

D
Sur E 30% Influence notable
Sur F 41% (Il n’est pas possible de retenir la Contrôle exclusif de fait (car D est
participation de E sur F car D n’a pas le le plus gros actionnaire de F)
contrôle sur E) E ne détient que 30% et il ne reste
que 29% détenus par des tiers.

G
Sur H 30% Influence notable
Sur I 30% (Il n’est pas possible de retenir la Influence notable
participation de H sur I car G n’a pas le
contrôle sur H)

J
Sur K 42% (J est le plus gros actionnaire de K) Contrôle exclusif de fait
Sur L 6% Pas d’influence
39
Sociétés Pourcentage Type de contrôle

M
Sur N 65 % + 30 % = 95% Contrôle exclusif de droit
Sur O 75 % + 20 % = 95% Contrôle exclusif de droit

P
Sur Q 60% = 60% non c’est 63% puisque P Contrôle exclusif de droit
Sur R contrôle aussi R) Contrôle exclusif de Fait (car P est
40 % + 8 % = 48 % le plus gros actionnaire de R)

V
Sur W 45 % + 3 % = 48% Contrôle exclusif de Fait
Sur X 45 % + 3 % = 48% Contrôle exclusif de Fait (car V est
le plus gros actionnaire de W et de X)

40
Exemple 10 ( d’après un examen)
La société MERISE est société mère d’un ensemble de sociétés et, à ce titre
établi des comptes consolidés. Les liens de participation existant entre ces
diverses sociétés sont les suivantes :
MERISE détient 100 % du capital de A, 51 % du capital de B, 10 % du capital
de C, 5 % du capital de D, 20 % du capital de F et 35 % du capital G. Par
ailleurs, A détient 19 % du capital de B. B détient 90 % du capital de C et 40
% du capital de D. C détient 20 % du capital de D. D détient 15 % du capital
de E et 15% du capital de F. F détient 65% du capital de G.
Travail à faire :
Déterminer, en utilisant un tableau, pour chaque entreprise :
Le pourcentage de contrôle et le pourcentage d’intérêt de la société mère, le
type de contrôle exercé par la société mère et la méthode de consolidation à
retenir.

41
42
  % de contrôle % d'intérêt Type de contrôle Méthode de consolidation

A 100% 100% Contrôle exclusif Intégration globale

B 70% 70% Contrôle exclusif Intégration globale

C 100% 73% Contrôle exclusif Intégration globale

D 65% 47,60% Contrôle exclusif Intégration globale

E 15% 7,14% Pas de contrôle Non consolidé

F 35% 27,14% Influence notable Mise en équivalence

G 35% 52,64% Influence notable Mise en équivalence

43
• Exemple 11. actions ordinaires et actions sans droit de votes
L’organigramme du groupe Chambertin présenté ci-dessus indique les
pourcentages de capital détenu par chaque société dans le capital des autres.
Le capital de la société F1 est composé de 50 000 actions, 40 000 actions
ordinaires et 10 000 actions sans droit de vote. La société Chambertin détient
22500 actions ordinaires F1. Les actions F4 détenues par la société
Chambertin et la société F3 le sont depuis plus de 2 ans. La société F5 est
administrée conjointement par la société Chambertin et une autre société
extérieure au groupe. On demande de déterminer le pourcentage d’intérêt, le
pourcentage de contrôle ainsi que la nature du contrôle de la société
Chambertin sur chacune des autres société du groupe.

44
Méthode de
% d'intérêt % de contrôle Type de contrôle consolidation
 

F1 22500/ 50000 = 45% 22500/40000= 56,25% Contrôle exclusif de droit Intégration globale

F2 30%+(45% x 25%)=41,2% 30%+25% = 55% Contrôle exclusif de droit Intégration globale

F3 30% 30% Influence notable Mise en équivalence

F4 45%+ (30% x 12%)= 48,6% 45% + 0%= 45% Contrôle exclusif de fait Intégration globale

Intégration
F5 50% 50% Contrôle conjoint
proportionnelle

F6 80% 80% Contrôle exclusif de droit Intégration globale

Absence de contrôle et Hors périmètre de


F7 5%+(80% x 10%)=13% 5%+10%=15% d'influence consolidation

45
LA CONSOLIDATION DES COMPTES

Pr.Abdelmoumen BERJAOUI

46
CH III : Les méthodes de
consolidation

47
La consolidation consiste à remplacer les titres de participation de F dans le bilan de M,
par la part correspondant à la participation de M dans les capitaux propres de F, y
compris le résultat.
Trois méthodes de consolidation sont applicables, en fonction,

du type de contrôle exercé par la société mère.


Type de contrôle Méthode de consolidation

Contrôle exclusif Intégration globale

Contrôle conjoint Intégration proportionnelle

Influence notable Mise en équivalence

48
1. Intégration globale

1.1. Champ d’application


• La méthode de l’intégration globale est applicable en cas de contrôle exclusif de
la société mère (SM) sur la société consolidée (F).
1.2. Méthodologie
• La société M contrôlant totalement la filiale F, les actifs et dettes de la filiale sont
ajoutés aux actifs et dettes de M à l’exception des TP de F;
• Les capitaux propres de F ( capital social et réserves) et le résultat de F sont
affectées pour la part de la société mère et les actionnaires minoritaires. Les titres
de participation de F sont éliminés.
• D’une manière plus simple, le capital social, les réserves et le résultat de F
doivent être répartis entre la société mère et les actionnaires minoritaires, et les
titres de participation de F doivent être annulées.
• En ce qui concerne le CPC, les charges et produits de la filiale sont cumulés
avec ceux de la société mère. Dans le résultat total sont distingués : le résultat
consolidé du groupe et le résultat des minoritaires.

49
Exemple 1.

Soit le groupe composé de la société A, la société mère, et de


B, une filiale dont elle possède 70% des titres. Les comptes
annuels simplifiés des deux sociétés sont donnés ci après :

50
Bilan au 31/12/N de la Sté A Bilan au 31/12/N de la Sté B
Actif Montant Passif Montant Actif Montant Passif Montant
Titre de 35 000 Capital 100 000 Autres 69 000 Capital 50 000
Parti. (B) actifs
Autres actifs 93 000 réserves 20 000
réserves 10 000
Résultat 3 000
Résultat 1 000
Dettes 5 000
Total 128 000 128 000 Dettes 8 000
Total 69 000 69 000

CPC au 31/12/N de la Sté A CPC au 31/12/N de la Sté B


Charges Montant Produits Montant Charges Montant Produits Montant

Charges 67 000 Produits 70 000 Charges 47 000 Produits 48 000


diverses diverses
Résultat 3 000 Résultat 1 000

Total 70 000 Total 70 000 Total 48 000 Total 48 000

TAF Présentez les comptes consolidés 51


Le bilan consolidé est établi à partir des bilans des deux sociétés.
- Les différentes postes d’actif et de dettes sont cumulés.
- L’affectation des capitaux propres et des résultats ainsi que l’élimination
des titres de participation sont fréquemment réalisés dan un tableau unique:
.
Eléments Total Part du groupe 70% Part des actionnaires
minoritaires 30%

