Vous êtes sur la page 1sur 33

REVISION

Dr mehdi elkaroui
• Trouble dépressif caractérisé (TDC)
• A-Pendant au moins 2 semaines 5 ou + des
symptômes suivants :
• 1.Humeur dépressive 2. Diminution de l'intérêt ou
du plaisir 3. ↑↓du poids/ ↑↓l'appétit 4.Insomnie/
hypersomnie 5.Agitation / ralentissement 6.Fatigue /
perte d'énergie 7. Dévalorisation / culpabilité 8. ↓
Concentration ou indécision 9.Pensées de
mort/idées suicidaires/ tentative de suicide
• NB : au moins un des 5 symptômes (1) une humeur
dépressive ou (2) perte d'intérêt /plaisir
• B-souffrance cliniquement significative ou
altération du fonctionnement
• C-Exclusion : effets physiologiques d'une
substance ou affection médicale générale.
• D-Exclusion : trouble schizo- affectif/
schizophrénie/trouble schizophréniforme/
trouble délirant
• E-Exclusion d’ATCD d’épisode maniaque ou
hypomaniaque
• Sévérité
• Léger : 2 symptômes / intensité
gérable/altération mineure du fonctionnement
• Moyen : 3 symptômes
• Sévère : 4 ou 5 symptômes ; intensité
impossible à gérer, grande interférence avec le
fonctionnement
• Avec caractéristiques psychotiques :
Hallucinations ou délire
• Congruentes à l’humeur (dans le même sens
que l’humeur exp : culpabilité ou ruine voire
pérsécution)
• Non congruentes à l'humeur (≠ du sens de
l’humeur exp : référence, influence)
• Avec detresse anxieuse : 2 ou + :
• 1.sensation d'être survolté ou tendu 2.sensation
inhabituelle d’instabilité 3.Difficulté à se
concentrer à cause de l'inquiétude
• 4.Peur que quelque chose de terrible va arriver
• 5.sentiment qu’on peut perdre le contrôle de soi.
 
• Avec caractéristiques mixtes : (Quatre critères)
• A. 1ou + :
• 1.Humeur expansive 2.↑estime de soi/ idées de grandeur
4.↑communicabilité ou désir de parler constamment 5.Fuite des
idées 6.↑ de l'énergie ou de l'activité orientée vers un but 7.↑des
activités agréables à potentiel dommageable 8. ↓ Besoin de
sommeil
• B. observés par les autres + changement du fonctionnement
habituel.
• C. Si critères de manie ou d'hypomanie réunis : retenir le Dg de
trouble bipolaire type I ou II.
• D. Exclusion : Effets d'une substance.
• Avec caractéristiques mélancoliques : (Deux critères)
• A. Perte de plaisir pour presque toutes les activités Ou
Manque de réactivité aux stimuli agréables.
• B. 3 ou +
• 1.l'humeur dépressive est caractérisée par : profond
découragement/ désespoir/ morosité 2.dépression
plus marquée le matin 3.réveil matinal précoce (2
heures avant l’habitude) 4.agitation ou ralentissement
psychomoteur marqué 5.anorexie ou perte de poids
significative 6.culpabilité excessive
• Avec caractéristiques atypiques : (trois critères)
• A. Humeur réactive
• B. 2ou plus :
• 1. ↑ du poids/↑de l’appétit 2.hypersomnie
3.sensation de membres en plomb 4.la sensibilité
au rejet dans les relations
• C. Exclusion : caractéristiques
mélancoliques/catatonie au cours du même
épisode.
• Avec catatonie 3ou +
• 1.Stupeur 2.Catalepsie 3.Flexibilité cireuse
4.Mutisme 5.Négativisme 6.Prise de posture
7.Maniérisme 8. Stéréotypies 9. Agitation non
influencée par des stimuli extérieurs
10.Expression faciale grimaçante 11.Echolalie
12.Echopraxie
• Avec caractère saisonnier (en cas de TDC récurrent) (Quatre
critères)
• A. relation temporelle régulière entre l’EDC et une saison
sans stress psychosocial saisonnier
• B. rémissions complètes/transformation d’une dépression en
une manie ou hypomanie cours d’une période particulière de
l'année
• C.au cours des deux dernières années au moins deux
épisodes dépressifs saisonnier
• D.au cours de la vie du sujet : nbr épisodes dépressifs
saisonniers > nbr épisodes dépressifs non saisonniers.
• Episode maniaque
A. Une semaine (ou moins si hospitalisation)