Capital et réserves de B 60 000 42 000 18 000


Valeur comptable des titres B -35 000
Différence de consolidation 7 000
Ou réserves de consolidation

Résultat de B 1 000 700 300

52
Les capitaux du groupe sont constitués par

- Le capital de la société mère ………. …………………………100 000,00


- Les réserves du groupe :
* les réserves propres de M………………………………….. . 20 000,00
* réserve de consolidation ……………………………………. : 7 000,00
- Les résultat du groupe :
* le résultat propre de M……………………………………….. 3 000,00
* part de M dans le résultat de F…………………………………..700,00
- Par des intérêts minoritaires :
* dans les réserves…………………………………………….18 000,00
* dans le résultat …………………………………………………300,00

53
Bilan consolidé au 31/12/N
Actif Montant Passif Montant

Autres actifs 162 000 Capital 100 000


(93 000 + 69 000)
Réserves consolidées 27 000
(20 000 + 7 000)

Intérêts minoritaires sur 18 000


réserves

Résultat consolidé 3 700


(3 000 +700)

Intérêts minoritaires sur 300


résultat

Dettes 13 000
(5 000 + 8 000)

Total 162 000  Total 162 000


54
Compte de produits et charges consolidés
Charges Montant Produits Montant
Charges diverses 114 000
(67 000 + 47 000)
Résultat net 300
revenant aux
intérêts Produits 118 000
minoritaires (70 000 + 48 000)

Résultat net 3 700


revenant à la
société mère

Total 118 000 Total 118 000

55
Exemple 2
Une société mère M a acquis à la constitution de sa filiale F,
24 000 des 60 000 actions de 100 DH . Les bilans et les comptes
de résultats résumés sont les suivants ( en millier de DHS). On
suppose que les titres sont détenus depuis 3 ans, et que le
président de M dirige F.

56
Bilan au 31/12/N de la Sté M Bilan au 31/12/N de la Sté F
Actif Montant Passif Montant Actif Montant Passif Montant
immob.corp 46 000 Capital 20 000 immob.corp 11 000 Capital 6 000
Titre de 2 400 réserves 26 000
part. réserves 3500
Actif 47 600 Résultat 8 000
circulant Actif 10 900 Résultat 400
circulant
Dettes 42 000
Dettes 12000
Total 96 000 96 000
Total 21 900 21 900

CPC au 31/12/N de la Sté M CPC au 31/12/N de la Sté F


Charges Montant Produits Montant Charges Montant Produits Montant

Charges 972 000 Produits 980 000 Charges 122 600 Produits 123 000
diverses diverses
Résultat 8 000 Résultat 400

Total 980 000 Total 980 000 Total 123 000 Total 123 000

TAF Présentez les comptes consolidés 57


Le bilan consolidé est établi à partir des bilans des deux sociétés.
- Les différentes postes d’actif et de dettes sont cumulés.
- L’affectation des capitaux propres et des résultats ainsi que l’élimination
des titres de participation sont fréquemment réalisés dan un tableau unique:
.
Eléments Total Part du groupe 40% Part des actionnaires
minoritaires 60%

Capital et réserves de F 9 500 3 800 5700


Valeur comptable des titres F -2 400
Différence de consolidation 1 400
Ou réserves de consolidation

Résultat de F 400 160 240

58
Les capitaux du groupe sont constitués par:

- Le capital de la société mère ………. …………………………..20 000,00


- Les réserves du groupe :
* les réserves propres de M……………………………………. 26 000,00
* réserve de consolidation ……………………………………. 1 400,00
- Les résultats du groupe :
* le résultat propre de M………………………………………... 8 000,00
* part de M dans le résultat de F……………………………………160,00
- Par des intérêts minoritaires :
* dans les réserves………………………………………………5 700,00
* dans le résultat …………………………………………………240,00

59
Bilan consolidé au 31/12/N
Actif Montant Passif Montant

Immobilisation corporelles 57 000 Capital 20 000

Actif circulant 58 500 Réserves consolidées 27 400


(26 000 + 1 400)

Intérêts minoritaires sur 5 700


réserves

Résultat consolidé 8 160


(8 000 + 160)

Intérêts minoritaires sur 240


résultat

Dettes 54 000

Total 115 500  Total 115 500


60
Compte de produits et charges consolidés
Charges Montant Produits Montant
Charges diverses 1 094 600
Résultat net
revenant aux
intérêts 240
minoritaires Produits 1 103 000

Résultat net
revenant à la 8160
société mère

Total 1 103 000 Total 1 103 000

61
Exemple 3

Considérons deux sociétés commerciales A et B, la société


A « société mère » et la société B, une filiale dont elle
possède 55 % des titres. Les comptes annuels simplifiés des
deux sociétés sont donnés ci après: 

62
Bilan au 31/12/N de la Sté A Bilan au 31/12/N de la Sté B

Actif Montant Passif Montant Actif Montant Passif Montant

Immo Corp 100 000 Capital 100 000 Immo Corp 80 000 Capital 80 000
Titre de 44 000 Réserves 40 000 Réserves 30 000
participation
Autres actifs 126 000 Résultat 38 500 Autres actifs 100 000 Résultat 14 000
Dettes 91 500 Dettes 56 000
Total 270 000 270 000
Total 180 000 180 000

CPC au 31/12/N de la Sté A CPC au 31/12/N de la Sté B


Charges Montant Produits Montant Charges Montant Produits Montant
Charges 100 000 Produits 140 000 Charges 80 000 Produits 120 000
exploitation exploitation exploitation Exploitation
Charges 15 000 Produits 10 000 Charges 30 000 Produits 15 000
financières financiers financières Financiers
Charges NC 5 000 Produits non 25 000
courants Charges non 10 000 Produits non 5 000
Courantes courants
Impôt sur le 16 500
résultat Impôt sur le 6 000
résultat
Résultat 38 500
Total 175 000 Total 175 000 Résultat 14 000
Total 140 000 Total 140 000

63
TAF Présentez les comptes consolidés
Le bilan consolidés est établi à partir des bilans des deux sociétés.
- Les différentes postes d’actif et de passif sont cumulés.
- L’affectation des capitaux propres est des résultats ainsi que l’élimination des
titres de participation sont fréquemment réalisés dan un tableau unique .

Eléments Total Part du groupe 55% Part des actionnaires


minoritaires 45%

Capital et réserves de B 110 000 60 500 49 500


Valeur comptable des titres B -44 000
Différence de consolidation 16 500
Ou resserves de consolidation

Résultat de B 14 000 7700 6300

64
Les capitaux du groupe sont constitués par

- Le capital de la société mère ………. …………………………100 000,00


- Les réserves du groupe :
* les réserves propres de M………………………………….. . 40 000,00
* réserve de consolidation ……………………………………. 16 500,00
- Les résultat du groupe :
* le résultat propre de M……………………………………….. 38 500,00
* part de M dans le résultat de F………………………………….7 700,00
- Par des intérêts minoritaires :
* dans les réserves……………………………………………...49 500,00
• dans le résultat ……………………………………………….6 300,00

65
Bilan consolidé au 31/12/N

Actif Montant Passif Montant


Immo Corporelles 180 000 Capital 100 000
(100 000 + 80 000)
Autres actifs 226 000 Réserves consolidées 56 500
(126 000 + 100 000) (40 000 + 16 500)
Intérêts minoritaires sur 49 500
réserves
Résultat consolidé 46 200
(38 500 + 7 700)
Intérêts minoritaires sur 6 300
résultats
Dettes 147 500
(91 500 + 56 000)
Total 406 000 Total 406 000

66
CPC consolidé de M au 31/12/N
Produits d’exploitation 260 000
Charges d’exploitation - 180 000
Résultat d’exploitation = 80 000
Produits financiers 25 000
Charges financières - 45 000
Résultat financier = - 20 000
Résultat courant 60 000
Produits non courants 30 000
Charges non courantes - 15 000
Résultat non courant = 15 000
Résultat avant impôt 75 000
Impôts sur le résultat - 22 500
Résultat net = 52 500
Résultat net revenant aux intérêts minoritaires - 6 300
Résultat net revenant à la société mère = 46 200
67
2. Intégration proportionnelle

Dérivée de la précédente, cette méthode appliquée en cas de contrôle


conjoint avec d’autres groupes, conduit à ne pas intégrer globalement la
part d’actif et de dette de la filiale.

Tant dans le bilan consolidé que dans le compte de résultat on ne


cumulera donc avec les éléments de la société consolidante que la fraction
des éléments de la filiale lui appartenant.

On annule donc les titres en dégageant une différence de consolidation


calculée comme ci-dessus. Mais aucun intérêt minoritaire n’apparait
dans les comptes consolidés.

68
Exemple 1.

On suppose que la société mère M qui a acquis à la constitution de sa


filiale F, 24 000 des 60 000 actions de 100 DH représentant le capital est
communautaire d’intérêt avec un autre groupe qui détient également 40 %
des actions , les autres titres étant détenus par des petits porteurs.
les bilans et les comptes de résultats résumés sont ceux des donnés ci-dessus.

69
Bilan au 31/12/N de la Sté M Bilan au 31/12/N de la Sté F
Actif Montant Passif Montant Actif Montant Passif Montant
immob.corp 46 000 Capital 20 000 immob.corp 11 000 Capital 6 000
Titre de 2 400 réserves 26 000
part. réserves 3500
Actif 47 600 Résultat 8 000
circulant Actif 10 900 Résultat 400
circulant
Dettes 42 000
Dettes 12000
Total 96 000 96 000
Total 21 900 21 900

CPC au 31/12/N de la Sté M CPC au 31/12/N de la Sté F


Charges Montant Produits Montant Charges Montant Produits Montant

Charges 972 000 Produits 980 000 Charges 122 600 Produits 123 000
diverses diverses
Résultat 8 000 Résultat 400

Total 980 000 Total 980 000 Total 123 000 Total 123 000

TAF Présentez les comptes consolidés 70


Pour obtenir le bilan consolidé:

- On ajoute à chaque poste d’actif et de dette de M, 40% des postes


correspondant de F,
- On évalue les droits du groupe en dégageant éventuellement une
différence de consolidation,
le calcul est conduit comme ci-dessus et la présentation du même
tableau est conseillée, les intérêts minoritaires pouvant ne pas être
calculés.
- les capitaux propres du groupe sont déterminés comme dans
l’intégration globale.
- aucun intérêt minoritaire n’apparait au bilan.

71
- L’affectation des capitaux propres est des résultats ainsi que l’élimination des
titres de participation :

Eléments Total Part du groupe M 40% Part des actionnaires


minoritaires

Capital et réserves de F 9 500 3 800


Valeur comptable des titres F -2 400
Différence de consolidation 1 400
Ou resserves de consolidation

Résultat de F 400 160

72
Les capitaux du groupe sont constitués par

- Le capital de la société mère ………. …………………………20 000,00


- Les réserves du groupe :
* les réserves propres de M………………………………….. . 26 000,00
* réserve de consolidation ……………………………………. ..1 400,00
- Les résultat du groupe :
* le résultat propre de M……………………………………….. 8 000,00
* part de M dans le résultat de F…………………………………..160,00
- Par des intérêts minoritaires :
* dans les réserves……………………………………………...
* dans le résultat ……………………………………………….

73
Bilan consolidé au 31/12/N

Actif Montant Passif Montant


Immo. Corporelles 50 400 Capital 20 000
(46 000 + 40 % x 11 000)
Actif circulant 51 960 Réserves consolidées 27 400

(47 600 + 40 % x 10 900)


Résultat consolidé 8 160

Dettes 46 800
( 42 000 + 40 % x 12 000)

Total 102 360 Total 102 360

74
Pour obtenir le compte de résultat consolidé:

- on ajoute, à chaque poste de charges et de produits de M, 40 % des


postes correspondant de F.
- 40% du résultat de F, intégrés dans le résultat consolidé.
CPC consolidé du groupe M

Charges 1 021 040 Produits 1 029 200


( 972 000+ 40% x 122600) ( 980 000 +40% x 123 000)
Résultat consolidés 8 160

1 029 200 1 029 200

75
Exemple 2

Soit le groupe composé de la société A, la société mère, et de B,


une filiale dont elle détient 50% des titres, les 50 % restants étant
détenus par un autre groupe. Il y’ a contrôle conjoint de A sur B.
Les comptes annuels simplifiés des deux sociétés sont donnés ci-
après :

76
Bilan au 31/12/N de la Sté A Bilan au 31/12/N de la Sté B

Actif Montant Passif Montant Actif Montant Passif Montant


Titre de 25 000 Capital 100 000 Autres 69 000 Capital 50 000
participation actifs
Autres actifs 103 000 réserves 20 000 réserves 10 000
Résultat 3 000 Résultat 1 000
Dettes 5 000
Dettes 8 000
Total 128 000 128 000
Total 69 000 69 000

C P C au 31/12/N de la Sté A C P C au 31/12/N de la société B


Charges Montant Produits Montant Charges Montant Produits Montant

Charges 67 000 Produits 70 000 Charges 47 000 Produits 48 000


diverses diverses
Résultat 3 000 Résultat 1 000

Total 70 000 Total 70 000 Total 48 000 Total 48 000

77
TAF Présentez les comptes consolidés
- L’affectation des capitaux propres est des résultats ainsi que l’élimination des
titres de participation :

Eléments Total Part du groupe M 50% Part des actionnaires


minoritaires 50%

Capital et réserves de F 60 000 30 000


Valeur comptable des titres F -25 000
Différence de consolidation 5 000
Ou resserves de consolidation

Résultat de F 1 000 500

78
Les capitaux du groupe sont constitués par

- Le capital de la société mère ………. ………………………...100 000,00


- Les réserves du groupe :
* les réserves propres de M……………………………………. 20 000,00
* réserve de consolidation ……………………………………. …5 000,00
- Les résultat du groupe :
* le résultat propre de M……………………………………….. 3 000,00
* part de M dans le résultat de F…………………………………..500,00
- Par des intérêts minoritaires :
* dans les réserves……………………………………………...
* dans le résultat ……………………………………………….