humeur est élevée/ expansive/ irritable


+
↑de l’activité orientée vers un but / ↑de
l’énergie 
• B. 3 ou + (4 si l’humeur est seulement irritable)
1. ↑estime de soi/idées de grandeur
2. ↓besoin du sommeil
3. ↑ communicabilité /désir de parler constamment
4.Fuite des idées 6.sensation subjective que les idées défilent
5.Distractibilité observée ou rapportée
6. ↑activité orientée vers un but/ agitation psychomotrice
7. ↑ des activités agréables mais dommageables (exp : achats
inconsidérés/conduites sexuelles
inconséquentes/investissements commerciaux déraisonnables)
• C. altération marquée du fonctionnement/nécessité
d’hospitalisation / caractéristiques psychotiques
• D. Exclusion : Effets de substance
(toxique/médicament)/affection médicale générale
• N.B : Si virage maniaque induit par un traitement
antidépresseur (médicamenteux ou
électroconvulsivothérapie) et qui persiste à un niveau
symptomatique dépassant l’effet physiologique de ce
traitement on retient le Dg d’épisode maniaque
• Avec caractéristiques mixtes : (Quatre critères)
A. 3 ou +
1.Dysphorie /humeur dépressive 2. ↓ intérêt /↓plaisir
3.Ralentissement psychomoteur 4.Fatigue /perte d'énergie 5.
dévalorisation /culpabilité excessive 6.Pensées de mort/idées
suicidaires/ tentative de suicide
B. Observées par les autres + changement du fonctionnement habituel
C. Si tous les critères de manie et de dépression sont associés, le
diagnostic d’épisode maniaque avec caractéristique mixtes est porté.
D. Exclusion : effets d'une substance
 