79
Bilan consolidé au 31/12/N

Actif Montant Passif Montant


Capital 100 000

Autres actifs 137 500 Réserves consolidées 25 000


Résultat consolidé 3 500

Dettes 9 000

Total 137 500 Total 137 500

Compte de Produits et charges consolidé au 31/12/N


Charges Montant Produits Montant
Charges diverses 90 500 Produits 94 000

Résultat consolidé 3 500


Total 94 000 Total 94 000
80
Exemple.3

Soit le groupe composé de la société A, la société mère, et de


B, une filiale dont elle détient 40% des titres exégo avec un autre
groupe, le reste est détenu par des actionnaires minoritaires. On
vous demande de présenter les comptes consolidés sachant que
les comptes annuels simplifiés des deux sociétés sont donnés ci
après :

81
Bilan au 31/12/N de la société A Bilan au 31/12/N de la société B

Actif Montant Passif Montant Actif Montant Passif Montant


Immo Corp 100 000 Capital 100 000 Immo Corp 80 000 Capital 80 000
Titre de 32 000 réserves 40 000 réserves 30 000
participation
Autres actifs 100 000 Résultat 14 000
Autres actifs 138 000 Résultat 38 500
Dettes 56 000
Dettes 91 500
Total 270 000 Total 270 000 Total 180 000 Total 180 000

CPC au 31/12/N de la Sté A CPC au 31/12/N de la Sté B


Charges Montant Produits Montant Charges Montant Produits Montant
Charges 100 000 Produits 140 000 Charges 80 000 Produits 120 000
exploitation exploitation exploitation exploitation
Charges 30 000 Produits 15 000
Charges 15 000 Produits 10 000 financières financiers
financières financiers
Charges non 10 000 Produits non 5 000
Charges NC 5 000 Produits NC 25 000 courantes courants
Impôt sur le 16 500 Impôt sur le 6 000
résultat résultat
Résultat 14 000
Résultat 38 500
Total 140 000 Total 140 000
Total 175 000 Total 175 000 82
- L’affectation des capitaux propres est des résultats ainsi que l’élimination des
titres de participation :

Eléments Total Part du groupe M 40% Part des actionnaires


minoritaires 20%

Capital et réserves de F 110 000 44 000


Valeur comptable des titres F -32 000
Différence de consolidation 12 000
Ou resserves de consolidation

Résultat de F 14 000 5 600

83
Les capitaux du groupe sont constitués par

- Le capital de la société mère ………. ………………………...100 000,00


- Les réserves du groupe :
* les réserves propres de M……………………………………. 40 000,00
* réserve de consolidation ……………………………………. .12 000,00
- Les résultat du groupe :
* le résultat propre de M……………………………………….. 38 500,00
* part de M dans le résultat de F…………………………………..5 600,00
- Par des intérêts minoritaires :
* dans les réserves……………………………………………...0.00
* dans le résultat ……………………………………………….0.00

84
Bilan consolidé au 31/12/N

Actif Montant Passif Montant

Immo Corporelles 132 000 Capital 100 000


(100 000 + 32 000)

Autres actifs 178 000 Réserves consolidées 52 000


(138 000 + 40 000) (40 000 + 12 000)

Résultat consolidé 44 100


(38 500 + 5 600)

Dettes 113 900


(91 500 + 22 400)

Total 310 000 Total 310 000

85
Compte de Produits et charges consolidé
CPC consolidé de M au 31/12/N
Produits d’exploitation 140 000 + 120 000 * 40% 188 000
Charges d’exploitation 100 000 + 80 000 * 40% - 132 000
Résultat d’exploitation = 56 000
Produits financiers ( 10 000 + (15 000 * 40%) + 16 000
Charges financières 15 000 + 30 000 * 40%)] - 27 000
Résultat financier = - 11 000
Résultat courant 45 000
Produits non courants 25 000 + 5 000 * 40 % + 27 000
Charges non courantes 5 000 + 10 000 * 40% - 9 000
Résultat non courant = 18 000
Résultat avant impôt 63 000
Impôts sur le résultat - 18 900
Résultat net du groupe = 44 100
Résultat net revenant aux intérêts minoritaires 0
Résultat net revenant à la société mère = 44 86
100
3. Mise en équivalence

Les comptes des entreprises sur lesquelles la société consolidante exerce


une influence notable sont consolidés par mise en équivalence.
Le contrôle de la filiale n’étant pas assuré, aucun de ses comptes n’est
intégré. Mais les titres de participation sont ré-estimés à leur valeur exacte,
compte tenu des droits dans les capitaux propres et le résultat de la filiale.
Bilan consolidé :
- La valeur réelle des titres remplace leur valeur comptable .
- la différence de consolidation est ajoutée pour le montant correspondant :
aux réserves consolidées, aux résultats consolidés.
Compte de résultat consolidé
- la part du groupe dans le résultat de la filiale est inscrite dans une rubrique
particulière et prise en compte dans le calcul du résultat consolidé.

87
Exemple 1.

On suppose que la société mère M qui a acquis à la constitution de sa


filiale F, 24 000 des 60 000 actions de 100 DH représentant le capital (voir
intégration globale), ne la contrôle pas, un autre groupe détenant 58 % des
actions. Les bilans et les comptes de résultats résumés sont ceux donnés ci-
dessus.

88
Bilan au 31/12/N de la Sté M Bilan au 31/12/N de la Sté F
Actif Montant Passif Montant Actif Montant Passif Montant
immob.corp 46 000 Capital 20 000 immob.corp 11 000 Capital 6 000
Titre de 2 400 réserves 26 000
part. réserves 3500
Actif 47 600 Résultat 8 000
circulant Actif 10 900 Résultat 400
circulant
Dettes 42 000
Dettes 12000
Total 96 000 96 000
Total 21 900 21 900

CPC au 31/12/N de la Sté M CPC au 31/12/N de la Sté F


Charges Montant Produits Montant Charges Montant Produits Montant

Charges 972 000 Produits 980 000 Charges 122 600 Produits 123 000
diverses diverses
Résultat 8 000 Résultat 400

Total 980 000 Total 980 000 Total 123 000 Total 123 000

TAF Présentez les comptes consolidés 89


Pour obtenir le bilan consolidé:

- On évalue les titres de participation en fonction des droits du groupe sur


les capitaux propres y compris le résultat de l’exercice:

Valeur réelle: 9 900 x 40 %...................................................3 960,00


( 9 900 = 6 000 + 3 500+400)
cette valeur remplace la valeur des titres à l’actif ……………2 400,00
- La différence de valeur de titres……………………………………………= 1 560,00
est ventilée en deux éléments inscrits au passif
* part du groupe dans le résultat de l’exercice : 400 x 40 %........160
* fraction correspond aux réserves consolidés …………………….1 400

90
Bilan consolidé au 31/12/N

Actif Montant Passif Montant

46 000 Capital 20 000


Immobilisations corporelles

Titres de participation mis en 3 960 Réserves consolidés 27 400


équivalence ( 26 000 + 1 400)

47 600 Résultats consolidés 8 160


Actif circulant ( 8 000 + 160)

Dette 42 000

97 560 97 560

91
Pour obtenir le compte de résultat consolidé:

On ajoute aux différents postes de charges et de produits de M, une


rubrique permettant la prise en compte de la part de résultat de M dans le
résultat de F, ajoutée au résultat consolidé.

Charges 972 000 Produits 980 000


Quote- part de résultat
Résultat consolidés 8 160 dans les sociétés mise
en équivalence 160

980 160 980 160

92
Exemple 2

Soit le groupe composé de A, la société mère, et


de la société B dont elle détient 35% des titres. Il y a
une influence notable de A sur B.

93
Bilan au 31/12/N de la Sté A Bilan au 31/12/N de la Sté B
Actif Montant Passif Montant Actif Montant Passif Montant
Titre de 17 500 Capital 100 000 Autres 69 000 Capital 50 000
participation actifs
Autres actifs 110 500 réserves 20 000 réserves 10 000
Résultat 3 000 Résultat 1 000
Dettes 8 000
Dettes 5 000
Total 69 000 69 000
Total 128 000 128 000

C P C au 31/12/N de la Sté A C P C au 31/12/N de la société B

Charges Montant Produits Montant Charges Montant Produits Montant

Charges 67 000 Produits 70 000 Charges 47 000 Produits 48 000


diverses diverses
Résultat 3 000 Résultat 1 000

Total 70 000 Total 70 000 Total 48 000 Total 48 000


TAF Présentez les comptes 94
consolidés
Pour obtenir le bilan consolidé:

- on évalue les titres de participation en fonction des droits du groupe sur


les capitaux propres y compris le résultat de l’exercice:
valeur réelle: 61 000 x 35 %...................................................21 350,00
cette valeur remplace la valeur des titres à l’actif ……………..17 500,00
- la différence de valeur de titres……………………………………………….= 3 850,00
est ventilée en deux éléments inscrits au passif
* part du groupe dans le résultat de l’exercice : 1 000 x 35%........350
* fraction correspond aux réserves consolidés …………………….3 500

95
Bilan consolidé au 31/12/N

Actif Montant Passif Montant

Autres actifs 110 500 Capital 100 000

Titres de participation mis en 21 350 Réserves consolidés 23 500


équivalence

Résultats consolidés 3 350


Actif circulant

Dette 5 000

131 850 131 850

96
Pour obtenir le compte de résultat consolidé:

On ajoute aux différents postes de charges et de produits de M, une


rubrique permettant la prise en compte de la part de résultat du résultat
de F, ajoutée au résultat consolidé.

Charges 67 000 Produits 70 000


Quote- part de résultat
Résultat consolidés 3 350 dans les sociétés mise
en équivalence 350

70 350 70 350

97
Exemple 3

Soit le groupe composé de A, la société mère, et de la société B


dont elle détient 30 % des titres. Il y ‘a une influence notable de A sur B.
Les comptes annuels simplifiés des deux sociétés sont donnés ci après :

Bilan au 31/12/N de la société A Bilan au 31/12/N de la société B

Actif Montant Passif Montant Actif Montant Passif Montant


Immo Corp 500 000 Capital 600 000
Immo Corp 450 000 Capital 400 000
Titre de 120 000 réserves 60 000
participation Réserves 200 000
Autres actifs 280 000 Résultat 140 000
Autres actifs 330 000 Résultat 100 000
Dettes 100 000
Dettes 80 000
Total 900 000 Total 900 000 Total 780 000 780 000

98
Compte de charges et produits au 31/12/N de la société A

Charges Montant Produits Montant

Charges exploitation 120 000 Produits exploitation 300 000

Charges financières 100 000 Produits financiers 150 000

Charges NC 80 000 Produits non courants 50 000

Impôt sur le résultat 60 000

Résultat 140 000

Total 500 000 Total 500 000

TF Présenter le bilan consolidé et le compte de résultat


99
Pour obtenir le bilan consolidé:

- on évalue les titres de participation en fonction des droits du groupe sur


les capitaux propres y compris le résultat de l’exercice:
valeur réelle: 700 000 x 30 %...............................................210 000,00
cette valeur remplace la valeur des titres à l’actif ……………120 000,00
- la différence de valeur de titres……………………………………………= 90 000,00
est ventilée en deux éléments inscrits au passif
* part du groupe dans le résultat de l’exercice : 100 000 x 30% ..30 000
* fraction correspond aux réserves consolidés ………………………….60 000

100
Bilan consolidé M au 31/12/N

Actif Montant Passif Montant

Immo Corporelles 500 000 Capital 600 000

Titres B mis en 210 000 Réserves consolidées 120 000


équivalence (60 000 + 60 000)

Autres actifs 280 000 Résultat consolidé 170 000


(140 000 + 30 000)

Dettes 100 000

Total 990 000 Total 990 000

101
CPC consolidé de M au 31/12/N
Produits d’exploitation 300 000
Charges d’exploitation - 120 000
Résultat d’exploitation = 180 000
Produits financiers + 150 000
Charges financières - 100 000
Résultat financier = 50 000
Résultat courant 230 000
Produits non courants + 50 000
Charges non courantes - 80 000
Résultat non courant = - 30 000
Résultat avant impôt 200 000
Impôts sur le résultat - 60 000
Résultat net du groupe = 140 000
Quote-part du résultat net des entreprises associées + 30 000
Résultat net consolide 170 000
Résultat net revenant aux intérêts minoritaires 0
Résultat net revenant à la société mère = 170 000 102
CH IV : Les méthodes de consolidation: Les
opérations réciproques

Pr. Abdelmoumen berjaoui

103
Remarque 1 . Elimination des comptes réciproques : dettes et
créances réciproques
Des comptes réciproques figurent souvent dans les deux comptabilités
distinctes. Ils doivent être éliminés lors de l’établissement du bilan et
CPC consolidé. Ces éliminations n’ont aucune incidence sur le résultat du
groupe. Il s’agit des dettes et créances réciproques et les charges et
produits réciproques .
Exemple 1 : au 31-12-N la filiale de l’exercice page 5 doit 1000 DH à la
société mère sur les dernières livraisons. Les écritures qu’il faut passer lors
de l’établissement du bilan consolidé et la suivante:
Bilan

Dettes 1 000
Créances 1 000

104
Exemple 2: au 31-12-N la filiale de l’exercice page 5 a vendu des
marchandises à la société mère pour 800 DH. Les écritures qu’il faut
passer lors de l’établissement du CPC consolidé et la suivante:
CPC
Ventes 800
Achat 800

105
106
Remarque 2. Elimination des résultats internes
Les résultats du groupe ne peuvent être calculés que sur les opérations
réalisées avec des tiers. Les profits sur des opérations internes au groupe
et non encore répercutées sur les tiers doivent être éliminées. On se
contentera ici du cas des profits sur cessions internes de stocks final.
Exemple 1. Profits inclus dans le stock final
• Il s’agit en fait du cas où il existe dans le stock de clôture (SF) d’une
société des biens cédées avec une marge par une société du groupe.
• Au 31-12-N figurent en stock chez F des marchandises vendues par M
pour 150 000 DH avec une marge de 10%, soit 15 000 DH. L’opération doit
être en effet corrigée aussi bien dans le bilan consolidé que dans le CPC
consolidé:
Bilan (voir la page ci-après) CPC ( voir la page ci-après)