• Episode hypomaniaque
A. Quatre jours humeur est élevée/ expansive/ irritable +
↑de l’activité orientée vers un but / ↑de l’énergie
B. 3 ou + (4 si l’humeur est seulement irritable)
1. ↑estime de soi/idées de grandeur 2. ↓besoin du
sommeil 3. ↑ communicabilité /désir de parler
constamment 4.Fuite des idées/sensation subjective que
les idées défilent 5.Distractibilité observée ou rapportée .
↑activité orientée vers un but/ agitation psychomotrice
7. ↑ des activités agréables mais dommageables
C. Modifications indiscutables du fonctionnement
D. Pas d’altération marquée du fonctionnement+Pas de nécessité
d’hospitalisation + Pas de caractéristiques psychotiques
E. La perturbation de l’humeur et la modification du fonctionnement
sont manifestes pour les autres.
D. Exclusion : Effets de substance (toxique/médicament)/affection
médicale générale
N.B : Si virage hypomaniaque induit par un traitement
antidépresseur (médicamenteux ou électroconvulsivothérapie) et
qui persiste à un niveau symptomatique dépassant l’effet
physiologique de ce traitement on retient le Dg d’épisode
hypomaniaque
• Schizophrénie
A. Un mois 2 ou +(Au moins l'un des symptômes doit être 1, 2
ou 3) :
1. Idées délirantes
2. Hallucinations
3. Discours désorganisé (déraillements fréquents ou
incohérences)
4. Comportement grossièrement désorganisé ou catatonique
5. Symptômes négatifs (réduction de l'expression
émotionnelle, aboulie)
• B. Dysfonctionnement social
• C. durée au moins 6 mois. 1 mois critère A (c.-
à-d. symptômes de la phase active), +
symptômes prodromiques ou résiduels.
• D. Exclusion : Trouble schizo-affectif/Trouble
dépressif /Trouble bipolaire
• E. Exclusion : effets d’une substance /affection
médicale.
• Attaque de panique
• Montée brusque en quelques minutes de crainte/malaise avec
4 ou + :
• 1.Palpitations/tachycardie 2.Transpiration 3.Tremblements
/secousses 4.Sensations d'essoufflement ou d'étouffement
5.Sensation d'étranglement 6.Douleur ou gêne thoraciques
7.Nausées ou gêne abdominale 8.Sensation de vertige,
d'instabilité, d'étourdissement, ou de faiblesse 9.Frissons ou
sensations de chaleur 10.Paresthésie (engourdissement ou
picotement) 11.Déréalisation (sentiment d'irréalité)/
dépersonnalisation (impression d'être détaché de soi) 12.Peur
de perdre le contrôle ou de « devenir fou » 13.Peur de mourir
• NB : Les AP peuvent survenir sur un état calme ou sur fond
d’anxiété
• Trouble panique
• A. Attaques de panique récurrentes et inattendues (au moins 2
crises).
• B. 1 ou plus
• (a) Crainte persistante d’avoir d’autres attaques de panique « peur
d’avoir peur »
• (b) Préoccupations à propos des implications de l’attaque/ ses
conséquences.
• (c) Changement de comportement important en relation avec les
attaques.
• C. Exclusion : effets de substances/ affection médicale.
• D. Exclusion : Les attaques de panique pas mieux expliquées par
un autre trouble mental
• mental (TAG/Anxiété sociale /TOC /ESPT /dysmorphopophobie
/Hypocondrie /Schizophrénie / Trouble délirant)
Agoraphobie •
: Anxiété rattachée à 2 ou + des endroits(ou situations) •
Transports en commun 2.Endroits ouverts .1 •
(parking/marchés/ponts/) 3.Endroits clos
(magasins/théâtres/cinémas) 4. File d’attente/foule
5.Etre seul à l’extérieur du domicile
B. la crainte est rattachée au faits de : La difficulté(ou •
gêne) de s’échapper/ Absence de secours en cas
d’attaque de panique/ survenue de symptômes
embarrassant
C. L’exposition aux situations phobogènes provoque une •
anxiété
D. Evitement des situations (ou subies avec une
souffrance)/ crainte d’avoir une attaque de panique/
nécessité de la présence d’un accompagnant
E. La peur est disproportionnée par rapport au danger réel
F. Durée : 6 mois ou plus
G. Altération du fonctionnement
H. Si affection médicale handicapante : La peur doit être
excessive par rapport au risque réel
• I. Exclusion : L’anxiété ou l’évitement pas
mieux expliqué par un autre trouble mental
(TAG /Anxiété sociale /TOC /ESPT
/dysmorphopophobie /Hypocondrie /
Schizophrénie / Trouble délirant)
Trouble Anxiété généralisée :
A. Six mois ou + : Anxiété/Soucis excessifs « attente avec
appréhension » dans deux domaines différents
«famille, travail, santé ou autres domaines».
B. Difficulté à contrôler cette préoccupation.
C. 3 ou +:
• 1. Agitation/sensation d’être survolé ou à bout
2.Fatigabilité 3.Difficultés de concentration /trous de la
mémoire 4.Irritabilité 5.Tension musculaire 6.
Perturbation du sommeil
• D. Altération du fonctionnement/Détresse
significative
• E. Exclusion : Effets de substance/affection
médicale
• F . L’objet de l’anxiété et des soucis n’est pas
limité aux manifestations d’une autre
pathologie mentale (trouble panique/Anxiété
sociale/TOC/ESPT/dysmorphopophobie/Hypoco
ndrie/Schizophrénie/Trouble délirant)
• Phobie spécifique
• A. Peur (persistante, intense, irraisonné, excessive) à
l’exposition ou son anticipation
• l’anticipation de la confrontation à un objet ou une situation
spécifique.
• B. L’exposition au stimulus phobogène provoque de façon
quasi-systématique une réaction
• anxieuse immédiate qui peut prendre la forme d’une attaque
de panique.
• C. Le sujet reconnaît le caractère excessif ou irrationnel de la
peur.
• D. La situation phobogène est évitée ou vécue avec
une anxiété ou détresse intense.
• E. Altération du fonctionnement/Détresse significative
• F. 06 mois ou plus
• G. L’anxiété, les attaques de panique ou l’évitement
phobique associé à l’objet ou à la situation spécifique
ne sont pas mieux expliqués par un autre trouble
mental (trouble panique/Anxiété
sociale/TOC/ESPT/dysmorphopophobie/Hypocondrie/S
chizophrénie/Trouble délirant).
• Trouble Anxiété sociale (phobie sociale)
• A. Une peur de situations sociales/de
performance : avec contact avec des gens non
familiers/exposé à l’observation d’autrui.
• B. L’exposition à la situation sociale provoque
une anxiété voire attaque de panique.
• C. Le sujet reconnaît le caractère excessif ou
irraisonné de la peur.
• D. Evitement des situations sociales/ ou vécues avec
anxiété et détresse
• E. Peur disproportionnée par rapport à la menace
réelle
• F. 06 mois ou plus
• G. Altération du fonctionnement/ Souffrance intense
• H. Exclusion : Effets de substance/ affection médicale
générale I. la peur n’est pas mieux expliques par un
autre trouble mental ( Trouble panique,
dysmorphophobie , autisme).
• Anxiété de séparation
• A. Anxiété excessive et inappropriée au stade de développement
concernant la séparation avec la maison ou les personnes
auxquelles le sujet est attaché, avec 03 ou plus
• 1. détresse excessive et récurrente dans les situations de séparation
2. Crainte excessive et persistante concernant la disparition des
principales figures d'attachement
• 3. Crainte excessive et persistante qu'un événement malheureux ne
vienne séparer l'enfant de ses principales figures d'attachement
• 4. Réticence persistante d'aller à l'école en raison de la peur de la
séparation
• 5. Appréhension persistante à rester seul ou sans l'une des
principales figures d'attachement
• 6. Réticence à aller dormir sans l’une des figures d'attachement
• 7. Cauchemars répétés à thèmes de séparation
• 8 Plaintes somatiques répétées lors des séparations ou en
anticipation de telles situations.
• B. Enfant 04 semaines ou plus/Adultes 6 mois ou
plus.
• C. Altération du fonctionnement/ Détresse
significative
• D. Exclusion :
• Enfant : Trouble envahissant du
développement/schizophrénie/trouble psychotique
• Adolescents et les adultes : Trouble panique avec
agoraphobie.
Pour vos questions
Mail: mehdielkaroui@gmail.com
Facebook: mehdi elkaroui