Résultat de M 15 000 Var. de stocks 15 000

Stock 15 000 Résultat global 15 000

107
108
109
Exercice 1 : Cas de l’intégration globale
La société MIR a acquis à sa constitution 8 000 des 10 000 actions de 100
DH de la société FIZ. Les comptes annuelles simplifiés des deux sociétés au
31/12/N sont les suivants:

110
Bilan au 31/12/N de la Sté MIR Bilan au 31/12/N de la Sté FIZ

Actif Montant Passif Montant Actif Montant Passif Montant


Immob.Corp. 4.000.000 Capital 3.000.000 Immob.Corp. 1.900.000 Capital 1.000.000

TP ( FIZ) 800.000 Réserves 1.850.000 Réserves 750.000


Stock 850.000 Résultat 650.000
Stock (1) 330.000 Résultat 250.000
Créance (1) 1.150.000 Dettes 1.700.000
Créance 920.000 Dettes (2) 1.200.000
Trésorerie 400.000 Trésorerie 50.000
Total 7.200.000 7.200.000 Total 3.200.000 3.200.000

(1) Dont 100 000 sur FIZ (1) Dont 150 000 vendus par MIR
(2) Dont 100 000 dus à la société MIR

111
CPC au 31/12/N de la Sté MIR CPC au 31/12/N de la Sté FIZ

Charges MT Produits MT Charges MT Produits MT

Achat (1) 2.050.000 Ventes 3.400.000


Achat 5.630.000 Ventes (1)(2) 8.905.000
Var. des stocks 100.000 Pdts financ. 220.000 Var. des stocks -60.000 Pdts financ. 40.000
(2)
Charges fin. 150.000 Pdts non co. 275.000
Charges fin. 200.000
Charges d’expl. 2.300.000 Charges d’expl. 850.000

Charges non 170.000


coura.
IS 400.000
IS 150.000
Résultat (1) 650.000
Résultat 250.000
Total 9.400.000 Total 9.400.000 Total 3.440.000 Total 3.440.000

(1) Les ventes à FIZ sont réalisées avec une marge de 10% . (1) dont 800.000 d’achats à MIR.
(2) Dont 800.000 de ventes à FIZ avec une marge de 10%. (2) les marchandises achetées à MIR représentent
150 000 dans le stock Final
112
Correction

• L’affectation des capitaux propres et des résultats ainsi que l’élimination


des titres de participation : (en millier de DH)

Eléments Total Part du groupe 80% Part des actionnaires


minoritaires 20%

Capital et réserves de FIZ 1 750 1 400 350


Valeur comptable des titres FIZ -800
Différence de consolidation 600
Ou réserves de consolidation

Résultat de FIZ 250 200 50

113
Les capitaux du groupe sont constitués par

- Le capital de la société mère ………. …………………………3 000 000,00


- Les réserves du groupe :
* les réserves propres de MIR…………………………………1 850 000,00
* réserve de consolidation ……………………………………. ...600 000,00
- Les résultat du groupe :
* le résultat propre de MIR………………………………………650 000,00
* part de M dans le résultat de FIZ……………………………… 200 000,00
- Part des intérêts minoritaires :
* dans les réserves……………………………………………….350 000,00
* dans le résultat …………………………………………………..50 000,00

114
• Dette et créances réciproques ( Bilan):

Dettes 100 000


Créances 100 000

• Charges et produits réciproques (CPC) :

Ventes 800 000


Achats 800 000

• Profit inclus dans le stock final:

Résultat de MIR 15 000 Variation de stocks 15 000


Stocks 15 000 Résultat global 15 000

( Bilan) (CPC)

115
• Présentation des comptes consolidés:

Bilan consolidé
Actif Montant Passif Montant

Immob.Corporelles. 5 900 000,00 Capital 3 000 000

Réserves consolidées 2 450 000

Stock 1 165 000,00 Int. Min / Rés 350 000

Résultat consolidé 835 000

Créance 1 970 000,00


Int. Min / R 50 000

Trésorerie 450 000,00 Dettes 2 800 000

Total 9 485 000,00   9 485 000,00

• Exercices Opérations réciproques.xlsx

116
CPC consolidé de MIR au 31/12/N

Produits d’exploitation 11 505 000


Charges d’exploitation 10 085 000
Résultat d’exploitation 1 420 000
Produits financiers 260 000
Charges financières 350 000
Résultat financier -90 000
Résultat courant 1 330 000
Produits non courants 275 000
Charges non courantes 170 000
Résultat non courant 105 000
Résultat avant impôt 1 435 000
Impôts sur le résultat -550 000
Résultat net 885 000
Résultat net revenant aux intérêts -50 000
minoritaires

Résultat net revenant à la société mère 835 000

Exercices Opérations réciproques.xlsx 117


Exercice 2 : Cas de l’intégration globale
La société MARS doit présenter ses comptes consolidés, avec intégration globale de ceux de sa
filiale FEBUS. Les comptes annuels des deux sociétés se présentent sous la forme résumées
suivante. Les sommes sont en milliers de dirhams. Les actions MARS et FEBUS ont une valeur de 100
DH.

Bilan Mars Bilan FEBUS


Actif Montant Passif Montant Actif Montant Passif Montant
Immob.Corp. 49 000 Capital 20 000
Capital 5 000
TP (1) 3 000 Réserves 36 000 Immob.Corp. 12 000
Réserves 3 500
Créances Rat. (2) 2 000 Résultat 9 000 Stock 1 800 Résultat 200
Stock 22 000 Dettes finan. 27 000 Dettes Financ. 4 000
Créance 8 500 (1)
Créances 74 000 Dette fournis. 55 000 Dette fournis. 9 000
Trésorerie 2 000 Autres dettes 5 000 Trésorerie 700 Autres dettes 1 300
Total 152 000 Total 152 000 Total 23 000 Total 23 000
(1) Dont 2000 d'emprunt à MARS
(1) 30 000 action FEBUS
(2) Prêt à FEBUS

118
CPC MARS CPC FEBUS
Charges MT Produits MT Charges MT Produits MT

Achat 242 000 Pdt .d'exploit. 429 200 Achat 57 400 Pdt d'exploit. 91 900

Var. de 5 000 Pdts. financ. 700 Var. de stocks -2 000 Pdts financ. 60
stocks

Autres chg. 171 000 Pdts non co. 100 Autres chg. 35 800 Pdts non co. 40
d'expl. d'expl.

Charges fin. 2 940     Charges fin. 500    


Charges non 60 Charges non 100
coura. coura.

Résultat 9 000 Résultat 200


Total 430 000 Total 430 000 Total 92 000 Total 92 000

La société MARS a effectué un prêt de 2 000 000 DH ( 2 000 KDH) à sa filiale. Celle –
ci lui a , durant l’exercice , acheté des produits fabriqués pour un total de 800 000 DH
( 800 KDH).

119
Correction

• L’affectation des capitaux propres et des résultats ainsi que l’élimination


des titres de participation : (en millier de DH)

Eléments Total Part du groupe Part des


60% actionnaires
minoritaires 40%

Capital et réserves de FEBUS 8 500 5 100 3 400


 
Valeur comptable des titres 3000  
FEBUS
Différence de consolidation ou 2 100
réserves de consolidation    
Résultat de FEBUS 200 120 80

120
Les capitaux du groupe sont constitués par

- Le capital de la société mère ………. …………………………20.000,00


- Les réserves du groupe :
* les réserves propres de MARS……………………………….36.000,00
* réserve de consolidation ……………………………………. ...2.100,00
- Les résultat du groupe :
* le résultat propre de MARS……………………………………..9.000,00
* part de MARS dans le résultat de FEBUS……………………… ..120,00
- Part des intérêts minoritaires :
* dans les réserves……………………………………………….3.400,00
* dans le résultat …………………………………………………….80,00

121
• Dette et créances réciproques ( Bilan):

Dettes 2 000
Créances 2 000

• Charges et produits réciproques (CPC) :

Ventes 800
Achats 800

122
• Présentation des comptes consolidés:

Bilan consolidé
Actif Montant Passif Montant
Capital 20 000
Immob.Corp. 61 000
Réserves consolidées 38 100

Stock 23 800 Int. Min / Rés 3 400

Résultat consolidé 9 120

Créance 82 500 Int. Min / R 80


Dette financ. 29 000
Dette fournis. 64 000
Trésorerie 2 700 Autres dettes 6 300
Total 170 000   170 000

• Exercices Opérations réciproques.xlsx

123
CPC consolidé de MIR au 31/12/N

Produits d’exploitation 520 300


Charges d’exploitation -508 400
Résultat d’exploitation 11 900
Produits financiers 760
Charges financières -3 440
Résultat financier -2 680
Résultat courant 9 220
Produits non courants 140
Charges non courantes -160
Résultat non courant -20
Résultat avant impôt 9 200
Impôts sur le résultat 0
Résultat net 9 200
Résultat net revenant aux intérêts minoritaires -80
Résultat net revenant à la société mère 9 120

Exercices Opérations réciproques.xlsx 124


Exercice 3. Cas de l’intégration globale
Les comptes annuels des sociétés MARS et FEBUS ont été présentés dans
l’exemple précédent. Des analyses complémentaires ont révélé que :
La société FEBUS détenait en stock au 31/12, des marchandises vendues par
MARS, pendant ce dernier mois, pour un montant hors taxe de 200 000 DH ( 200
KDH). Pour toutes ces ventes à sa filiale, la société MARS réalise une marge égale à
20% du prix de vente hors taxe.

Profit inclus dans le stock final


Bilan CPC

Résultat MARS   40   Variat. Stock   40  


  Stock   40   Rsultat global   40
  200 x20%            
               

125
Bilan consolidé
Actif Montant Passif Montant

Capital 20 000

Immob.Corp. 61 000 Réserves consolidées 38 100

Stock 23 760 Int. Min / Rés 3 400

Résultat consolidé 9 080

Int. Min / R 80
Créance 82 500
Dette financ. 29 000

Dette fournis. 64 000

Trésorerie 2 700 Autres dettes 6 300

Total 169 960   169 960

126
CPC consolidé de MIR au 31/12/N
Produits d’exploitation 520 300
Charges d’exploitation -508 440
Résultat d’exploitation 11 860
Produits financiers 760

Charges financières -3 440


Résultat financier -2 680
Résultat courant 9 180
Produits non courants 140
Charges non courantes -160
Résultat non courant -20
Résultat avant impôt 9 160
Impôts sur le résultat 0
Résultat net 9 160
Résultat net revenant aux intérêts minoritaires
80

Résultat net revenant à la société mère


9 080

127
128
129
130
LA CONSOLIDATION DES COMPTES

Pr .Abdelmoumen berjaoui

131
Plan
CH I : Présentation de la consolidation
CH II : Périmètre de la consolidation
CH III : Les méthodes de la consolidation
CH IV : l’organisation de la consolidation
CH V : la conversion des comptes des entreprises
étrangères
CH VI : Les éliminations
CH VII : Les retraitements
CH VIII : les variations du périmètre de consolidation
CH IX : La présentation des états consolidés

132
CH IV : l’organisation de la
consolidation

133
I - La démarche d’établissement des comptes consolidés
La démarche s’inspire de deux grandes tendances : l’organisation centralisée et
l’organisation décentralisée
A - Démarche centralisée
Cette organisation est adoptée par les petits groupes et /ou ceux dont la
consolidation est réalisées par des cabinets d’expertise comptable.
Les étapes sont principalement les suivantes :
L’organigramme et le périmètre 
La collecte des données :
 la balance de chaque entreprise consolidée
 Le bilan et le CPC des entreprises consolidées
 les informations liées aux titres des entreprises consolidées
 le détail des comptes et des opérations intragroupe
 les variations des capitaux propres
 les données utiles aux retraitements et aux éliminations.

134
A - Démarche centralisée(suite)

 La conversion des comptes des entreprises étrangères intégrées .


 Les écritures de consolidation qui sont classées en plusieurs
catégories :
 Les retraitements qui visent à rendre les évaluations homogènes
 Les reclassements qui visent à rendre la présentation homogène
 Les ajustements qui visent à rendre les comptes intra groupe réciproques
 Les éliminations qui visent à supprimer les doubles emplois et les résultats
internes.
 La fiscalité différée 
 Les variations de périmètre
 La présentation des comptes consolidées 

135
B- Démarche décentralisée
Dans cette démarche, chaque entreprise consolidée prépare des
comptes retraités conforme aux règles de présentation et d’évaluation
du groupe.
Le service de consolidation de la société consolidante récupère les
données, les vérifications et les complète en vue de la consolidation de
l’ensemble des entreprises incluses dans le périmètre.
Cette méthode est appliquée dans les groupes, dés lors que le
nombre d’entreprises à consolider est important, car il permet d’alléger
les travaux du service de consolidation.
Cette organisation suppose que les entreprises soient bien informées
des règles d’évaluation du groupe.

136
II. Les modes de consolidation

Techniquement la consolidation peut être opérée soit de


de façon "directe" et globale au niveau de la société mère, soit par paliers
successifs dans lequel chaque filiale étant consolidée dans la société
détentrice de ses titres.

A. Consolidation par palier


1- Définition
Cette méthode consiste à consolider en tenant compte des sous
ensembles consolidés incorporés dans des ensembles plus grands.
Ce mode de consolidation conduit à effectuer la consolidation des
sous groupes, puis à insérer dans la consolidation principale les comptes
consolidés des sous groupes (entreprises filiales) de la société mère.

137
Société mère

Sous groupe A Sous groupe B

Sté C Sté D Sté E Sté F

138
2. Exemple

Soit le groupe suivant formé de 3 sociétés A, B et C dans lequel


A
possède 70% des titres de B, et B détient 30% des actions de C.
Les titres de B possédés par A, comme les titres de C possédés
par B, ont été acquis à la constitution des entités.
Les sociétés A et B sont intégrées selon la méthode de l’intégration
globale alors que C est mis en équivalence.
Les bilans respectifs de A, B et C au 31/12/N se présentent comme
suit :

139
Bilan de la société A au 31/12/N en
Kdh
Actif Montant Passif Montant
Immobilisations 20 000 Capital 16 000
corporelles

Titres B 2 800 Réserves 3 500


Stocks 400 Résultat 400
Créances clients 200 Dettes de financement 3 000
Banque 180 Dettes fournisseurs 700
Caisse 20

Total 23 600 Total 23 600

140
Bilan de la société B au 31/12/N en Kdh
Actif Montant Passif Montant

Immobilisations 3 600 Capital 4 000


corporelles
Titres de C 600 Réserves 700

Stocks 300 Résultat 100

Créances clients 600 Dettes de financement 600

Banque 450 Dettes fournisseurs 200

Caisse 50

Total 5 600 Total 5 600

141
Bilan de la société C au 31/12/N en Kdh
Actif Montant Passif Montant

Immobilisations 2 500 Capital 2 000


corporelles
Stocks 150 Réserves 300

Créances clients 350 Résultat - 100

Banque 90 Dettes de financement 500

Caisse 10 Dettes fournisseurs 400

Total 3 100 Total 3 100

TF
Consolider le groupe formé de ces trois sociétés en utilisant le mode de
consolidation par palier.
142
Bilan consolidé du sous-groupe BC ( mise en équivalence) 

Actif Montan Passif Montant


t
Immobilisations corporelles 3 600 Capital 4 000

Titres de C en équivalence 660 Réserves consolidées 790


Stocks 300 Résultat consolidé 70
Créances clients 600 Dettes de financement 600
Banque 450 Dettes fournisseurs 200
Caisse 50

Total 5 660 Total 5 660

143
Le bilan consolidé du A/BC est établi à partir du bilan du BC et A:
.

Eléments Total Part du groupe 70% Part des actionnaires


minoritaires 30%

Capital et réserves de BC 4790 3 353 1437


Valeur comptable des titres B -2 800
Différence de consolidation 553
Ou réserves de consolidation

Résultat de BC 70 49 21

144
Les capitaux du groupe sont constitués par:

- Le capital de A……….. ……………………………………….16 000,00


- Les réserves du A/BC qui comprennent
* les réserves de A…………………………………………….. 3500,00
* la différence de consolidat……………………………………. :553,00
- Les résultat du A/BC :
* le résultat propre de A………………………………………… 400,00
* sa part du résultat dans BC …………………………………….. 49,00
- Les intérêts minoritaires comprennent les droits des autres actionnaires :
* dans les capitaux propres………………………………………1 437,00
* dans le résultat ……………………………………………………...21,00

145
Bilan consolidé du groupe A / BC de l’année N

Actif Montant Passif Montant


Immobilisations corporelles 23 600 Capital 16 000
(20 000 + 3 600)

Titres de C en équivalence 660 Réserves consolidées 4 053


(3 500 + 553)
Stocks 700 Intérêts minoritaires sur 1 437
(400 + 300) réserves
Créances clients 800 Résultat consolidé 449
(200 +600) (400 + 49)
Banque (180 + 450) 630 Intérêts minoritaires sur 21
résultat
Caisse (50 + 20) 70 Dettes de financement 3 600
(3 000 + 600)
Dettes fournisseurs 900
(700 + 200)
Total 26 460 Total 26 460
146
B. La consolidation directe
Cette méthode conduit à déterminer pour chaque entreprise incluse dans le
périmètre les droits du groupe dans les capitaux propres, quelle que soit
l’entreprise concernée. Cette approche permet de calculer la part contributive de
chaque entreprise dans les réserves et dans les résultats du groupe.
Ce choix de mode de consolidation a pour avantage de mieux appréhender la
répartition des capitaux propres de chaque entreprise entre le groupe et les intérêts
minoritaires.

Société mère

Sous groupe A Sous groupe B

Sté C Sté D Sté E Sté F


147
Exemple

Reprenez l’exemple ci-dessous et consolidez le groupe selon la


méthode directe.

Remarque:

- le calcul des droits de groupe sera réalisé directement dans les


capitaux propres et résultat pour le pourcentage réel d’intérêt:
dans B : 70%
dans c : 21%

- l’élimination de la valeur des titres C détenus par B doit, chacun


pour sa part , concerner le groupe A (70%) et minoritaire de C
(30%).

148
Ce processus, plus rapide, demande néanmoins une étape préalable; la réalisation
d’un tableau de répartition des pourcentages d’intérêts.

Répartition des pourcentages dans B dans C


d’intérêts

% d’intérêts du groupe 70% 21% (0,7 * 0,3)

% d’intérêts des minoritaires 30% 9% (30% - 21%)


(30%*30%)

Reprise des comptes annuels de A et B à 100% dans le journal de consolidation


(rappel : C mise en équivalence n’est pas intégré)

149
Eléments Montant Part du groupe Part des actionnaires
minoritaires

Capitaux propres de B 4 700 70% 3290 1410


Valeur comptable des titres - 2800
Réserves consolidés 490
Intérêts minoritaires 1410

Capitaux propres de c 2300 21% 483 9% 207


Valeur comptable des titres 600 70% -420 30% - 180
Réserves consolidés 63 27
Intérêts minoritaires

Résultat de B 100 70% 70 30% 30


Résultat de C -100 21% - 21 9% -9

150
Bilan consolidé de l’année N en Kdh

Actif Montant Passif Montant


Immobilisations corporelles 23 600 Capital 16 000
( 20 000 + 3 600)
Titres de C en équivalence 660 Réserves consolidées 4 053
(3 500 + 490 + 63)
Stocks 700 Intérêts minoritaires sur 1 437
réserves (1 410 + 27)
( 400 + 300)
Créances clients 800 Résultat consolidé 449
(400 + 70 -21)
(200 + 600)
Banque 630 Intérêts minoritaires sur 21
(180 + 450) résultat ( 30 – 9)
Caisse 70 Dettes de financement 3 600
(3 000 + 600)
(20 + 50)
Dettes fournisseurs 900

(700 + 200) 151


Exercice ( Sans correction)

Une société M détient 7500 actions de 100 DH d’une société F. La société F


détient 3600 actions de 100 DH d’une société f. les bilans résumés des trois
sociétés, établis au 31 décembre, sont présentés dans le tableau suivant:

M F f
Installation et matériel 1 550 000 590 000 680 000
Actions F 750 000
Actions f 410 000
Stock 130 000 160 000 60 000
Créance 150 000 110 000 160 000
Disponibilités 120 000 130 000 80 000
Capital 2 000 000 1 000 000 600 000
Réserves 340 000 330 000 200 000
Résultat 200 000 90 000 50 000
Dette 160 000 180 000 130 000

152